Palmarès 2009 des émissions de CO2 des magazines hebdomadaires

palmares2009

Le site internet RAGA (Résistance à l’agression automobile) vient de publier pour la cinquième année consécutive son palmarès des émissions de CO2 des pubs automobiles dans les hebdomadaires (Télérama, Le Point, Courrier International, Nouvel Observateur, Paris Match, Marianne, L’Express et VSD).

La publicité voit plus sale que le consommateur

Alors que les constructeurs tiennent toujours le discours du « on produit les voitures que veulent les consommateurs », force est de constater qu’ils essaient surtout de leur faire acheter des voitures plus sales… Ces trois dernières années, la moyenne des émissions des modèles faisant l’objet de promotion a en effet toujours été de 20 à 30 gCO2/km supérieure à celles des voitures effectivement achetées !

Résultats

Coté matraquage publicitaire, bonne nouvelle, la densité de pub automobile a opéré un recul spectaculaire d’un point et demi par rapport aux années précédentes avec une moyenne de 4,1% des pages d’hebdomadaires. Notons tout de même que Marianne se démarque en publiant une page de pub automobile supplémentaire chaque année ; bel effort patriotique ! Ceci dit la réclame automobile garde toute son emprise sur la presse et il semble que ce recul soit plus imputable à la crise qu’à une éventuelle prise de conscience …

Pour ce qui est des émissions de CO2, c’est également une sérieuse baisse pour arriver à 158gCO2/km en moyenne … mais qui ne suit pas la baisse observée pour les voitures effectivement vendues qui, malus aidant, sont tombées à 140gCO2/km et respectent ainsi in extremis l’accord volontaire des constructeurs pour 2008.

Affichage des consommations : Les chiffres de consommations et d’émissions sont toujours aussi illisibles. Ils sont également incompréhensibles si on ne les replace pas sur l’échelle de l’étiquette CO2. Jeep s’illustre dans l’Express en présentant trois modèles et en n’affichant les consommations que du moins émetteur (177gCO2/km tout de même !) …aucune information sur le Grand Cherokee qui engouffre 16 litres aux 100 km et rejette 380gCO2/km … on aurait un peu honte ?

Les publi reportages et autres essais affichent tous les consommations et le montant du malus.

Abus de l’argument environnemental

La palme revient à Porsche et à son employé de Paris Match Lionel Robert qui titre fièrement dans sa page auto : «Porsche Cayenne diesel ; la planète lui dit merci» 9,3l/100km, 244gCO2/km, classe F, malus 1600€ !

Carton rouge également à Hyundai dans Paris Match et VSD qui ose afficher « respect de l’environnement » pour un produit destructeur d’environnement. Enfin Volkswagen n’hésite pas à titrer « allez prendre l’air » en présentant des flacons d’air pur de destinations touristiques pour son Eos … il aurait fallu rajouter le millésime 1950 pour s’assurer que les flacons ne contiennent pas de l’air empoisonné par le tourisme automobile de masse.

Au fait il paraît qu’il existe une nouvelle autorité de régulation de la publicité … dormez tranquilles.

Source: http://raga.ouvaton.org/

A propos de Raga

Résistance à l'Agression Automobile

2 commentaires sur “Palmarès 2009 des émissions de CO2 des magazines hebdomadaires

  1. Pimousse3000

    Quelques autres remarques sur la publicité des magazines.
    Quels que soient les magazines, on dénombre 40% de publicité (à la louche). C’est un vrai gaspillage de papier, et aussi une agression et une incitation forte à la consommation. Il s’agit souvent de publicités pour les voitures et aussi pour les produits de luxe (dans les magazines d’information/culture/etc…). Viennent ensuite les publicités pour les crédits à la consommation et les logos de portables par SMS dans les magazines plus populaires (genre programmes TV).
    Bref, de la pub à gogo, c’est ce qu’on trouve dans tous les magazines papiers.
    BURP!

  2. Axel

    Je pense que la lutte contre la publicité permettrait également de lutter contre le surendettement…
    J’aimerai bien avoir une idée du prix que l’on dépenserait si on achetait « TOUS » les produits des publicités d’un seul numéro d’une revue.

    Axel

Les commentaires sont clos.