Eradiquons le 4×4

Charb n’aime pas les gens (Charlie Hebdo n°628 du Mercredi 30 Juin 2004)

Avouons-le, l’idée du ministre de l’Ecologie de taxer les véhicules les plus polluants est une idée imbécile. Imbécile, mais tellement réjouissante. Rendre fous de rage les propriétaires de 4×4 jusqu’à les entendre hurler à la discrimination, perchés sur leur pauvre char d’assaut sans canon, est un plaisir qu’il ne faut pas bouder. Pour une fois qu’on peut stigmatiser sans complexe des propriétaires de bagnole, il faut en profiter.

En effet, les projets pour limiter la circulation automobile en ville touchent à chaque fois plus violemment les pauvres. L’exemple de Paris est le plus frappant. Les prix de l’immobilier chassent de plus en plus en loin de la capitale les gens les moins aisés. Refoulés parfois au-delà de la banlieue, ils ont besoin d’une voiture pour se rendre à leur boulot à Paris ou dans une autre banlieue. Le réseau de transport en commun fait que, pour aller de banlieue à banlieue, il faut presque toujours passer par Paris. Bien sûr, tous ceux qui pourraient se rendre à leur travail facilement en transport en commun ne le font pas, mais les autres n’ont pas le choix. Ou alors, quand ils l’ont, le choix se résume à supporter trois heures de train et deux changements ou bien à rouler une heure et demie en voiture. Bref, sans avoir toutes les excuses, l’employé dont le véhicule est un moyen de gagner sa vie est difficilement blâmable. Alors quel soulagement de pouvoir se défouler sur les bobos à 4×4 ! La voiture n’est dans ce cas ni un outil ni un moyen de transport, mais un joli gadget permettant d’afficher sa bêtise, sa frustration, son arrogance, son mépris du genre humain et sa classe sociale. On peut reprocher plein de choses à ce type de véhicule, mais limitons-nous à sa capacité à détruire l’environnement. Un 4×4 neuf pollue plus que n’importe quelle autre voiture neuve. Point.

L’argument principal des proprios de 4×4 consiste à dire qu’ils sont des boucs émissaires et qu’il existe bien d’autres sources de pollution contre lesquelles on ne lutte pas avec tant de zèle. Ils ont raison. Mais la réponse n’est pas de dire, puisque d’autres polluent plus que vous, il faut vous laisser polluer. La réponse devrait être : chers quatrequatristes, merci de dénoncer vos complices pollueurs, on va lutter contre eux comme on va lutte contre vous.

Maintenant, pourquoi la mesure que propose le ministre de l’Ecologie est-elle imbécile si elle peut dissuader quelques cons d’acheter un 4×4 ? Avant de répondre, précisons que la majorité UMP de l’Assemblée a protesté violemment contre cette idée. Jean Auclair, député de la Creuse, cité par Le Figaro : “C’est notre gouvernement qui a multiplié les radars, les contrôles d’alcoolémie au volant, même pour les agriculteurs qui conduisent leur tracteur. On multiplie les contrôles fiscaux, et les inspecteurs du travail, qui taillaient soigneusement leurs crayons dans leur bureau sous la gauche, se sont remis à faire du zèle. Avec tout cela, comment voulez-vous que les gens aient envie de voter UMP ?” Il donnerait presque envie de voter UMP, le bonhomme.

Donc, pourquoi la décision du ministre de l’Ecologie est nouille ? Parce que, premièrement, quelqu’un qui est capable de s’acheter un véhicule qui coûte et consomme beaucoup plus qu’un autre sera prêt à allonger les 2000 ou 3000 euros pour payer la taxe qui lui permettra de jouer les flambeurs au volant de son tank. Ceux qui ne le pourront pas sont ceux, minoritaires, qui auront essayé de péter plus haut que leur porte-monnaie en s’achetant un 4×4? Comme d’habitude, le con riche aura plus le droit que le con pauvre d’être con. On ne doit pas polluer chacun selon ses moyens, mais ne pas polluer du tout. Et puis, deuxièmement, tout le monde est d’accord là-dessus, le 4×4 est un gros jouet. Sauf peut-être pour quelques paysans et gardes-forestiers, le 4×4 est un objet inutile et polluant. Ces deux critères devraient être suffisants pour que le ministre de l’Ecologie fasse voter une loi qui interdise le 4×4 en France. Il n’y a pas à taxer la pollution loisir, il faut l’éradiquer. Restriction de la liberté ? Oui, la liberté de tuer à petit feu. Les molosses sont dangereux, ils ont été interdits, pourquoi pas les rottweilers de la route ?

Source : http://monpetitcabanon.free.fr/Desaineslectures.html

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie