Peut-on dire que le Paris-Dakar est un truc de gros con?

Mystères de l’Internet. Le 6 janvier dernier, un magazine en ligne publiait un papier intéressant au titre évocateur: « Le Paris-Dakar est-il un truc de gros con ? » Quelques jours plus tard, l’article disparaissait du site Internet. Auto-censure ou plainte des organisateurs du Paris-Dakar? Comme rien ne se perd vraiment sur Internet, voici l’article intégral tel qu’il a été enregistré par la Waybackmachine du site Archive.org. Lire la suite…

Bonne année aux automobilistes ;-)

La facture risque d’être salée en 2018 pour les automobilistes… Entre nouveaux PV de stationnement, péages d’autoroutes en hausse et flambée du prix de l’essence, être automobiliste va bientôt devenir une activité de riche. Et il y encore quelques joyeusetés comme le nouveau contrôle technique ou la baisse de la vitesse autorisée à 80 km/heure sur les routes secondaires. 2018 est plus que jamais l’année où il faut se mettre au vélo et aux transports en commun! Lire la suite…

Bicyclopolis

Nous venons de recevoir directement des Etats-Unis un exemplaire de Bicyclopolis, la dernière bande-dessinée de Ken Avidor. Cette BD est actuellement uniquement en anglais, nous lançons donc un appel à des traducteurs et éditeurs pour publier en français cette fantastique BD. Lire la suite…

Nicolas Hulot lance son projet pour la planète

Nicolas Hulot a un projet pour la planète et il a même lancé un site Internet pour le dire. Il s’agit « d’un appel à initiatives citoyennes qui vise à soutenir et à aider à développer des actions concrètes exemplaires et innovantes, fédérant une diversité d’acteurs, notamment de la société civile, pour lutter contre le dérèglement climatique et pour améliorer le cadre de vie au quotidien, dans une perspective d’essaimage potentiel de certains projets sur le territoire national. » Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ? (2/2)

Deuxième partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux événements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. (…) Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ?

Première partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux évènements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. Lire la suite…

Lumineux

Avec le passage à l’heure d’hiver, la journée devient vite sombre. Pour les cyclistes, nouvelle galère, ils deviennent des ombres. Mais il y a une solution, une campagne de communication, une simple injonction, pour ne pas se faire renverser, pour ne pas être victime, respecter la maxime : « cyclistes, brillez ! ». Lire la suite…

Faut-il bannir la voiture du cinéma français?

Le gouvernement songerait paraît-il à interdire la cigarette dans les films français pour des raisons de santé publique. La cigarette serait un accessoire jugé trop positif sur grand écran qui pousserait à la consommation. Comme l’automobile provoque sans doute autant de morts si ce n’est plus que le tabac, pourquoi ne pas interdire également la voiture dans les films? Lire la suite…

Misère de l’espace moderne (Le Corbusier au pilori)

Il est enfin admis ouvertement que Le Corbusier était un fasciste bon teint. On tolère ses mensonges et sa mégalomanie. On sourit en le voyant mépriser ses (riches) clients. Un observateur impartial découvrira vite qu’il n’a rien inventé, gommant les auteurs dont il s’est attribué les idées. La seule réelle compétence de Le Corbusier fut la promotion de son image publique au détriment de la qualité de son œuvre construite – catastrophique. Mais de tout cela on ne tire aucune conséquence, la plupart des critiques refusant de voir le monde cauchemardesque qu’il voulait édifier. Ce qui n’aurait aucune importance si Le Corbusier n’était devenu le modèle pour les architectes de l’après-guerre qui ont couvert la France de barres et tours en béton. Et si, aujourd’hui, ses théories ne faisaient les affaires des bureaucrates de Chine et de Russie. Lire la suite…