La loi du plus fort

Devant un triste constat (1 enfant tué par mois à vélo), une opération menée par une assurance a été reconduite devant la demande de l’éducation nationale et de la direction à la sécurité et à la circulation routières: il s’agit d’une sorte de « permis vélo » (sans validité légale, ce n’est que de la prévention) durant laquelle on apprend à nos enfants à maîtriser leur sécurité sur la route. Lire la suite…

À poil pour la sécurité routière

Dans le Haut-Doubs, on paye de sa personne pour sensibiliser aux dangers de la route. Le maire du Touillon-et-Loutelet (Haut-Doubs), Sébastien Populaire et ses conseillers municipaux se sont déshabillés devant l’objectif pour sensibiliser leurs administrés à la sécurité routière. Avec en  guise de cache-sexe, des panneaux routiers indiquant une vitesse maximum de 30 km/h. Lire la suite…

Crash au Conseil national de la sécurité routière

Deux experts démissionnent du Conseil national de la sécurité routière qu’ils jugent « en perdition ». Claudine Perez-Diaz, sociologue et chargée de recherche au CNRS, et Claude Got, professeur de médecine spécialiste de l’accidentologie, annoncent dans une tribune au journal « Le Monde » leur décision de démissionner du comité des experts auprès du Conseil national de la Sécurité routière, estimant que l’organisme « n’assume pas ses fonctions ». Lire la suite…