Le GART rappelle la nécessité de développer les réseaux de transport collectif pour pouvoir répondre à la demande

Alors que la prime transport entre en vigueur, le GART rappelle la nécessité de développer les réseaux de transport collectif pour pouvoir répondre à la demande.

A l’initiative du projet avec le Club des Villes Cyclables, le GART se félicite de voir enfin la prime transport entrer en vigueur. Elle devrait inciter de nombreux salariés à choisir les transports collectifs et/ou le vélo pour leurs déplacements et participe ainsi d’une politique de mobilité durable. Toutefois, la hausse de la fréquentation attendue dans les réseaux de transport public, déjà proches de la saturation pour nombre d’entre eux, interpelle à nouveau les autorités organisatrices. En effet, adopter l’offre à cette nouvelle demande va demander de conséquents efforts de financement.

Conformément à ce que réclamait le GART – à l’initiative de ce projet avec le Club des Villes Cyclables – et aux conclusions du Grenelle de l’environnement, les élus responsables de transport saluent la mise en œuvre de la « prime transport », synonyme d’un véritable engagement en faveur de la mobilité durable. En effet, le gouvernement et l’ensemble des parlementaires ont su faire front commun pour que soit enfin inscrite dans la loi la prise en charge de 50% des abonnements de transport collectif hors Île-de-France. Cette mesure est de nature à encourager les modes alternatifs à la voiture particulière pour les déplacements domicile-travail et de conforter les changements de comportement de mobilité que nous observons aujourd’hui.

Toutefois, le GART attire l’attention sur les conséquences de l’instauration de la prime transport quant à la fréquentation des réseaux en 2009. Le gouvernement considère que 1,5 million de salariés du secteur privé et 200 000 agents de la fonction publique territoriale devraient bénéficier de cette mesure. Cette hausse de la fréquentation attendue interpelle, de nouveau, les autorités organisatrices sur la capacité des réseaux de transport dans la mesure où nombre d’entre eux sont actuellement proches de la saturation. Adapter l’offre de transport collectif à cette nouvelle demande va demander de nouveaux financements tant pour les investissements (infrastructures et matériel roulant) que pour l’exploitation des réseaux.

Afin d’anticiper les éventuelles conséquences que pourrait avoir cette courageuse mesure, les élus responsables de transport souhaitent donc qu’une réflexion de fond sur le financement des réseaux de transports collectifs soit engagée afin de prévenir des éventuels risques de congestion. Pour télécharger le décret de mise en œuvre de la prime transport : cliquez ici.

Source: gart.org

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France