Un dimanche parfait…

C’est un beau dimanche du mois d’Août. Monsieur Jean se lève et constate que le temps est fort agréable aujourd’hui. Il fait relativement frais (22°C), le vent est faible et le ciel légèrement nuageux: c’est une météo idéale pour… Diantre! Mr Jean réalise – tout de bloc – deux choses: c’est en effet une météo idéale pour une balade à vélo et (fichtre!) cela fait bien dix ans qu’il n’est pas monté en selle… Lire la suite…

Les meurtriers

Avec l’automobile, l’horreur est parfois un puits sans fond… On pense avoir fait plus ou moins le tour du carnage automobile, autant en termes de pollution que d’insécurité routière, et on découvre en fait que l’automobile peut nous emmener beaucoup plus loin encore, dans ce qui s’apparente à un film d’horreur. Lire la suite…

Écraseurs! Les méfaits de l’automobile

Où l’on (re-)découvre que la critique de l’automobile n’est pas apparue au tournant des années 1970 à la suite du mouvement écologiste. En fait, dès son apparition l’automobile cristallise les critiques, à vrai dire de la plupart des gens. Cette anthologie regroupe des articles de presse, des extraits d’ouvrages et des caricatures publiés entre la fin des années 1860 et le début des années 1900. Lire la suite…

Bande d’arrêt d’urgence

Chaque année, la voiture tue un million deux cent mille personnes dans le monde, un peu moins de quatre mille en France… Autopsie d’un mal universel, sous la forme d’une BD-pamphlet contre la civilisation de la voiture et sa célébration, ou comment la fonction d’automobiliste transforme de paisibles citoyens en assassins en puissance. Lire la suite…

Comment les riches tuent les pauvres

En tant que partisans d’une réduction drastique de la place de l’automobile dans nos sociétés, il faut se méfier des amalgames qui tendraient à regrouper tous les automobilistes dans le même sac. Certes, les automobilistes en tant que groupe social sont des tueurs potentiels de piétons et de cyclistes. Mais, il ne faut pas occulter non plus le fait qu’au sein même du groupe social des automobilistes, se joue une lutte à mort où les plus riches tuent les plus pauvres dans une impunité à peu près totale et qui plus est, de manière non-dite tant par les organismes officiels de la sécurité routière que par les médias. Lire la suite…

La loi du plus fort

Devant un triste constat (1 enfant tué par mois à vélo), une opération menée par une assurance a été reconduite devant la demande de l’éducation nationale et de la direction à la sécurité et à la circulation routières: il s’agit d’une sorte de « permis vélo » (sans validité légale, ce n’est que de la prévention) durant laquelle on apprend à nos enfants à maîtriser leur sécurité sur la route. Lire la suite…