Automobilus erectus

Les cyclistes le savent bien: nombre d’automobilistes considèrent les cyclistes comme des gêneurs. Ces petites choses insignifiantes qui occupent 50 cm de large sur la chaussée sont une entrave exorbitante en regard du droit, de plus en plus chèrement acquis, de circuler au volant d’un véhicule. Lire la suite…

URGENT / relance routière et autoroutière – Agissez avant l’audition du ministre de l’Ecologie au Sénat

singer-autoroutes

Mercredi 06 octobre 2010, à 16h, le ministre de l’Ecologie sera auditionné par les sénateurs et sénatrices de la Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire sur la question controversée du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). Ce SNIT fait une grande place aux infrastructures routières et autoroutières en projetant de relancer un vaste programme autoroutier long de plus de 1000 kilomètres pour un coût dépassant les 10 milliards d’euros. Lire la suite…

L’Alsace loeb…otomisée


Cet arbre a fait les frais du Rallye de France. Il ne demandait rien à personne. On l’a quand même coupé pour bien voir les voitures descendre le col Amic. (Photo libre de droits)

Folle journée aujourd’hui sur les routes d’Alsace! Il ne fallait surtout pas ouvrir son journal ou FR3 si l’on voulait échapper à la Loebmania ambiante. Rester terré chez soi! Lire la suite…

Contre le despotisme de la vitesse

En 1991, l’ « Alliance pour l’opposition à toutes les nuisances » s’efforçait de fédérer les résistances menées aux quatre coins de la France contre les aménagements autoritaires (autoroutes, lignes TGV, grands barrages sur la Loire, carrières, décharges…). Cette agitation, « terrain d’un redéploiement de la critique sociale », a réinsufflé une critique radicale de l’aliénation engendrée par la toute-puissance de l’économie. Le « relevé provisoire de nos griefs contre le despotisme de la vitesse » constitue un uppercut direct, pour réveiller les consciences face à la « démence organisée ». Lire la suite…

Peugeot sauve la planète !

“En septembre au salon d’l’auto
ils vont admirer par milliers
l’dernier modèle de chez Peugeot
qu’ils pourront jamais se payer…

La chanson de Renaud est toujours d’actualité, si ce n’est que le “Salon de l’Auto” s’appelle désormais “Mondial de l’automobile” (ce qui change évidemment tout) et ne se tiendra pas en septembre, mais entre le 2 et le 17 octobre prochain à Paris. Lire la suite…

Salon et colloque sur les vehicules à propulsion humaine et les vélomobiles fin septembre

Les 25 et 26 septembre prochains aura lieu à Saint-Romain de Colbosc (tout près du Havre) , un salon et un colloque sur les véhicules à propulsion humaine et les vélomobiles. Les véhicules à propulsion humaine seront présentés aux Journées Eco’Akt. Venez essayer la voiture de demain… et découvrez une nouvelle façon ultra écologique de vous déplacer. Testez-les sur le parcours dès le samedi après-midi. Lire la suite…

Brasília, l’inhumanité du tout auto

Coeur de Brasilia

Beaucoup de lecteurs du site Carfree rêvent de vivre, de pédaler quotidiennement dans une cité Carfree, ou, tout du moins dans une cité comme Copenhague. Moi aussi. Cependant le destin en a voulu autrement pendant les sept mois que nous avons vécu au Brésil… Les Brésiliens, ainsi que les habitants de cette ville, vous diront qu’il ne s’agit nullement du Brésil… mais de Brasília. Lire la suite…

Vélos sur autoroutes !

C’est officiel, le Folketing (parlement danois) va se lancer dans le projet autrefois utopique de construction d’autoroutes cyclables. C’est ce que rapporte le journal danois Jyllands Posten le 2 septembre dernier (Source: Courrier International du 9 au 15 septembre 2010) . Ce projet de 135 millions d’euros va être mis en place dans les villes de Copenhague, Odense, Arhus et Aalborg. Lire la suite…

Segonzac, première « ville lente » de France

Segonzac, commune de 2166 habitants située près de Cognac dans le département de Charente, est fière d’être la première commune en France à avoir obtenu le label international Cittaslow (« Villes lentes ») le 8 mai 2010. Ce label, créé à la suite du mouvement « Slow Food » est remis à une commune après validation de plus de 60 critères couvrant en particulier la qualité de vie, la convivialité, la mobilité, l’équilibre alimentaire et l’environnement. Lire la suite…