Un dimanche parfait…

C’est un beau dimanche du mois d’Août. Monsieur Jean se lève et constate que le temps est fort agréable aujourd’hui. Il fait relativement frais (22°C), le vent est faible et le ciel légèrement nuageux: c’est une météo idéale pour… Diantre! Mr Jean réalise – tout de bloc – deux choses: c’est en effet une météo idéale pour une balade à vélo et (fichtre!) cela fait bien dix ans qu’il n’est pas monté en selle… Lire la suite…

Les embarras de Paris

Vient de paraître mon ouvrage intitulé « Les embarras de Paris, ou l’illusion techniciste de la politique parisienne des déplacements », aux éditions de l’Harmattan. Comme il y est beaucoup question de vélo, je me suis dit que ça pourrait intéresser les lecteurs de Carfree. Lire la suite…

Indemnité kilométrique vélo: l’exiger ou la refuser?

La mise en place d’une indemnité kilométrique pour les salariés réalisant leur trajet domicile/travail à vélo (IKV) peut sans doute convaincre quelques rares « autosolistes » de franchir leur portière, mais j’éprouve une certaine gêne, et je ne suis pas seul, à l’idée de la demander pour moi alors que je pédale, patine et marche déjà gratuitement. Lire la suite…

La loi du plus fort

Devant un triste constat (1 enfant tué par mois à vélo), une opération menée par une assurance a été reconduite devant la demande de l’éducation nationale et de la direction à la sécurité et à la circulation routières: il s’agit d’une sorte de « permis vélo » (sans validité légale, ce n’est que de la prévention) durant laquelle on apprend à nos enfants à maîtriser leur sécurité sur la route. Lire la suite…

Manipulation fortuite?

Les techniques de propagande, bien connues des vendeurs de « temps de cerveau humain disponible » et autres dresseurs en tous genres visant un conditionnement associatif de type pavlovien, s’appuient sur des phénomènes naturels comme la persistance rétinienne, la sensibilité à la répétition, la perméabilité aux messages subliminaux lors d’une baisse d’attention, le penchant de chacun pour les petites routines ou les grosses addictions… En la matière, l’emploi de pictogrammes normalisés fait partie des outils de base utilisés pour le meilleur (signalétique routière pour aider à la circulation) et pour le pire (logos pour aider à la sur-consommation). Appliqué au tri des déchets il permet d’obtenir un réflexe conditionné de type « objet → catégorisation → comportement ». Lire la suite…