Quel avenir pour les échangeurs autoroutiers?

Après avoir envisagé quelques projets de reconversion d’autoroutes urbaines, et en particulier la transformation d’autoroutes en rivières, il est dorénavant temps de s’intéresser aux échangeurs autoroutiers.

Dans le cadre de villes toujours plus compactes et de plus en plus interdites aux voitures, il va falloir penser autrement certaines infrastructures urbaines comme les échangeurs gigantesques constitués de multiples voies qui partent dans tous les sens sans autre mobile que la mobilité.

Ces délires d’ingénieurs basés sur le mode d’organisation des spaghetti, deviennent désormais anachroniques à l’heure où le pétrole se raréfie et à mesure que l’ineptie du système automobile apparaît au grand jour. Dans ce contexte, quel sera le futur urbain de ces bretelles autoroutières, voies rapides souvent très lentes, agglomérations de béton et diffuseurs d’automobilité?

Une agence d’architecture new-yorkaise, Lot-ek, a peut-être trouvé la réponse à cette question. Elle vient de réaliser un projet consistant à transformer un des échangeurs autoroutiers de Hong-Kong en un Design Institut.

design-institut

projet-lot-ek

Ces images sont intéressantes, car elles sont porteuses d’autres avenirs. Et c’est sans doute, ce dont on a le plus besoin aujourd’hui.

Source: http://transit-city.blogspot.com/

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement