Solaris

Avant d’être un navet de Steven Soderbergh, Solaris est un film de Science-Fiction réalisé en 1972 par Andrei Tarkovski, d’après le livre de Stanislas Lem, écrit en 1961.

Même si ce n’est pas son objet principal, le film de Tarkovski décrit l’univers urbain du futur, fait d’autoroutes à étages sur lesquelles circulent des voitures automatisées.

Le lien avec le thème général du film est pourtant évident, à savoir l’incommunicabilité des Hommes…

En 1972, les scènes d’autoroutes semblent avoir été tournées au Japon, probablement dans la banlieue de Tokyo, conçue ici comme le prototype avancé de la ville du futur. Cette ville apparaît ici complètement déshumanisée, accaparée par l’autoroute et où même l’homme ne conduit plus les véhicules (il se laisse conduire par la voiture en regardant tristement un paysage urbain dédié à l’automobile).

L’automobile du futur
est ici du type « Trabant 1970 », mais roulant sans besoin de conducteur dans les rues de la ville tentaculaire; ce futur n’est-il pas notre présent en devenir?

En effet, ce qui semblait être au départ une vision catastrophiste du futur est déjà en train de se réaliser. Les projets d’autoroutes automatiques, de route automatisée ou de voitures circulant sans conducteur se multiplient et nous préparent la ville de demain.

La ville décrite dans Solaris n’est rien d’autre que la ville mondialisée en cours de construction. Elle illustre avant l’heure ce que pourrait être le futur cauchemardesque de l’automobile

Qui veut aller faire un tour à Illichville, la ville sans voitures?

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".