Encore des routes ?

La France est déjà parfaitement équipée en infrastructures routières : son réseau est même surdimensionné, sa longueur égale celle des réseaux allemand et britannique réunis. A l’inverse, elle est sous-équipée en transports urbains, et son réseau ferré classique est dégradé sur les itinéraires secondaires, et saturé dans les zones urbaines.

Le transport collectif (urbain, régional) ne peut plus répondre à la demande : de nouveaux investissements sont urgents.

A dépense égale, l’investissement dans les transports collectifs (infrastructures, matériel roulant, exploitation) crée deux fois plus d’emplois, pour la plupart pérennes et par définition non délocalisables, que les travaux routiers.

Le Chef de l’Etat l’a souvent affirmé, “il faut agir maintenant sans perdre de temps” contre la dépendance pétrolière et contre la dérive climatique. En 2007, il avait promis qu’en matière d’infrastructures, le rattrapage concernerait en priorité les modes écologiques.

Le choix des infrastructures nouvelles détermine largement les trafics de demain. La relance des travaux routiers peut se révéler d’autant plus perverse que la chute récente du prix du pétrole a entraîné celle du prix des carburants.

Enfin bien des projets routiers en attente ont été élaborés il y a des décennies, dans un contexte bien différent du contexte actuel, et ne sont plus d’actualité (par exemple la mise à 2×2 voies de la RN 88 Lyon-Toulouse).

La relance par la route est donc inutile et contradictoire avec le Grenelle de l’environnement, dont elle brouille le message.

Source: http://www.collectif-sansf1.fr/

Collectif Flins sans F1

A propos de Collectif Flins sans F1

Réunion d'individus, d'associations et d'organisations qui s'est crée en opposition au projet de circuit de F1 de Flins

6 commentaires sur “Encore des routes ?

  1. COLLON

    Bonjour,

    Vous parlez de l’abandon de la mise à 2×2 voies de la RN 88. C’est totalement faux. Dans le PDMI, il est programmé la mise à 2×2 voies entre Albi et Rodez, ainsi que le contournement du Puy En Velay. Dire que la France est suéquipée en route est inexact: la Lozère pour une bonne partie de son territoire est le dernier département enclavé, au sens du rapport du Sénat sur le désenclavement (extrait, issu de la loi Pasqua: aucune partie du territoire français métropolitain continental ne sera située à plus de 50 kilomètres ou de 45 minutes d’automobile d’une autoroute ou d’une route expresse à deux fois deux voies en continuité surle réseau national, soit d’une gare desservie par le réseau ferré à grande vitesse) On ne peut que constater que ce n’est pas le cas d’une bonne partie de la Lozère, de la Haute-Loire.et de l’Aveyron…
    Le train est également à l’abandon et la Lozère est le département qui a le moins de couverture ADSL…

  2. Collectif Flins sans F1yvan

    Suréquipé ne signifie pas forcément équitablement réparti. Je suis en région parisienne pour raison professionnelle et mon histoire et cœur est dans le sud-ouest et je n’exclue pas de venir en lozère un jour.

    La loi pasqua dit-elle au bout de combien de kilomètres d’autoroutes on aura un hôpital, un bureau de poste, un cinéma, un théatre, un collège, des commerces, des cafés… tout ce qui fait les services de proximités… A moins que ça devienne les fonctions des aires d’autoroutes, un concept à développer…. sans moi.

    yvan

  3. revilio

    cher collon
    la lozère est traversée par l autoroute A 9du nord au sud sur sa partie occidentale ..Tous les lozériens sont donc à moins de 50 km de l autoroute…on arrive donc plus vite en Lozère…..on en part encore plus vite de ce beau département….

  4. Rectification

    Monsieur Collon,

    Relisez donc le message du collectif Flin sans F1. Et vous verrez que nulle part l’auteur ne parle de l’abandon du projet de RN88. Il s’en désole au contraire que ce projet ne soit pas parti aux oubliettes, car décidé il y a tellement longtemps. L’époque était différente. Pourtant des

    La loi du 4 février 1995 sur le désenclavement est déjà ancienne. Elle date d’une autre époque. Une époque ou l’on croyait que le dieu voiture allait tout changer. Permettez donc à certains de ne pas être d’accord avec la politique de ce vieux rétrograde qui entre autre a participé à ces brillantes idées :
    Affaire du siège de GEC-Alsthom Transport
    Affaire de la Sofremi
    Affaire du casino d’Annemasse
    Volet français de l’affaire Pétrole contre nourriture
    Affaire de la Fondation Hamon
    Affaire des ventes d’armes à l’Angola
    Charles Pasqua a également été cité dans d’autres affaires, comme :
    * l’affaire Elf
    * le financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics
    * « Recel d’abus de biens sociaux » pour l’association France Afrique Orient qui aurait bénéficié gratuitement de locaux situés boulevard La Tour-Maubourg à Paris

    La surface d’un département Français disparait sous le béton tous les 10 ans. Vous en voulez encore vous du béton ?

  5. COLLON

    Pour répondre au personnes ci-dessus:
    L’autoruoute la plus proche pour Langogne (où j’habite en Lozère) se situe à Saint Chély D’Apcher: distance 71 km, environ une heure de route en dehors de l’hiver.
    L’A9 ne passe pas en Lozère.
    La ville de + de 100 000 habitants la plus proche est à 118 km (Saint-Etienne).
    La population de la Lozère a été diminuée par 2.
    Je n’ai rien ni pour ni contre Mr Pasqua que je ne connais pas, et il faut dissocier les affaires cités d’un rapport qui a été voté par une majorité de députés de tous bords politiques. Dans ce rapport, si une actualisation avait lieu, il faudrait y rajouter les accès internet, et là, en Lozère, nous sommes les derniers en couverture ADSL (source France Telecom), encore une problématique à prendre en compte pour l’enclavement.
    Pour la question évoquée ci-dessus des aires de services sur les autoroutes, nous sommes contre. Par contre la charte expérimentale de développement durable de la RN 88 prévoit qu’il n’y aura pas d’aires de servies, mais au contraire des villages-services et des villages étape pouir ramener des activités dans les communes sinistrées par l’activité (c’est le cas de Langogne).

    J’ai lu beaucoup de remarques sur le forum, je suis à 99 % d’accord avec les remarques faites sur l’abberation de construire un circuit F1 en région parisienne, et je constate le suréquipement en infrastructures de certaines grandes villes alors qu’il y a beaucoup de problèmes de la ruralité non traités…

  6. Rectification

    Toujours plus de service, d’infrastructure, de routes et de voitures…. de « village-service, etc…

    Je pense que tous les habitants de Lozère ont envie d’habiter dans une station service… Bien sûr que la ruralité a des problèmes. Mais croire que la voiture va les résoudre, c’est comment dire, hum…

    je crois au contraire que les problèmes de ruralité peuvent être traités par l’entraide, et le lien social. L’isolement de votre voiture ne va pas régler les problèmes. La richesse de votre région vient largement de sa nature. Et ne confondez pas mon propos. Je trouve SCANDALEUX que vous ne puissiez pas avoir accès à l’ADSL (ou un autre réseau haut débit bon marché)

    Mais vouloir construire une route énorme en Lozère… C’est sûr que ca va faire plaisir à Bouygues, ou quelques grosse boites, mais ramener de la croissance durable en Lozère. Quand ce sera construit, y aura plus de pétrole…

Les commentaires sont clos.