L’écologie, ça commence à bien faire

Incroyable forfanterie, une de plus, de toute la clique gouvernementale sarkozyste. Le désormais fameux « l’écologie, ça commence à bien faire » de notre présipotent climaticide a signé l’arrêt de mort du Grenelle de l’environnement et a permis à toute la droite productiviste, libérale-pollueuse et 4x4ophile de reprendre en main les questions écologiques…. A une autre époque, on aurait parlé de « normalisation »…

Bien entendu, la (mauvaise) nouvelle vient du journal torchon néo-libéral Les Echos qui titrait il y a quelques jours tel un cri de victoire: « Un arrêté ministériel réveille les ventes de gros 4×4 » (article payant, bien évidemment…). Il y avait urgence, les ventes de « gros 4×4 » baissaient de manière inquiétante… Heureusement, notre gouvernement grenellicide veille au grain et s’est saisi du problème.

Nicolas Sarkozy, le plus « grand » signataire du pacte écologique de Nicolas Hulot, a donc gesticulé et Jean-Louis Borloo, le petit père de l’écologie, a aussitôt obtempéré: un arrêté du ministère de l’écologie, bientôt rebaptisé sans doute ministère de la pollution, vient de permettre d’homologuer les voitures particulières sous le régime des véhicules utilitaires.

Quésako? Traditionnellement, les véhicules dits utilitaires sont soumis, en échange d’importants avantages fiscaux, à de fortes contraintes, comme l’obligation d’avoir seulement deux places. Désormais, n’importe quel véhicule particulier pourra être homologué comme véhicule utilitaire sans aucune transformation.

L’avantage pour les entreprises est multiple et leur permet de pouvoir acheter pour leurs cadres et leurs dirigeants des gros 4×4 ou de grosses berlines sous le régime des véhicules utilitaires et bénéficier ainsi de nombreux avantages: exonération totale de la taxe annuelle sur les voitures de société, totalité des loyers déductibles de l’impôt sur les sociétés et non plus une partie plafonnée, TVA déductible à 80% sur le gazole, et surtout, magnifique pied de nez pied dans le cul au Grenelle de l’environnement, exonération totale du malus écologique en place depuis quelques années!

Car bien évidemment, tout ce système mafieux économique se situe hors système bonus-malus… Quand on sait que les malus sur les gros 4×4 peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros on mesure tout l’intérêt du système pour les entreprises.


Un gros 4×4 BMW dont la moitié sera payée par les contribuables

L’ensemble de ces aides publiques est faramineux et fait déjà, selon les concessionnaires, « décoller » les ventes de grosses bagnoles. Un seul exemple: une société qui achète pour ses cadres dirigeants un gros 4×4 BMW X5 économise ainsi un total de 31863 euros sur un prix total de 64000 euros, soit près de 50%! Tout cela est financé bien évidemment avec nos impôts pour le bien-être de la compétitivité de nos entreprises nationales et de leurs dirigeants 4x4ophiles…

Un concessionnaire BMW interrogé par les Echos parle déjà d’une hausse de 65% des ventes de gros 4×4 suite à la mesure… L’affaire est tellement bonne que tout le monde s’y met et la plupart des constructeurs font homologuer leurs grosses bagnoles pour être éligibles. Et même les loueurs de voitures s’y mettent.

Et le plus drôle dans l’histoire, c’est que ce serait la « faute à l’Europe » ou plus précisément à une directive européenne de septembre 2007 qu’il fallait traduire dans le droit français! On connaît des directives européennes sur la protection de la nature ou l’interdiction de la chasse qui ont eu plus de mal à passer dans le droit français ou qui attendent toujours dans les bureaux juridiques des ministères…

En tout cas, notre motoministre Christian Estrosi s’est félicité de cette « mesure d’harmonisation et de simplification à l’exportation pour les constructeurs ». Les ministres vont pouvoir se mettre aux gros 4×4, ça les changera des gros cigares…

Pour finir, les Echos parlent avec cette mesure d’un « coup de canif au Grenelle de l’environnement ». Peut-être, mais alors au niveau du cou et jusqu’à ce qu’il se vide de son sang et crève dans une flaque de diesel détaxé…

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

8 commentaires sur “L’écologie, ça commence à bien faire

  1. Tassin

    Oh la farce!
    Enorme, merci pour la révélation, étant donné que « Les Echos » est loin d’être mon journal préféré 😀

  2. LEGEOGRAPHE

    @ Tassin :
    Eh bien, les Echos est un journal sans sentiments comme l’économie de nos jours, mais il est bon de lire ses articles, car quand on ne comprend pas l’économie de nos jours, on ne comprend pas le monde qui nous entoure.
    Jamais je ne l’achète (faudrait pas aller jusqu’à leur refiler mes sous), mais jamais je ne me refuse sa lecture car c’est meilleur que mon quotidien régional !

  3. Tassin

    @ Legeographe :

    Ah ça oui, c’est un journal libéral sans sentiment c’est clair.

    On y trouve des articles interessants de temps en temps : http://www.lesechos.fr/info/france/020646353937-l-etat-a-perdu-100-milliards-de-recettes-depuis-2000-dont-deux-tiers-a-travers-des-baisses-d-impot.htm

    En fait je lis (enfin avec 100m de recul) Le Figaro et assimilés (Le Point) histoire de voir les horreurs que peuvent pondre les journaux possédés par les puissances financières.

  4. Hervé Rolland

    Le  » canard  » avait déjà évoqué cette stupide décision.
    Rien à voir avec les voitures, mais avec l’inconséquence de nos élus, ce député des côtes d’Armor, zone touchée en plein par les nitrates et ces plages couvertes d’algues vertes qui en sont le résultat, ce député donc, qui demande l’extension des porcheries industrielles…
    Nous sommes bien gouvernés, parfois…

  5. Anthony GrégoireBaillecyclist

    Jsuis détaxé à 100% sur le pétrole mais jai pas eu d’aide pour acquérir mon vélo. Ils auraient pu faire semblant dy mettre de l’écologie en mettant cette mesure pour les 4×4 équipés de porte vélo!!!

  6. Pim

    Tiens dans le torchon les Echos, je lisais ceci :

    « le gouvernement ne réduira pas le montant du bonus en valeur absolue, qui atteint jusqu’à 5.000 euros pour les véhicules les plus verts. « Cela aurait des conséquences commerciales et industrielles importantes pour les constructeurs. On ne peut pas modifier leur feuille de route sans préavis », indique Bercy.  »

    Autrement dit, Bercy reconnait officiellement que le ‘bonus malus’ n’existe pas dans un but écologique mais bien dans un but productiviste!

  7. Bikeman

    Encore un excellent article de Carfree.
    Difficile de garder son calme après avoir lu ça…

Les commentaires sont clos.