Comment inciter les citoyens à se passer de leur voiture en ville

Propositions pour inciter les citoyens à se passer de leur voiture en ville

par Alexandre Trajan

L’écrasante suprématie de l’automobile

Les villes n’ont jamais été aussi belles qu’aujourd’hui. Strasbourg en particulier reste une perle des villes européennes. Son patrimoine est énorme et offert dans un écrin, ses offres culturelles riches et variées, ses commerces florissants tout comme son économie. Pourtant, en vivant la ville au quotidien, un sentiment d’oppression tend à gâcher ce tableau. Partout gisent et circulent des automobiles, et ce d’une façon très éloignée des plaquettes de présentations de projets urbains qui laissent espérer une cohabitation harmonieuse entre chacun et où l’automobile est étrangement absente (voir photo précédente). L’automobile est partout. 80% de l’espace public lui est consacré(2). 80% de notre espace dédié à la circulation et au stationnement de sphères privées bruyantes, polluantes et parfois meurtrières que sont les automobiles. Et cela ne suffit pas. Les 20% restants, que se partagent tant bien que mal piétons et cyclistes sont très régulièrement, pour ne pas dire constamment envahis eux aussi par les automobiles (3). Une grande majorité des citoyens s’offusquent de cette situation : « ce n’est pas normal, ‘ils’ pourraient laisser leur voiture chez eux, ‘les gens’ sont incroyablement feignants et égoïstes ! ». Lire la suite…

Les lotissements périurbains seront les bidonvilles du futur

Avec la fin du pétrole et l’augmentation continue du coût de l’énergie, le mode de vie périurbain avec ses lotissements, ses autoroutes et ses hypermarchés sera bientôt à l’agonie. Comme le mode de vie périurbain est l’apanage des classes moyennes, qui sont les classes sociales qui votent massivement, une crise politique majeure est à prévoir quand tous les lotissements pavillonnaires n’auront plus d’autre avenir que de devenir les bidonvilles du futur.  Lire la suite…

Bilan d’un mandat de politique des transports à Lyon

Avec les élections municipales, jetons un œil sur les politiques « d’alternative à la voiture » menées à Lyon par l’équipe de Gérard Collomb durant ces sept années de mandat électoral. Constatons que ce fut le mandat du renoncement à la reprise de l’espace réservé à la voiture individuelle. D’ailleurs les propositions des autres candidats de grands partis n’apportent rien de plus dans ce domaine. Lire la suite…

Cittàslow: les villes lentes contre la frénésie automobile

Dans un monde en constante accélération, quelques municipalités européennes ont créé un réseau, Slow Cities, visant à ralentir le rythme de la vie. Ce réseau réunit des villes et municipalités désireuses d’améliorer la qualité de vie de leurs citoyens, notamment en matière de nourriture et d’environnement.Né en Italie, Cittaslow (« Villes lentes » en italien), est issu d’un autre mouvement: Slow Food, en opposition au Fast Food nord-américain, synonyme de mal bouffe. L’objectif de cette organisation internationale est de protéger la gastronomie et le plaisir de la table. Lire la suite…

Villages urbains et nouvel urbanisme

Le nouvel urbanisme, ou urbanisme néo-traditionnel, vise à retenir de l’urbanisme ancien ce qui constituait la matière la plus intéressante en ce qui concerne le développement durable et la mixité sociale d’une ville : ville des courtes distances favorisant la marche à pied et le vélo, densité d’habitation suffisante pour permettre la viabilité d’activités commerciales, mixité sociale et spatiale des habitants et des activités économiques afin de limiter les déplacements et brasser les différentes catégories de population. Cependant, le nouvel urbanisme favorise également l’émergence de nouvelles formes architecturales, résolument modernes ou par réhabilitation de bâtiments anciens, et de nouvelles formes d’organisation sociale (Internet-Intranet, associations de quartiers ou villageoises, etc.) désirant rompre avec l’urbanisme moderne anonyme et monofonctionnel. Lire la suite…

Quel futur voulons nous?

Dans les années 70, le dessinateur américain Robert Crumb avait réalisé une bande-dessinée intitulée « A short history of America » (une histoire courte de l’Amérique). Cette bande-dessinée retrace l’histoire du peuplement des Etats-Unis, depuis les origines jusqu’à aujourd’hui. A la fin de l’histoire, Robert Crumb avait ajouté trois cases correspondant aux trois futurs possibles auxquels nous pouvons nous attendre. Lire la suite…

La ville sans voitures

On connaissait les quartiers sans voitures, dont certaines expériences réussies à l’étranger montrent que la ville sans voitures est possible et souhaitable. Citons principalement le quartier Vauban à Fribourg (Allemagne) et le quartier GWL Terrein à Amsterdam (Hollande). Lire la suite…

Cyclane : un projet d’écovillage sans voitures

projet-cyclane

Un an de déplacement lent au rythme des ânesses dans le cadre de la marche pour la décroissance m’ont fait rencontrer tant de gens, découvrir tant de contrées, m’ont fait ressentir tant d’émotions liées à mon environnement immédiat. Je voudrais continuer dans le cadre d’un projet sédentaire en contribuant à une initiative d’écovillage dont les déplacements seraient basés sur les vélos, les transports en commun, et la traction animale, c’est le projet Cyclâne d’écovillage sans voiture. C’est un projet du réseau mondial sans voiture (http://www.worldcarfree.net), et qui fut objet de nombreuses réunions lors de la marche pour la décroissance entre Lyon et Magny-Cours. Une centaine de personnes se sont déclarées intéressées par le projet jusqu’à présent. Lire la suite…

La ville idéale des enfants est pauvre en voitures

Par Caroline Julien

Peu de voitures circulent dans la ville des enfants. Les jeunes ont décidé d’accorder la priorité aux transports en commun: autobus volant, train amphibie, bateau, avion, vaisseau spatial, mais aussi… cabines téléportatives.

Si l’on demandait à des enfants de bâtir une ville idéale, à quoi ressemblerait cette ville? D’après une maquette réalisée par les jeunes visiteurs du Centre canadien d’architecture de Montréal (CCA), la cité idéale des enfants serait hautement écologique. Lire la suite…