Laissez-nous les berges !

Le tribunal administratif vient d’annuler la piétonisation des berges de Seine à Paris. Mais nous ne voulons pas qu’on nous reprenne cet espace que la mairie de Paris nous a donné ! Merci de signer notre pétition.

Les quais de Seine ont été transformés en parc. Avec les beaux jours, les enfants jouent, les amoureux dansent, les badauds flânent aux pieds de Notre-Dame, au cœur de cette ville que nous aimons tant et que le monde nous envie.

Laissez-nous danser !

La métamorphose n’en est encore qu’à son commencement. Il faut planter des fleurs et des arbres ; il faut semer des projets, des espoirs et des rêves sur ce site magnifique. Et non les écraser sous les roues des voitures.

Les bonnes idées sont les bienvenues d’un coté ou de l’autre du périphérique et d’un bord à l’autre de l’échiquier politique. Mais sans revenir au monde d’hier, à cette vieille idéologie racornie qui défigurait les centres-villes avec des autoroutes et qui voulait recouvrir la nature de béton.

Laissez-nous rêver !

Cette piétonisation fait partie d’une grande transformation de Paris pour la rendre plus conviviale, plus respirable et plus moderne. Pour diminuer la pollution qui tue chaque année des milliers de Franciliens. Il faut persévérer dans cette direction et non réintroduire des véhicules polluants !

Laissez-nous respirer !

On a reproché beaucoup de chose à ce parc. Mais la fermeture récente de quelque 3,3 km de voies n’est pas responsable des embouteillages que la région connait depuis des décennies. Et il n’est pas raisonnable d’accuser la fermeture d’une voie qui accueillait quelques milliers de voitures par jour de bloquer les millions de Franciliens qui prennent leur voiture le matin. Surtout quand l’enjeu est de renforcer les transports en commun et les mobilités douces.

Laissez-nous vivre – Laissez-nous les quais !

Anne Hidalgo : Continuez votre combat pour la piétonisation des berges de Seine

Manifestons pour défendre le parc des Rives de Seine
Samedi 10 mars, à 15h, sur les quais.

Signez la pétition:
https://www.change.org/p/laissez-nous-les-berges

Respire

A propos de Respire

Association Nationale pour la Prévention et l'Amélioration de la Qualité de l'Air

4 commentaires sur “Laissez-nous les berges !

  1. Pédibuspedibus

    L’environnement et la justice administrative ça fait deux… Ce type de magistrat raisonne essentiellement avec le principe de la liberté de saccage généralisé des exploitants agricoles et industriels, et maintenant se montre de plus en plus nettement accommodant avec le système automobile. Déjà le code de l’environnement en a pris un sacré sale coup avec le régime d’enregistrement pour les  installations classées pour la protection de l’environnement… :

    http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/Pourquoi-la-creation-du-regime-d.html

     

    A bordo-bordel on a un vieux cacique Socialo, pourfendeur du stationnement réglementé, populiste en direction de la bagnolardise, et désormais inspiré par la déconvenue parisienne, une vraie mouche velue de la charognardise :

    http://www.sudouest.fr/2018/02/23/pont-de-pierre-ferme-a-la-circulation-qu-en-penserait-la-justice-4225120-2780.php

    En 2012, au sujet du stationnement :

    C’est à ce moment-là que choisit d’intervenir le socialiste Jacques Respaud, conseiller général du canton et ferme défenseur de la gratuité du stationnement pour les résidents. « Je demande un moratoire sur ce dossier ! Il n’y a aucun parking public sur le sud de Bordeaux. Le stationnement doit être gratuit pour ceux qui y vivent et paient leurs impôts. » « C’est de la pure démagogie, siffle Jean-Louis David. Vous savez bien qu’il y a plus de voitures que de places à l’heure actuelle. »

     

    Source : http://www.sudouest.fr/2012/01/31/le-stationnement-en-crise-620713-710.php

    … ça aussi c’est écoeurant…

  2. A2roues

    Pour être un habitant de Paris qui doit supporter (de plus en plus difficilement) tout ce trafic automobile et ses désagréments, je suis évidemment pour la pietonnisation de Paris. Mais je dois avouer ne pas avoir trouvé judicieux d’avoir commencé par les quais de Seine.

    Paris est une ville complètement rétrograde en matière de piétonnisation en comparaison des villes de province qui disposent souvent de vastes aires piétonnes ou zones de rencontre. Ici il y a à peine quelques rues piétonnes souvent complètement isolées les unes des autres. Allez il y a peut-être le quartier des Halles qui est une aire piétonne mais ça va guère plus loin.

    C’est… pathétique.

    Pour moi c’est la création de vrais aires piétonnes ou, au minimum la multiplication des zones de rencontre qui est la priorité. Moins de pollution dans les rues, moins de bruit, c’est ce qu’on veut, devant chez nous. Je n’ai pas compris qu’Hidalgo s’acharne bêtement a piétonniser la Seine qu’on ne va visiter que le dimanche aprem et encore.

  3. A2roues

    Pour être un habitant de Paris qui doit supporter (de plus en plus difficilement) tout ce trafic automobile et ses désagréments, je suis évidemment pour la pietonnisation de Paris. Mais je dois avouer ne pas avoir trouvé judicieux d’avoir commencé par les quais de Seine.

    Paris est une ville complètement rétrograde en matière de piétonnisation en comparaison des villes de province qui disposent souvent de vastes aires piétonnes ou zones de rencontre. Ici il y a à peine quelques rues piétonnes souvent complètement isolées les unes des autres. Allez il y a peut-être le quartier des Halles qui est une aire piétonne mais ça va guère plus loin.

    C’est… pathétique.

    Pour moi c’est la création de vrais aires piétonnes ou, au minimum la multiplication des zones de rencontre qui est la priorité. Moins de pollution dans les rues, moins de bruit, c’est ce qu’on veut, devant chez nous. Je n’ai pas compris qu’Hidalgo s’acharne bêtement a piétonniser la Seine qu’on ne va visiter que le dimanche aprem et encore.

    Pour moi elle a fait ça par pur intérêt electoral vu qu’elle délaisse complètement la piétonnisation du reste de la ville depuis le début de son mandat. Le but c’était de se la jouer ecolo un coup et ensuite elle ne fera de nouveau plus rien pendant des années une fois réélue.

  4. Vince

    Oui mais A2roues tu constateras aisément grâce à cet article que la ville de Paris (à savoir la Maire et le conseil de Paris) ne peuvent pas piétonniser librement ce qu’elle veut comme elle veut.

    Il fallait bien commencer par quelque chose d’emblématique mais même là ça coince.

    La démarche au tribunal administratif a commencé par un quidam non habitant de Paris mais qui prétend être retardé en allant au travail par la fermeture aux voitures des berges sur Seine, relayé par les plaintes de la Région Ile de France et de la quasi-totalité des communes environnantes.

    C’est dire le poids des fafs de la caisse en France.

    Il faut donc que la Mairie aille en appel pour obliger chaque magistrat à prendre position face à l’avenir enfumé ou non de ses enfants.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.