Livret pour une pratique digne et libérée de la bicyclette

Ce livret est né des remarques des automobilistes citant, à tort et à travers, un code la route, conçu pour eux, mais que très peu connaissent, et respectent. Ils se déculpabilisent ainsi de leurs comportements dangereux, remettant la faute de leur agressivité ou de leur inattention sur le dos du cycliste.

Parmi ces remarques, on retrouve : « Le code la route, c’est le même pour tous ! »

« Rouler à 2 de front, c’est interdit ! »

« T’as rien à faire sur la route, roule sur le trottoir ! »

« Mets ton casque ! »

« T’as bien ton gilet jaune ? »

Etc.

Il est temps de rappeler quelques règles du code de la route, mais pas seulement, il y a aussi des conseils pour prendre sa place sur la route, pour aller vers une pratique digne et libérée de la bicyclette sur la voie publique. Fini le caniveau, fini la culpabilité !

Son format (feuille A4 recto verso pliée en 4) en fait un petit livret que l’on peut garder facilement dans sa poche ou sacoche vélo. On peut retrouver rapidement un article du code de la route pour le citer lors d’un échange d’idées. On peut l’offrir à un cycliste croisé au feu ou à un ami automobiliste, afin qu’il comprenne mieux notre posture.

Ce livret se termine par une page de publicité pour la Masse Critique mensuelle de Toulon. Je peux l’envoyer en version modifiable à tous les collectifs et associations voulant le modifier et le distribuer pour annoncer leurs activités cycliques et cyclables, masses critiques,  vélorutions, ateliers de réparation vélo, etc.

 

Notice d’utilisation :

  • Imprimer en recto/verso
  • Plier la feuille en 4
  • A l’aide d’un couteau, d’un cutter ou d’un coupe-papier pour les plus distingués, couper le haut des pages (faites-vous aider si nécessaire d’une personne habile)
  • Lisez
  • Distribuez

Télécharger le livret au format pdf

Anthony Grégoire

A propos de Anthony Grégoire

Mouvement d'organisations pour une culture alternative (M.O.C.A.)

9 commentaires sur “Livret pour une pratique digne et libérée de la bicyclette

  1. Fred

    Le bêtisier de la mauvaise foi totomobile ou quelques unes des réflexions issues de mes échanges avec les chauffards frôleurs :

    « Tu prends toute la place » Sérieux ? 60 centimètres versus 1 mètre 70, qui dit mieux?

    « Tu crois que la route t’appartient » …. Euuh non elle ne m’appartient pas, elle appartient à tout le monde, à condition de respecter toutes les règles de sécurité, en particulier celle qui dit qu’on dépasse pas un cycliste comme vous venez de le faire

     

    « Tu touches pas à ma voiture ! »

    Hahaaa ! Elle est bien bonne celle là ! Au fait qui est-ce qui est venu vers l’autre en premier ? La projection du coupable, un grand classique en psychanalyse.

     

    « Tu roules au milieu de la voie »

    Bien sûr que je roule au milieu, mais ça c’est à cause des abrutis comme toi qui ouvrent leur portière sans regarder.

     

    « Faut rouler sur le trottoir »

    En voilà un qui connait très bien son code de la route, enfin, disons qu’il l’a entièrement réécrit tout seul comme ça l’arrange .

     

    Liste non exhaustive bien entendu, que je vous laisse le soin de compléter.

     

  2. Franck de Biarritz

    une très bonne idée que ce petit manuel. J’y trouve cependant une petite lacune :

    -« y’a une piste cyclable ! t’as rien à faire sur la route rugntudju !!! »

    Sachant que seules les pistes signalées par un panneau rond ont un caractère obligatoire. Les pistes signalées par un panneau carré (la grande majorité) ne sont que conseillées.

    Sur une piste cyclable, chaque intersection contraint les vélo à céder le passage , et donc à ralentir, se retourner, et souvent stopper pour laisser passer un véhicule, il faut prendre garde aux piétons, aux poubelles, aux voitures stationnées et se casser le dos à chaque bateau permettant de stationner à la maison. Sur la route, point de tout cela, et on retrouve le statut de véhicule à part entière.

    Je m’égare un peu, mais suis-je le seul à avoir remarqué l’état déplorable des trottoirs, et le fait qu’on y trouve beaucoup plus de passages pour voitures (bateaux) qu’on ne trouve de passages piétons sur les routes…

  3. irizium

    Merci pour ce petit livret bien pratique que je vais imprimer et distribuer. Je m’y retrouve totalement dans les diverses remarques des automobilistes sur LEUR code de la route.

    Un petit regret sur la qualité du document (définition insuffisante ?). Je suis preneur d’une version à 300 DPI.

    Salutations de Besançon

  4. partirenvtt

    Bonjour et merci pour le document fort intéressant. Je devrais en remplir mon sac à dos pour les automobilistes un peu rageux parfois de besançon.

     

    Loïc, partir-en-vtt.com

  5. Cécile

    Excellente initiative. Dommage qu’on ne puisse pas avoir accès à une version numérique avec tout à l’endroit. 🙂

  6. Anthony GrégoireAnthony

    Pour la qualité du document, je ne sais pas faire mieux, mais si quelqu’un veut apporter des améliorations, changer des images (plusieurs ont juste été piquées sur internet, j’ai juste la 1ere et derniere page de bonne qualité) je peux envoyer le document de départ, (c’est du word) à quelqu’un de plus compétent en informatique que moi.

  7. vu de sirius

    çà y est , les amis, j’ai une bonne nouvelle : profitant du beau temps, je me suis remis en selle et je vais à vélo à la gare rer (1,5 km environ de mon domicile). Je peux ainsi constater que nos amis cyclistes ne sont pas non plus parfaits:

    – le parking vélo est évidemment sous-dimentionné, donc a lieu de se garer ailleurs lorsqu’il est plein, les derniers arrivants y entassent leur vélo, au risque d’abimer les rayons des autres voir d’empecher les premiers de repartir au lieu de l’attacher plus loin

    – il y a une plate-bande derriére le parking vélo et régulièrement s’y trouve des cadenas usagés , certains cyclistes la prennent donc pour une poubelle

    Critiquer (souvent à juste titre ) les « bagnolards » est une chose, mais de temps en temps nous devrions aussi faire notre autocritique!

     

     

     

Les commentaires sont clos.