Climat: la France propose de développer l’industrie automobile !

voiture-verte-copenhague

Le sommet de Copenhague s’apparente de plus en plus à une gigantesque farce climatique où les dirigeants du monde apparaissent essentiellement comme les VRP de vieilles industries polluantes qui veulent à tout prix verdir leur image. Le cas de l’industrie automobile est flagrant: ce sont les mêmes qui polluent depuis des décennies avec leurs bagnoles et qui affirment avoir la solution pour le climat… en proposant de construire encore plus de bagnoles. C’est un peu comme si on chargeait les fabricants de cigarettes de proposer des solutions pour diminuer le tabagisme…

COPENHAGUE — Le ministre français chargé de l’Industrie, Christian Estrosi, a plaidé lundi à Copenhague pour un changement de cap dans les habitudes de transport, visant à faire de la France un « leader mondial » pour le développement du véhicule électrique.

Ouvrant la Conférence des leaders mondiaux sur le véhicule électrique, en marge du sommet mondial sur le climat à Copenhague, M. Estrosi a souligné que la crise du réchauffement climatique et la hausse des prix du pétrole offraient des « perspectives extrêmement porteuses » pour les moyens de transport électriques grâce aux progrès technologiques dans le domaine des batteries permettant d’effectuer des trajets de plus en plus longs.

La protection de l’environnement « n’est pas l’ennemi de l’industrie automobile. Au contraire, c’est son avenir », a-t-il affirmé, dans une déclaration.

C’est en développant « des filières fortes capables d’investir dans les technologies les plus modernes et les plus innovantes à la fois en termes de performance et en termes de protection de l’environnement » que l’on pourra faire face au « défi écologique », selon M. Estrosi.

Le ministre a estimé qu’il appartenait aux pouvoirs publics « d’accompagner les mutations technologiques et industrielles liées à la croissance verte ».

L' »automobile verte  » est, selon lui, « le projet porteur de croissance et d’emploi des 30 prochaines années », mû par « le volontarisme politique qui nous permettra de relever le défi de la révolution industrielle qui s’annonce ».

La France, a-t-il rappelé, est à « la pointe » des politiques de développement du véhicule électrique au niveau mondial: bonus de 5000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique pour encourager l’achat et soutien à la production et à l’innovation à l’instar de l’accord signé entre l’Etat, Renault Nissan et le Commissariat à l’Energie Atomique pour la création d’une usine de batteries à Flins (Yvelines).

Le constructeur français Renault est par ailleurs présent à Copenhague pour une campagne de promotion de ses voitures électriques, à l’occasion de cette conférence climatique.

Source: AFP

Image: Carfree

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

11 commentaires sur “Climat: la France propose de développer l’industrie automobile !

  1. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Vouloir accélérer la transition vers le véhicule électrique n’est pas si condamnable pour au moins les quelques raisons suivantes:

    – les voitures électriques seront plus louées qu’achetées (c’est mauvais pour le chiffre global des ventes)

    – elles sont silencieuses, ce qui les oblige à rouler moins vite pour ne pas surprendre les piétons, les cyclistes et la faune, or, il y a une corrélation très forte entre la vitesse moyenne du trafic automobile et le chiffre des ventes

    – elles ne seront jamais aussi performantes que le moteur à explosion,

    – elles seront équipées de systèmes électroniques de gestion de l’énergie qui seront très contraignants avec des messages sur le tableau de bord du genre: « à partir de maintenant, vous ne pouvez pas dépasser 50 km/heure pour vous permettre d’atteindre la station la plus proche » et des recommandations d’itinéraires pour économiser l’énergie ou des messages du genre « charge embarquée trop élevée pour votre destination ».

    – Je pense que les constructeurs seront enfin obligés, pour ces modèles, de les équiper d’une plateforme inertielle (comme sur certains portables!) et d’un GPS dès l’usine, ce qui est la porte ouverte pour la gestion/modération du trafic que je décrit sur mon labo d’idées en ligne http://www.LACPA.fr et qui aura un éffet globalement modérateur sur le recours à l’automobile.

    Le Ministre de l’Industrie est dans son rôle de vouloir impulser des objectifs à l’industrie.

    Personnellement je suis extrêmement convaincu par les phénomènes de « disqualification technologique », et, pour moi, l’électrification des voitures c’est une transition technologique qui disqualifiera l’automobile particulière au profit de modes alternatifs. Du moins, j’ose l’espérer ! 😎

  2. Marcel RobertMarcel Robert

    Je ne partage pas ton optimisme, je pense que le développement à grande échelle de la voiture électrique causera encore plus de problèmes qu’aujourd’hui:
    http://carfree.fr/index.php/2009/05/08/la-fin-de-la-voiture-electrique/
    http://carfree.fr/index.php/2008/07/01/voiture-electrique-mythe-technologique-et-arnaque-ecologique/
    Par contre, un passage de ton commentaire m’a fait sourire:
    « les voitures électriques sont silencieuses, ce qui les oblige à rouler moins vite pour ne pas surprendre les piétons, les cyclistes et la faune »
    Tu penses vraiment que les automobilistes en voiture électrique rouleront moins vite afin de ne pas surprendre les piétons ou les hérissons? 🙂

  3. Pim

    Moi aussi j’aimerais être aussi optimiste que toi lecolomobile!
    Les lobbys pour la voiture sont si puissants! (je parle de la voiture vitesse, celle qu’on te présente dans autominus comme LA voiture, avec ses 180CV etc…, celle qui « fait rêver » mais pas moi) Je lis ou j’entends très souvent des remarques du genre : « on n’a plus le droit de s’amuser un peu sur la route de nos jours! Déjà qu’ils nous réduisent la vitesse, (droit inaliénable à la virilité), et qu’on se fait chier sur les routes à 130, alors le bridage c’est n’importe quoi » No comment..

  4. BIKEFREE

    de toute les façons le problème de la pollution par les vehicules à moteur  » à pétrole » n’est que la goutte qui fera peût etre débordée le vase .
    on est déja plus de 6 milliards d’humains , dans 40 ou 50 ans on sera plus de 9 milliards !!! imaginez le bazar !
    je pense qu’il ne sera plus question de savoir si l’on doit rouler à pied à cheval ou à voiture , electrique ou pas .
    même si l’europe entiere abandonne la voiture aujourd’hui , le resultat à terme sera le même .
    sur ceux , bon noêl à tous quand même .

  5. gnudav

    Je suis du même avis que LECO la voiture élec va nous sauver. Perso, je pense qu’il devrait y avoir (en ville du moins) :
    – un véh élec petit et pratique : 200W (histoire de pas être tenté de faire du rallye), 2 roues armature tubulaire (gain de masse, d’espace au sol), on remplace le klaxon par une sonnette (ça fera moins de bruit), limitation de la Vmax à 20/30 km/h, dimensions maxi : 2,5m x 1m masse : 25/30kg. Pour le fun je le voudrais décapotable pour assumer ma différence je laisserai décapoter l’hiver.

    – un second véh élec gros et lourd pour faire de long trajet et me sentir en sécurité. Je ne veux pas avoir besoin de la garer (chui nul en créneau), je ne veux pas pouvoir me le faire voler ou me faire agresser pour me le faire voler (je tiens à ma vie pas à celle de mon véh). Je veux qu’il me fasse le café, le thé un sandwich (option qu’aucun constructeur n’a implémenté malgré les tas de conneries présent sur les autres véh). Je veux qu’il se conduise tout seul (je préfère lire, dormir, regarder un film, etc.). Je ne veux pas être seul à bord (je ne suis pas agoraphobe).
    Je veux que ce véhicule soit aussi très sur en cas d’accident (autant pour moi que pour les autres) très fiable (je ne veux pas m’arrêter tous les 4 doigts pour dépanner) et très rapide car à 130 km/h on se traine à 250/300 c’est mieux!

    Voilà, donc selon moi les vrais véhicules élec du futur sont :
    – vélo (vae?)
    -train (tgv?)
    CQFD

  6. Cleripage

    Je rejoins volontiers, même en ne voulant pas être trop pessimiste, l’avis de Bikefree. Si ce ne sont pas les automobiles qui détruiront les ressources planétaire, ce sera de toute manière les 9 milliards d’humains.
    On imagine la voiture électrique, c’est sans doute un progrès pour les émissions de CO2, encore que ? (Voir Marcel Robert). Mais avant même que l’on construise ces fameuses bagnoles et que les gens les utilisent en nombre significatif, combien de Tata Nano à pétrole seront utilisées en Inde. L’inde c’est 1,15 milliard d’humain dont 20 à 30% de personnes ont un niveau de vie qui leur permet de s’équiper comme un européen moyen (0,49 milliards d’habitants). La chine 1,3 milliards d’humains, on prévoit 130 millions d’auto en 2010, l taux de progression est d’environ 10% annuellement ….
    Copenhague se dirige sans doute un échec, au moment ou je parle. Les politiques, même avec des objectifs à 2050, ne sont pas capables de se mettre d’accord !!! L’urgence est pourtant là mais personne ne veut faire l’effort … les pays développés doivent réduire leur train de vie, les pays d’Asie en voie de développement ne veulent sans doute pas se priver d’accéder au niveau atteint par les occidentaux alors qu’ils en ont les moyens… qui pourrait leur reprocher chez nous, nous en avons profité pendant qu’ils en bavaient des ronds de chapeau !!

    Si on se recentre sur notre nombril, avez vous vu ce à quoi servira en partie le Grand emprunt de 35 milliards d’Euro ? « Aider les secteurs automobiles, aéronautiques et espace …  »
    Super avec 6,5 milliards on va pouvoir faire des avion à pédale, des autos solaires et des fusée à éolienne …

  7. Antec

    Perso le pessimisme m’as gagné et finalement si l’espère humaine à des problèmes c’est uniquement de sa faute.

    Voiture à pétrole ou électrique, il n’y aura pas assez de ressources et de place !

    On est dans une société de gros cons assistés pleins de haine et qui se plaignent toujours.

    A part ça, quand ils auront compris qu’on peux créer un système de transport efficace et intelligent qui permettrai de ne plus avoir besoin de truc lourd d’une tonne roulant à des vitesses capable de tuer quiconque se mettrai en travers de son chemin… là il y aura une avancée.

  8. stoppeur

    Pour éviter aux dirigeants des pays émergents de vouloir montrer leur pou voir de nuisance face aux pays les plus riches et les plus industrialisés,il y a grande urgence à construire une société qui soit capable et très déter minée,non seulement à faire preuve d’ingéniosité technologique,mais aus si et surtout à les « habituer » à se passer de nous pour construire leur ave nir…Les Chinois,notamment,sont devenus si hautains et si imbus de leur prépondérance incontournable en matière économique et industrielle…qu’il serait stupide de leur emboîter le pas et de les conforter dans cette attitu de!Ce qu’ils cherchent avant tout-n’en doutons pas-c’est de ravir la position prédominante aux USA,et de mettre le Monde à leurs bottes(1 à chaque pied).Mais si l’Europe et l’Afrique finissaient par…s’aimer…?

  9. stoppeur

    Et comme le Japon n’a absolument aucune envie de « tomber » sous influen ce chinoise,faudrait-il engager le pari que l’Europe de l’Ouest doive serrer les rangs pour ne plus faire qu’un seul bloc,afin de « conquérir »,non seule ment l’Afrique(avec les meilleures intentions,bien entendu);mais encore et surtout l’autre partie de l’Europe,,jusqu’au Pacifique Nord,et de ramener la « Grande Amérique »(Canada,USA) à des ambitions plus sages,beaucoup moins délirantes,humainement et naturellement plus positives pour la Pla nète…Par contre,si,hélas,l’Europe manque de « consistance » pour réussir un tel pacte,ça reviendrait à mener la Planète à son plus funeste sort…La Chine menant le reste du Monde par le nez,et pourquoi pas,entraînant l’In de de gré ou de force dans son sillage…

  10. cycliste alcolique

    Une seule solution selon moi:
    Interdiction des voitures particulières en ville. C’est tellement du bon sens.
    Les citadins obligés de basculer vers le transport public, le vélo… On pourrait imaginer que quelques voitures taxis électriques sillonnent la ville

    le rêve..

Les commentaires sont clos.