La Passion considérée comme course de côte

En 1903, Alfred Jarry, poète et écrivain, inventeur de la ‘Pataphysique (avec l’apostrophe), publiait un texte délicieusement irrévérencieux, facétieux et iconoclaste dans lequel il raconte le Chemin de croix à la manière d’un journaliste sportif rendant compte d’une course cycliste. Démarche prémonitoire, puisqu’elle devançait de quelques mois seulement le départ du premier Tour de France. Lire la suite…

La guigne

M. Pierre Duffraies, voyageur de commerce, demeurant à Maisons-Alfort, fut atteint, il y a deux ans environ, d’une maladie noire qui dégénéra bientôt en monomanie du suicide. Lire la suite…

L’Authomicide-Club

Quoique n’ayant point la prétention d’être relié par des fils télégraphiques ou téléphoniques spéciaux à tous les pays de l’Univers, le Pêle-Mêle tient à honneur de tenir son innombrable clientèle au courant de tous les faits nouveaux qui la peuvent intéresser. Et c’est dans ce but qu’il publie aujourd’hui le compte rendu in-extenso de la première séance d’un nouveau cercle que des esprits véritablement novateurs viennent de fonder dans la Ville-Lumière. Lire la suite…

« Le Meilleur des Mondes »

Aldous Huxley, qui est encore un jeune écrivain, n’a pas fini de nous étonner. Sa virtuosité littéraire est admirable. Qu’un même auteur puisse écrire un roman comme Contrepoint où l’âme contemporaine est si lucidement analysée, une œuvre pleine d’humour léger, comme Deux ou trois Grâces, et un roman d’utopie, comme Le Meilleur des Mondes, voilà qui nous surprend et qui nous déconcerterait, si le talent d’Aldous Huxley ne s’accommodait à merveille de ces diverses transformations.  Lire la suite…

Une source de bonheur

Voici le printemps, amis. Le soleil va bientôt luire de tout son éclat, de toute sa force. Le ciel sera d’un bleu azur, l’air d’une pureté idéale. Et la campagne, aux senteurs embaumées, les fleurs des champs, les routes splendides de notre beau pays, tout cela trottera délicieusement dans votre esprit. Une envie vous prendra de jouir des beautés de la nature et vous désirerez parcourir la campagne de toute la force de vos jarrets, de toute la vitesse de vos jambes: vous voudrez posséder une bicyclette. Lire la suite…

Course de lenteur

A la fin du 19ème siècle, fleurissaient en région parisienne les « courses de lenteur » à bicyclette. Imaginées pour amuser le public, ces épreuves visaient à récompenser les coureurs les plus lents – et donc les plus habiles. Lire la suite…

Le vélocipède à neige (et à glace)

Depuis que la vélocipédie a détrôné tous les autres genres de sports, que n’a-t-on pas imaginé pour diminuer les inconvénients des premières machines, défauts inhérents à l’état de la fabrication encore peu expérimentée! Entre le vélocipède de l’ancien modèle et le bicycle à grande roue est venue se placer la bicyclette qui jouit des avantages de l’un et de l’autre. Lire la suite…

Physiologie du Vélocipédiste

Un aimable lecteur nous communique un article paru en 1891 dans le Gil Blas Illustré et intitulé : « Physiologie du vélocipédiste. » Nous ne pourrons malheureusement reproduire intégralement cet article qui est fort long. Mais nous mettrons sous les yeux de nos lecteurs quelques-uns de ses passages assez savoureux. Lire la suite…

Aberration

Voici la version complète de l’article intitulé « Aberration » tiré de la célèbre Encyclopédie des nuisances (Dictionnaire de la déraison dans les arts, les sciences & les métiers) dont le directeur de la publication était Jaime Semprun. Lire la suite…

Cyclotourisme hivernal

L’équinoxe est passé et l’heure redevient solaire : c’est l’automne déjà et l’hiver bientôt! Finies les longues randonnées sous le soleil brûlant et les baignades prolongées au fil d’une onde fraiche. Voici l’époque où l’on échange des souvenirs et des photographies dans l’arrière-salle d’un café, où le cinéma et ses images remplace le voyage, quoique l’atmosphère surchauffée d’une salle ne rappelle que de très loin la brise douce native des horizons agrestes ou sylvestres. Lire la suite…