URGENT / relance routière et autoroutière – Agissez avant l’audition du ministre de l’Ecologie au Sénat

singer-autoroutes

Mercredi 06 octobre 2010, à 16h, le ministre de l’Ecologie sera auditionné par les sénateurs et sénatrices de la Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire sur la question controversée du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). Ce SNIT fait une grande place aux infrastructures routières et autoroutières en projetant de relancer un vaste programme autoroutier long de plus de 1000 kilomètres pour un coût dépassant les 10 milliards d’euros.

Si nous prenons le peine de vous saisir en urgence, c’est que nous estimons nécessaire de sensibiliser sénateurs et sénatrices sur les risques qu’il y aurait à faire abstraction des contraintes climatiques et énergétiques.

Nous nous permettons donc de vous joindre ci-dessous un courrier-type (ci-dessous) à copier-coller puis envoyer par courriel à votre sénateur ou votre sénatrice. Vous trouverez facilement le nom de votre parlementaire en cliquant sur ce lien.

Nous vous remercions par avance de votre mobilisation qui s’inscrit dans le cadre de la campagne d’Agir pour l’Environnement « Nouvelles autoroutes : Non merci !« .

////////////////
Nom/Prénom :
Adresse :
CP/ Ville :

A l’attention de Mesdames et Messieurs les Sénateurs
Accédez à la liste des sénateurs et sénatrices

Objet : Schéma National des Infrastructures de Transport / Audition du ministre de l’Ecologie

Madame la sénatrice,
Monsieur le sénateur,

Mercredi 06 octobre 2010, à 16h, la Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire recevra monsieur Jean-Louis BORLOO dans le cadre d’une audition sur le Schéma National des Infrastructures de Transport.

Si nous prenons la peine de vous saisir, c’est que nous estimons que le projet de SNIT, tel que présenté le 13 juillet dernier, fait une place insidieuse à une relance implicite d’un vaste programme routier et autoroutier.

Mis bout à bout, les projets autoroutiers inscrits au Schéma National des Infrastructures de Transport représentent plus de mille kilomètres, soit une augmentation de 10% du réseau autoroutier hexagonal pour un coût dépassant les 10 à 12 milliards d’euros.

Paradoxalement, après cette audition, le ministre de l’Ecologie inaugurera le lendemain et de manière officielle « coach carbone », outil disponible 24h/24 sur Internet, gratuit et personnalisable, qui propose aux citoyens des économies en tonnes de CO2, kWh, litres de carburant et même en euros.

Nous estimons que la protection de l’environnement est affaire de cohérence et qu’il n’est pas possible, un jour d’annoncer une relance massive des investissements en faveur des routes et autoroutes et le lendemain inciter les citoyens à réduire leur empreinte écologique.

Nous vous invitons à saisir l’occasion de cette audition pour interroger le ministre de l’Ecologie sur l’entorse à l’esprit du Grenelle que constitue ce projet de SNIT.

Par ailleurs, nous sommes surpris qu’un document projetant d’investir plus de 170 milliards d’euros dans de nouvelles infrastructures de transport ne fasse pas l’objet d’un vote au parlement mais de la publication d’un simple décret.

Selon les données incluses dans ce SNIT, cet investissement aura pour effet de réduire nos émissions de CO2 de 2 millions de tonnes par an, soit une baisse des émissions de CO2 d’à peine 0.3%… En terme d’efficacité économique, il ne nous apparaît pas évident que les sommes mobilisées le soient à bonne escient. A titre de comparaison, une baisse de 10 km/h des vitesses autorisées sur autoroute permettrait de réduire de 4 millions de tonnes nos émissions de gaz à effet de serre.

Je vous remercie donc de rappeler au ministre de l’Ecologie l’impérieuse nécessité à réduire notre empreinte écologique et notre bilan carbone, ce qui passe par une refonte profonde de ce Schéma National des Infrastructures de Transport.

Je vous prie d’agréer, Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

///////////////
Agir pour l'Environnement

A propos de Agir pour l'Environnement

Association de mobilisation citoyenne en faveur de l'environnement.

4 commentaires sur “URGENT / relance routière et autoroutière – Agissez avant l’audition du ministre de l’Ecologie au Sénat

  1. Tassin

    Euh… en quel honneur ces nouvelles autoroutes vont-elles diminuer de 2 millions de tonnes les émissions de CO2???

  2. CarFree

    Non, c’est l’ensemble du SNIT qui est sensé réduire nos émissions de CO2 de 2 millions de tonnes par an. Et le SNIT prévoit aussi de financer les infrastructures ferroviaires fret et passagers.

  3. Gillesgilles

    L’idée du gouvernement est aussi de perfuser les entreprises de travaux publics et de maintenir l’emploi dans ce secteur.
    Il serait plus judicieux de créer des voies cyclables en double sens en parallèle de chaque pont sur les autoroutes de France.
    Les cyclistes (comme la faune sauvage) butent aujourd’hui sur les systèmes complexes quasi infranchissables des échangeurs. Ils y sont en danger. De tels investissements seraient bien plus rentables en terme de rejet de CO2 .
    Cela mériterait bien quelques manifs de cyclistes sur les échangeurs , ne serait ce que pour souligner le fait que les automobilistes sont servis avant même d’avoir besoin d’exprimer leurs attentes.Les cyclistes eux doivent lutter pied a pied pour chaque mètre de piste cyclable dont ils ont tant besoin. En tous cas c’est comme cela à Toulon.

    Gilles

    http://lamassecritique.free.fr

Les commentaires sont clos.