Toulon : Un bus fonce sur des cyclistes

Voici un article qu’on nous a fait parvenir pour relater un fait divers déplorable. Un chauffeur de bus de Toulon a foncé volontairement sur un tandem qui se trouvait sur la voie de bus.

L’agression

C’était le vendredi soir de la Tall Ship à Toulon. Nous étions à tandem, comme d’habitude. Il y a énormément de circulation sur le boulevard de Strasbourg que nous empruntons. Nous prenons donc la voie de bus, autorisée aux vélos, pour rouler plus en sécurité. Nous sommes à leur allure. Nous arrivons au niveau d’un arrêt de bus et nous nous arrêtons derrière un bus attendant au feu rouge. C’est là que le chauffeur de bus qui vient de s’arrêter derrière nous nous engueule, nous disant que nous ne devons pas être là, que c’est dangereux et de prendre les voies des voitures.

Nous lui répondons que nous avons le droit d’être là et que de toute façon c’est trop dangereux de retourner dans la voie des voitures. Il a donc volontairement redémarré pour nous foncer dedans. Par chance, notre vélo est resté coincé dans son pare-choc, ce qui nous évita de chuter et de nous blesser. Nous descendons du vélo, choqués, énervés et lui réclamons de reculer pour nous décoincer. Il refuse de bouger, l’air satisfait. Nous restons là et appelons la police, en vain. Nous ne savons pas quoi faire.

Des personnes attendant le bus viennent décoincer le vélo. Nous ne pouvons repartir comme ça. Nous demandons donc au chauffeur de faire un constat. C’est l’occasion de lui parler en face, il nous dira, sourire en coin, « je vous avais dit que c’était dangereux ». Après une discussion agitée avec ce chauffeur méprisant, le constat se fera dans le silence. Le calme revenu, je lui précise que nous déposerons plainte contre lui auprès de ses employeurs et de la police. Je le précise également aux personnes du réseau Mistral qui se sont déplacées. Son comportement étant inadmissible, véritablement dangereux, il nous semble impossible qu’on puisse laisser un tel personnage au volant d’un véhicule de plus de 10 tonnes, qui fonce sur ce qui le dérange.

La réaction du public

Un bus nous fonce dessus alors qu’on est sur un tandem, et personne ne réagit, ils ne pensent qu’à leur horaire. Une personne nous dira qu’on avait qu’à rouler sur le trottoir, ce qui est totalement interdit. Nous n’aurons aucun soutien, nous vivons dans un monde individualiste où la loi du plus fort est acceptée, voire encouragée !

La justice

Nous avons donc porté plainte à la police contre le chauffeur. Ce qui a été retenu par la police est plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. Ils prennent notre plainte sans grande conviction. Ils nous expliquent, que le procureur risque de ne pas l’accepter car on n’est pas blessé et qu’on a fait un constat amiable.

Nous avons fait ce constat car la police ne venait pas, qu’on voulait garder la trace de cet évènement pour que ce chauffeur ne puisse pas recommencer en toute impunité. Sans constat, il aurait pu nier l’accrochage, avec un constat il n’y a plus d’agression. Il aurait fallu attendre l’arrivée de la police, mais combien de temps ? La prochaine fois, nous essaierons d’être blessé, ou mort pour que la police réagisse.

Nous avons également fait une réclamation en ligne auprès du réseau Mistral. Ils sont plus réactifs et nous avons une réponse le lundi matin par e-mail. Ils nous font part de leur regret pour les faits évoqués, et nous disent que ce dossier sera suivi avec la plus grande attention. Nous espérons donc que le réseau Mistral prendra des dispositions envers ce chauffeur ainsi que des dispositions pour que l’ensemble des chauffeurs respectent les usagers de la route les plus fragiles.

Nous attendons donc leur réponse quant aux dispositions prises.

A suivre…

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

24 commentaires sur “Toulon : Un bus fonce sur des cyclistes

  1. Malin

    Si tout ce qui a été relaté ici est exact et sans ommission… alors ce chauffeur de bus est tout simplement un grand malade.

  2. Renaud S

    En tout cas pour l’instant, bravo à la compagnie qui semble ne pas prendre ces faits à la légère !

  3. Guillaume

    Le plus choquant à mon sens est que la police refuse ou rechigne à prendre des plaintes pour ce qui est une agression avec arme par destination. J’ai souvent entendu des récits similaires, et c’est vraiment décourageant : si ce qui est censé être le gardien de l’ordre refuse de faire son travail, quel est le recours ensuite ? Peut-on déposer plainte contre la police elle-même ?

    J’espère en tout cas qu’à tout le moins vous serez dédommagés des réparations sur le tandem. Bon courage et bravo pour promouvoir le vélo à Toulon, il y a du taf…

  4. Jean Jacques

    Petite question innocente à la lecture du titre de l’art. : c’est le bus qui a foncé sur les cyclistes ? (la version transports en commun du roman fantastique « Christine » de Stephen King) ou c’est le chauffeur du bus qui a délibérément foncé sur les cyclistes…
    Car comme l’a souligné un de mes amisdu forum vélotaf.com, dans le 1er cas, c’est la faute à pas de chance (frein de parking qui lâche, rupture de la col. de direction) alors que dans le 2d cas, il y a volonté consciente avec mise en danger la vie d’autrui, et c’est autrement plus grave.

  5. rétropédaleur

    c’est une des raisons pour lesquelles je ne fais plus de vélo. Je me souviens ado de mes grandes balades en haute loire sur mon demi couse (un jour j’ai été jusqu’au pied du Mézenc et les queues de poisson, quolibets, bras d’honneur des automobilistes. Je ne l’oublierai jamais.r

  6. Gillesgilles

    Couloir bus, autorisés aux vélos ou pas, il faut le signaler. voir ici:
    http://lamassecritique.fr/wp/?p=6051

    C’est avec ce titre que le « collectif pour l’essor du vélo à Toulon » relate cette agression de nos amis qui roulent en tandem. A Toulon les « chauffeurs » de bus comme les « chauffeurs » de taxis prennent un malin plaisir à coller dangereusement au cul des cyclistes dans les couloirs bus.A Toulon certains couloirs sont autorisés ,d’autres pas .

    Derrière cela il y a donc aussi toutes les questions de réglementation, de responsabilité,par exemple : Quelle largeur minimale doivent avoir les couloirs bus pour pouvoir être autorisés aux cyclistes ? Qui décide ? Cela est -il fonction de la nature,de la largeur des bus, des trams ou autres BHNS ? Pourquoi le code de la route n »impose t il pas une signalisation systématique et spécifique quand l’accès de certains couloirs aux vélos n’est pas autorisé ? Peut-on mettre volontairement les cyclistes en danger en toutes impunité ?

    Il y a largement assez de caméras de surveillance dédiées au trafic routier à Toulon pour que la préfecture mène une petite enquête sur ce sujet. Cela permettrait de savoir si dans le sud les professionnels de la route sont encore plus « givrés  » que dans le nord . « Chiche » Monsieur le Préfet .

  7. Anthony GrégoireAnthony

    Merci à Carfree!
    Quelques réponses aux commentaires :
    A Malin : Effectivement, c’est un grand malade! J’ai dû lui dire au milieu de mes félicitations!
    A Guillaume : Pour le dédommagement, c’est pas le plus important car le tandem roule, faut changer le garde boue et le phare arrière. Mais on le demande par principe et pour que notre tandem, encore jeune, redevienne beau! Et on le met en lumière pour éviter que ça se reproduise car ça aurait pu être plus grave! Et que ça n’incite pas à se mettre au vélo!
    A Jean-Jacques : Et non, la machine n’est pas devenue folle, seulement le chauffeur qui la conduisait! « il y a volonté consciente avec mise en danger la vie d’autrui » : oui, c’est ce qui a été retenue par la police pour la plainte.
    A rétropédaleur : Je comprends, et ce soir là, nous n’avons pas fini notre route qui devait continuer. On étaient un peu trop stressés! Mais on continue quand même! Et j’ai pas les moyens de m’acheter une voiture!
    A Gilles : Nous avons demandé la vidéo à la police pour qu’ils voient bien que le chauffeur à l’arrêt a redémarré délibérément, Mais avec le temps administratif, la vidéo risque de disparaître avant même qu’ils aient réagi. On a aussi demandé la vidéo au réseau Mistral, mais je sais pas si de l’intérieur du bus, ça montrera quelque chose.

  8. Le cycliste intraitableLe cycliste intraitable

    L’ouverture aux cyclistes d’un couloir de bus est toujours explicite, en revanche son fermeture est par défaut implicite. C’est le Code de la route. Cependant, à Paris et dans d’autres villes, les aménageurs font souvent le choix de signaler explicitement possible la fermeture aux cyclistes de certains couloirs étroits.

    La circulation des cyclistes est maintenant presque toujours autorisée dans les couloirs à double sens (donc 6 m de large) et à sens unique de plus de 4,5 m de large et séparés en dur, sauf pour les BHNS. Cette largeur permet le dépassement sécurisé des cyclistes par des bus. Lorsque les couloirs ne sont pas séparés en dur du reste de la chaussée, l’autorisation est au cas par cas, généralement fonction du trafic de bus et de cyclistes.

  9. Laurent

    J’ai constaté sur le réseau de bus de Nice que parfois des chauffeurs s’énervent contre les passagers. Peut être préfèreraient ils être à la plage tout en étant contraints de gagner leur vie à cause des prix élevés du logement et du reste, provoqués notamment par les touristes qu’ils transportent.

  10. Seghux

    Le retour de la compagnie est insipide. C’est le genre de message rédigé par une chargée de com’ destiné vous calmer. Donc, méfiance.
    J’ai eu le même souci avec un car qui m’a délibérément serré contre un trottoir et j’ai eu la peur de ma vie. J’ai eu un gugusse de la compagnie des cars qui m’a sorti le même baratin qu’il vous a sorti et rien n’en est sorti par la suite… Dès lors, et ne comptant ni sur la police (celle-ci ne sert à rien en dehors du fait de causer des embêtements aux cyclistes qui grillent des feux), ni sur les responsables (compagnie de taxis ou de car), j’ai décidé de me munir d’un couteau avec lequel je darderai un pneu si une telle situation devait se reproduire.

    Quant aux « témoins », c’est une triste réalité mais tant que votre accident ne les touche pas personnellement et que vous ne saignez pas, seule une minorité vous accompagnera dans votre malheur. En revanche, il y aura toujours des harpies à vous traiter d’inconscients par ce que « vous ne roulez pas sur le trottoir ».

    Si l’interdiction de rouler sur le couloir de bus sur le bld de Strasbourg à Toulon était effective, la mise en danger de la vie d’autrui serait à mettre sur le compte des aménageurs dans la mesure où le cycliste se trouverait au milieu de la circulation, sans échappatoire en cas de problème.

    En tout état de cause, bonne continuation dans vos démarches et en espérant que vous ayez fait des photos.

  11. Jean-Marc

    Il refuse de bouger, l’air satisfait. Nous restons là et appelons la police, en vain. Nous ne savons pas quoi faire.

    Vous étiez 2, donc peut-etre avec 2 téls ?

    Je ne sais pas ce que vous avez dit à la police… mais, si on veut vraiment que la police arrive… il faut faire en sorte qu’elle souhaite arriver vite, et qu’elle vienne…

    – bonjour, il y a eu un accrochage dans la rue
    – il y a des morts ?
    – non
    – il y a des blessés ?
    – non, mais un vélo a été abimé
    – Tut… tut… tut… tut…

    risquer une amende pour appel abusif (alors qu’il y a vraiment eu accrochage) vaut alors le coups :

    Prendre une voix enervée, et dire que vous aller casser la queue au type.. en étant convaincant (et en faisant des choses en rapport, pour l’immobiliser le temps nécessaire… comme dégonfler ses pneus (vous étiez 2 : une personne devant le bus.. qui ne va pas osser vous écraser volontairement (pas en france, du moins : je ne tenterai pas cette manoeuvre en russie par ex), pendant que l autre va dégonfler plusieurs pneus… ou faire autre chose pour l’immobiliser, selon votre imagination)

    Ou, avec une voix affolée (pendant que la 2eme personne du tandem cri derrière, comme si un bus avait une roue sur sa jambe…) crier de venir d urgence, car un bus, conduit par un chauffeur (ivre?), a écrasé 2 personnes : 1 semble morte ou inconsciente, mais l autre est « juste » gravement blessée
    et vous ne savez pas quoi faire

    Si tu veux vraiment que les flics viennent… faut y mettre le prix…


    autoquote :
    Vous étiez 2, donc peut-etre avec 2 téls ?

    car, maintenant, en cas d accident suffisement important, les services de police recoivent plusieurs appels….

    donc refaites un appel avec l autre tel…

    et même, téléphonez à vos amis du coin (pb de géocalisation possible?), pour qu’ils appelent la police… pour décrire l accident qu’ils viennent de voir…

    (je précise : oui, c est illégal…
    mais moins que de mettre la vie de qq un en danger)

    en sachant que, s’il y avait eu contact avec une personne… un os du crane touché… la personne percutée peut mourir plusieurs heures après…(24 voire 48h après, pour un choc à la tête; pour des hémorragies internes, celà dépend de l organe/des organes atteinds)

    Or, en cas de contact… potentiellement mortel dans les heures qui suivent… mais sans blessures extérieures visibles sur le coups, sans sang, la police ne se serait pas plus déplaçée que pour le tandem…]


    en cas d accident avec un véhicule,
    profitez de votre smartphone pour prendre la plaque minéralogique en photo, la tête du conducteur (son permis/carte grise s’il vous les montre… pas évident) et son papillon vert, donnant son contrat d assurance et sa compagnie d assurance… (et de votre vélo abimé/de vos blessures)
    c est utile d avoir ces infos…

    D ailleurs, prendre ces photos DE FAÇON VISIBLE (et les envoyer de suite à un proche…. au cas où il vole/explose votre tél.) peut calmer le conducteur :
    il sait que vous pourrez prouver qu’il était là…
    normalement, il jouera moins au fier.

    Si, au contraire, celà l énerve encore plus… vous avez toutes les infos dispo pour aller porter plainte à la police plus tard : éloignez vous vite, à contre-sens de son véhicule, avant qu’il ne vous mette un coups de nerf de boeuf ou de clé à molette

    (certains sont plus boucher, d autres plus bricoleur… les goûts et les couleurs, en matière de loisirs, celà ne se discute pas…)

  12. louise

    Dans ce cas de figure il est recommandable d’aller de suite chez un médecin pour constate une grande crise d’angoisse..et de stress. Cela peut être utile pour démontrer une agression. C’est un policier qui me l’avais recommandé lors d’une plainte dans un cas semblable…

  13. Alexandre

    Vous devriez envisager plus de porter plainte pour tentative d’homicide (ou quoique ce soit le plus défendable, comme tentative de commettre des violences ayant entrainé tant de jours d’ITT) et destruction volontaire de votre bien.

    Pour prouver la mise en danger de la vie d’autrui il faudra prouver que sa manœuvre vous exposait à un risque direct et immédiat de mort ou d’infirmité permanente. Cette preuve peut être difficile à apporter dans votre cas je pense.

    Au contraire la destruction (dégradation ?) volontaire du bien semble clairement établie. Ainsi que la tentative de vous blesser en vous rentrant dedans.

    L’idée d’aller voir un médecin (psychiatre ?) pour les dégâts psychologiques est sans doute très bonne.

  14. HAURE-PLACE

    Bonsoir,
    heureusement que tout cela s’est terminé sans blessures , sauf peut-être pr le vélo ?
    Il y a un réel problème de cohabitation entre chauffeurs de bus et cyclistes dans toute l’agglo … surtout quand les rues sont étroites et que les chauffeurs veulent « tasser » le cycliste à droite, par exemple contre les voitures en stationnement : là, en cas d’ouverture de portière, le vélo peut finir sous les roues du bus !
    Il y a souvent ignorance ( idem pour les autos ) de la nécessaire et vitale distance latérale de sécurité du cycliste !
    Mais à votre décharge, toutes les voies bus ne sont pas « mixtes » :
    Bus et vélo, celle du BLD de Strasbourg( sauf aménagement très récent ) n’est pas une voie mixte « bus vélo », et la circulation des vélos n’y est dons pas autorisée !
    Reste que l’attitude du chauffeur est inadmissible, et que la RMTT ( régie des transports) va sans doute en tenir compte !
    Cordialement, JJ HP.

  15. Vincent

    Quand on connait l’ambiance générale sur la route dans le sud, ça ne m’étonne pas.

    Déjà, quand on voit le comportement des automobilistes dans des villes un peu plus habituées aux vélos comme Strasbourg ou Paris…

  16. Pédibusdutheil

    Le plus efficace est d’envoyer un courrier simple au procureur de la république avec tous les documents photos et vidéos que pourraient avoir les victimes sous forme de liens dans le texte. Il y a largement matière à poursuite.
    En matière de procédure les victimes doivent avoir le bon réflexe de demander les pièces d’identité des témoins et de prendre leurs coordonnées…

  17. Raf

    J’habite à Toulon. Se déplacer en vélo dans le port du levant relève de moins en moins du parcours du combattant, mais ça reste encore le bordel.

    Il faut connaître les petites rues, les pistes bien accessibles et surtout toujours garder un oeil sur les automobilistes toulonnais, pas toujours tendres. Après, pédaler à Toulon, on commence à s’en sortir.

    Mais surtout, n’empruntez jamais les voies de bus. Privilégiez les trottoirs, les flics ne vous diront jamais rien, ils le font eux-même quand les brigades à vélo sont de sortie.

    Les chauffeurs de bus toulonnais sont une espèce relativement peu patiente et surtout peu respectueuse.

    La dernière fois, étant en voiture, un chauffeur m’a démarré devant le nez et j’ai du me déporter sur la voie inverse ou arrivait une voiture. C’est passé à quelques mètres.

    Pour bien pédaler à Toulon, privilégiez les petites rues, les trottoirs quand c’est trop dangereux et puis les bandes et pistes qui se sont développées dans l’agglo depuis quelques années.

  18. Jean-Marc

    @ Anthony et RAF :

    C est justement parce que certains chauffeurs de bus de Toulon, en particulier celui rencontré par Anthony, ont un comportement illégal et inadmissible, qu’il est très important, quand c est possible, d aller en justice :

    Ils travaillent uniquement avec les permis TEC :
    s’ils se prennent une sanction, avec suspension temporaire, même d’une seule semaine, de leur permis…
    Je peux vous garantir, qu’après ce jugement, tous les chauffeurs de bus de Toulon auront un comportement irréprochable envers les cyclistes :

    ils se parlent, entre eux, et, s’ils feront peut-etre une journée de grève, pour soutenir le chauffeur « injustement sanctionné », ils intégreront surtout tous le fait, qu’il ne faut plus qu’ils fassent les cons :

    sinon, ils risquent d avoir des plaintes,
    donc,
    de moins vite progresser dans la boite,
    d avoir moins accès aux heures/jours à prime (nuit, samedi, dimanche), moins prioritairement que leurs petits camarades… même ceux entré après eux dans la boite;,
    voire, s’ils font trop souvent les cons, et qu’ils perdent leur permis (définitivement, ou suspendu pendant longtemps), ils risquent de perdre leur métier.

    Donc votre combat, en justice, est fondamental pour l avenir de cyclabilité de Toulon.

    Bon courage
    (car, malheureusement pour vous… mais heureusement pour le chauffeur du bus… qui perdra autant de temps que vous*, celà prend du temps)

    * ce qui, même s’il sort avec un non-lieu, ou acquitté, lui fera un peu passé l envie de recommencer :
    il préfère être à son travail ou en vacances, que de devoir -plusieurs fois- poser une demi-journée de congés pour aller au tribunal….

  19. Anthony GrégoireAnthony

    Quelques nouvelles : J’ai reçu le remboursement de l’assurance de la société de bus réseau Mistral. Le réseau Mistral ne communique pas sur les sanctions internes et donc on ne peut pas savoir si ce chauffeur continue à sévir impunément!
    Au niveau de la justice, je n’ai eu aucun retour et ai envoyé un courrier au procureur pour demander quelle suite était donnée il y a plus d’un mois.

  20. Jean-Marc

    « J’ai reçu le remboursement de l’assurance de la société de bus réseau Mistral. »
    « Au niveau de la justice, je n’ai eu aucun retour »

    Une demi-bonne nouvelle deja,
    en espérant que l autre demi-bonne arrivera elle aussi

    « Le réseau Mistral ne communique pas sur les sanctions internes et donc on ne peut pas savoir si ce chauffeur continue à sévir impunément! »

    Qu’il conduise tjrs ou pas, qu’importe :
    il a dû se faire remonter les bretelles… ce qui devrait entrainer un comportement différent de sa part… voire de la part de ses collègues, s’ils sont au courant de cette affaire;
    ainsi, cette affaire devrait laisser des traces durables dans son comportement routier (voire dans celui de ses collègues), le rendant (pour ne pas perdre son emplois/son permis) plus respectueux des autres.

  21. Raf

    Bonjour.

    Content d’apprendre que vous avez pu être remboursé des dommages qui furent causés à votre matériel !

    En ce qui concerne les sanctions internes, ne rêvez pas, il a du prendre quelques jours de suspension avec rappel à l’ordre et depuis il a du reprendre du service !

    Cela étant dit, je tiens à signaler que malgré l’effort de développement des pistes cyclables dans l’agglomération toulonnaise depuis 10 ans, il reste de gros vices. Notamment lorsque des travaux interviennent à proximité voir sur des pistes ou bandes cyclables.

    Un chantier d’immeuble qui a délibérément pris son emprise sur la piste cyclable afin d’y mettre des sacs de sable etc.

    Ensuite, une rénovation de giratoire ou tout est fini SAUF la piste cyclable qui reste à l’état de gravier !

    Dernièrement, toujours une création de giratoire ou une piste cyclable doit voir le jour. On voit clairement l’emprise, mais à l’état de gravier alors que la route est niquel et les engins de travaux sont partis.

    Donc je ne sais quand on verra cette piste cyclable complète et sans obstacle ! Sans doute d’ici 2 ans !

    Voila comment on nous traite, toujours en dernier ! Il faudrait sincèrement que cela change !

  22. CarfreeAnthony

    Avis de classement ! Le TGI de Toulon m’écrit que cette procédure ne justifie pas de poursuite pénale au motif que les preuves ne sont pas suffisantes. Pour qu’il y ait des preuves, encore faut-il les chercher ou juste regarder celles qu’on vous donne. Il y a une caméra de sécurité sur le boulevard qui aurait pu montrer l’agression caractérisée et une à l’intérieur du bus. Ce qui montre une nouvelle fois l’inintérêt des caméras orwelliennes pour le simple citoyen.
    La police m’a appelé une fois, un an après l’agression, pas pour me demander s’il y avait des témoins, une preuve, non ! Plutôt pour m’inciter à retirer ma plainte.
    J’accuse donc la police et le procureur de la république d’inciter à la violence routière. Si ce genre d’agression se reproduit, ils en seront les complices.
    Cyclistes, serrez les fesses ! La loi est du coté des agresseurs !

Les commentaires sont clos.