L’épicurisme de Saint-Exupéry

le-petit-prince

Antoine de Saint-Exupéry fait sans aucun doute partie des écrivains qui intégreraient facilement l’idée d’identité nationale, au titre qu’il figurait sur les billets de 50 francs ; ainsi, son utilité est bien plus « monnayable » que l’auteur anonyme de La Princesse de Clèves (Madame de La Fayette n’a même pas eu le courage d’assumer ce qu’elle écrivaillait). Lire la suite…

Führers et spéculateurs, le « marché à la sauvette » du nucléaire

sarkozy-nucleaire-epr

Historique politico-énergétique du nucléaire

Contrairement aux apparences devenues si fortes et prégnantes, le nucléaire n’a jamais vraiment eu un avenir à long terme en dehors du militarisme et du totalitarisme… Non pas tant à cause des graves problèmes écologiques qu’il pose mais plus simplement par sa non viabilité économique en dehors du cadre d’un puissant appareil d’état « riche » et centralisé. Une « société nucléarisée » s’impose de manière totalement arbitraire, Sainte sœur Anne d’Aréva le rappelle pour toutes les étapes de la politique énergétique de la France depuis les grands barrages. Lire la suite…

Révolutionner les transports…

S’il est une question qui me préoccupe presqu’autant que le chômage c’est celle de l’avenir des transports et surtout de la place de la voiture. En effet on nous fait croire aujourd’hui que la voiture de demain est en train de voir le jour et qu’elle sera vraisemblablement électrique ou hybride. Autrement dit, on nous envoie le message subliminal suivant : continuez à rouler, nous nous occupons de tout ! Lire la suite…

Les carottes Antarctiques sont formelles…

« Les activités humaines » ne sont pas responsables du « réchauffement climatique ». Une fois n’est pas coutume, de manière tout à fait inattendue, les scientifiques nous ont épargné « les conneries qui plaisent aux riches » (1). Oui il est bien écrit : « Le réchauffement climatique » n’est pas lié aux « activités humaines ». Les carottes Antarctiques ont été catégoriques. Lire la suite…

Contre le développement durable

Comment critiquer le développement ? Pour répondre à cette question, j’aimerais vous parler en homme de communication. J’ai été, je vous l’avoue, pendant 10 ans directeur artistique dans le premier groupe européen de communication. Rassurez-vous, je suis aujourd’hui un publicitaire repenti. Mais il me reste de cette époque quelques règles de communication. Une des plus élémentaires est celle-ci : il y a ce que vous dîtes, et la façon dont cela va être entendu. Ce qui peut être très différent, voire opposé. Votre propos peut être entendu dans le sens inverse que celui que vous pensiez lui donner. Par exemple, imaginons, au hasard, que j’emploie le mot “développement”. Le dictionnaire le définit ainsi : rendre plus grand, plus fort, donner de l’ampleur. Voilà qui peut sembler éminemment positif. Lire la suite…

Un graphique qui a de l’avenir

evolution-automobile-co2

Evolution comparée de la production automobile mondiale et de la concentration en CO2 dans l’atmosphère. Cliquez sur le graphique pour l’agrandir (Source : CarFree France)

En 2008, on avait eu l’idée de mettre sur un même graphique l’évolution de la production mondiale de voitures depuis l’origine (fin 19ème siècle) et l’évolution de la concentration en CO2 dans l’atmosphère depuis la même date. Surprise: les deux courbes collent presque parfaitement… Lire la suite…

Contre le sommet de Copenhague

social-war-climate-chaos

Le XXIème siècle s’est ouvert comme le siècle des catastrophes, et, symétriquement, celui des états d’exception permanents. Grippe A, grippe aviaire, grippe à venir. « La » crise, le terrorisme, les catastrophes. Les vieux capitaines pétroliers assistent paniqués à la désertion de pans entiers de l’équipage, se taillant leurs propres canots dans l’épave. Lire la suite…

La mobilisation infinie

carros_amarelo_18_igualvoce-450x349

Peter Sloterdijk, philosophe allemand contemporain écrit depuis un certain temps des essais divers concernant les grands drames, problèmes et préoccupations de la société occidentale postmoderne. Très heideggérien et nietzschéen dans ses réflexions, Sloterdijk nous démontre d’un œil critique, intelligent et très pointu les grands paradoxes et les grands désespoirs d’une pseudo société post-apocalyptique. Extraits. Lire la suite…

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?

Tout le monde s’accorde sur ce fait : notre économie est mal en point. Les symptômes inévitables comprennent un déclin des dépenses et de la confiance des consommateurs, ainsi qu’un repli des échanges commerciaux mondiaux et du crédit disponible. Ajoutez à cela un effondrement des valeurs immobilières, un carnage dans les industries automobiles et le transport aérien, et vous obtenez effectivement un tableau très sombre. Lire la suite…

Climat et transport : Du global au local!

colloque-climat-et-transport

A l’approche du sommet de Copenhague sur le climat, le Réseau Action Climat France (RAC-F), l’association Agir pour l’Environnement et la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT), sous l’égide du Groupe de travail parlementaire sur les pics pétrolier et gazier, organisent un colloque sur les enjeux de Copenhague, les fausses-bonnes solutions en matière de transport (voiture électrique, agrocarburant…) et les problèmes posés par la multiplication d’infrastructures climaticides actuellement à l’étude ou en cours de réalisation. Lire la suite…

La mixité est un leurre

mixite-deplacements

Cela fait plusieurs semaines que cette évidence me saute aux yeux. J’ai longtemps cru que la mixité des transports en ville était un mal inéluctable. Bien sûr, je me suis toujours battu pour que les transports publics prennent une place prioritaire face aux transports individuels. Mais la réalité évolue très vite: il faut mettre un terme à la mixité des transports en zone urbaine. Lire la suite…