Fête de la voiture

« Roulez comme vous aimez ! »… quel beau slogan que celui de la Fête de la voiture. Et tellement vrai! Que ce soit pour les loisirs, pour le sport ou pour les déplacements, à la ville comme à la campagne, nous sommes plus de 30 millions de français, de tous âges, de tous milieux et de toutes origines, à utiliser la voiture pour un oui ou pour un non.

Utile, populaire et moderne… la pratique de la voiture s’inscrit résolument dans nos modes de vie et mérite bien d’être fêtée. Retrouvez-vous et retrouvez-nous partout en France du 1er janvier au 31 décembre 2012, sauf les 1er, 2 et 3 juin 2012 qui sont généreusement accordés à une pratique minoritaire et extrémiste, à savoir le vélo.

Depuis 1896, la Fête de la voiture est un événement national au cours duquel plus de 30 millions de personnes se réunissent tous les jours dans les bouchons et les embouteillages, sur le thème de la promotion de la voiture.

Chaque jour de l’année, de nombreuses animations sont proposées pour fêter la pratique de la voiture. Cette année, parmi les événements qui prévoient le plus de participants:

– Plusieurs centaines de rallyes et courses de voitures toute l’année;
– Le célèbre embouteillage du boulevard périphérique parisien (animation prévue deux fois par jour);
– La « route des vacances » avec ses interminables bouchons (animation à réserver à l’avance);
– L’opération motorisée nationale « Chauffe Marcel » consistant à larguer dans l’atmosphère plus d’une tonne de CO2 par voiture et par an;
– « Flairez la voiture »: animation consistant à respirer les gaz d’échappement des voitures afin de montrer aux extrémistes du vélo que la voiture ne pollue pas;
– « La voiture, c’est mortel! »: animation destinée aux jeunes et parrainée par le Comité national des vendeurs de voitures afin d’expliquer aux enfants tout en s’amusant qu’il n’y a que 5.000 morts par an sur les routes;
– « J’me gare où j’veux! »: toi aussi, envoies tes photos de ton stationnement automobile le plus improbable, sur piste cyclable, sur trottoir ou sur passage piéton! Cette opération, parrainée par la police nationale, te permettra peut-être de gagner le droit de faire sauter ton PV;
– « La vitesse, c’est la vie! »: Cette année, la fédération des motards pas contents (FMPC) se joint à la Fête de la voiture pour organiser une animation sur le thème de la vitesse. Automobiliste ou motard, chacun est invité à dépasser le plus largement possible les vitesses autorisées, en particulier devant les radars. Les plus beaux clichés feront l’objet d’une exposition artistique au cimetière du Père-Lachaise (75).

Et beaucoup d’autres animations vous attendent partout et tout le temps, pour fêter la voiture.

Par contre, les 1er, 2 et 3 juin 2012, n’hésitez pas à prendre l’avion pour passer un week-end à l’étranger, car en France, c’est la Fête du vélo…

http://www.feteduvelo.fr/

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

20 commentaires sur “Fête de la voiture

  1. Jean-Marc

    Excellent, merci


    @ Florent,

    ce n est pas « dommage »,
    c est « normal » :

    pour beaucoup de monde, et en particulier, beaucoup de journalistes ou de politiques (en particulier ceux parlant sur les transports…),
    utiliser le vélo pour autre chose que pour du loisir ou pour un autre public que les enfants de moins de 6 ans, est juste inimaginable…

    c.f. dans ton lien « Il est toujours difficile de parler vélo au niveau politique… Le sujet n’est pas pris au sérieux »

    Le vélo électrique est une façon de rendre le vélo « acceptable ».
    Ou alors, sans assistance, il faut que le vélo soit en alu, en carbone, voire en magnésium (celà existe… vélo fait à l’unité).

    Ainsi, on ne remet pas le systeme des véhicules à 10 k € de moins de 5 ans en cause, avec des vélo de 30 ans d âge à moins de 30 € qui rendent le même service.

    C’est pourquoi, il est plus facile, pour un chômeur, d avoir son permis payé par le conseil général (2000 € je crois), ou d avoir une vieille voiture pretée/fournie (moins de 500€), que de leur payer une fraction d’un vélo (pliant) d occase à moins de 50 €…

  2. Marie Labat

    Bravo pour cet article. Automobiliste repentie qui vit désormais sans voiture, j’ai de plus en plus de mal à la supporter (de la même façon qu’un ancien fumeur est parfois le pire censeur à l’encontre de ceux qui fument encore). En lisant cet article, je me sens moins seule.
    Vive la marche à pied, vive le vélo, vive le train, vive le bus et même vivent les taxis !

  3. Lynxlynx

    Ah, on respire mieux ici (pour l’instant) que treize articles plus bas!

  4. LEGEOGRAPHE

    @ Marie Labat :
    En fait, ici, vous trouverez plein de gens qui se sont aperçus qu’on était mieux sans (pas facile aussi pour quelqu’un d’accro à la nicotine de dire que l’on est généralement mieux sans elle !).

    Le problème, avec la voiture, c’est que la dépendance de l’un construit aussi la dépendance de l’autre, parfois.

  5. LEGEOGRAPHE

    En plus de la Fête du Vélo en ce début de juin, une autre fête est à signaler dans l’esprit Carfree : c’est la Fête des Voisins qui était hier soir.

    http://www.immeublesenfete.com/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_voisins

    Pour avoir fait quelque chose de très informel hier soir dans ma rue (eh eh eh, j’ai de la chance, j’habite dans un secteur piétonnier du centre-ville !), eh bien, on était jusqu’à 30 ; on se connaissait pour la plupart, mais pas tous.

    Les vieux du quartier (là depuis 30 ans) n’avaient jamais vu ça ici auparavant ! Ah oui, peut-être normal, le secteur est piétonnier depuis 2 ans (arf !).

    On peut du coup militer pour des secteurs piétonniers (et en plus, dans un secteur piétonnier, on peut même demander encore plus facilement aux gens venus ici [voisins ou pas, puisque c’est venu de partout] de ramasser les mégots et capsules de bouteilles qui sont jetés par terre… La propreté du sol maximale est celle qu’entretient le piéton !)

  6. Tassin

    @ Florent :

    Merci pour l’article sur les VAE. Vraiment très bien fait et les témoignages sont aussi intéressants que donneurs d’espoir.

    Je fais pour ma part du vélo classique pour tous mes déplacements. Mais je pense que si j’habitais à 10km ou plus de mon travail je réfléchirai au VAE.
    Le problème est cotes à grimper qui font transpirer à 7h du matin peut également être gommé par les VAE. Gros avantage d’arriver frais au boulot!

  7. MOA

    Tassin,
    pour ma part, je suis passé du VAE au vélo classique…. quand je me suis rendu compte que l’assisatnce électrique finalement et concrètement ne m’apportait rien dans 100% des situations.

    J’avais déjà parlé de mon expérience donc je ne vais pas redétailler. Mais en gros, mon trajet fais 2*10 km.
    Avec mon vtt classique Je mets exactement le même temps qu’en vae (30minutes. grâce à une bon dosage braquet-pour-pas-forcer, vitesse-pour-avancer), sans forcer (idem vae. Il suffit d’adapter braqué/vitesse), avec un rythme cardique finalement moins rapide (car avec un vae, finalement, tu moulines plus donc les pulsations augmentent même sans forcer -> transpiration).

    Mon trajet est plat sauf au retour où il y a une cote de 500 m environ à 7 % env. Les jours de forts vents de face, je perds 5 à 10 minutes sur le trajet…. et je n’ai toujours pas forcer. Il m’arrive de transporter des cartons de vin, des sacoches (2 * 15 kilos) etc etc pas de pb.

    Et si la cote était à l’aller et non au retour ? jouable aussi sans transpirer, avec 5 minutes de plus. Pas de souci, maintenant je le sais.

    Et si il y avait bcp plus de cotes et/ou plus pentues? à voir… Effectivement, un vae peut être une alternative dans ce cas. Mais pas sûr du tout. Surtout que…

    …. il faudre prendre en compte autre chose, à savoir : le moteur électrique avec l’ajout de technologie rend le vélo malgré tout plus fragile, plus cher à l’achat et surtout à l’entretien (pignon moteur, usure prématurée des pignons, chaines, frein -car le vae est forcément lourd, batterie…. etc…).

    Autre chose à ne pas minimiser et que le vae amène aussi des contraintes d’utilisation que tu ne perçois pas ou dont tu ne perçois pas le côté pénible (exemple : la charge de la batterie, mais pas que ça…) ou en tout cas la perte d’autonomie (le vélo est lourd) tant que tu ne l’as pas expérimenté. Pour ma part, juste du fait de ces contraintes, je ne serais pas pret à rouler à nouveau en VAE.

    Une anecdote :
    Le pote d’un collègue voulait acheter mon vae.
    Après qu’il m’ait décrit son trajet (plat, 15 km, aucune cote) , je l’ai convaincu d’essayer de faire son trajet en vélo classique.
    1 mois après il me disait « oui, en effet, c’est faisable mais bon… ».
    Je l’ai convaincu de continuer un peu et j’ai tout fait pour retarder la remise en état de mon vae.
    3 mois après il me remerciait d’avoir fait trainer la vente sciemment (j’avais été franc avec lui). Car en effet, maintenant il faisait le trajet en vélo classqiue sans avoir l’intention d’acheter un VAE. Et le vélo taff lui manquait dès qu’il devait prendre la bagnole.

    J’ai perdu la vente…

    Bref, bien sûr, tout ça doit s’analyser en fonction de ses propres trajets -avec un autre filtre que celui de l’automobilisme-, mais je suis convaincu que dans quasi tous les cas, l’assistance électrique ne sert à rien… à part l’aide psychologique pour franchir le cap.

    C’est finalement, ce qui s’est passé pour moi. J’avais acheté le vae en m’auto persuadant que c’etait la seule alternative à la bagnole. Je m’étais bien sûr poser la question de l’utilisation d’un simple vélo. Ma réponse fut simple aussi : « IMPOSSIBLE VOYONS ! et blablabla…. ».

    On est vraiment formaté par la société de la bagnole et du moindre effort et de l’apparence-qu’est-ce-qu’on-va-dire-si-on-me-voit-sur-un-velo tout en se persuadant que non.

  8. Florent

    Encore une fois MOA a très bien résumé ma pensée…
    Même avec des côtes, ce qui est mon cas même si désormais mon trajet est relativement court, l’assistance électrique ne me paraît pas indispensable.
    Il y a quelques années encore, à Toulouse (ou il fait relativement chaud même le matin, en été ), j’avais 10km à faire pour aller bosser. Dont 1km de relativement forte montée en fin de parcours. Je ne suis jamais arrivé en sueur au boulot, sans prendre de douche pour autant.
    Savante combinaison de:
    – un bon équipement (qui se résume à 1 short + 1 tee-shirt + un change bureau-compatible dans mes sacoches)
    – un vélo simple
    – prendre son temps
    – le bon développement (y aller pépère)
    Et surtout:
    – Attendre une quinzaine de minutes au bureau avant de se changer et de boire (sinon Niagara garanti…)
    Pendant ce petit quart d’heure, je démarrais mon pc, je saluais les collègues, je lisais les derniers mails, etc… et ça marchait très bien comme ça !
    Le soir, la question est différente: rentrer en nage chez soi (il fait nettement plus chaud en fin d’après-midi évidemment) est moins un problème.
    Cela dit, si le VAE peut faire décrocher certain de la voiture, comme MOA a pu le constater, eh bien tant mieux…
    Mais force est de constater qu’un cycliste averti regarde bien souvent le VAE comme un gadget inutile !

  9. LSDA

    C’est vrai que pour les bouchons des vacances, la connerie des gens me trouera toujours le c… La plupart vont au même endroit chaque année, et pourtant, ils retournent chaque fois se planter dans le bouchon !
    J’habite la vallée du Rhône et j’ai vu de nombreuses fois un bouchon monumental sur l’autoroute… et personne sur la nationale !
    Pour ceux qui ne savaient pas lire des cartes, Bison Futé est arrivé, et dans son immense bonté, il a planté plein de jolis panneaux pour indiquer les itinéraires bis. Résultat ? Nada !
    Et puis l’info trafic et le GPS sont arrivés, et là c’est encore mieux (ou pire). Le plus poilant, c’est de voir que la plupart des voitures bloquées sur l’autoroute ont un GPS allumé…

    Y des jours, j’ai des envies de lance-flammes…

  10. Pim

    Et pour feter la saint pigeot , l’automobile club vient aujourd’hui de publier le cout moyen annuel de la voiture. Cela revient désormais à 0.66eur/km pour une petite clio (5976eur pour 9022km parcours) !!! bonne fete a tous les automobilistes.
    Apparemment, cela n’inclut pas les couts immobiliers de parking (personnels et non publics). Or, une place de parking dans un immeuble en ville se loue facile 50 eur par mois. Faut il ajouter 600eur de dépenses supplémentaires au cout annoncé par bagnole club ?

    A ce tarif, le service d’autopartage en ville devient largement intéressant. Exemple de tarifs: 2.32eur/heure + 0,36eur/km les 50 1ers km puis 0.20eur/km (je ne donne pas la source, car pas de pub)
    meme si ca ne battra jamais le vélo en argent, en temps, en simplicité, en propreté en … 🙂

  11. Sam

    Amusant le marronnier sur le budget de « l’automobiliste » que vous trouverez partout aujourd’hui. On y parle que de bagnole (la solution c’est d’acheter low cost…) et pas de mobilité, c’est navrant.
    Quant aux vilains « automobilistes », je rappelle aux journalistes qu’il leur arrive d’être des « piétons » ou des « cyclistes », ou encore des « motards ». Ou qu’ils pourraient le devenir s’ils lisaient autre chose que des copies de dépêches AFP…

  12. apanivore

    Avec ce tarif au km, c’est clair qu’en ville la voiture n’est pas viable tant qu’on la sous-utilise (taux d’occupation moyen 1,2 personnes à bord pour rappel).

    Par exemple, sur mon trajet boulot le trajet coûterait, d’après l’ACA, 7,5€, alors que le ticket de train n’est que de 3€. Mais bon si les gens sont prêts à dépenser 115% de plus pour ne pas être dans les transports en communs bondés, pourquoi pas.

  13. LSDA

    0.66 du km ? Je me demande ce qu’ils ont mis là dedans…
    Quand on sait compter, on fait bien moins que ça ! Négocier avec les assureurs, avoir une conduite rationnelle, etc…
    Parce qu’ avec ma vieille bagnole d’ il y a 25 ans (que je possède depuis 20 ans), ça me coûte 0,15 € du km parcouru, et c’est pas un mazout en plus…
    Alors certes, comparé à un modèle moderne équivalent, ses rejets à l’échappement ne sont pas des meilleurs, mais sa consommation de carburant reste faible et elle rend au moins 300 kg sur la balance. Le bilan global n’est donc pas forcément pire coté pollution et il soulage mon portefeuille en plus !

    Et comme j’habite en campagne (ben oui, pas de garage ou parking à payer mais pas de TEC non plus), j’ai stocké deux « donneuses d’organes ». De quoi rouler pendant encore de nombreuses années à pas cher.
    Manque plus que je lui bricole un bouzin pour tourner à l’eau…

    Le ticket de train c’est 3€ avec les subventions diverses. Vu ce que ça coûte à la collectivité, il serait plus intéressant sur certaines lignes de payer une voiture aux usagers et ne plus avoir de train.
    Alors renseignez-vous un peu avant de poster des chiffres qui ne veulent rien dire.

  14. Pim

    Ces chiffres sont tres significatifs et publiés par et pour les bagnolards (comme toi)
    50% du cout du km (soit 0.33eur) passe dans l’amortissement de la voiture. –> car evidemment, la bagnole, ce n’est un tres mauvais investissement, vu la decote annuelle appliquée. Apres 8a, une bagnole de 20keur, ca ne vaut plus un rond.
    La moyenne d’age des vehicules des francais n’a rien à voir avec ta voiture de 25a, mais c’est souvent <5a.

    Et je rectifie ton enormité sur les subventions des transports. Les transports, et de très loin les plus subventionnés sont bien les ROUTES! Je t’invite à te renseigner sur comment sont utilisés tes impots.
    donc (pour faire une phrase aussi stupide que LSDA) il serait plus intéressant de payer un abo de train à tous les bagnolards à condition qu’ils revendent leur tas de ferraille.

  15. apanivore

    @LSDA : les chiffres viennent d’un panel. Dire qu’ils ne veulent rien dire à ta façon c’est comme dire que,l’INSEE se trompe quand il dit que le salaire médian est de 1800€, parce que c’est pas vrai je gagne 3000€.
    C’est juste ignorer ce que sont les statistiques.

    Je confirme ce que dit PIM sur les subventions au transport. Tu as l’impression de payer directement les entreprises de travaux publics qui construisent et réparent les routes ? Et dans ce cas as-tu inclus ces frais dans ton calcul ? Bien sûr que non c’est la collectivité qui paye, et ça s’appelle des subventions.

Les commentaires sont clos.