Le Petit Livre des grands dangers du nucléaire (ebook gratuit)

Synthèse de plus de 150 documents, ce petit livre aborde les principes fondamentaux de l’énergie nucléaire, de la radioactivité et de ses risques sur la santé, avant de détailler les dangers liés aux centrales nucléaires, aux déchets radioactifs, à l’extraction de l’uranium, puis de s’intéresser au lien entre nucléaire civil et nucléaire militaire.

Pays qui compte le plus de réacteurs nucléaires par million d’habitants, la France a évité de justesse deux catastrophes nucléaires (en 1980 et en 1999). Les trois autres pays les plus nucléarisés au monde n’ont pas eu cette chance et ont dû faire face à des accidents dévastateurs (l’URSS avec Kychtym et Tchernobyl, les USA avec Three Mile Island et le Japon avec Fukushima). Le bilan de ces désastres est minimisé par les autorités officielles. Ainsi, l’accord du 28 mai 1959 empêche l’OMS d’informer les populations sur les effets sanitaires de la radioactivité sans l’aval de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), dont le but est de promouvoir l’énergie nucléaire. L’OMS est donc contrainte d’oublier les études qui feraient une trop mauvaise publicité au lobby de l’atome, et notamment cette étude publiée par l’Académie des sciences de New York (NYAS) estimant que Tchernobyl a fait plus de 985 000 morts. Selon la NYAS, dans la région de Louguina en Ukraine, l’espérance de vie est passée de 75 ans en 1984 à 65 ans en 1996.

Selon les extrapolations statistiques de Bernard Laponche (physicien nucléaire), il est très probable que l’Europe connaisse un accident majeur dans les prochaines décennies, d’autant que la filière nucléaire française se porte très mal. La vétusté de nos centrales devient difficile à cacher. Corrosions et fuites se multiplient. L’EPR devait donner un nouvel élan à l’industrie atomique, mais l’EPR de Flamanville coûtera au moins 5 fois plus cher que prévu et sera livré avec plus de 10 ans de retard. Comme ses cousins finlandais et chinois, l’EPR de Flamanville présente de graves problèmes de sûreté, si bien que, pour limiter le risque d’accident, Flamanville pourrait être bridé à 60 % de sa puissance maximale et être moins performant que les centrales construites il y a 50 ans. En ordonnant la construction de nouveaux EPR, l’État français cherche sans doute à sauver les finances d’une industrie en péril, mais à quel prix ? Ne pourrait-on pas léguer autre chose aux générations futures qu’une planète carbonisée ou irradiée ?

Lire aussi :  Non à la disparition des orangs-outans pour les biocarburants

102 pages. Gratuit.

Télécharger gratuitement l’ebook (sur la librairie Lulu).

Image: Terres brûlées, Patrice Robin

Un commentaire sur “Le Petit Livre des grands dangers du nucléaire (ebook gratuit)

Les commentaires sont clos.