Les pistes judéo-cyclables

Quelle est l’origine historique des pistes cyclables? Vous saurez tout en lisant ci-dessous l’extrait de mon livre intitulé Le Troisième Derch.

Comment faire son trou dans le Troisième Derch quand on a un prénom de berger allemand? Telle est sans doute la question lancinante qu’a du se poser Julius Streicher, le célèbre éditeur naze, durant ses années de gloire. A vrai dire, il n’a pas du se poser beaucoup plus de questions que celle-là car, avec un quotient intellectuel mesuré de 106, le Naze Julius Streicher était en fait réellement un berger allemand.

En tant qu’idéologue majeur du nazisme, Julius Streicher est en grande partie à l’origine des Lois de Nuremberg de 1935 visant à exclure les Juifs de la société allemande durant le Troisième Derch.

Au départ, les Nazes commencent par développer la ségrégation des modes de déplacement, les Aryens en voiture et les Juifs à vélo. En tant que berger allemand, Julius a en effet une dent contre les judéo-cyclistes.

Et pour que les cyclistes ne gênent pas trop le Lebensraum (espace vital) des voitures, les Nazes créent les pistes judéo-cyclables durant les années 1930.

Les services de Fritz Todt, inspecteur général pour les routes du Derch (Generalinspektor für das Derch Straßenwesen) mettent alors en place un réseau judéo-cyclable dans tout le grand Derch allemand.

Toutefois, l’Association automobile du Parti Naze (Nationalsexualistische Kraftfahrkorps) se plaint car les judéo-cyclistes continuent de rouler en dehors des pistes judéo-cyclables.

Il est donc décidé d’installer des panneaux de signalisation routière obligeant les judéo-cyclistes à emprunter les pistes qui leur sont réservées. Mais, comme il apparaît vite que l’expression “piste judéo-cyclable” ne tient pas sur les panneaux de signalisation, les Nazes retiennent l’expression “piste cyclable”, qui est restée la norme encore aujourd’hui.

Marcel Robert
Le Troisième Derch
2013, 220 pages
http://www.amazon.fr/Le-Troisi%C3%A8me-Derch-Marcel-Robert/dp/1291450440

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

3 commentaires sur “Les pistes judéo-cyclables

  1. Pédibuspedibus

    dré bon gardinal roberte!!!

    zé géniaâââââââââl

    géni vranzê!!!

    kolossal

    zoooooooooooooooooooooo

    goude

    de la blaze bour la baniole, et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiide

  2. deny

    Sauf que les pays qui ont le plus de pistes cyclables (Pays Bas et Danemark) sont non seulement plus démocratiques que chez nous mais surtout on le plus de gens qui font du vélo au monde!

    Sans pistes cyclables (de qualité bien sur), on ne dépassera pas les 1% de cyclistes!

Les commentaires sont clos.