A vélo, restez chez vous!

La dernière campagne de l’insécurité routière pour imposer le port du scaphandre à vélo n’ayant pas donné les résultats escomptés, la nouvelle campagne portera en 2023 sur le thème « A vélo, restez chez vous! »

L’association automobile « 40 millions de Pollueurs », le Comité des Constructeurs Français de Bagnoles, le magazine automobile « Auto-Minus », l’Organisme officiel de l’Insécurité Routière et le Lobby Anti-Vélo lancent en effet une grande campagne nationale pour inciter les cyclistes à rester chez eux.

Comme chacun le sait, le vélo tue massivement en France. Cette arme de destruction massive mise dans les mains de cyclistes irresponsables provoque chaque année une hécatombe routière. La présence des cyclistes sur les routes met en danger les automobilistes qui ont peur de les écrabouiller et d’écoper ainsi d’une lourde peine de prison de un à trois mois avec sursis, sans compter un éventuel retrait de points du permis de conduire qui les obligerait à réaliser un stage de récupération de points.

Les automobilistes sont excédés par cette présence inopinée d’individus à vélo qui osent circuler dans le trafic sans une carrosserie métallique adaptée. Si certains cyclistes portent bien un casque vélo suivant en cela les recommandations du lobby automobile, il apparait que beaucoup trop de cyclistes refusent encore de porter un scaphandre d’astronaute homologué par la NASA pour circuler en ville. Il est donc désormais temps d’aller plus loin et d’obliger les cyclistes à pratiquer leur activité déviante et dangereuse uniquement au sein de leur domicile.

Le magazine « Auto-Minus » a réalisé un banc d’essai basé sur une méthodologie scientifique approuvée par trois journalistes sportifs spécialisés en Formule 1 qui prouve de manière irréfutable que le cycliste inconscient qui fait du vélo en ville a 7257% de chances supplémentaires de mourir « quand on lui fonce dessus avec un 4×4 » par rapport à un cycliste qui fait tranquillement du vélo chez lui.

Campagne nationale pour que les cyclistes restent chez eux

Les différentes associations de défense des automobilistes se soucient en effet de la santé des cyclistes et pensent qu’imposer aux cyclistes de rester chez eux peut être une solution intéressante pour limiter leur accidentologie.

Lire aussi :  Une pub pour les transports en commun sacrée deuxième meilleure pub du monde

Selon Jean-Paul Bagnoleau, directeur du Comité des Constructeurs Français de Bagnoles, « les automobilistes en ont marre de devoir faire attention à ne pas tuer les cyclistes qui roulent impunément sur la voie publique. » En outre, il semble bien que la présence inadéquate de cyclistes sur la voie publique culpabilise les automobilistes. Pour Jean-Paul Bagnoleau, tous ces vélos qui ne polluent pas, ne font pas de bruit, ne consomment pas d’essence et coûtent trois fois rien « constituent une agression permanente pour tous les automobilistes, en particulier les constructeurs de voitures qui aimeraient bien pouvoir continuer tranquillement à vendre leurs voitures polluantes hors de prix. »

L’organisme officiel de l’Insécurité Routière ne souhaite pas pour l’instant obliger les cyclistes à rester chez eux, mais seulement le conseiller. Selon son président, Renaud de Vilebrequin, la prochaine campagne de l’Insécurité routière sera donc sur le thème: « A vélo, restez chez vous! » En effet, il existe désormais de nombreux types de vélos d’appartement permettant aux cyclistes de pratiquer leur discipline honteuse en toute discrétion à domicile. Selon Renaud de Vilebrequin, « il existe même des vélos d’appartement connectés à Google Street View qui permettront aux cyclistes d’avoir l’illusion de pédaler en milieu urbain comme avant sans déranger pour autant les adultes responsables en automobile. »

Du côté de l’association « 40 millions de Pollueurs », les choses sont plus claires. Selon son porte-parole, Bernard Caniche, « maintenant c’est simple, les cyclistes restent chez eux ou alors on fonce dans le tas! »

Pour finir, nous avons demandé à Christian Connard, le président du Lobby Anti-Vélo, quel était son avis sur la question. Sa réponse a le mérite d’être concise: « Tuez-les tous! »

Il semble donc bien que l’ensemble des associations responsables en matière d’insécurité routière soient unanimement d’accord pour obliger les cyclistes à rester désormais chez eux.