Le ministère de l’impossible

Le ministère de la protection de la nature et de l’environnement est créé en 1971. Sous Pompidou. Mal barré : comment peut-il se faire une place dans une politique hyper productiviste ? Alors que le président de la République martèle qu’ « il faut adapter la ville à l’automobile », détruit des anciens quartiers pour dérouler des voies express, ferme des réseaux de chemin de fer, développe l’agriculture intensive à grands déversements d’engrais et de pesticides, Robert Poujade est réduit à l’impuissance. Ministre de 71 à 74, ce gaulliste droit analyse sans détour l’échec d’une politique écologique de façade. Lire la suite…

Plus d’autoroutes et de TGV égale plus d’inégalités

Il fut un temps où le progrès social rimait avec celui de la technologie malgré les coûts multiples qui pouvaient déjà en résulter. Les avantages tirés du progrès technique pouvaient justifier la dureté de la condition ouvrière comme celle des mineurs, ces soutiers de la première société industrielle. Les transports rapides, l’électricité, l’équipement des ménages profitaient à tous ou du moins, tous pouvaient espérer en profiter. C’est ainsi que Ford incita ses ouvriers à s’endetter pour acquérir une automobile. Cette situation dura en France jusqu’à la fin des « trente glorieuses ». Lire la suite…

Du passé faisons table ra-a-a-a-aseuh !

La religion du progrès a encore de beaux jours devant elle, avant d’être reconnue comme une religion malade et néfaste pour l’humanité. Ainsi ses adeptes croient toujours que, malgré toutes les horreurs modernes dues à la technique, tout, absolument tout est préférable aux époques pré-industrielles. Lire la suite…

Résister pour sortir du développement

sortir-du-developpement

L’avenir de notre planète ne peut faire l’économie d’une remise en question radicale, à la fois de nos pratiques et de notre imaginaire. Aujourd’hui, nous ne sommes qu’au début de ce dur labeur. De combats menés de l’échelle individuelle à celle globale des instances internationales pourrait alors naître l’espoir de voir l’humanité emprunter ce chemin parsemé d’embûches. Extrait de l’ouvrage de Simon Charbonneau « Résister pour sortir du développement – Le droit entre nature et liberté ». Lire la suite…

Lepeltier aime les autoroutes

lepeltier-aime-les-autoroutes

Serge Lepeltier était ministre du développement du râble de mars 2004 à juin 2005, viré après le non au Traité constitutionnel européen. L’écologie, il l’a découverte au milieu des années 90, en plongeant aux Maldives (1). Mince, des coraux morts, il faut faire quelque chose pour sauver la planète ! Et puis c’est tendance : le défenseur des poissons exotiques agit « par opportunisme politique d’abord » (2). C’est dire ses profondes convictions. Lire la suite…

Ecoblanchiment, quand les 4×4 sauvent la planète

livre-ecoblanchiment

Le Roundup de Monsanto est biodégradable, respecte l’environnement, ne présente aucun danger pour la santé. Les grandes surfaces veulent changer le monde en vendant des produits bio et « commerce équitable ». Carrefour est un repère de la décroissance. La dauphine de Wal-Mart exhorte : « Arrêtons de consommer plus pour consommer mieux. » EDF installe des réacteurs nucléaires dans le monde entier et entasse les déchets radioactifs, mais c’est éthique ma bonne dame, responsable, vert. Le circuit de Formule Un prévu dans les Yvelines aurait été labellisé « Haute qualité environnementale ». Selon quelques intégristes de l’écologie, le tapis de béton aurait surtout détruit quelques hectares de terres agricoles et menacer une nappe phréatique. Finalement, les fils à papa ne vroum-vroumeront pas ici. Alors que rouler en voiture, à tombeau ouvert, c’est bon pour l’environnement, surtout si elles rejettent moins de 130 grammes de CO2 par kilomètre. Lire la suite…

La voiture électrique au Salon de l’auto, et le climat dans tout ça?

Bruxelles, Belgique — Alors que l’on déroule le tapis rouge pour les voitures électriques au Salon de l’Auto, Greenpeace rappelle que celles-ci ne suffiront pas à faire du secteur ‘Transports’ un secteur en phase avec l’urgence climatique. Les promoteurs du Salon de l’Auto peuvent l’encenser à tout va, ils ne seront vraiment « En route vers demain » (ce que clame le thème du Salon) lorsque sobriété des voitures et refonte de notre mobilité seront leurs vraies priorités. Lire la suite…

Climat: la France propose de développer l’industrie automobile !

voiture-verte-copenhague

Le sommet de Copenhague s’apparente de plus en plus à une gigantesque farce climatique où les dirigeants du monde apparaissent essentiellement comme les VRP de vieilles industries polluantes qui veulent à tout prix verdir leur image. Le cas de l’industrie automobile est flagrant: ce sont les mêmes qui polluent depuis des décennies avec leurs bagnoles et qui affirment avoir la solution pour le climat… en proposant de construire encore plus de bagnoles. C’est un peu comme si on chargeait les fabricants de cigarettes de proposer des solutions pour diminuer le tabagisme… Lire la suite…

Führers et spéculateurs, le « marché à la sauvette » du nucléaire

sarkozy-nucleaire-epr

Historique politico-énergétique du nucléaire

Contrairement aux apparences devenues si fortes et prégnantes, le nucléaire n’a jamais vraiment eu un avenir à long terme en dehors du militarisme et du totalitarisme… Non pas tant à cause des graves problèmes écologiques qu’il pose mais plus simplement par sa non viabilité économique en dehors du cadre d’un puissant appareil d’état « riche » et centralisé. Une « société nucléarisée » s’impose de manière totalement arbitraire, Sainte sœur Anne d’Aréva le rappelle pour toutes les étapes de la politique énergétique de la France depuis les grands barrages. Lire la suite…

Le Réseau « Sortir du nucléaire » a déployé une immense banderole « Don’t nuke the climate » à Copenhague

dont-nuke-the-climate

Le Réseau « Sortir du nucléaire » a déployé une grande banderole sur un immeuble à Copenhague à 100 mètres du Bella Center où va se tenir demain le Sommet international pour le climat. Sur la banderole on peut lire les mots « Don’t Nuke the Climate ! » » (« ni nucléaire ni effet de serre ! ») Lire la suite…