Invasion de triporteurs à Boulogne-Billancourt

On dirait bien que les choses sont en train de bouger en France du côté de la vélogistique. Une entreprise de Boulogne-Billancourt, « Michel et Augustin », a lancé une démarche originale d’achat groupé de triporteurs afin de « faire de Boulogne-Billancourt, où ils ont installé leur siège en 2009, la capitale française du triporteur ».

A vrai dire c’est une belle opération de Com’ pour eux, mais c’est aussi une démarche intéressante car elle part d’un postulat simple: les vélos cargos de type triporteur sont souvent assez chers à l’achat. Bien sûr, c’est beaucoup moins cher qu’une voiture, mais ce n’est pas donné non plus.

Et en plus, ils ont choisi la « Rolls » des triporteurs, à savoir un modèle au design danois mais entièrement fabriqué en France par l’entreprise nantaise Nihola. Il est livré avec sa capote de pluie et son siège enfants installé dans la partie « malle » en acier avec deux ceintures de sécurité. Pourquoi choisir un modèle de qualité? Parce que ce n’est pas un gadget, précise d’emblée Augustin, un des fondateurs de l’entreprise en question. Leur projet vise, en toute modestie, « à révolutionner les transports urbains »: déposer les enfants à l’école, faire son marché, aller à la bibliothèque ou même se rendre au travail…

Alors, comment ça marche? L’entreprise propose à 100 Boulonnais de se regrouper afin d’acheter des triporteurs au prix de 1500 € au lieu de 2620 €, soit une belle économie, payée en partie par le principe de l’achat groupé, mais avec aussi l’aide financière de la ville de Boulogne via une prime accordée aux véhicules écologiques (300 euros) et avec une subvention par l’entreprise elle-même, mais dont on ne connaît pas le montant.

En contrepartie, les Boulonnais qui s’inscrivent dans la démarche porteront les couleurs de la marque Michel et Augustin avec deux décors au choix, le fond trublion (image en haut) ou le fond feuille de bananier (image ci-dessous). Ils pourront également personnaliser leur triporteur avec les graphistes de la société en choisissant les deux prénoms qui apparaissent en grand sur le triporteur). Il y a donc bien un peu de pub dans l’histoire, même si les deux fondateurs de l’entreprise précisent que l’objectif « n’est pas de faire de la pub mais d’être une alternative à la voiture ».

Aux dernières nouvelles, 50 familles de Boulogne ont déjà répondu présentes et ont reçu leur tout nouveau triporteur le 8 mars dernier. Les 100 triporteurs ne sont donc pas encore atteints, mais une nouvelle vague de commandes est prévue à partir de maintenant pour 50 autres triporteurs. Cela va constituer à n’en pas douter une petite vélorution de voir tous ces (nouveaux) triporteurs dans les rues de Boulogne-Billancourt!

Et les deux entrepreneurs ne comptent pas s’arrêter là. Prochain objectif? Les 10 plus grandes villes de France: Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Toulouse, Nantes, Rennes, Montpellier, Strasbourg.

http://www.100triporteurs.com/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

10 commentaires sur “Invasion de triporteurs à Boulogne-Billancourt

  1. Vincent

    > les vélos cargos de type triporteur sont souvent assez chers à l’achat. Bien sûr, c’est beaucoup moins cher qu’une voiture, mais ce n’est pas donné non plus.

    Pour faire une comparaison qui ait un sens, il faut intégrer tous les coûts:
    – achat et amortissement du véhicule
    – carburant
    – entretien
    – parking
    – PVs

    Il faudrait comparer le coût de livraison des produits avec un vélo cargo et une voiture fourgon.

    > Et en plus, ils ont choisi la « Rolls » des triporteurs

    En même temps, est-il possible de produire un bi/tri-porteur de qualité à assistance électrique pour moins de 2.000€?

  2. Pédibuspédibus

    Chez Tata!
    Avec le software de nos Indiennes en matière d’informatique dernier cri – et low cost par dessus le marché – on pourrait avoir des bijoux de technique à foutre les bousines au recyclage… pour faire du tram à la place.

  3. Roger Delogo

    Dès qu’il y a une contrepartie de type « pub », je fuis. Le message de EMMP me conforte dans cette fuite.

    Est-ce si compliqué de proposer ces triporteurs sans publicité ? Est-ce si compliqué de laisser les gens choisir la façon dont ils vont l’agrémenter (ou pas) ? Éventuellement, est-ce si compliqué de rendre la pub optionnelle (et donc de lui adjoindre un coût, afin que les gens puissent choisir en toute connaissance de cause s’ils la veulent) ?

    Cela dit, l’idée est intéressante, à n’en point douter. A récupérer donc, et essaimer dans les associations vélo qui existent déjà un peu partout…

  4. alain

    En même temps, est-il possible de produire un bi/tri-porteur de qualité à assistance électrique pour moins de 2.000€?

    Je ne pense pas. Ou alors du triporteur production chinoise mais c’est pas de la haute qualité. Et encore, ils sont plutôt à 2500 euros.
    Nihola par contre, c’est de la superbe qualité.

  5. guillaume

    Je n’aime pas la pub non plus, mais vu la taille des panneaux on est loin de l’agression du 4×3 et cette fois au moins c’est pas des femmes nues pour vendre des voitures et des télés…

    En attendant le résultat concret c’est qu’il y a déjà 50 triporteurs de plus dans cette ville. Or à mon avis, il faut que les gens voient des triporteurs pour avoir envie de s’y mettre. Plus on en verra et plus on a de chances de déclencher un cycle vertueux en faveur du vélo cargo.

    Du coup, malgré les points négatifs, je dis bravo !

  6. Manu

    évidemment que c’est pour faire de la pub, leur « business model » est basée sur le marketing bobo (mais pas écolo)!

  7. georges

    certes la pub est un peu agressive mais là j’applaudis, déjà le discours de l’entreprise n’est pas si bien pensant, et ils lancent et concrétisent le principe de l’achat groupé qui est vraiment la solution pour motiver l’achat de ce genre de matériel

  8. jean marc

    bonjour à tous,

    j’ai aussi beaucoup entendu parlé du nihola mais j’ai découvert une nouvelle gamme avec des triporteurs de qualité, robuste, léger, et agréable à rouler. (bikyfamily)

    allez voir de vous même: http://www.bikyfamily.fr

    merci bikyfamily

Les commentaires sont clos.