Un chercheur universitaire remporte un prix pour avoir montré le potentiel du mouvement Carfree UK

vauban2

Un chercheur en transport de l’Université West of England a remporté le Smeed Prize 2010 pour son travail ayant mis en exergue le potentiel du développement sans voiture au Royaume Uni.

Le prix qu’a reçu Steve Melia, lui était décerné fin janvier lors d’une conférence organisée par le ‘Universities Transport Study Group’, et incluait un chèque de 400£. Steve Melia en a donné la moitié à Carfree UK.

Mr Melia, travaille actuellement à la faculté de l’environnement et de la technologie en tant que lecteur et est membre du ‘Centre for Transport & Society’ de l’université West of England (UWE), il a parcouru 8 000 km à vélo à travers l’Europe du nord pour visiter des communautés sans voitures.

L’une de ses visites les plus positives se déroulait à Freiburg, ville perçue comme l’une des plus vertes d’Europe et ses travaux de thèse rapprochent désormais les urbanistes de l’UWE et de la ville.

C’est avec grand plaisir que Mr Melia a déclaré que ses recherches prouvent qu’il existe une demande pour développer des environnements sans voitures, particulièrement dans les grandes villes, ce qui leur seraient très bénéfique.

« Le développement sans la voiture est une idée en marche dans ce pays », a-t-il déclaré. « C’était une expérience très enrichissante de visiter des quartiers sans voitures tels que Vauban et Stellwerk 60 à Cologne. Puisqu’il n’y a pas à se soucier du trafic, les rues ont été prises d’assaut par les enfants qui y jouent, y circulent en skate ou même en monocycle, et les parents vont faire leurs courses à vélo. »

« On y trouve bien plus de ces quartiers qu’on peut en trouver dans les nouveaux quartiers britanniques, dont la plupart sont saturés de voitures. C’était un travail de recherche très appliqué, et je veux m’en servir pour aider à changer la manière dont nous faisons les choses dans ce pays »

Le quartier Vauban, composé de 2 000 maisons récentes construites sur une ancienne base militaire située à 10 minutes en vélo du coeur de Freiburg, a mis en pratique beaucoup d’idées qui étaient considérées aupravant comme une « éco-fantaisie » mais qui sont désormais au centre des décisions publiques.

Le principal objectif de ces travaux de recherche ne consistaient pas tellement à clarifier les définitions du développement sans voiture, mais à comprendre les motivations et les caractéristiques des gens qui voudraient vivre de cette manière au Royaume-Uni.

Ce travail s’est appuyé sur des concepts théoriques comme la diffusion de l’innovation et a traité les problèmatiques grâce à des questionnaires et des interviews de terrain.

Adapté de l’anglais par PIM, « University researcher wins prize for revealing potential of car-free UK » est paru dans Bristol 24-7 le 29 jan 2010

A propos de Pim

Co-administrateur et traducteur pour Carfree France

Un commentaire sur “Un chercheur universitaire remporte un prix pour avoir montré le potentiel du mouvement Carfree UK

  1. CarFree

    Voilà une bien bonne nouvelle… typiquement pas française! En allemagne, en suède, au royaume-uni, etc. les initiatives se multiplient, les quartiers sans voitures sortent de terre, la recherche avance et en plus, on la récompense! En France, on nous dit qu’on est des intégristes écolo-utopistes, que la vie sans voitures, ce n’est pas pôssible!
    et on finance à coup de milliards des voitures électriques ou autres « zéro émissions » (sic!), biocarburants de 2ème ou 3ème génération, etc.

Les commentaires sont clos.