Au Salon de l’automobile

En descendant de taxi, vers cinq heures, sur le perron du Grand Palais, vous recevez avant toutes choses le coup de vent rose et glacé du crépuscule d’octobre. De ce perron que l’altitude isole, peut-être devez-vous donner un regard au Cours-la-Reine, à ces marronniers d’automne embrasés, qui couvent la braise du soir. Dites adieu, au seuil de demain, à ce jadis qui, chaque octobre, meurt en vous — pour, hélas! renaître en avril. Et déboisez-moi donc ce vieux parc indéracinable dont chaque branche est un souvenir d’enfance. Lire la suite…

Le monstre

Le décor ? L’unique rue d’un petit village à midi. Quel village ? Cela ne fait rien à l’affaire. Un village quelconque: Cœur-sur-la-Main ou Portanville, si vous voulez, avec du soleil plus chaud qu’ailleurs, des murs d’un blanc plus aveuglant qu’autre part, des maisonnettes closes, une ferme… Lire la suite…

La société nucléaire

Voici un extrait d’un ouvrage rédigé en 2011 par Planka.nu, un réseau d’organisations locales suédoises qui se mobilisent pour la gratuité des transports publics. Cet extrait, traduit par le site lundi.am, met en avant, à partir de l’analyse de l’usage généralisé de l’automobile au sein des sociétés modernes, différentes pistes pour interroger à la fois notre dépendance au pétrole et au nucléaire. Lire la suite…

L’automobiliste du futur

Si le corps humain évoluait pour devenir résistant aux accidents de voiture, alors il ressemblerait probablement à «Graham» avance la Commission australienne des accidents de la route (TAC). Cette sculpture créée par l’artiste Patricia Piccinini en collaboration avec un spécialiste en traumatologie et un enquêteur sur les accidents de la route est née dans le cadre de «Towards Zero», une campagne australienne de sécurité routière de 2016. Lire la suite…

Paris, Londres, New-York, visions pour un avenir sans voiture

Imaginez, à Paris, la place de La Concorde réinventée par des citoyens, des étudiant.es, militant.es pour le climat et la biodiversité, des cyclistes, des jardinier.es, des urbanistes… tous.tes engagé.es pour une ville où la voiture aura laissé la place aux habitants, aux animaux, à la végétation, bref à la vie! Lire la suite…

Prehistoric Pink

Dans cet épisode de 1968, la Panthère rose et un homme des cavernes, petit et au nez pointu, s’efforcent de déplacer une grande dalle de pierre rectangulaire dans une jungle préhistorique. La Panthère rose se rend compte que la pierre serait plus facile à déplacer si elle était ronde. Alors, lui et l’homme des cavernes la transforment en sphère et la font rouler le long d’une colline. Lire la suite…

Sémantique journalistique entre quelques publicités automobiles

Le quotidien régional Ouest France titre le 28 octobre 2022 : « Il est possible d’aller à Cap Malo à vélo ou à pied ». Commentaire: Avant la piste cyclable, seuls les automobilistes auraient eu ce POUVOIR, les routes leur étant destinées. Rien n’a changé: elles le sont encore. Lire la suite…

Avez-vous lu Veblen ?

Thorstein Veblen (1857-1929) reste peu connu dans l’espace francophone, malgré un certain regain d’intérêt pour sa pensée et son œuvre qu’on peut constater depuis une dizaine d’années. Si son nom figure dans les manuels d’histoire économique, au titre d’un des pères fondateurs de l’économie institutionnaliste, c’est souvent de façon assez expéditive; on y retient sa Théorie de la classe de loisir (1899), sa critique des économistes néoclassiques et ses réflexions sur le rôle des institutions. Lire la suite…

Mondial de l’auto-destruction

Lors du mondial de l’auto-destruction vendredi dernier, une dizaine d’activistes d’Extinction Rebellion ont occupé le stand de voitures « d’exception » du salon de l’automobile. Ils ont dénoncé une industrie polluante qui cherche à laver son image avec des véhicules « verts » mais qui continue à promouvoir la voiture individuelle comme transport d’avenir. Lire la suite…

La mort de la Terre

Successivement, les Parisiens affolés avaient noté 32, 35, puis 36, 38 et 40 degrés à l’ombre. Dans un ciel d’azur implacable, le soleil dardait ses rais qu’on eût dits d’airain en fusion, tant ils semblaient pénétrer et fouiller jusqu’au tréfonds de l’organisme humain, grillant l’épiderme, tordant les muscles, crispant les nerfs, altérant les muqueuses dont la dessication se traduisait par une soif ardente et fiévreuse. Lire la suite…

Pour un moratoire sur les projets routiers destructeurs

En janvier 2022, plusieurs collectifs en lutte se sont rassemblés pour créer une coalition interlutte contre les projets routiers destructeurs. Nous avons publié en mai un appel à coalition des luttes routières, et nous sommes rencontrés le week-end du 21 et 22 mai à Montpellier et à Rouen. Aujourd’hui, 33 collectifs unissent leurs forces pour résister face à des projets climaticides. Lire la suite…