Campagne nationale pour le port du scaphandre à vélo

L’association automobile « 40 millions de Pollueurs », le Comité des Constructeurs Français de Bagnoles, le magazine automobile « Auto-Minus », l’Organisme officiel de l’Insécurité Routière et le Lobby Anti-Vélo lancent une grande campagne nationale pour le port du scaphandre à vélo.

Comme chacun le sait, le vélo tue massivement en France. Cette arme de destruction massive mise dans les mains de cyclistes irresponsables provoque chaque année une hécatombe routière. La présence des cyclistes sur les routes met en danger les automobilistes qui ont peur de les écrabouiller et d’écoper ainsi d’une lourde peine de prison de un à trois mois avec sursis, sans compter un éventuel retrait de points du permis de conduire qui les obligerait à réaliser un stage de récupération de points.

Les automobilistes sont excédés par cette présence inopinée d’individus à vélo qui osent circuler dans le trafic sans une carrosserie métallique adaptée. Si certains cyclistes portent bien un casque vélo suivant en cela les recommandations du lobby automobile, il est désormais temps d’aller plus loin et d’imposer le port obligatoire du scaphandre intégral à vélo.

Le magazine « Auto-Minus » a réalisé un banc d’essai de scaphandres d’astronautes et en conclut que le modèle de la NASA à 122.000 euros pièce garantit une survie du cycliste dans 12,14% des cas « quand on lui fonce dessus avec un 4×4. » Le journaliste d’Auto-Minus fait également remarquer qu’un scaphandre aurait l’avantage de retenir la sueur du cycliste à l’intérieur « afin de ne pas imposer d’odeurs nauséabondes et dangereuses aux automobilistes. »

Avec un scaphandre homologué de type combinaison d’astronaute, les cyclistes bénéficieront ainsi d’une double protection: une protection corporelle intégrale en Kevlar issue des dernières recherches technologiques de la NASA et la fourniture d’oxygène en cycle fermé afin de ne pas mourir du fait des émissions de particules fines du Diesel.

campagne-nationale-pour-le-port-du-scaphandre-a-velo

Les différents associations de défense des automobilistes se soucient en effet de la santé des cyclistes et pensent que le port du scaphandre peut être une solution intéressante pour lutter contre les émissions mortelles des moteurs Diesel. Selon Jean-Paul Bagnoleau, directeur du Comité des Constructeurs Français de Bagnoles, « la présence de cyclistes non protégés sur la voie publique culpabilise les automobilistes, en particulier les diésélistes qui en ont marre de se considérer comme des tueurs avec leurs émissions de fumée pourrie. »

L’organisme officiel de l’Insécurité Routière ne souhaite pas pour l’instant imposer le scaphandre intégral à vélo, mais seulement le conseiller. Selon son président, Renaud de Vilebrequin, la prochaine campagne de l’Insécurité routière sera justement sur le thème: « A vélo, le scaphandre, c’est pas obligatoire, c’est juste indispensable! »

Du côté de l’association « 40 millions de Pollueurs », les choses sont plus claires. Selon son porte-parole, Bernard Caniche, « maintenant c’est simple, les cyclistes portent un scaphandre ou alors on fonce dans le tas! »

Pour finir, nous avons demandé à Christian Connard, le président du Lobby Anti-Vélo, quel était son avis sur la question du scaphandre pour cycliste. Sa réponse a le mérite d’être concise: « Tuez-les tous! »

Source image: Plonk & Replonk – http://plonkreplonk.ch/

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

19 commentaires sur “Campagne nationale pour le port du scaphandre à vélo

  1. jean-marc argirakis

    Excellent article !

    Pot d’échappement : vicieuse tubulure cylindrique permettant aux gaz toxiques produit par les moteurs à combustion  de s’échapper en toute impunité dans l’atmosphère . Système ingénieux qui dégage l’automobiliste de tout sentiment de culpabilité, les gaz s’échappant à l’extérieur de l’habitacle.

    Le pot est dit « d’échappement »  car du fait de sa position excentrée par rapport au conducteur , il « échappe » ainsi entièrement à sa conscience .

    Il serait en effet dangereux pour l’industrie pétrolière que les utilisateurs de  véhicules motorisés prennent conscience qu’ils rejettent des substances toxiques dans l’atmosphère !

  2. végédécroissant

    Dommage que nous ne sommes pas éternels car il suffirait d’attendre un peu avant de voir tout ce monde s’écrouler. Plus de pétrole, plus de bagnole !

    Sylvain

  3. Vincent

    Comme 98% du transport dans le monde sont effectués par des véhicules à pétrole, la fin du pétrole, c’est beaucoup plus que « simplement » la fin de la voiture…

    Avec en plus le gros casse-tête de savoir comment on fait pour retourner au 19ème siècle après des décennies de globalisation et d’étalement urbain avec le bétonnage qui va avec.

  4. Pédibuspédibus

    Oui Vincent la question est bien celle de la requalification de la trame urbaine pour les villes qui ont centré leur aménagement sur la seule fonction circulatoire.

    Par contre il faut démarrer plus tôt encore l’époque du désastre : avant l’automobile il y avait le carrosse, et cette technique de déplacement est arrivée dans la seconde moitié du Grand Siècle, en même temps que les architectes et urbanistes du baroque détruisaient, ou sabraient, ou étendaient leur carroyage d’avenues larges et monotones, faites pour la circulation et la monstration du pouvoir : celui de l’argent pour ceux qui pouvaient se payer le carrosse, et pour le grand pouvoir, à l’occasion des défilés militaires, lesquels ont bénéficié à toutes les époques, depuis qu’existent les villes, il y a maintenant cinq millénaires, des grands axes monumentalisés pour ça…

  5. Vincent

    Ok, mais la péniciline et l’aspirine, inventions du 20ème siècle, c’est pas mal aussi, non?

  6. Jean-Marc

    C est quoi le rapport, Vincent ?

    l aspirine, la péni, SI elles sont données à un personne malade, de façon exceptionnelle, pour la soigner, c est très bien.

    Si l aspirine est donnée quand on ne sait pas quoi donner au malade.. ou pour fluidifier le sang après un effort.. c est deja bcp moins bien

    Mais il y a pire, encore, comme usagedes AB :

    La pénicilline, la streptomycine,

    SI elles sont données à des animaux d’élevage tellement serrés et se marchant dessus qu’ils en ont leur système immunitaire rendu déficient, si bien qu’ils chopent toutes les maladies… et même en créent de nouvelles par mutation

    (ex. : les élevages intensifs de porcs et de poulets de Smithfields Food, à La Gloria, au mexique, à qui on doit la grippe A; ce « petit artisan« , plus gros fabricant industriel mondial (oui..  c’est un fabricant industriel, pas un éleveur, pas un charcutier,)

    mondial de charcuteries industrieles (plats weight watchers, jambon Aoste, cochonou,… = TOUTES les charcuteries industrielles qui font de la pub à la télé c’est eux (toute…. SAUF la dernière à faire de qualité, au niveau industriel : Fleury Michon, une PME française faisant de la qualité au lieu d’un industriel mondial faisant de la merde, avec des animaux élevés dans la merde, bourrés d’antibiotiques et des ouvriers précaires sous-payés, mais avec leurs fermes industrielles payées par bruxelle (c.f. la roumanie, où Smithfields a fait chuter le nombre d éleveurs de porcs, en particulier car, pendant 2 ans, du fait des maladies de SES porcs industriels à eux, TOUS les porcs roumains, dont les porcs sains des petits éleveurs, ont été interdit de vente hors roumanie)]

     

    Alors, en permettant à ces élevages industriels concentrationnaires d exister, la péni et la strepto, dans ce cas, sont néfastes, elles en deviennent un méfait pour l humanité, entrainant de grâve pb de santé publique, comme la multi-résistance aux antibiotique (à force d en mettre partout… les micro-organismes s daptent, au fil des génération, les mutans résistants sont sélectionnés par pression de sélection (ils poussent mieux, ils ont plus de descendants): => les antibio sont de moins en moins efficaces) et donc de plus en plus de maladies infestieuses nosocomiales :

     

    On va à l hosto pour se faire soigner, on revient avec un straphylocoque doré résistant aux antibiotiques grâce à smithfield foods.

    Miam miam le bon jambon…

    Miam miam la belle mort…

    (Vincent, va dans un service des maladies infestieuses de l hospital public le plus proche de chez toi… tu ne seras pas deçu du voyage… Petit conseil : ne mange RIEN avant d’y aller…)

  7. Zeed

    Une autre solution:prendre en stop un extra-terrestre dans le panier et il vous fera voler dans les airs. Aucun risque de collision avec un abruti à quatre roues! Quoi, les avions? Oh merde dans le ciel aussi c’est le bordel …

  8. Jean-Marc

    De même, une voiture, SI c est une ambulance amenant un blessé à l hosto distant de 60km,

     

    car les 3 petits hosto distant de moins de 10 km ont été fermés depuis longtemps,

    alors c est plutôt bien, pour gérer cette urgence dans l urgence.

     

    Bien sûr… il aurait été 1 000 fois mieux de garder un maillage de petits hosto (avec du personnel partiellement affecté à plusieurs hosto, pour avoir suffisement de pratique : autant de personnels, ayant autant de compétences, faisant autant d actes, mais sur plus de lieux, pour être plus proche, plus à proximité des éventuels malades et blessés)

    et d amener le blessé à vélo-ambulance, ou qu’il y aille par lui-même, vu qu’ils seraient à 15 minutes de marche – 5 minute à vélo.

    Mais bon.. tant que le pétrole sera aussi peu cher, on n’y reviendra pas :

    au lieu de profiter de cette situation actuelle, pour adapter progressivement la vie et la ville à une faible consommation de pétrole et à une réduction des déplacements, par des quartiers multi-usages (habitation + commerce + lieux de travail + lieux de loisirs-détente), on fait encore trop souvent du zonage mono-activité, qui créent des cité-dortoir sans âme, des zones industrielles et commerciales moches et sans intérêt, et qui obligent à consommer plein de carburants et à perdre son temps dans les trajets créés artificiellement

    (et à mourir et tuer pendant ces trajets créés artificiellement…).

     

  9. Jean-Marc

     » la péniciline et l’aspirine, inventions du 20ème siècle »

    Un point de vocabulaire, car ce que tu dis me choque profondément :

     

    La péni n est pas une invention = ce n est pas une création de l homme

    c est un découverte (comme l amérique par Christophe C., l oxygène par Lavoisier,…: ils existaient AVANT qu’on ne les découvre, alors qu’ils n existaient pas, même pas sur le papier, de voitures ni de vélos avant qu’on ne les invente et/ou qu’on ne dessine leurs plans)

    La découverte de la péni par Fleming, dans une boite de Pétri oubliée, remplie de bactéries, et contaminée par une moisissure qui va éradiquer les bactos autour d elle (comme sur les antibiogrammes actuels), est pourtant très connue :

    C est la moisissure, pour survivre dans un milieu extérieur non stérile, rempli de bactéries, qui a « inventé » la péni.

    L homme n a fait « que » découvrir une création naturelle d’un micro-organisme dans son milieu naturel, là pour se défendre des intrus, des bactéries; puis l homme l’a purifié, étudié et l a synthétisé, puis bio-synthétisé.

  10. Jean-Marc

    Le point de vocabulaire peut sembler anodin, mais il est essentiel :

    si tu crois que la peni est une invention, alors tu donnes de l argent pour la formation d’inventeurs = tu va former des ingénieurs, codeur, maçons, plombiers,…

    qui vont créer un tournevis, un tétris, un mecano,…

     

    si tu SAIS que bcp des plus grandes avançées de l’humanité sont des découvertes, et l’étude de ces découvertes,

    alors tu va former des biologistes, microbiologistes, botanistes, entomologistes, ethnologues, éthologues, sociologues, pharmacologues, toxicologues,…

     

    Et après, les ingénieurs, codeurs ou autres artisans vont bosser sur les découvertes faites par les 1ers

     

    (en biologie, la Taq polimérase pour la PCR ou des 1000iers d autres substances sont des découvertes; les inventions, les molécules nouvelles synthétisées (chimiquement ou biosynthétisées) existent, mais elles sont souvent des créations imitant les découvertes, une fois qu’on a compris le principe d action de ces découvertes : la système de fonctionnement classique est la recherche (de qq chose faisant +/- ce qu’on recherche, comme soigner une maladie), la découverte, l’étude, la compréhension, la synthèse d’un produit reproduisant, si possible en mieux, le même principe d action, mais avec moins d autres interactions/une action plus forte, et l étude de ce produit dérivé, pour voir s’il améliore le traitement/s’il répond mieux aux demandes)

  11. jean-marc argirakis

    Heu .. ils me semble que ça dérape la conversation , veuillez recentrer un peu le débat les gars , remettez vous derrière le pot d’échappement, c’est là que s’épanouit la vie humaine.

  12. jean-marc argirakis

    Rassure toi Sylvain , tu auras l’honneur et le privilège de le voir s’écrouler ce joli monde .. et beaucoup plus vite que tu ne le penses … les choses vont s’accélérer de manière exponentielle … il suffit d’observer la croissance démographique mondiale … chaque humain qui naît est un pollueur  en puissance ! On est cuits , c’est une certitude mathématique  ! Bienvenue à  bord du Titanic , vous bousculez pas y en aura pour tout le monde …

  13. Jean-Marc

    Désolé pour la digression mais elle était importante :

     

    c est parce que certains politiques analysent mal le système de la circulation, qu’ils passent leur temps à voulir rajouter des voies et des rocades.

    dire (ce qui est faux) que les autoroutes sont les routes les plus sûres, renforcent leurs mauvaises prises de décision.

    dire qu’une rue piétonne est la rue la plus sûre qui soit (ce qui est vrai) leur permet de prendre les bonnes décisions.

    Ainsi, il est fondamental d avoir les bonnes bases, pour ne pas se tromper de solutions

     

    « Rassure toi Sylvain , tu auras l’honneur et le privilège de le voir s’écrouler ce joli monde »

    Oui, çà ira vite, l effondrement; on en a deja eu un apercu en août 2008, puis, pendant les grèves, en novembre 2010 :

    les pays exportateurs consomment de plus en plus = la part de la production modiale disponible pour les pays importateurs se réduit…

     

    Par contre, ce n est pas le nombred humain, le pb : nous pourrions être 50 milliards sans aucun pb.

     

    C est les ressources dilapidées :

    l énergie grise, et l eau « totale » (désolé, je ne retrouve plus son nom exact)

    ainsi, une voiture, un litre de pétrole, une tonne de béton, de bitume, ou de métaux (le pire : l alu) sont particulièrement vorace en énergie, en énergie grise.

    Pour l eau « truc », une tomate, une orange, du maïs sont bien plus consommatrice que des pois chiches, du sorgho ou du millet;

    mais, l aiment qui en consomme de plus, de très très loin, c est la viande, et en particulier la viande rouge.

    La pire étant la viande de veau, suivi de la viande de boeuf.

    Ainsi, il n y a pas trop d humains, mais trop d humains irresponsables,

    trop d automobilistes, de consommateurs de viandes,’acheteurs de produits neuf contenant du fer ou d autres métaux,…

    http://carfree.free.fr/index.php/2012/06/18/le-probleme-nest-pas-le-nombre-de-personnes-sur-terre-mais-le-nombre-dautomobilistes/

     

    Entre un meuble à armature bois et panneaux en toiles de jutte, chanvre ou lin,

    et un meuble en métal

    l un est un produit durable et soutenable, l autre non.

    Si on gardait 10 000 fois plus longtemps le meuble en métal, alors il serait peut-etre plus interessant, plus soutenable.. mais ce n est pas le cas…

     

    Comme quoi, ma digresssion sur la necessité de poser les bonnes bases d’un pb, avant d essayer d y apporter des solutions, est bien à sa place ici,

    Merci de ton erreur, Jean-Marc Argirakis, bien utile en fait, car elle m a permis de retomber sur mes pieds 🙂

  14. jean-marc argirakis

    heu ce n’était pas une erreur de ma part , mais une boutade JM 🙂

    .. libre à vous de discourir de ce que vous voulez ici .. on appelle ça la liberté d’expression .. 😉

    Je maintiens , le nombre d’humains pose un réel problème compte de son comportement irresponsable ..

    50 millards maybe, de toute façon on  ne cherche pas à péter un score là hein ?

    mais alors précise bien 50 millards d’humains intelligents là est toute la différence car   c’est loin d’être le cas ,  les cons se reproduisent entre eux ! 🙂 regarde dans quelle m … on est déjà avec 7 millards !

    Honnêtement la Terre ne peut pas porter ni  nourrir 50 millards de bipèdes écervelés, aliénés  et lobotomisés

     

  15. Guillaume

    La fin du pétrole bon marché, n’est pas un retour au 19em siècle.

    Ce sera (c’est) ce que nous en ferons. Les initiatives de villes en transition (entre autres) réfléchissent et agissent partout au niveau local pour mettre en place des solutions a la trople crise actuelle (pétrolière-économique-écologique). Je vous invite a vous documenter sur le suget. (Ron Hopkins est un des initiateur du projet.

    Le pétrole n’a pas créer le droit de vote des femmes. Et ca restera meme quand il ne sera plus payable.

    De nombreuses innovations « moderne »existent sans besoin de pétrole, la péniciline , les toilettes à litières biomaitrisée (1980, alors que la toilette a chasse d’eau est une relique Elisabethaine). les changements de vitesses sur les vélos,…

    Le vélo bien sur. il demande un peu de pétrole à sa fabrication bien sur (pneu, gaine, peinture). Mais beaucoup moins que ce qui est bêtement brulé dans des moteurs,…

  16. Pédibuspédibus

    bon soyons sérieux, recentrons-nous sur le sujet : on le veut ou non ce scaphandre de cycliste…?

    parc’qu’avec toutes les bagnoles qui roulent et rouleront au pétrole, gaz de schiste, « bio » carburant issu du maïs qu’on va semer au fond des océans, que leur géo-ingénierie va permettre d’assécher, il va bien faire soixante degrés à l’ombre avant longtemps…

    donc que les vétérans « d’on a marché sur la lune » nous fourguent leur matériel pour ne pas cuire sur nos biclous…

  17. jean-marc argirakis

    héhé si si pédibus, minibus , si tu rates le bus , tu marcheras un peu plus 🙂

    on cuira quand même mais à l’étouffée et à la mode de chez nous , c’est bien meilleur ! 🙂

  18. jean-marc argirakis

    ET pour répondre à ta question .. oui , je crois , hélas qu’on le veut ce scaphandre ..  morbidité collective généralisée

Les commentaires sont clos.