Passera ? Passera pas ? La question est maintenant PUBLIQUE

Il est question ici du péage urbain. Nous pouvons dire que cette question est « publique », car elle va forcément faire débat (au moins le moment de la campagne, et a fortiori avec le camp de la majorité). Car c’est bien à l’UMP que l’on a prononcé ces mots qui peuvent fâcher ou contenter (si si, vous avez bien lu, UMP).

Nous allons maintenant laisser la parole au journal « Le Monde » (signe que ce ne doit pas être un canular de Madame Jouanno).
———————————
Un péage urbain à Paris… L’idée, lancée fin janvier par Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’écologie et tête de liste parisienne de l’UMP pour les élections régionales, a surpris. Cette proposition, a-t-elle précisé, pourrait même être l’un des sujets d’un « Grenelle de Paris » que Mme Jouanno envisage d’organiser.
[…]
——————————–
La suite de l’article au lien suivant :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/02/17/la-france-va-t-elle-experimenter-le-peage-urbain_1307239_3244.html

A propos de Legeographe

Rédacteur du site Carfree France. En recherche d'un monde à construire autrement que dans un air climatisé.

13 commentaires sur “Passera ? Passera pas ? La question est maintenant PUBLIQUE

  1. CarFree

    Selon le Figaro et une bonne partie de la presse, les péages urbains sont désormais abandonnés…

    “La possibilité pour les grandes agglomérations d’expérimenter des péages urbains a été supprimée mercredi en commission à l’Assemblée nationale, contre l’avis du gouvernement, dans le cadre de l’examen du projet de loi Grenelle 2, a-t-on appris de source parlementaire.”

    Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/17/01011-20100217FILWWW00620-grenelle2-essai-peages-urbains-supprime.php

  2. Pim

    C’est une excellente idée! Néanmoins, comme le souligne l’article il y a toujours une bonne excuse : « la morphologie de Paris ne s’y prête pas »… Qu’on m’explique cet argument de mauvaise foi. Ha oui, la fameuse guéguerre Droite-Gauche..

    A noter que l’encadré de gauche dans l’article sur les existants dans le monde est très intéressant…

  3. CarFree

    Personnellement, je ne sois pas trop comment pourrait avoir lieu un débat public sur les péages urbains dans la mesure où ils viennent d’être enterrés par l’assemblée nationale… Ou alors je n’ai pas tout compris?

  4. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Carffree: toi qui est pour la gratuité: tu dois être content de l’abandon des péages urbains 😎

    Ca me fait penser (bien qu’il n’y ait aucun rapport) à cette loi qui oblige à prévoir une (ou deux?) place(s) de parking pour toute nouvelle habitation… Nous devrions militer pour faire supprimer cette loi.

  5. CarFree

    C’est vrai qu’au départ, j’étais plutôt pour les péages urbains, mais maintenant je suis moins motivé car je pense que les riches auront toujours les moyens de payer une taxe de ce genre, même assez élevée, pour faire venir leur grosse bagnole ou leur 4×4 en ville… Le mieux, c’est l’interdiction pure et simple (sauf véhicules d’urgence)…

  6. Legeographe

    Oui, Pim, vous faites bien de conseiller cet encadré de gauche dans l’article du Monde : il fait bien le point.

  7. veloce

    Jouano avait aussi proposé d’automatiser la ligne 14… (automatique depuis sa création, il y a plus de 10 ans) et la ligne 1, (chantier démarré depuis des mois)
    Si on doit écouter toutes les conneries qu’elle raconte on a pas fini.

  8. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    @carfree: être riche n’est pas un péché !

    Le problème avec l’idéologie écologique c’est que la pollution ne vient pas des riches mais des masses 😎

  9. CarFree

    @Léco, c’est partiellement vrai… en France, l’ensemble des « masses » peut être considérée comme « riche » à l’échelle de la planète »…
    pour le reste, il est vrai que la motorisation de masse est bien plus problématique que quelques dizaines ou centaines de milliers de 4×4 ou grosses berlines… reste l’exemple exécrable que cela constitue pour le reste de la population. Cf la théorie de la classe de loisir de Veblen :
    http://carfree.fr/index.php/2009/02/02/theorie-de-la-classe-de-loisir/

  10. Legeographe

    Pour prouver à Vince que nous ne sommes pas des intégristes, nous allons nous contenter de détourner un proverbe, surtout une fin de proverbe qui est le mot magique du consumérisme.

    Prenons, le proverbe suivant :
    « L’argent ne fait pas le bonheur.’
    « Mais il y contribue largement », entends-je en écho.

    À Lécolomobile, je répondrai que c’est la même chose :
    « Être riche n’est pas un péché. »
    « Mais cela permet d’y mener », répondrai-je.

    On n’a pas besoin d’argent pour pécher, me dira-t-on. OK, je suis d’accord. Mais on est dans un monde où l’argent dédouane de tout. D’ailleurs, certains disent que le bénévolat, c’est de la connerie à cause de ça. Contre une partie, il faut une contre-partie monnayée (l’argent).

    Ainsi, il en va des offres de buffet à volonté, de crédit téléphonique à volonté, et même de consommation du sexe. J’ai payé, je peux donc faire ce que je veux. Si ce n’est pas du dédouanement de conscience, ça ??? Pour la voiture, on peut se dire que c’est la même chose au niveau mondial (j’ai payé ma bagnole, qui coûte un certain prix, j’ai donc bien le droit de polluer avec).

    Bref, si être riche n’est pas un péché en soi, cela peut quand même vicieusement nous dédouaner de notre prochain péché si on n’est pas fichu de raisonner.

  11. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Si tout le monde était riche, ce serait une catastrophe environnementale ! heureusement, les riches sont très minoritaires 8-).

    J’aime bien la gauche, mais c’est un peu mon problème avec elle: sa déploration constante de la « concentration des moyens de production ».

    Par nature, l’appareil productif tend vers la concentration. Certains, dont je ne fais pas partie, reprochent à la rationalisation productive et à son corrolaire: la concentration géographique, la réduction des effectifs en salariés: personnellement, je m’en félicite ! J’abhorre le salariat: tout ce qui peut le réduire me satisfait comme l’initiative récente de Novelli en France de lancer l’auto-entrepreunariat.

Les commentaires sont clos.