Semaine de la rébellion à Bordeaux

La branche bordelaise d’Extinction Rébellion a lancé du 11 au 19 octobre 2020 à Bordeaux une série d’actions de désobéissance civile non violente. Parmi les actions réalisées, on peut citer le dégonflage de SUV, la mise hors service de trottinettes électriques en libre-service ou la réalisation d’aménagements cyclables sauvages. Lire la suite…

L’animal le plus mortel pour l’homme

L’animal le plus mortel pour l’homme n’est pas le serpent, le requin ou le loup. Ce n’est pas non plus le moustique qui tue pourtant environ 725.000 personnes chaque année. Le monstre motorisé qu’est la voiture est en fait de loin le tueur numéro 1, responsable de la mort d’environ 1,3 millions de personnes dans le Monde chaque année. Lire la suite…

Comment Oslo a réussi à atteindre un taux de mortalité de zéro pour les piétons et les cyclistes

En 2015, la ville d’Oslo, en Norvège, s’est engagée, après des années de hausse des accidents de la route, à réduire la circulation automobile et à donner la priorité à la sécurité des piétons, des cyclistes et de l’environnement. Contrairement aux États-Unis et à d’autres pays où les décès dus aux transports sont souvent considérés comme inévitables, le gouvernement norvégien s’est fermement engagé à éliminer les décès et les blessures graves sur ses routes à l’échelle nationale et a travaillé à la réalisation de cette vision pendant près de deux décennies. Lire la suite…

5 petits gestes pour la planète

Un nouveau collectif intitulé « La Ronce » vise à démultiplier des actions directes, anonymes et décentralisées pour le vivant, pour empêcher de fonctionner ceux qui détruisent le vivant, ou a minima leur faire perdre des plumes. Ce collectif propose ainsi 5 petits gestes pour la planète, ainsi que le protocole de sécurité détaillé. Lire la suite…

Télétravail : le gouvernement, le patronat et les syndicats à la ramasse

La crise sanitaire historique que l’on traverse depuis plusieurs mois a mis en évidence un fait nouveau en matière d’organisation du travail, à savoir l’intérêt de nombreux salariés pour le télétravail et l’utilité sociale du télétravail en termes sanitaires et environnementaux. Malheureusement, le gouvernement, le patronat et les syndicats sont en train de s’entendre contre le télétravail sur le dos des salariés et de l’environnement.  Lire la suite…

L’homme a mangé la Terre

Ce documentaire de Jean-Robert Viallet réalisé en 2019 retrace l’histoire de deux siècles de progrès ahurissants. Deux siècles d’industrie, d’inventions, de développement économique, d’évolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation qui ont fait basculé la Terre dans une nouvelle ère géologique qui porte le nom d’Anthropocène. Lire la suite…

La déraison de la croissance (des transports)

Les transports, tout particulièrement internationaux, sont une illustration de l’aberration de notre logique actuelle de fonctionnement. Il s’agit d’une des activités les plus polluantes et les plus consommatrices d’énergie. Et un terrain exemplaire de ce que pourrait être une autre politique. Avec une hausse du produit national brut (PNB) par tête de 3,5 % par an (progression moyenne pour la France entre 1949 et 1959), on aboutit à une multiplication de trente-et-un en un siècle et de neuf cent soixante et un en deux siècles! Croit-on vraiment qu’une croissance infinie est possible sur une planète finie? Lire la suite…

Le camion aménagé: un bonheur non négociable?

Notre monde tourne autour de la bagnole: travail, loisirs, courses, mobilité du quotidien ou des vacances, seul, en famille ou avec les amis, on y écoute la musique qu’on veut, confortablement installé dans notre petite bulle. On y est tellement bien, et tellement habitué, qu’on oublie en général les conséquences du fait de se déplacer individuellement dans une tonne de métal. A Grenoble et sa cuvette, comme dans toutes les villes où le tout-voiture a régné pendant des décennies, la bagnole reste omniprésente, dans les rues, dans les pratiques et dans les imaginaires, avec son cortège de nuisances. Malgré des efforts pour diminuer la pression automobile, bien rares sont celles et ceux qui envisagent de se passer de bagnole. Ne pas en posséder serait sacrifier une partie de sa liberté, de son bonheur et se vouer à une mise au ban de la société. La mode des camions aménagés, très en vogue parmi les jeunes parents grenoblois, illustre le chemin à parcourir, dans les mentalités et dans les pratiques, pour arriver à une ville, et une vie, sans voiture… Lire la suite…