Autopsie d’un meurtrier

Les campagnes anti-tabac sont, paraît-il, efficaces. Les messages sont clairs, directs. Fumer tue ! Les interdictions de fumer dans les lieux publics sont considérées aujourd’hui comme normales et se sont élargies jusqu’aux maisons de certains fumeurs. Il n’est plus possible d’enfumer ses proches sans un discours moraliste immédiat. Il est même interdit de fumer à l’intérieur de sa voiture en présence d’un enfant. 


Mais pourquoi tous les enfumages ne sont pas considérés de cette manière ? Pourquoi à peu près personne n’est choqué de voir, enfermés dans une voiture, au milieu des bouchons, des enfants exposés à de très nombreuses substances cancérigènes ?

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a répertorié 275 substances différentes dans les gaz et fumées d’échappement, dont de nombreuses reconnues cancérigènes. Mais contrairement au tabac, pas de campagne choc, pas d’affichage obligatoire sur le capot, pas de restriction.

Comment serait perçue une affiche anti-voiture réalisée sur le modèle affiche anti-tabac ? Comme cette affiche détournée de la campagne anti-tabac.de la ligue contre le cancer.

Dans l’éducation à la santé, face aux problèmes de santé environnementale, le discours dominant est : « il ne faut pas adopter de discours anxiogène ». Ça revient à dire : « Le cancer vaut mieux que le stress », « pour ne rien changer, cultivons l’ignorance », « concentrons-nous sur des campagnes déjà acquises, ça fait moins de polémiques. » Si on a pu stresser les fumeurs, pourquoi ne pas stresser les enfumeurs ? Et contre le stress, une activité physique quotidienne (marche, vélo, etc.) est un très bon remède !

Il est encore temps pour les bonnes résolutions, alors pourquoi ne pas essayer d’arrêter d’enfumer?

Télécharger l’affiche en grand format

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.