Interdit aux 4×4

Interdit aux 4×4

Voici le nouveau panneau d’interdiction pour les 4×4 …
et le logo qui va avec.

Flavien

Automobile, pétrole, impérialisme

Exploitation disproportionnée des ressources planétaires, effet de serre, pollution, retombées sanitaires négatives, guerres, assujettissement des peuples, inégalités, tels sont les fléaux provoqués par l’automobile. Lire la suite…

Ta voiture? Mon calvaire

Pollution, bruit, stress… Les autocollants « repositionnables » Civic Et Hic ® ont été conçus pour rappeler aux automobilistes de nos agglomérations qu’ils utilisent trop leur véhicule, et trop souvent pour de petits trajets. Lire la suite…

Lettre aux automodébiles

Je suis un cycliste chevronné, historiquement Toulousain, actuellement parisiannisé, mais sans aucune étiquette. J’ai écris une lettre pour les automodébiles citadins, de manière à essayer d’être convainquant, en mettant la priorité sur leur attitude face aux cyclistes. Lire la suite…

Pétition pour se libérer du pétrole

Les Amis de la Terre proposent une pétition à télécharger, à faire signer et à envoyer aux candidats à l’élection présidentielle de 2007. Elle demande aux candidats d’inscrire dans leur programme quelques actions fortes susceptibles de participer à une libération de notre société de la dépendance pétrolière. Lire la suite…

Remettre en cause l’automobile

Photo: Manifestants devant un salon automobile dans les années 70, de jeunes américains font un lien entre croissance démographique, augmentation du nombre de voitures et pollution.

Introduction

L’automobile existe depuis un siècle, mais sa démocratisation ne s’est fait qu’entre les deux guerres aux Etats Unis et après la deuxième guerre mondiale en Europe. Pourtant, cinquante ans après, elle tient déjà une place très importante dans les sociétés de type capitaliste ou « pays développés ». Remettre en cause l’automobile aujourd’hui, c’est remettre en cause un élément fondamental de notre environnement quotidien, de notre paysage et de notre environnement social. S’opposer à l’automobile apparaît tellement marginal en France que ceci est équivalent à s’opposer au droit de manger ou de dormir. Pourtant, on ne peut pas vivre sans manger ni dormir mais on peut vivre sans utiliser de voiture. Les solutions existent mais demandent un effort personnel et un changement de notre manière d’aborder les transports et même parfois une remise en cause du fonctionnement capitaliste de nos sociétés. Lire la suite…