There is no alternative ?

There is no alternative: « il n’y a pas de solution alternative ». Beaucoup d’automobilistes reprennent à leur compte cette formule historiquement attribuée à Margaret Thatcher et censée expliquer que le marché, le capitalisme et la mondialisation sont des phénomènes nécessaires et bénéfiques et que tout régime qui prend une autre voie court à l’échec. Lire la suite…

Le socialisme contre l’étalement urbain

« La ville doit périr dans les ruines du mode de production capitaliste, car la ville était une nécessité de la société capitaliste de marchandises. Ces nécessités disparaîtront, la ville elle même disparaîtra, en tant que leur produit. La ville est la forme, la condition des rapports sociaux de cette société là. » Sovremenaia Arkitectura, revue soviétique d’architecture, 1929. Lire la suite…

Localisation de l’habitat et pratiques de déplacements

De longue date, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) dénonce l’étalement urbain diffus et plaide pour une relocalisation de l’habitat dans les zones urbaines denses. Une recherche récente, proposée par Jean-Marie Beauvais et la FNAUT, et financée par l’ADEME, a permis de comparer – toutes choses égales par ailleurs – les pratiques de déplacements de ménages ayant déménagé d’une zone périphérique vers la ville de Tours. Elle met en évidence une stabilité du nombre des déplacements et une forte baisse (de 9 km à 6 km) de la longueur moyenne des déplacements quotidiens (surtout pour les achats) et de l’usage de l’automobile (-38%), principalement au profit de la marche, donc des dépenses en carburant, de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre des ménages. Lire la suite…

Le temps, c’est de l’argent. Petite chronique de nos rapports différenciés à la mobilité

Il est des jours comme ça où un voyage en train peut vous emmener bien plus loin qu’attendu. En ce début du mois de juin, alors que je devais me rendre à Paris pour une conférence extra-professionnelle, j’eus en effet l’occasion d’expérimenter une mobilité à deux vitesses, soumise à des espaces-temps très différents. Lire la suite…

Auto-destruction du milieu urbain

Guy Debord (1931-1994) est un écrivain, essayiste, cinéaste et révolutionnaire français, qui a conceptualisé ce qu’il a appelé le « spectacle » dans son œuvre majeure La Société du spectacle (1967). Il a été l’un des fondateurs de l’Internationale lettriste (1952-1957) puis de l’Internationale situationniste (1957-1972), dont il a dirigé la revue française. Voici quelques extraits de La Société du spectacle concernant plus spécifiquement l’automobile et l’urbanisme. Lire la suite…

La Médina, ville du futur ?

Une médina désigne la partie ancienne des villes arabo-musulmanes par opposition aux quartiers modernes de type européen. Ce terme est surtout employé dans les pays du Maghreb, en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est. La médina de Fès au Maroc, la plus grande du monde, a été fondée au IXe siècle et abrite la plus vieille université du monde. Elle est restée quasi inchangée depuis le XIIe siècle. Elle propose un modèle urbain qui pourrait bien constituer le prototype avancé de la ville du futur. Lire la suite…

Ne soyons pas des écologistes benêts

Dans les années 60 et 70, les précurseurs de l’écologie étaient dénigrés, tournés en ridicule par les firmes et autorités politiques. Il ne fallait surtout pas les prendre au sérieux, ces lanceurs d’alerte trop subversifs (1). Mais progressivement, devant des périls environnementaux de plus en plus prégnants, les dirigeants ont arrêté de se voiler la face. Alors les pollueurs ont massivement investi dans l’écoblanchiment, les médias ont évoqué les menaces, et les gouvernements ont pris en main la question. L’écologie banalisée a été vidée de toute critique trop radicale. « Il ne s’agit plus de se désintéresser du discours écologiste, mais de l’intégrer, de le digérer, pour continuer à faire le même business, la bonne conscience en plus. » (2)  Lire la suite…

L’aménagement du territoire : un levier incontournable pour sauver le climat

Les 8 et 9 novembre, la CPDT (Conférence permanente de développement territorial) a tenu à Liège (Belgique) son colloque annuel. Présidence belge de l’Union Européenne oblige, ce colloque avait une portée particulière et un thème très européen : les politiques énergétiques et la réduction des gaz à effet de serre (GES). Toute l’originalité de la rencontre reposait sur l’angle d’attaque de ce thème : la dimension territoriale de la consommation énergétique et des émissions de GES. Lire la suite…

Freinage forcé: Sans voitures à Montréal

montreal-sans-voitures

Des rues sans voitures ? Une idée inconcevable dans bien des grandes villes. C’est pourtant ce qui s’est produit pendant une semaine à Montréal en septembre dernier. Dans la ville de Montréal, de nombreuses rues du centre-ville ont été fermées à la circulation automobile. Et de l’avis des organisateurs, ce n’était qu’un début. Lire la suite…