Lausanne: pas de vieux dans les bus avant 9 heures

Vieux et Suisse: vélo obligatoire! Il est vrai que les Suisses sont à l’avant-garde de l’innovation pour « le vivre ensemble »! Il s’agit d’interdire aux seniors de monter dans les transports urbains aux heures d’affluence à Lausanne.

C’est le journal suisse « Le Matin » qui nous l’apprend. Les vieux doivent attendre que les flux de voyageurs « obligés » soient passés… Par exemple en faisant la « grass’mat ».

Cette discrimination rampante de nos sociétés modernes à l’égard des vieux, on la pressent.

Des restrictions en tous genres germent dans les esprits.

En France, la mise en question de la conduite des véhicules revient de temps à autre; les vieux ne roulent pas assez vite, ils sont perdus dans les réglementations, ils manquent de réflexes,…

Il se trouve même de bons génies qui trouvent que les retraités n’ont rien à faire dans les supermarchés le soir aux heures d’affluence… comme dans les bus, le matin, à Lausanne.

Ce genre de discrimination négative n’augure rien de bon pour nos vieux jours.

Source: http://velomaxou.sportblog.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

15 commentaires sur “Lausanne: pas de vieux dans les bus avant 9 heures

  1. Tassin

    Ça fait froid dans le dos.
    Ainsi va notre mode de vie, on refoule tout ce qui n’est pas « conforme » à l’Idéal avec un grand I.

  2. Alain

    Attention aux raccourcis. Les personnes âgées ont tout à fait le droit de prendre le bus à l’heure qu’elles veulent, avec un ticket ou un abonnement plein tarif. La restriction s’applique à l’abonnement à tarif réduit (envion 10% de réduction par rapport au plein tarif), du lundi au vendredi : http://www.mobilis-vaud.ch/index.php/tarifs

    C’est la même logique que la carte Senior, qui, en France, permet de prendre le train avec un tarif plus intéressant en dehors des heures de pointe.

    Après, c’est un choix politique : faut-il augmenter l’offre TC (donc le coût, la consommation d’énergie et la pollution) en heure de pointe ou inciter ceux qui le peuvent à mieux se répartir sur la journée ?

  3. CarFree

    Oui Alain, sauf qu’ici on parle de transports urbains et non pas du réseau ferré national comme dans le cas de la SNCF… Et la différence est notable, car pour la SNCF, il y a tout un tas de tarifs préférentiels en-dehors des heures de pointe, et pas que pour les vieux…

  4. Raghnarok

    Suisse et fier de l’être, je me trouve encore une fois outré par ces idées à la con…
    On se battra au côtés des vieux cette fois ci au moins.

  5. Nicolas

    Ainsi, on voit se dessiner certains droits qui se gagneraient non pas en fonction d’une bienveillance à l’égard de certaines catégories lésées par rapport à d’autres pour diverses raisons, mais inversement en fonction d’une utilité sociale évaluée sur la capacité de production. On n’aide plus ainsi l’Homme, mais ceux de l’espèce à qui on aurait attribué une valeur.
    Cela rejoint la question des poussettes évoquée il y a quelques jours. L’enfant n’est, en effet, pas productif lui non plus. Cela me rappelle la proposition qui avait été faite à Singapour il y a quelques années afin de pondérer le droit de vote en fonction de l’âge. Ici, c’étaient justement les catégories salariés qui se voyaient attribuer des votes de moindre valeur (le salarié a autre chose à faire que de la politique, n’est-ce pas).
    Il existe une pièce de théâtre intitulée « La mort moderne » (http://www.lavirgule.com/documentation/creations/une-mort-moderne.htm) qui pousse cette logique de l’utilité humaine à son paroxysme en proposant l’euthanasie systématique (et égalitaire…) des humains atteignant un âge donné.
    Tout cela fait froid dans le dos, en effet.

  6. bruno le hérisson

    Je trouve que c’est une bonne idée, cela me fait penser à un skech de grosland où il y a un complot des vieux pour pourrir la vie des actifs.
    Le matin à l’ascenseur, le soir à la caisse de la supérette …

  7. MOA

    Ca continue à puer ces choix politiques / de société (après les poussettes)… et je suppose que ca va continuer ainsi surtout quand on voit qu’une frange de la population modeste légitime ces pauvres choix sans voir plus loin que lbout de leur nez.

    Tiens un député grec a pris sur la gueule lors des émeutes à Athènes hier…. bizarre, non? mais bon, on va stigmatiser les manifestants plutôt que de se demander pourquoi est-ce que les plans d’austérité ne touchent essentiellement que les services publics et les travailleurs…

    Idem chez nous, on touche au retraite, aux hopitaux, à l’éducation pour réduire les coûts piblics (pourtant stables en rapport du PIB depuis les années 90) et en revanche, on ne touche pas à la fiscalité des entreprises et des nantis… comprenez c’est grâce à eux si on a un salaire. Z’imaginez pas si on les taxe?! z’êtes fous. Ils vont partir à l’étranger.
    Ah bon, mais je pensais que c’était déjà le cas? offshoring (dans l’informatique, les contrats clients/SSII stipulent qu’une partie des développements doivent se faire en sous-traitan,ce de second niveau en Inde, au Viet-Nam, etc..), delocalisation, etc….

    Et après on s’étonne qu’un député prenne sur la gueule.

    Grèce, Irlande, grêve chez nos amis les anglais (qui sont pas des habitués), il y a de plus en plus d’expropriation chez nos amis espagnols… mais le nuage s’arretera à la frontière française, n’en doutons pas, ne remettons pas en cause notre système.

    http://economistes-atterres.blogspot.com/2010/09/manifeste-des-economistes-atterres.html

  8. Raghnarok

    @Bruno : J’espère que tu fais du sarcasme…

    Je comprends pas qu’un vieux utilise les TP aux heures de pointes si il a le choix effectivement, pourquoi se faire chier comme une sardine alors qu’il pourrait le prendre 1h plus tard, mais faire une loi pour ça revient à punir les gens qui veulent/peuvent pas faire autrement, et la ça devient dégeulasse.

  9. MinouMinou

    […] en revanche, on ne touche pas à la fiscalité des entreprises et des nantis… comprenez c’est grâce à eux si on a un salaire. Z’imaginez pas si on les taxe?! z’êtes fous. Ils vont partir à l’étranger.
    Ah bon, mais je pensais que c’était déjà le cas? offshoring (dans l’informatique, les contrats clients/SSII stipulent qu’une partie des développements doivent se faire en sous-traitan,ce de second niveau en Inde, au Viet-Nam, etc..), delocalisation, etc…
    . »

    Salut Moa ! En effet, l’argument des capitaux-qui-vont-fuir sur leur petites pattes est stupide et puant : cela revient à justifier, l’air de rien, l’inégalité sociale, comme si elle était naturelle…
    Mais putain, qu’ils s’en aillent tous ! Tous !

    Et l’ « argument » est doublement puant : la « fuite des capitaux » est un mensonge – du moins en France ! La France est le pays où il y a le plus d’investissements !
    Je vais trouver les chiffres et je reviens.

  10. Tassin

    @Minou & Moa :

    C’est clair c’est du vrai chantage à la régression.
    Surtout que ce sont LES MEMES qui ont ouvert progressivement les frontières depuis 30 ans qui ensuite viennent dire « There Is No Alternative ».
    Bande d’hyprocrites.

  11. MinouMinou

    Je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire c’est que, en cas de taxation des riches, la proportion de ceux qui partiraient (ou du moins qui nous menacent de partir – c’est un comble ! –) n’est rien, mais alors rien de rien de rien par rapport aux investissements étrangers en France. La fameuse fuite-des-capitaux est une invention des larbins journaleux pour qui le maintien du gouvernement actuel est vital. Les grands médias sont comme les riches puisqu’ils dépendent l’un de l’autre : ils ne lâcheront rien. Jusqu’aux prochaines élections nous allons assister à quelque chose d’extraordinaire, je crois. Les journaleux et les riches vont montrer leur vrai visage, qui est monstrueux.

    Mais ils ont plus d’un tour dans leur sac, ils peuvent camoufler leur visage monstrueux, comme aux États-Unis où en ce moment ce sont certains riches qui demandent eux-mêmes à être taxés. Ce serait trop beau si cela était honnête : par leur nature même ils ne peuvent pas l’être. Tous les moyens sont bons pour camoufler l’horreur sociale.

    Je disais que la France est le 1er pays d’accueil des investissements, bon en fait c’est le troisième, mais peu importe : c’est le gouvernement qui le dit : http://www.gouvernement.fr/gouvernement/la-france-troisieme-pays-d-accueil-des-flux-d-investissements-directs-etrangers

  12. MOA

    Fakir ! très bien ce canard ! Mérite d’être soutenu.
    Pas encore lu le dossier mais j’ai hâte.
    Leur papier sur « informaticien=prolétariat » est très lucide.

  13. Joshuadu34joshuadu34

    Ah, Fakir… bon, même s’il y a eu une polémique sur un article, cet été, polémique ridicule quand on se penche un peu sur le journal et ceux qui l’écrivent puisqu’elle portait sur un pseudo sexisme du journal (arf), ce canard est, surement, un des tout meilleurs paraissant actuellement, même si, souvent, pas facile à touver !

    Sinon, côté canard papier, on peut aussi signaler la naissance d’Article XI, issu de l’excellent site du même nom… Encore plus difficile à trouver, mais on peut toujours s’abonner par le site…

    Tiens , en parlant de ça, à quand un « carfree » papier ?…

    Sinon, ben pas grand chose à rajouter… vous avez dit l’essentiel… C’était juste histoire d’appuyer la « pub » faite à deux superbes journaux…

Les commentaires sont clos.