Les vieux tuent

Nouveau drame causé par la folie automobile, une vieille dame de 83 ans a fauché un groupe de douze enfants, âgés de 7 à 11 ans, à vélo mercredi 5 juin à La Rochelle (Charente-Maritime). Sept enfants ont été blessés dont trois gravement. Une petite fille de 10 ans est décédée des suites de ses blessures. Aux dernières nouvelles, les enfants ont été percutés « dans un choc frontal » par l’octogénaire conduisant une Twingo jaune « arrivant à contresens » après s’être « subitement déportée sur la gauche, sans raison apparente, » a précisé le parquet, qui a ouvert une enquête pour blessures involontaires.

Carfree France apporte son soutien à toutes les victimes et à leur famille.

En France, on peut tranquillement à 83 ans, sans aucune autorisation ou même une simple visite médicale, conduire une automobile. A vrai dire, on peut également le faire à 85, 90 ou 95 ans… voire même 100 ans! Oui, vous avez bien lu, vous pouvez croiser sur la route, à vos risques et périls, des conducteurs de voiture de 100 ans

En France, il faut un certificat médical si vous voulez que votre enfant fasse du tennis ou de nombreuses activités sportives. Par contre, conduire une voiture à 85 ans, sans lunettes ou en prenant des médicaments, pas de problème, c’est autorisé!

Et si vous dites que conduire un engin de mort comme une voiture nécessite a minima un certificat médical puis une visite médicale périodique et de plus en plus fréquente au-delà de 60 ans, on vous traite d’anti-bagnole.

Lire aussi :  Un Airbus A320 s'écrase tous les deux jours en Europe

Il y a à peine quatre mois l’association nommée « 40 millions d’automobilistes » se félicitait du fait que le Parlement européen avait rejeté l’idée de mettre en place une visite médicale tous les 15 ans pour les automobilistes…

En ce moment on parle beaucoup des élections européennes, voici à quoi sert l’Europe, ce repaire de lobbies en tout genre. Les vieux vont pouvoir continuer à tuer avec leur voiture…

Edit 7 juin 2024 : le procureur de la République de La Rochelle précise, suite au décès d’une petite fille de 10 ans des suites de ses blessures que « l’enquête de flagrance ouverte dans un premier temps pour blessures involontaires par conducteur de véhicule a été étendue à la qualification d’homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur.« 

8 commentaires sur “Les vieux tuent

  1. Promeneur

    Il faudrait arrêter avec ce genre de réaction.

    Vous êtes vous demandé pourquoi les vieux ne paient pas de surprime ?

    La sécurité routière a des études depuis longtemps sur les causes d’accidents :

    – la vitesse

    – l’alcool

    mais pas les vieux.

    Ça n’est pas un drame spectaculaire et grave qui change les statistiques.

    Par contre, les jeunes sont statistiquement ceux qui ont le plus d’accidents. C’est pourquoi ils payent une surprime pour leur assurance.

     

  2. Bertrand

    @promeneur, vous irez demander aux gamins gravement blessé s’ils s’en sortent ce qu’ils pensent de votre surprime.

    Comme le dit carfree.fr pour pratiquer la moindre activité sportive il faut un certificat médical chaque année. Mais pour conduire un engin dangereux pour autrui, jamais.

  3. PMeBC

    Bin oui, la bagnole c’est sacré.

    J’ai été flaché avec ma 2cv. Un petit exces de vitesse parqu’au lieu de freiner j’ai juste laissé ralentir la voiture après un signal de limitation de vitesse, 50€. Un autre jour j’ai été arrété sur route pour ne pas porter de casque à vélo 200€.
    De toute évidence on est 4 fois plus dangereux pour autrui si on oublie de mettre un casque à vélo que si on ne freine pas immédiatement en passant le panneau de limitation.

  4. bernina

    @PMeBC, je suis étonnée par votre commentaire, mais peut-être habitez-vous dans un pays où le casque est obligatoire. En France en tout cas il ne l’est pas.

    @Promeneur, et donc, puisque les vieux ne sont pas la 1ère cause d’accident, il faudrait fermer les yeux ? Ils restent une cause importante et facile à réguler. Mais il est hélas plus facile pour le gvt de laisser les vieux conduire plutôt que d’organiser la société de manière à ce que la voiture individuelle ne soit plus indispensable (meilleurs transports en commun, commerces et services publics de proximité, etc etc)

  5. Ludovic Brenta

    Promeneur a cependant raison sur tout ce qu’il dit. Les réactions émotionnelles sur un cas isolé, même dramatique, ne doivent pas servir de politique. J’espère que les personnes qui lisent ce site peuvent faire preuve de recul, de retenue et de réflexion à long terme. Ce qui veut dire, avec bernina, une réorganisation du territoire qui rend la voiture inutile.

    Le code de la route stipule que « les conducteurs doivent présenter les connaissances et les aptitudes nécessaires à la conduite de leur véhicule » donc, à mon avis, une visite médicale devrait être obligatoire avant l’obtention du permis, quel que soit l’âge du candidat. Le permis devrait avoir une durée limitée à, par exemple, cinq ans, comme les licenses de pilote (d’avion) et tout renouvellement devrait obligatoirement passer par une visite médicale *et* un nouvel examen du code, lequel a pu évoluer entretemps, et que tout conducteur doit connaître. Et ce pour tous les conducteurs sans exception.

    Il ne faut pas diaboliser les conducteurs âgés… tous les automobilistes sans exception sont déjà des suppôts de Satan sans qu’on doive en rajouter 🙂 🙂 🙂

  6. Sam Nantes

    La situation des seniors au volant est un peu plus complexe qu’un bilan moyen de l’ONISR. La question centrale c’est le contrôle de l’entourage, le rôle du médecin et celui du préfet (voir par exemple https://www.tf1info.fr/societe/securite-routiere-a-81-ans-il-cause-deux-accidents-mortels-en-trois-mois-les-seniors-sont-ils-vraiment-plus-dangereux-sur-la-route-2263538.html 1 mort aurait pu être évité)

    La non adoption par le parlement européen de la visite médicale obligatoire est une erreur. Les positions sont très marquées politiquement et reflètent l’influence des électeurs âgés (qui votent davantage et à droite). La visite médicale existe pourtant en Italie, Pays Bas, Finlance, Portugal…

    https://www.onisr.securite-routiere.gouv.fr/sites/default/files/2019-03/Rapport_Interm%C3%A9diaire-Cosera.pdf

    extrait : « Dans la littérature, il est difficile de trouver un consensus sur les risques encourus par les
    conducteurs âgés et ceux qu’ils font encourir aux autres conducteurs. De nombreux auteurs,
    en calculant des taux d’accident selon les distances parcourues, ont défendu que le risque de
    décéder dans un accident était élevé à la fois pour les jeunes conducteurs mais aussi pour les
    conducteurs de plus de 70 ans (Evans, 2000; Braver and Trempel, 2004; Dellinger et al.,
    2004). Cet indicateur qui se réfère aux kilomètres parcourus n’est pas adéquat pour étudier le
    risque des conducteurs seniors. En effet, avec l’avancée en âge le kilométrage annuel ne
    cesse de décroitre (Ball et al., 1998), le phénomène n’est donc pas alarmant. Cependant, pour
    les conducteurs âgés qui parcourent moins de 3000 km par an, un risque de collision plus
    élevé a été démontré (Langford et al., 2006 ;Hakamies-Blomqvist et al., 2002 ; Fontaine, 2003).
    Afin de préserver la sécurité de ces conducteurs il est nécessaire de mettre en place des
    actions particulière »

    https://www.preventionroutiere.asso.fr/wp-content/uploads/2016/04/Etude_senior_mobilite_risque_routier_2009.pdf

    extrait : « Les accidents sont très souvent mal vécus, et à plus
    forte raison quand ils sont répétitifs.
    On constate souvent des réactions de déni
    « j’ai eu peur, mais ce n’était pas de ma faute »
    « j’ai recommencé à conduire tout de suite »
    « ça n’a pas changé ma façon de conduire » »

    https://www.vias.be/publications/Themadossier%20verkeersveiligheid%20n%C2%B01%20-%20Senioren%20(2018)/Dossier_th%C3%A9matique_S%C3%A9curit%C3%A9_Routi%C3%A8re_nr._1_-_Seniors_(2%C3%A8me_%C3%A9dition).pdf

    Extrait : « En Belgique, les personnes de 75 ans ou plus présentent, par kilomètre parcouru, un risque accru d’être mortellement blessées par rapport au risque moyen couru par tous les groupes d’âge (…)  Leur risque de provoquer un accident dans lequel un autre usager est tué est nettement moins accru. »

     

  7. pedibus

    ah notre centenaire motorisé… !

    avec une biographie pareille ce sont les copains de « 40 millions de pétainistes » qui pourraient trouver-là une sacrée icone pour honorer Ste-Gnognole… :

    Savoir conduire dès 1943 lui a certainement permis d’échapper à la prison quand il est parti en Allemagne puis en Autriche pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Peu de personnes possédaient le précieux sésame à cette époque. Il a même été formateur auto-école dans ces deux pays pendant le conflit, en Allemagne et en Autriche.

     

    ce qui a de plus déprimant c’est que jusqu’à présent il y avait en France un certain retard pour le taux de motorisation des ménages de seniors, relativement à l’Amérique du Nord en particulier :

    ça tend à vite se combler ; toutefois on connaît un véritable décrochage de la conduite automobile à partir de 75  ans ; ces classes d’âge sont concernées par des neuropathologies, de plus en plus fréquentes avec l’avancée du vieillissement, qui les forcent à lâcher le volant, mais sans le sens métaphorique du terme…

    le Marcélou a eu bien de la chance que l’escadron des vieux féroces* de »60 millions d’automobilistes à pied » ne lui soient pas tombés dessus suite à cet article… !

    et préventivement je lui dis « bon pied bon œil »… !

    *https://carfree.fr/index.php/2023/11/01/60-millions-dautomobilistes-a-pied/

     

  8. Mat b

    J’aimerais commencer mon intervention en rappelant que les vieux sont plus souvent victimes qu’assassins, surtout les cyclistes. Mon ancienne voisine qui se déplaçait en vélomoteur a été renversée dans une rue à 30 par un mec qui voulait la doubler. Qu’il y a une stat qui rapporte qu’ils créent moins d’accidents grave que les autres catégories d’âge et j’ose croire que la plupart des conducteurs s’assagissent en vieillisant. Cela dit, mes grand parents sont mort d’un accident de voiture aux circonstances troubles, que j’ai passé 6 mois à l’hôpital et que je dois avouer que mon grand père avait déjà fait deux grosses fautes inattention que je considère maintenant comme des alertes même s’il se pensait encore être un conducteur aguerri.

    Ma dame étant médecin, neurologue de surcroit, elle se retrouve régulièrement confrontée à des gens (souvent vieux) handicapés d’une manière ou d’une autre qui insistent pour conduire voire, pour qui, reprendre le volant est une priorité.

    Néanmoins, je ne sais pas à quel point ce certificat d’aptitude peut être mis en place et surtout comment. Par un médecin accrédité à cette fonction, impossible. De manière pratique déjà puisque pénurie de main d’oeuvre, puis technique vu qu’il prête serment pour ne pas divulguer les possibles déficiences.

    Ne parlons des autos écoles et autres bordels privés qui seraient capables de faire reculer le schmiblick.

    Reste que la conduite est une responsabilité collective, et la collectivité se doit de faire évoluer la fonction du médecin, en terme de secret médical et de responsabilisation à ce sujet, pour qu’il puisse œuvrer dans ce sens, la plupart d’entre eux se trouveront en accord avec ce principe. Surtout qu’à ce jour, tous les vieux ont un abonnement régulier chez leur toubib.

    On peut même imaginer une commission départementale qui se réunirait un soir par mois, comme le conseil de l’ordre, pour une étude rapide des dossiers. Le médecin traitant signale, donne son diagnostic, indique la pathologie et son degré d’avancement et puis basta. Un barême et c’est acté.

    Cela imposerait pas mal de modifications sociétales, remettre des vieux en ville et recréer des commerces et services en village et faire évoluer les aides à domicile même si je déteste ce métier de vroom vroom.

    Bref, ça reste un fait divers même si le problème est profond. Mais c’est comme en politique, les vieux votent à droite mais ce sont surtout les jeunes qui votent extrême droite

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *