Pourquoi préférer le vélo-risque au risque voiture

Le vélo est-il plus risqué que la voiture? Et si c’était l’inverse? Vain débat! Le risque est un besoin fondamental de l’âme humaine. La question n’est donc pas celle du plus risqué mais celle du mieux risqué. Partant de là, pourquoi sur des distances raisonnables, préférer le vélo à la voiture? Parce que le risque vélo est plus fructueux que le risque voiture. Lire la suite…

Non, les cyclistes ne sont pas plus infractionnistes que les autres usagers

Une nouvelle étude à charge contre les cyclistes a été publiée ce lundi 24/11/2014 sur la base de seulement 1041 cyclistes interrogés dans une dizaine de villes françaises, et qui généralise ses conclusions à l’ensemble de la communauté cycliste. « Plus de 60% des cyclistes en ville se mettraient eux‐mêmes en danger en ne mettant pas de casque, et 52% en ne portant pas de gilet fluo ». Lire la suite…

Ce que les automobilistes ne paient pas

En 2010, le transport en Suisse a causé 9,4 milliards de francs (environ 7,8 milliards d’euros) de coûts dans le domaine de l’environnement, de la santé et des conséquences d’accidents. Tel est le constat d’une étude menée sur mandat de l’Office fédéral du développement territorial (ARE). Outre les coûts externes du transport routier et ferroviaire, le relevé incluait aussi, pour la première fois, ceux induits par le transport aérien et naval ainsi que par les déplacements à vélo et à pied. Lire la suite…

Auto-intoxication

L’Histoire naturelle des sottises est un livre de Bergen Evans, traduit et publié en français par Plon en 1961. Dans ce livre, un chapitre intitulé « Auto-intoxication » analyse sous tous les angles les conséquences de l’invention de la voiture sur la société, le paysage et le mode de vie, l’écologie, la corruption… Lire la suite…

Les radars : 83 vies épargnées par an seulement? Eh bien moi ça me suffit amplement pour prouver l’utilité sociale du contrôle de vitesse automobile!

Il s’agit ici de commenter les réactions du lobby automobile – à travers son défouloir « 40 millions d’automobilistes » – après avoir pris connaissance de l’étude récente de l’INSEE (1) sur les effets des radars fixes sur le comportement automobiliste. Lire la suite…