Miracle !!! Les voitures se vendent ?

miracle-automobile

Depuis ce matin, on nous bassine avec des ventes de voitures en hausse pour l’année 2009. Vous parlez d’une info… Combien de morts, de blessés, d’embouteillage, de pollution, de santé publique qui se dégrade à cause de cet engin à 4 roues qui fait bondir toute la presse dans une euphorie débile dès qu’il s’en vend un peu plus?

Une euphorie ridicule car:
1. les ventes d’autos ont été désastreuses en 2008 et début 2009. Elles n’avaient finalement aucun mal à aller un peu mieux surtout quand nos impôts nous paient des bagnoles. En effet, sans prime à la casse, les ventes de voitures n’auraient pas vraiment reprises. Qui paie donc ces primes à la casse? Ben nous. Gros ânes que nous sommes. Nous sommes fiers d’avoir une ristourne sur notre engin à 4 roues, ristourne que nous nous sommes auto-financés. Y’a de quoi être morts de rire, non?
2. A qui profite la chose? A la mondialisation tout simplement. car on peut se targuer de bons résultats pour les constructeurs français qui n’ont de français que le nom: leur usines tournent en Turquie, en Slovénie, en Pologne, en Espagne et plus tellement en France. Nous auto-finançons nos primes à la casse, mais nous auto-achetons le travail de l’extérieur en faisant Cocorico. Morts de rire, non?

A lire, trois commentaires sur le site « les échos », article « le miracle automobile »

Commentaire 1:
Patron d’une petite PME qui travaille dans l’automobile, nous ne livrons plus aucun site en France. Tout est parti en Slovénie, Turquie, Tchéquie, Slovaquie, Roumanie, et ça continue !
Notre auteur Daniel Fortin fait certes un constat réaliste mais ne met pas suffisamment en lumière les conséquences dramatiques sur le sort de « l’armée des ombres », cette myriade de sous-traitants. Certains ont connu -50% voire -60% de CA en 2009 avec pour conséquences redressements judiciaires et liquidations = licenciements ! Pendant ce temps, nos constructeurs « français » touchent leurs primes et continuent leur travail de sape: baisse de prix des sous-trai, demande de délocalisations, arrêt pendant 6 mois puis reprise pour faire en 2 mois là où il en faut 4 ! Cette pratique de « l’élastique » bien connue mais jamais dénoncée va bientôt connaître sa limite : A force de trop tirer sur l’élastique, l’élastique va leur péter à la gueule !

commentaire 2:
De par ma profession je connais assez bien les pratiques de nos constructeurs qui sur les prix étranglent les équipementiers.
Si il y a un miracle ce n’est pas en France qu’il aura lieu,tout est fait pour bousiller l’industrie automobile française, nous aidons nos constructeurs à délocaliser, ce qui entraine la disparition des sous traitants ou l’obligation de délocaliser si ils veulent survivre.
En plus, il convient d’ajouter que le fait de fabriquer à faible coût n’est pas un gage de qualité et encore moins de fiabilité, les nombreux problèmes dont sont victime les clients engorgent les services après vente des constructeurs et coûtent une fortune en interventions lorsque les constructeurs veulent bien assumer leurs erreurs, ce qui n’est pas toujours le cas.

Commentaire 3:
Il est remarquable de noter le cocorico d’honneur accordé à une industrie qui pollue, qui est accusée de tous les maux, qui produit l’ennemi N°1 le CO2 en masse, on peut conclure que tant qu’il y a des brouzoufs, on applaudit, c’est très déprimant.
Il y a belle lurette que la plupart des véhicules français ne sont plus fabriqués en France, pas seulement les « petits » véhicules bas de gamme, Peugeot légendaire pour sa solidité à toute épreuve, fait fabriquer ses automobiles un peu partout en Europe, par exemple en Espagne.
Le regain qui a provoqué ce cocorico est du essentiellement aux primes accordées, rien d’autre, le reste n’est que le bluff habituel.

Et pour finir, pendant que nos chers industriels que nous adorons délocalisent, pressurisent les sous-traitants et se font des pépettes à tous les niveaux, devinez qui va payer la taxe carbone? Eux? Non, nous.

6_octobre_2008_-_renault_-_sebrieu_m

Toi, l’heureux propriétaire d’une clio fabriquée en Slovénie, toi qui a fait rouler des dizaines de camions de livraison, n’oublie pas de payer la note dès le 1er janvier. Pendant ce temps-là, Carlos Ghosn se paiera des vacances en or. Il en a bien besoin. Après tout le lobbying qu’il aura fait tout au long de l’année pour te pomper ton fric grâce à la prime à la casse, il le mérite.

Source: http://velorutiontours.over-blog.org/

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

15 commentaires sur “Miracle !!! Les voitures se vendent ?

  1. URB

    Et oui comme ça le parc automobile est censé moins polluer (voitures neuves = moins de réparations = moins de transport pour les pièces détaché, moins de CO2 en théorie etc…)

    Ils se garantissent aussi la continuité de revenus divers et varié que procure l’automobile,
    Mais il parait que tout ça va dans les routes.
    Ou sinon c’est pour garder des emplois.

    Allez savoir, la vérité doit être ailleurs….

  2. CarFree

    Pour une fois urb, on est presque d’accord… 😉
    avec les ventes de voitures neuves, le parc automobile est « censé » moins polluer… sauf que la réalité est toute autre:
    http://carfree.fr/index.php/2008/11/10/le-renouvellement-du-parc-automobile-fausse-solution-et-vraie-arnaque/
    Sinon, vu que tu cherches la « vérité » à ce sujet, perso, je proposerais tout simplement la volonté des constructeurs automobile de faire toujours plus de profits, car il faut bien les rémunérer les actionnaires et les PDG comme Ghosn sont sur un siège éjectable à la moindre baisse du taux de profit…

  3. URB

    Bah après comment peut on en vouloir aux constructeurs de vouloir vendre plus, c’est quand même leur but.
    Pour les actionnaires c’est pareil, ils ont investit dans ce secteur, c’est pour ne rien perdre mais plutôt gagner.

    C’est comme dire pour un employé que c’est inadmissible de vouloir un salaire, il travaille pour ça et par pour autre chose à la base.

  4. Titoeuf

    Pour me rendre sur mon lieu de travail, à vélo, je longe une concession automobile de marque française.

    Depuis quelques temps, il y a sur le parking, a coté des voitures en attente de livraison, celles qui ont fait l’objet d’une reprise dans le cadre de cette opération de subventions aux constructeurs automobiles.
    Parmi celles ci, une grande partie semble encore en bon état et pourrait parcourir encore pas mal de kilomètres.

    vaut-il mieux une ancienne voiture parcourant peu de kilomètres ou une nouvelle voiture,polluant peut-être moins , mais roulant davantage ?

    Cette opération est révélatrice de notre société de consommation ou l’on jette plutôt que de réparer ou de faire profiter les plus démunis.

    Certaines de ces autos destinées à la casse auraient pu servir à des personnes dans le besoin n’ayant pas le choix du mode de déplacement.

    Soupir !!

  5. URB

    @TITOEUF
    « Parmi celles ci, une grande partie semble encore en bon état et pourrait parcourir encore pas mal de kilomètres. »
    Oui en apparence, après il faut voir au niveau de l’entretien etc…

    « vaut-il mieux une ancienne voiture parcourant peu de kilomètres ou une nouvelle voiture,polluant peut-être moins , mais roulant davantage ? »
    Pourquoi la nouvelle voiture roulerait davantage ?
    Demain si j’achète une voiture neuve, ce n’est pas pour autant que je vais rouler plus, pareil pour ma moto, quand j’ai changé de moto pour en prendre une neuve, je n’ai pas pour autant augmenté mes kilomètres annuel.

    « Cette opération est révélatrice de notre société de consommation ou l’on jette plutôt que de réparer ou de faire profiter les plus démunis. »
    ça c’est bien vrai, mais malheureusement pas réservé à l’automobile.

    « Certaines de ces autos destinées à la casse auraient pu servir à des personnes dans le besoin n’ayant pas le choix du mode de déplacement. »
    C’est vrai, mais bon là ça ressemble à une incitation à utiliser la voiture. Pas bien.
    Non je rigole.

    Allez Bonne année.

  6. Tassin

    @ URB :

    Bonne année!

    Plus de voitures neuves = moins de pièces détachées pour réparations donc = moins de pollution??

    C’est faux comme raisonnement, une vieille bagnole on la répare avec des pièces de casse ou par les petites annonces de voitures pour pièces. C’est de la récupération y’a pas mieux niveau environnemental.

    Demain d’ailleurs je dois aller chercher capot/pare-choc/radiateur/ventilos pour ma 306 demain tiens… p***** de verglas! 😀

  7. URB

    Moins de pièces détachées = moins de pollution car moins de transport de pièces.

    Pour ce qui est des casses, c’est pour les vieilles bagnoles pas toute les bagnoles et pas toutes les pièces non plus.
    En plus c’est une pratique qui est plutôt utilisé par ceux qui répare eux même leur voiture et ce n’est pas le cas de tout le monde.

    « Demain d’ailleurs je dois aller chercher capot/pare-choc/radiateur/ventilos pour ma 306 demain tiens… p***** de verglas! »
    J’espère que tu n’as pas tapé un autre véhicule, ça serait dommage pour ta prime d’assurance.

  8. Croa

    à URB,
    «Pourquoi la nouvelle voiture roulerait davantage ?»

    Je ne sais pas mais c’est un fait prouvé par les statistiques ! (Il existe des hypothèses dont la principale serait le soucis de rentabilisation de l’investissement.)

  9. URB

    @CROA
    Oui c’est vrai il y a un soucis de rentabilité, mais ce n’est pas pour autant que l’automobiliste va faire beaucoup plus de km que d’habitude.

    Ce n’est pas parce qu’il prends une voiture neuve qu’il ira doubler son trajet maison-boulot-maison ou maison-course-maison pour autant.

    Les trajets qui seront susceptible d’augmenter seront ceux des vacances parce que plus de confort, donc des trajets plus long plus supportable pour tout le monde (enfants en autre) et à consommation égal plus de km.

    Mais bon, on n’est pas tous en vacances toute l’année (pas tout le monde).

  10. Jacques-

    Je partage le point de vue de TITOEUF et c’est valable pour beaucoup de produits. Encore faut il que ces produits soient conçus dans cette optique. Une approche assez équivalente est de prévoir à l’avance le recyclage ce qui oblige également une forte réflexion à la conception. Tout ceci a évidemment un cout. Qui sera amorti qd les matières premières se feront plus rares : et celà viendra relativement vite !

  11. wombie

    Bonne année à tous mais là, je tique pour un truc un peu hors-sujet…
    Les constructeurs exploitent à mort les sous-traitants, ils ne les remettent pas à la pression atmosphérique…
    On dit donc pressurer et pas pressuriser…
    C’était la minute lexicale de tonton.
    W.

  12. MOA

    On connait les chiffres de ventes de bagnoles en France pour 2011?

    J’en profite pour répondre à un commentaire de urb.

    urb : »Bah après comment peut on en vouloir aux constructeurs de vouloir vendre plus, c’est quand même leur but. »

    Bah avec l’idéologie de gros cochon qui consiste à s’empifrer toujours plus, oui cela peut être un but de vendre toujours plus.

    Mais dans un souci de bien commun, d’intérêt général, le but d’une entreprise pourrait être de produire juste le nécessaire pour le bien être de l’être humain. Je ne parle pas de bagnole là hein !

    urb : »Pour les actionnaires c’est pareil, ils ont investit dans ce secteur, c’est pour ne rien perdre mais plutôt gagner. »

    Bah avec une idéologie de gros cochon qui consiste à baffrer… comme un gros cochon, gagner toujours plus peut être l’objectif d’un financement, en effet.

    Mais dans un souci d’intérêt général, et lorsque l’on n’a de l’argent dont on ne se sert pas, l’objectif peut également être -non pas de perdre cet argent- mais juste de financer par exemple des infrastructure nécessaires au bien être général. Et de retirer ces billes sans forcément avoir un dividende monstrueux. Je ne parle toujours pas de bagnole quand je parle d’intérêt général hein.

    Pour info, ça se fait aujourd’hui, via des coopératives par exemple.

    Mais cela nécessite d’enlever ses oeillères et d’imaginer (pas besoin de beaucoup d’imagination)… autre chose.

    urb : »C’est comme dire pour un employé que c’est inadmissible de vouloir un salaire, il travaille pour ça et par pour autre chose à la base. »

    bah un employé? comme? Carlos Ghosn? Bien sûr qu’un salarié qui touche 1000 euros a besoin de son salaire pour bouffer. Quelle comparaison idiote et manipulatrice.

    urb, qui semble ne plus être -hélas- sur carfree, cherche juste à embrouiller avec ses pauvres comparaisons moisies.

  13. Jean-Marc

    Dans la finance, il existe des projets comme terre de lien (www.terredeliens.org/) : notre argent sert à acheter des terres pour des projets d agriculture bio (AMAP ou autre).

    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terre_de_Liens#Les_r.C3.A9alisations, terre de lien, la foncière, a été mis en place par l asso terre de lien et la NEF).

    Il existe aussi des banques coopératives :
    – la NEF [http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nef_(coop%C3%A9rative) et http://www.lanef.com/quisommesnous/introduction.php Nouvelle Economie Fraternelle)
    – le crédit coopératif (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_coop%C3%A9ratif, http://www.credit-cooperatif.coop/), non indépendant, contrairement à la NEF, il est une émanation d’une des banques les moins pire (banque pop), mais il est contraint, par nature, de n’investir que da,s des structures sociales ou solidaires.

    (sur le modèle de terre de lien, mais plus limité, plus spécialisé, on trouve aussi la banque du miel http://www.banquedumiel.org/).

    Bon signe : depuis 2008, ces projets, alternatifs, n’intéressant pas vraiment Wall Street (sauf pour les détourner) sont en progression.

    « sauf pour les détourner » : toutes les banques classiques, dont les pires (en france, les 3 pires : SG, paribas et crédit agri), ont des propositions « solidaire » ou « durable », qui n ont de solidaire ou durable que le nom…
    donc, ceux qui se renseignent peu, peuvent prendre des parts dans ces faux-plans solidaires des banques classiques en pensant réellement agir… du greenwashing par les banques qui investissent le plus dans le pétrôle, le béton, le nucléaire et l armement…

Les commentaires sont clos.