Le tram strasbourgeois fête ses 20 ans!

Après un long débat « métro contre tram », c’est finalement le tramway qui gagne à Strasbourg en 1989 et qui est mis en service le 25 novembre 1994. Accompagné d’une politique plus globale de déplacements et de reconquête de l’espace public, l’implantation du tramway à Strasbourg a bouleversé le cadre de vie et les habitudes des Strasbourgeois.

Le tramway et Strasbourg ont une longue histoire en commun. C’est en effet le 22 juillet 1878 que la première ligne de tramway est mise en service à Strasbourg entre la porte de Pierre et le pont de Kehl. En 1930, Strasbourg possède alors plus de 234 km de lignes de tramway! Et pourtant, en 1960, la dernière ligne de tramway est démantelée. Il faudra attendre le 25 novembre 1994 pour que la première ligne du « tramway moderne » soit inaugurée.

Dans la sympathique compétition entre Strasbourg et Nantes, si la première est loin devant en matière de vélo, c’est par contre Nantes qui fût la première ville française à réintroduire le tramway, le 7 janvier 1985. On fêtera d’ailleurs bientôt les 30 ans du tramway nantais et on en fera très probablement un article aussi.

Mais revenons à Strasbourg qui n’est peut-être pas la première ville à avoir réintroduit le tram, mais dont le réseau est très bien fréquenté. Avec environ 300.000 passagers par jour, c’est sans doute le second réseau de tramway français après le réseau de tramway francilien.

Le tram de Strasbourg est en effet plébiscité par les usagers et le réseau a été étendu à six reprises. Il compte aujourd’hui 65 km d’offre commerciale, répartie sur 7 lignes (dont le 1er Bus à Haut Niveau de Service de l’agglomération, la ligne G, inaugurée en novembre 2013).

Elue en octobre 2014 « La ville française la mieux desservie par les transports en commun » (palmarès l’Express, selon les données Cerema-Gart-UTP), la Communauté urbaine de Strasbourg continue l’extension de son réseau :

la ligne A rejoindra le centre-ville d’Illkirch-Graffenstaden en 2016
la ligne E verra ses services étendus jusqu’ à « Campus d’Illkirch » en 2016
la ligne D atteindra Kehl en 2017

Le tram change la ville

Les photos suivantes de Strasbourg avant et après l’arrivée du tramway montrent que le tramway n’est pas seulement un mode de déplacement, c’est aussi un outil de requalification urbaine et de reconquête de la ville au profit des modes alternatifs à l’automobile.

tram1tram2

Pour fêter les 20 ans du tram, la Communauté urbaine de Strasbourg vous invite à revivre l’épopée du tram, à travers une exposition rétrospective disponible en téléchargement ici.

Source: http://www.strasbourg.eu/actualites/-/asset_publisher/lG7u/content/le-tram-strasbourgeois-fete-ses-20-ans

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

6 commentaires sur “Le tram strasbourgeois fête ses 20 ans!

  1. Pédibuspedibus

    Y a pas photo, Strasbourg c’est déjà le costaud, le sérieux et la qualité suisse et allemande en termes de transports urbains. L’accessibilité à la seule échelle piétonne, arbitrairement 500 mètres d’une ligne, et non d’une station, est excellente si je me remémore mon travail de l’année dernière. Seul le réseau de tram de Montpellier peut souffrir la comparaison.

    En lien des cartes perso de réseaux à l’échelle de l’IRIS INSEE:

    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/10/2013-08-10-strasbg-tcsp/
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/10/strasbourg/
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/10/2013-08-10-montpellier-tcsp/
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/10/2013-08-10-montpellier-zones-1/
    http://www.fichier-pdf.fr/2013/08/09/comparaison-corridors-pdf/

  2. Vincent

    Comme les deux sont contraints de suivre le même parcours, peuvent exister en site propre et roulent à l’électricité… existe-t-il un comparatif financier tram vs. trolleybus?

  3. Arthur

    Nantes fut la première ville française à réintroduire le tramway, mais n’oublions pas celles qui ne l’ont jamais abandonné, comme Marseille ou Saint-Étienne et son tram vieux de 130 ans !

  4. L'intégriste ferroviaire

    Mmmm, que c’est bon de lire ça. Limite masturbatoire, mais chut !
    34 ans sans tram, 20 ans avec, ça y est, le trou est presque comblé. Quand le tram nouveau fêtera ses 34 ans, alors là, revanche sur le passé sans tram acquise !

Les commentaires sont clos.