Envie d’une escapade nature sans voiture?

Avec l’arrivée des beaux jours, le Réseau des Grands Sites de France lance les Escapades nature sans voiture, un projet innovant qui vise le développement d’un tourisme sans voiture dans les Grands Sites de France labellisés et en projet.

Les « Grands Sites » sont des sites classés qui bénéficient d’une forte renommée et d’une fréquentation très importante. Parmi ces « Grands Sites », un label « Grand Site de France » distingue une quinzaine de sites majeurs du point de vue de leurs qualités paysagères, naturelles et culturelles.

« Escapade nature sans voiture » dans les Grands Sites de France s’adresse aux urbains qui n’ont pas de voiture, à ceux qui n’en peuvent plus des embouteillages du dimanche soir, à tous ceux qui veulent vivre une authentique expérience d’immersion.

L’objectif : montrer qu’il est facile d’explorer les multiples facettes des Grands Sites en utilisant exclusivement des modes de déplacements doux (vélo, train, marche à pied, bateau…), et ce depuis chez soi.

Pour le prouver, Pierre, un escapadeur amateur de beaux paysages, s’est rendu successivement sur 6 d’entre eux depuis son domicile en région parisienne, sans jamais utiliser sa voiture. Le récit détaillé et pratique de son expérience a ensuite été retranscrit dans des carnets de voyage consultables sur www.escapadenature-sansvoiture.fr afin que chaque visiteur puisse s’en inspirer pour construire sa propre escapade.

« Escapade nature sans voiture » s’inscrit dans la volonté du Réseau des Grands Sites de France et de ses membres de favoriser la transition énergétique et touristique en valorisant un tourisme durable et sans voiture.

Retrouvez les escapades testées et validées 100% sans voiture dans les Grands Sites: Baie de Somme – Cap d’Erquy-Cap Fréhel – Cirque de Navacelles – Les Deux-Caps Blanc-Nez, Gris-Nez – Marais poitevin – Solutré Pouilly Vergisson. Et d’autres à suivre…

escapade-logo-gris

Source: http://www.grandsitedefrance.com/fr/actus/278/435.html

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

6 commentaires sur “Envie d’une escapade nature sans voiture?

  1. abil59

    Je suis bien evidemment foncierement anti voitures mais pour bien connaitre 2 des grands sites je me demande le differenciel de temps, d’organisation dans le transport qu’il doit y avoir entre la voiture et les autres modes de transport en partant de la PROVINCE. exemple je pars de la banlieue de lille pour aller voir les phoques en baie de somme comment je fais? Ou plutôt comment je fais pour mettre moins de 3 jours (en exagérant un peu)?

  2. Zaph

    Comme il y a 2 ans, j’ai voulu récemment repartir à Hyères depuis Grenoble en combinant le train et le vélo.

    A l’époque, j’avais pris un TER jusqu’à Valence, le TGV jusqu’à Marseille puis un autre TER jusqu’à Hyères. Voyage un peu long mais agréable.

    Aujourd’hui plus possible de mettre un vélo dans certains TGV même en s’acquittant du supplément de 12 euros. En recherchant un trajet uniquement en TER, il faut le morceler au minimum en 4 pour échapper au TGV, accepter des temps d’attentes déraisonnables  et payer  70 euros le trajet aller .

    Il reste des progrès à accomplir pour pouvoir faire du tourisme sans voiture. Assez de bonnes intentions, des actes !

  3. Antoine

    Cette présentation est un peu trop idyllique.

    Pour avoir pris le TER Brest – Plouaret puis Plouaret – Lannion  avec un vélo et une remorque, je peux certifier qu’aucun des 5 agents de la sncf présents sur le quai ne nous a aidé. Au contraire, ils nous ont regardé d’un air méfiant (encore des marginaux…), on avait l’air de plus les embêter qu’autre chose.

    De plus  pour avoir fait une rando vélo itinérante en Bretagne en avril, on s’est vite rendu compte que c’était pas facile : rares sont les TGV qui proposent des places pour vélo (service payant) – et le critère ne fait (plus) parti du moteur de recherche SNCF ; les TER sont de plus en plus rares car remplacés par le TGV ; et enfin le service de Bus avec support vélo n’est mis en service que pour la période estivale.

    Par contre la véloroute du littoral est super !

  4. Ric

    En France le problème des déplacements sans voiture c’est le coût exorbitant des trajets en train (SNCF/TER). Quand on voyage seul, prendre sa voiture ou le train coûte déjà le même prix (c’est complètement dingue en soi qu’un transport collectif coûte le même prix qu’un transport individuel). Il suffit qu’on soit deux et prendre la voiture coûte beaucoup moins chère que le train. Pour peut qu’on embarque des covoitureurs avec soi et la voiture coûte beaucoup beaucoup moins chère que le train.

    C’est bien jolie de faire des discours qui expliquent qu’il faut réduire la pollution (je parle du discours des politiques et élus), mais il faudrait se donner vraiment les moyens de la réduire. Et la seul méthode pour arriver à ça c’est de proposer une offre train avec des tarifs accessibles (aujourd’hui ils sont prohibitifs, à moins d’avoir des revenus très élevés). Et de permettre (comme dit au dessus dans les commentaires) d’embarquer facilement les vélos dans les trains.

     

Les commentaires sont clos.