Le presque rien et le n’importe quoi (sur la taxe carbone)

Hulot et Sarkozy

Non, cela ne se fait pas de rappeler que j’ai depuis le début, arguments à l’appui, écrit ici que le Grenelle de l’Environnement était une grossière manœuvre politicienne. L’opinion moyenne a horreur, fût-elle écologiste, de se voir rappeler à quel point elle s’est laissée enfumer. On ne félicite jamais celui qui a vu un peu plus clair, car cela remuerait trop de mauvais souvenirs. Il vaut donc mieux le tirer à vue, et comme je tiens à ma personne, j’arrête tout net.

Le fait est que monsieur Sarkozy a envoyé se faire voir ceux qui croyaient à ses vaines promesses sur la réduction de l’usage des pesticides (ici). Personne ne rappellera que les associations de l’écologie officielle publiaient, en octobre 2007, des communiqués grotesques signalant une « victoire historique » de l’écologie, consécutive à la mise en scène imaginée par le duo Sarkozy-Borloo. Personne ne le fera, car nul n’y a intérêt. Et l’oubli effacera les traces, déjà presque invisibles.

La suite n’est pas mal, puisque monsieur Fillon vient d’enterrer la ridicule taxe carbone, symbole du misérable édifice construit à l’automne 2007 (ici). Je rappelle tout de même que Nicolas Hulot faisait de cette fameuse taxe la condition même d’un éventuel succès du Grenelle. Maintenant qu’elle a été jetée à la benne, en bonne logique, il devrait parler, non ? Attendons. Mais d’ores et déjà, cette triste pantomime ne fait que confirmer les deux textes précédents de Planète sans visa. À suivre l’écologie officielle, et nombre de lecteurs, il faudrait prendre son mal en patience. Recommencer avec les mêmes méthodes ce qui a si lamentablement échoué. Comme si nous avions des siècles pour le faire. Comme s’il ne s’agissait pas d’inventer du neuf pour la raison que le vieux meurt sous nos yeux. Comme si.

Source: http://fabrice-nicolino.com/

Fabrice Nicolino

A propos de Fabrice Nicolino

Journaliste français spécialisé sur les questions d'écologie

13 commentaires sur “Le presque rien et le n’importe quoi (sur la taxe carbone)

  1. CarFree

    La taxe carbone est morte. Ce projet porté de bout en bout pas Nicolas Hulot n’aura pas résisté au réalisme politique d’un Sarkozy. C’est quand même un coup dur pour le climat certes, mais surtout pour Nicolas Hulot, « l’homme qui parle à l’oreille des présidents », grand défenseur de la taxe carbone et qui s’était en son temps félicité de la victoire de Sarkozy aux présidentielles (eh oui!) pour cause de signature du pacte écologique… Sa légendaire « capacité d’influence » en prend un coup et derrière le mythe Hulot, on voit de plus en plus se profiler le pantin du système en place. Triste sire…

  2. veloce

    En même temps, j’ai entendu Rocard parler de sa taxe. Je me demande si on a pas échappé à un truc aussi pervers que la prime à la casse.
    En échange de la taxe, il était prévu d’avoir un « bonus » sur une voiture électrique, et sur les agrocarburants…

  3. CarFree

    Je partage ton point de vue Veloce, on a probablement échappé à un nouveau truc pervers. Mais ce qui meurt avec la taxe carbone, c’est aussi et surtout l’idée qu’on allait faire quelque chose de volontariste pour le climat, une sorte de mobilisation générale, d’ailleurs portée par Hulot, Artus-bertand et les associations écologistes partie-prenantes du Grenelle de l’environnement. Pour certains, la gueule de bois doit être sévère ce matin…

  4. Florent Durrey

    Je confirme…
    La gueule de bois est sévère pour tout ceux qui réclament depuis longtemps une taxe carbone (pas forcément celle que Sarko voulait mettre en place, mais à peu de chose près celle qui figure dans le tant-décrié pacte de Nicolas Hulot, ie. celle de Jancovici & Grandjean).
    Ca fait 5 ans que je milite pour cette taxe, que j’explique ici et là quel est son intérêt. Que je suis persuadé que c’est une bonne solution…
    Mais évidemment, j’avais peu d’espoir que Sarko sorte vraiment quelque chose de crédible sur le sujet alors ce n’est pas vraiment une surprise…
    Seulement un (gros) soupir de plus…
    Une larme peut-être aussi face à la stupidité de nos dirigeants (et de nos concitoyens)…

  5. Pim

    Mais comme disent les autres, « c’est pas grave, on verra en 2013 » et en 2013 on verra en 2022, et en 2030 on sera mal!
    Si la TC n’était pas parfaite, comme le dit Carfree, on perd tout de même beaucoup à l’enterrer. Le message véhiculé est clairement : « l’écologie, c’est secondaire, facultatif etc… Si tu veux être écolo, pas de problème, mais tout seul dans ton coin et surtout n’emmerde pas le monde. Si tu veux polluer, OK tant que tu consommes tout et n’importe quoi, c’est bon pour l’économie! »

  6. Pim

    A ce sujet, je suis tout de même plus choqué de la Sarko attitude de Notre Président (main sur le coeur) face à Chantal Jouanno. Tiens si je m’exilais au Groland moi.

  7. CarFree

    De toute manière, comme l’a dit notre lumière (basse consommation), Ji-Li Borloo, si la taxe carbone a foiré, c’est rien que la faute des gauchistes qui sont méchants car ils critiquent toujours tout! Aux dernières nouvelles, Borloo noie son chagrin dans le rosé bio avant d’aller vomir dans les toilettes sèches…

  8. CarFree

    « Je ne comprends pas comment on peut avoir signé le pacte de Nicolas Hulot, au printemps de 2007, et aujourd’hui renier sa parole et ne pas faire ce que l’on a dit que l’on ferait. Je l’ai signé. Je le fais. C’est une question d’honnêteté. Si l’on ne le fait pas, on n’est pas honnête. La démocratie républicaine et parlementaire ne peut pas continuer à fonctionner avec des gens qui ne respectent pas la signature qu’ils ont donnée. »
    Nicolas Sarkzy, 10 septembre 2009, Artemare, dans l’Ain

  9. CarFree

    Décidément, la défunte taxe carbone ne finit pas de faire l’actualité: La Fondation Nicolas Hulot vient d’annoncer son retrait du Grenelle de l’environnement, il faut dire que la taxe carbone (appelée à l’époque contribution climat-énergie) figurait en bonne place dans le pacte écologique de Nicolas Hulot. C’est tout à l’honneur de Nicolas Hulot, même si celui-ci se félicitait en 2007 de l’élection de Sarkozy… il n’est jamais trop tard pour prendre conscience qu’on s’est fait rouler dans la farine…

  10. Pim

    @Carfree : je m’attendais à un commentaire plus dur sur le sujet de ta part! 😉

    De mon côté, je suis assez satisfait de voir des critiques fuser au sein même du gouvernement ou des proches : Jouanno, NKM, NH et même Juppé (d’après le Figaro : « L’ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP) a dit regretter mais comprendre la décision de la Fondation Nicolas Hulot de suspendre sa participation au Grenelle de l’environnement »). D’un point de vue image et comm’, NH a très bien réagi. Continuer dans la voie « je crois au Grenelle qu’on enfreint 20x par jour avec des nouveaux projets débiles » n’aurait vraiment pas été crédible!

  11. CarFree

    Je pense qu’il faut taper sur NH quand il le mérite et le féliciter quand il va dans le bon sens! Car il est vrai qu’on peut reprocher beaucoup de choses à NH (et je ne m’en prive pas!), mais pas d’être obtus et campé sur ses positions: il a montré plusieurs fois une réelle capacité à évoluer.
    Par contre, je n’aimerais pas être en ce moment à la place des associations parties prenantes du Grenelle (WWF, FNE, etc.) qui auraient du, elles, anticiper ce foirage total du Grenelle et qui se font doubler par Nicolas Hulot…

  12. cycliste alcoolique

    Sans etre un fan de NH, je trouve qu’il a su prendre ses responsabilites dans cette crise, qui montre, o combien Tzar cozy est un opportuniste, capable de faire le grand ecart entre les ecologistes et les militants FN.

Les commentaires sont clos.