Better Faillite

La voiture électrique, c’est génial. On investit des milliards et ça finit en liquidation judiciaire. C’est ce qui vient d’arriver à Better Place, le partenaire israélo-américain de Renault.

Au départ, cela avait tout de la sucess story digne des plus belles heures de la (triste) histoire de l’industrie automobile.  Un petit génie de l’informatique ayant fait fortune au sein de la société de logiciels SAP a l’idée, forcément géniale, d’inventer un nouveau concept qui va révolutionner l’automobile.

Pour pallier aux insuffisances manifestes de la voiture électrique (une autonomie digne d’une vieille dame grabataire et une vitesse de chargement des batteries comparable à un escargot), le petit génie propose tout simplement en 2007 un système reposant carrément sur le changement de batterie. Vous arrivez dans la station-service, vous allez prendre un café et pendant ce temps, des techniciens vous changent la batterie!

Mais le concept va encore plus loin, car il s’agit aussi de multiplier les bornes de recharge électrique un peu partout. Deux pays se sont lancés dans l’aventure, le Danemark et Israel, avec un objectif de 100.000 voitures électriques abonnées au concept. Résultat: autour de 1000 voitures actuellement en circulation!

Dit comme ça, le concept a l’air ridicule et personne ne pouvait croire qu’un tel truc fonctionnerait. Sauf que le gars en question, qui s’appelle Shai Agassi, a réussi quand même à monter une boite du nom de Better Place (« Meilleur Endroit ») et collecter des centaines de millions de dollars.

En fait, la boite en question a englouti 850 millions de dollars dans le projet et déclare maintenant qu’elle va cesser son activité « face à son échec à lever des fonds supplémentaires et à l’absence des ressources nécessaires pour poursuivre ses activités« . Incroyable! Les mecs pompent près d’un milliard de dollars pour un projet fumeux et déclarent en gros que s’ils échouent, c’est parce qu’ils n’ont pas eu assez de fric!

Personnellement, j’appelle ça des escrocs, mais le constructeur Renault, qui a semble-t-il mis un paquet de fric dans projet, déclare en substance: « même pas mal! » Selon eux, cela ne remet « pas du tout en cause (leur) stratégie liée au véhicule électrique ». On ne change pas une stratégie perdante!

Sauf que Better Place s’était engagé à acheter 100.000 Renault Fluence Electrique. Un coup dur pour les Turcs car l’usine de production de la Fluence ZE se trouve en Turquie. On attend toujours la réaction d’Arnaud Montebourg…

Il y a eu une bulle internet, une bulle immobilière et maintenant une bulle électrique?

En tant qu’actionnaire minoritaire de Renault (avec mes impôts), je demande officiellement la démission de tous ces incapables.

Source: AFP

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

6 commentaires sur “Better Faillite

  1. Vincent

    Comme quoi, on peut être un petit génie de l’informatique et ne pas forcément avoir le sens des affaires:

    1. Les stations étaient beaucoup trop chères
    2. Imposaient des prises électriques propriétaires
    3. Résolvaient un faux problème : vu la contrainte d’autonomie, la voiture électrique est pensée pour les trajets du quotidien (soit quelques km/dizaines de km), pas pour les grands trajets de vacance.

    Ce projet résolvait donc un problème qui n’existe pas. Les investisseurs auraient mieux utilisé leur argent en l’investissant dans la recherche de meilleures batteries ou des voitures thermiques consommant 1-2 litres/100.

  2. lutopiste

    L’info est tombée hier : 400 millions pour Renault et sa nouvelle Twingo électrique. Remboursable sur 6 ans et demi.
    La voiture, pardon, la recherche sur la voiture a encore de beaux jours devant elle.
    Que pourrait-on faire avec 400 millions ? J’ai une idée ! Des recherches sur une roue pleine ultra-légère de 29″. Marre de crever…

  3. Laurent

    Quand je vois les sommes englouties dans ce projet de voiture électrique, je ne peux m’empêcher de penser qu’elles auraient été mieux employées pour le développement et la gratuité des transports collectifs de proximité.

  4. Jean-Marc

    @ Lutopiste

    le pneu increvable (et non « peu creuvable », comme les marathon plus) existe :

    Le Serinity de Hutchinson

    pbs :
    – il utilise des jantes spécifiques, et le montage sur jante se fait chez un spécialiste

    – il a une « équivallent-pression » dans la moyenne, choisie par le fabricant, vu que tu ne peux la modifier, en pompant. Donc si tu aimes rouler à plat sur le sable, ou rebondir très haut lorsque tu fais des sauts de trials, passe ton chemin.

    Je suis d ailleurs surpris, de voir que tous les VLS ne sont pas montés sur serenity :
    le coût d achat serait compensé par la chute des frais de maintenance…
    Plus de creuvaison, et plus de pneu mal gonflé; juste la bande de roulement à (faire) changer une fois de temps en temps.

    (je ne sais pas s’ils ont un modèle en 29″. En 26 et 28; oui)


    Presque 1 million d’€ par véhicule…
    soit plus de 10 fois le prix normal :
    une très belle escroquerie, effectivement…


    « SAP » – « génie informatique » dans la même phrase ?

    Soit c est ironique, soit vous ne devez pas connaitre les logiciels SAP :
    il s agit de logiciels professionnels, vendus très très chers,
    mais, selon leurs utilisateurs, mal conçus.

    Comme SAP travaille surtout sur un domaine aux règles complexes (comptabilité / fiche de paye), les utilisateurs ne savent souvent pas si c est à cause des lois, des règles de compta, qu’ils ne comprennent pas bien, ou à cause de SAP.

  5. Jean-Marc

    oups, j ai loupé le « ultra-légère » :

    par définition,
    quelque chose d’increvable (au sens figuré), d’ultra costaud et résistant dans le temps, ne sera pas aussi ultra-léger que quelque chose conçu pour être ultra-léger, sans aucune contrainte de durabilité dans le temps :

    Il faut choisir entre la ferrari fragile, légère (en kilo par chevaux), à qui tu ne peux pas mettre plus de 400kg de charge utile; et le tracteur de semi-remorque, increvable, lent, lourd, à qui tu peux attacher une remorque de 40 tonnes.

    Si aucun des 2 ne te convient, alors, il te faut faire des compromis entre les 2.
    En choisissant où tu places ton curseur.

    Mais tu ne trouveras pas de tracteur facile à garer en ville, attelé de 40 tonnes, qui fait le 100M-départ arrêté sous 3s, qui roule en pointe à plus de 350km/h, et qui freine en moins de X m

    [Cependant, le bambou ou le titane pour le cadre (voire pour la fourche), permettent d approcher le résistant (ultra)-léger.
    Pour un même gain de poids, changer le cadre (ou la fourche, la tige de selle,..), semble plus facile que d espérer trouver ta roue hypothétique)]

  6. Megan Earl

    Merci pour l’information sur « Better Faillite » Je crois qu’ils peuvent m’aider!

Les commentaires sont clos.