Velo’v : 5 ans de pub pour la bagnole

Le système Velo’v fête ses cinq ans. Bon anniversaire ! Mais le système Velo’v, c’est quoi ? C’est la signature d’un juteux contrat entre le Grand Lyon et l’afficheur JC Decaux. Lequel met à disposition des Lyonnais une flottille de vélos en libre service en échange de l’exploitation du mobilier urbain pendant 13 ans. Le tout financé par la publicité. Lire la suite…

Le Sanglier : « Ennemi du Peuple » et « Bête Noire » du BTP

sanglier-pas-content

« Autrefois, était un temps où le gibier avait sa chance. Depuis, hélas ! Les choses ont bien changées. Il y a eu le catalogue de Manufrance, les boulettes de viande au cyanure et toute la gamme des fusils « Le Robust ». Au fil des ans, (…) l’homme a mis au point la chasse à courre, la battue administrative, la campagne de destruction des nuisibles…  (…) Loup, Ours, Lynx, se mirent à disparaître… » (1) Lire la suite…

Les stigmates d’une nouvelle religion ?

le_chat_ecologique

L’écologie comme confessionnal au consumérisme… Suite aux résultats des dernières élections régionales confirmant à quelques choses près les européennes de l’an dernier, force est de constater que l’écologie est « politiquement » en vogue, ne pas confondre d’ailleurs avec l’écologie politique prônant la rupture avec le capitalisme et qui fut étrangement absente des débats. Lire la suite…

Prime à la casse de la planète

Vous avez patriotiquement changé de voiture l’année dernière, troqué votre bonne vieille bagnole qui roulait encore contre une bagnole neuve en échange de la prime à la casse du gouvernement, parfois doublée ou triplée par les constructeurs. Que va devenir votre voiture mise à la casse pour le bien de la planète? Lire la suite…

En terre inconnue : au Salon de l’Auto

motor-show-2010

Contrairement aux personnalités actrices de l’émission phare [1] du PAF (Paysage audiovisuel francophone) à laquelle renvoie le titre de cette chronique, j’ai su dès le départ où s’opèrerait mon immersion au sein d’un univers et d’une population étrange(r)s. Mieux, j’ai moi-même choisi ma destination. Désireux de percer les motivations d’hommes et de femmes sacrifiant chaque année à un pèlerinage dont le sens m’échappait, j’ai décidé d’affronter mes phobies pour me mêler à eux, les écouter, les observer et enfin, peut-être, les comprendre. Car plus de 600.000 personnes – soit un Belge sur 17 ! – convergeant vers un lieu sacré pour y communier autour du même dieu, cela n’a rien d’anecdotique et ne peut être ni moqué ni ignoré sans autre forme de procès. En route, donc, pour l’European Motor Show Brussels, de son petit nom, le Salon de l’Auto. Lire la suite…