Contre le sommet de Copenhague

social-war-climate-chaos

Le XXIème siècle s’est ouvert comme le siècle des catastrophes, et, symétriquement, celui des états d’exception permanents. Grippe A, grippe aviaire, grippe à venir. « La » crise, le terrorisme, les catastrophes. Les vieux capitaines pétroliers assistent paniqués à la désertion de pans entiers de l’équipage, se taillant leurs propres canots dans l’épave. Lire la suite…

Projet BioTFuel : pas si beautiful !

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) lance le projet « BioTFuel » : 100 millions d’euros investis pour tester la production industrielle d’agrocarburants de deuxième génération, alors que son expertise sur les agrocarburants de première génération n’a pas été publiée. Une précipitation qui ne présage rien de bon, selon France Nature Environnement (FNE). Lire la suite…

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?

Tout le monde s’accorde sur ce fait : notre économie est mal en point. Les symptômes inévitables comprennent un déclin des dépenses et de la confiance des consommateurs, ainsi qu’un repli des échanges commerciaux mondiaux et du crédit disponible. Ajoutez à cela un effondrement des valeurs immobilières, un carnage dans les industries automobiles et le transport aérien, et vous obtenez effectivement un tableau très sombre. Lire la suite…

Quand l’automobile menace la biodiversité

roadkill

La mortalité animale sur les routes est la conséquence de collisions de la faune avec des véhicules et concerne de nombreuses espèces souvent, grands et petits mammifères, oiseaux, batraciens, insectes, etc. Ils sont souvent tués alors qu’ils étaient en train de manger, ou en cours de dispersion. C’est une des principales causes de disparition de certaines espèces. Lire la suite…

Le calvaire des hérissons

Dans la liste sans fin des nuisances automobiles, je trouve qu’on n’insiste pas suffisamment sur les dommages infligés à la faune (surtout la faune nocturne). A mes yeux, ça justifierait une limitation à 50 km/heure partout dès la nuit tombée et ça aurait pour mérite de plomber un peu plus les recettes de nos constructeurs. (Partout sauf sur autoroutes où la limitation serait de 110). Le carnage nocturne a aussi lieu sur les autoroutes. Lire la suite…

Arbre et voiture

arbre-et-voiture

Une voiture endommagée et un arbre « coupable » abattu.

Encore un arbre abattu dans la ville de Tours. Une de ses branches est tombée et une voiture a été endommagée. Le délit a été constaté, la culpabilité de l’arbre a été immédiatement établie. La justice a été exemplaire et expéditive.
Sous les ordres de l’état major municipal, la milice jaune fluorescente de la ville a procédé en urgence à l’unique solution envisageable. L’arbre coupable a été abattu. Par cette procédure énergique, la « menace latente » liée à la présence d’arbres a été annihilée. « On ne lésine plus sur la « sécurité des voitures » dans la ville de Tours » ! Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (4)

ginkgo-biloba

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (3)

ikea-tours

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (2)

arbres-tours

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (1)

beton-voitures
« Long Term Parking » Arman 1982, sculpture en béton et automobiles de 18 m de haut

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés. Lire la suite…

Tramway et automobile, désastres écologiques en série pour l’expansionnisme d’un « bassin de chalandise »

voiture_arbres

Crucifiée et bientôt entièrement encerclée de ses multiples réseaux et périphériques autoroutiers, la ville de Tours attend impatiemment son Tramway. Un Ordre Nouveau semble s’être durablement emparé de la ville pour étendre son empire à l’ensemble de la Région Centre. Sous l’autorité de son état major technocratique, les grands chantiers de saccage pur et simple du paysage se sont multipliés. Lire la suite…