Vision biaisée

De temps en temps, on voit dans la PQR (Presse Quotidienne Régionale) un article expliquant qu’un cycliste a été arrêté sur une autoroute. Information anecdotique qui fait l’objet d’un article en bonne et due forme. Imaginez seulement si la presse publiait un article à chaque fois qu’un automobiliste roule ou stationne sur une piste cyclable ? Lire la suite…

Les « innovations » d’Elon Musk ne sont pas l’avenir – elles le retardent

Les PDG de la Silicon Valley ne manquent pas de grandes idées dans le domaine du transport. Dans leur vision du futur, nous utiliserons des voitures autonomes pour parcourir de courtes distances – nous pourrions même nous déplacer en voiture dans un réseau de tunnels souterrains soi-disant plus rapides – et pour les déplacements interurbains, nous nous enfermerons dans des tubes sous vide qui nous mèneront à destination à la vitesse de 1 200 km à l’heure. Lire la suite…

Misère de l’espace moderne (Le Corbusier au pilori)

Il est enfin admis ouvertement que Le Corbusier était un fasciste bon teint. On tolère ses mensonges et sa mégalomanie. On sourit en le voyant mépriser ses (riches) clients. Un observateur impartial découvrira vite qu’il n’a rien inventé, gommant les auteurs dont il s’est attribué les idées. La seule réelle compétence de Le Corbusier fut la promotion de son image publique au détriment de la qualité de son œuvre construite – catastrophique. Mais de tout cela on ne tire aucune conséquence, la plupart des critiques refusant de voir le monde cauchemardesque qu’il voulait édifier. Ce qui n’aurait aucune importance si Le Corbusier n’était devenu le modèle pour les architectes de l’après-guerre qui ont couvert la France de barres et tours en béton. Et si, aujourd’hui, ses théories ne faisaient les affaires des bureaucrates de Chine et de Russie. Lire la suite…

Réinvestissons le périphérique parisien

Le périphérique parisien constitue sans doute le symbole de la ville-automobile des années 1970. Ce rêve pompidolien du 20ème siècle est devenu un cauchemar anachronique au 21ème siècle, une coupure urbaine faite de bruit, de pollution, d’émissions de CO2, d’accidents et de détours pour les piétons et les vélos. Un autre périphérique est possible qui soit réellement périféérique. Lire la suite…

Non au Grand Contournement Ouest de Strasbourg

Le GCO, ou Grand Contournement Ouest de Strasbourg, est un projet d’autoroute à péage conçu dans les années 1970 afin de désengorger la section urbaine de l’A35 strasbourgeoise. Sur le point d’être abandonné, il a refait surface au moment du plan de relance du gouvernement. Vivement controversé par le milieu associatif et les communes concernées, il est également remis en cause par une expertise indépendante (rapport TTK). Aujourd’hui, il est encore soutenu par les Conseils Régional et Général (Bas-Rhin), ainsi que par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bas-Rhin (CCI). Lire la suite…

A quoi bon construire des LGV si c’est pour élargir des autoroutes?

Le Président Hollande a déclaré sa flamme aux dirigeants du bétonneur Vinci Autoroutes, qui appartient au même groupe que le contractant du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes et de la LGV « L’Océane » Tours – Bordeaux, à l’occasion du lancement d’un chantier d’élargissement autoroutier sur un axe desservi par une LGV ouverte il y a six ans. Lire la suite…

« Vinci, nous serons sur ta route »: mobilisation contre la double autoroute de Laurent Wauquiez

L’A45 est un projet d’autoroute reliant Lyon à Saint-Etienne, qui viendrait doubler une autre autoroute déjà existante entre ces deux agglomérations. Relancée par le président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, l’A45 traverserait les Monts du Lyonnais, un territoire riche d’agriculture paysanne et d’économie en circuits courts. Des citoyens, paysans et élus organisent une fête le 18 septembre, dans une ferme coupée en deux par le tracé, pour contester ce projet jugé inutile. Lire la suite…