Quel avenir pour le Périph’ ?

Quatre jeunes franciliens nous proposent une solution responsable, écologique et durable pour que le fossé séparant Paris de sa banlieue, et les nombreux problèmes (sociaux, démographiques, culturels, etc) qui en découlent, disparaisse au profit d’un périphérique vert dont l’accès est garanti à tou-te-s.

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

6 commentaires sur “Quel avenir pour le Périph’ ?

  1. antec

    Ahhh, je sais que que la raréfaction du pétrole entrainera pas mal de petits soucis (guerres, famines, catastrophes…) mais au moins toutes les routes seront libre pour les vélos !

    Et l’humanité renaîtra !

  2. Nicolus

    Quel avenir pour le Périph’ ? Aucun sinon d’être bouché demain matin… mais d’être probablement vide de voiture dans 10 ou 15 ans.
    Belle vidéo qui fera rire ceux qui la regarderons dans quelques années !
    @ANTEC « je sais que que la raréfaction du pétrole entrainera pas mal de petits soucis (guerres, famines, catastrophes…) » – Je supose qu’après le pic pétrolier en 2006 viendra très vite le pic de population humaine ; les guerres, la famine, etc. sont plutôt un GROS soucis pour nous tous.

  3. apanivore

    Je viens de remarquer sur le page wikipedia de Paris, qui cite airparif, que le boulevard périphérique serait l’autoroute urbaine la plus empruntée d’Europe avec 270.000 véhicules/jour.

    Le RER A c’est 1,2 millions de passagers par jour.

    Bon ben ce serait peut être temps de le fermer ce périph et d’investir dans le RER, ça marche mieux !

  4. Pim

    merci pour cette reflexion intéressante, je n’avais jamais fait le rapprochement periph VS RER ! . En terme de personnes, si on compte un taux moyen de 1.1 1.2 pour le remplissage des véhicules (ce qui est hélas une réalite), ca fait grossomodo du 300 000 personnes/ j sur le periph, soit 4x moins de personnes transportées sur l’ensemble du periph que la seule ligne de RER A !

Les commentaires sont clos.