La défense des routes

Sur cette petite plage normande où j’ai élu domicile pour un mois, j’ai vu, l’autre jour, une auto écrabouiller une poule. Ça ne compte pour rien, une poule, surtout quand elle n’est pas de luxe. Mais, à côté, il y avait un enfant de 4 ans, un gosse qui l’a échappé belle. Lire la suite…

Paris-Démence

La Course automobile Paris-Madrid via Bordeaux est une course qui n’a connu qu’une seule édition, en 1903. Commencée le dimanche 24 mai 1903 à 3 h 30 du matin à Versailles et initialement prévue pour s’étendre sur trois journées, les 24, 26 et 27 mai, elle est arrêtée par les autorités avant son terme, à Bordeaux, en raison du grand nombre d’accidents, coûtant notamment la vie au pilote Marcel Renault, frère de Louis Renault et co-fondateur du groupe industriel Renault. Lire la suite…

Autophobie

Un médecin, qui est en même temps un fervent de l’automobilisme, nous écrit pour protester contre les plaisanteries que nous décochons quelquefois contre les chauffeurs. Notre impartialité nous fait un devoir d’accueillir sa plainte. Lire la suite…

Vision biaisée

De temps en temps, on voit dans la PQR (Presse Quotidienne Régionale) un article expliquant qu’un cycliste a été arrêté sur une autoroute. Information anecdotique qui fait l’objet d’un article en bonne et due forme. Imaginez seulement si la presse publiait un article à chaque fois qu’un automobiliste roule ou stationne sur une piste cyclable ? Lire la suite…

Quinze jours, avec sursis!…

Le rôle d’écrasé est assurément beaucoup plus douloureux et pénible que celui d’écraseur. Il n’en est pas moins vrai que le rôle d’écraseur n’est pas non plus un rôle très gai… Il y a des écraseurs qui sont sincèrement à plaindre, tout en étant moins à plaindre que leurs victimes. Il y a des écraseurs qui ont tout fait pour n’écraser personne, qui ont été prudents et sages…! Une circonstance imprévue, un hasard malheureux, une fatalité – et parfois l’imprudence d’un passant – font d’eux des écraseurs dolents et désolés. Lire la suite…

Les écraseurs

Nulle part on n’écrase comme à Paris. C’est que dans aucune grande agglomération la réglementation de la circulation n’est tombée dans une telle désuétude. Les autos civiles et militaires, à présent civiles plutôt que militaires, s’en donnent à cœur joie. Femmes, enfants, vieillards, bref tous ceux qui n’ont pas bon pied bon œil sont des victimes désignées dans les randonnées à toute allure dont nos principales voies et nos places publiques offrent le spectacle quotidien et accoutumé. Les chauffards s’en tirent à si bon compte. Il y a si peu de contraventions. Lire la suite…

La Commission Européenne veut rendre les routes plus sûres et plus propres. Peut mieux faire…

L’Agence France Presse (AFP) nous apprend le 17 mai dernier que la Commission européenne a dévoilé ses propositions pour rendre les routes de l’Union Européenne plus sûres et plus propres, en introduisant par exemple une limite aux rejets de CO2 des camions et en rendant obligatoires certaines technologies d’assistance à la conduite. Lire la suite…

Des tests de véhicules autonomes en France dès 2019

Selon l’AFP, la France va autoriser les tests de véhicules autonomes sans conducteur sur l’ensemble de son territoire dès 2019, a annoncé lundi le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, assurant vouloir placer le pays en pointe sur ces technologies. Grandiose, désormais les feuilles de choux pour chiens écrasés pourront donc écrire sans abus de langage aucun que « lundi dernier une voiture a renversé un passant / une personne âgée / un cycliste / un enfant / un obstacle humain… » (biffer la mention inutile) et donc dédouaner le caisseux sédentaire et irresponsable de toute faute. Déjà qu’il était à peine sanctionné quand il tuait quelqu’un. Lire la suite…

Les « débiles sociaux »

Plus c’est gros, plus ça passe. Le même sénateur qui voulait imposer le casque aux cyclistes en 2016 est aujourd’hui contre la limitation de vitesse à 80 km/heure sur les routes. Hervé Maurey, sénateur centriste de l’Eure et président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, montre ainsi toute la flexibilité de ses conceptions en matière de sécurité routière. Quand il s’agit des vélos, il faut imposer des mesures contraignantes comme le casque obligatoire, quand il s’agit des automobilistes, imposer le 80 km/heure sur les routes serait « une mesure attentatoire aux libertés« … Lire la suite…