Paris 2100: + 2°C

Une exposition sortie de l’imagination d’un collectif d’architectes nommé « Et Alors? » qui a imaginé quel pourrait être Paris dans le futur lorsque la température de la Terre aura augmenté globalement de 2°C. Le projet d’anticipation « + 2°C … Paris s’invente ! » s’inscrit dans cette direction utopique en proposant 20 cartes postales de Paris plongé dans un climat fiction. Il s’agit d’une ville qui se transforme activement pour lutter contre l’emballement de la machine climatique et qui saisit cette opportunité pour réinventer des modes de vie urbains.

Exposition gratuite en plein air au parc de Bercy, ouverte tous les jours aux heures d’ouverture du parc: 8 h en semaine (9 h samedi, dimanche et jours feriés) pour l’ouverture; entre 17h et 17h45 pour la fermeture. Attention : le parc peut être fermé en cas d’intempéries…


2e arrondissement : Les terrasses de Réaumur

Le dérèglement climatique annoncé est un nouveau paramètre à prendre en compte dans notre façon de penser la ville. Nous devons nous faire à l’idée que, même s’il est amorti, le réchauffement mondial est inévitablement lancé. Nous serons ainsi tenus d’adapter nos modes de vie, dans le sens de faire avec, mais surtout de vivre avec et d’en tirer profit.


3e arrondissement : L’oasis urbaine

Le projet d’anticipation « + 2°C … Paris s’invente ! » s’inscrit dans cette direction utopique en proposant 20 cartes postales de Paris plongé dans un climat fiction + 2°C. Il s’agit d’une ville qui se transforme activement pour lutter contre l’emballement de la machine climatique et qui saisit cette opportunité pour réinventer nos modes de vie urbains.


4e arrondissement : les nouveaux parvis de l’Hôtel de Ville

Le climat fiction « + 2°C » s’inspire d’un scénario très optimiste établi par le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du Climat (GIEC). Cette projection qui annonce un réchauffement climatique global de 2°C à l’horizon 2100, est établie sur un monde orienté vers une viabilité économique, sociale et environnementale, une meilleure équité, l’introduction de technologies propres et l’usage des ressources de manière efficiente.


10e arrondissement : Habiter au-dessus des toits

Loin d’être une prévision scientifique ou un plan directeur à suivre, cette fiction est un terrain de jeu exploratoire. L’ensemble des photomontages esquisse une ville imaginaire fantasmée.


11e arrondissement : le canal Richard Lenoir

Dans ce Paris réinventé, la Seine devient un lieu de vie prisé, les toits sont rendus accessibles, les logements sont acclimatés, les Parisiens se réapproprient la rue auparavant accaparée par l’automobile, les vélos se déplacent sur des voies rapides, les stations de métro deviennent des places à ciel ouvert, des fermes s’installent en ville… autant d’alternatives qui métamorphosent la ville.

Le collectif d’architectes « Et alors? » propose également sur son site des simulations urbaines pour d’autres villes que Paris: Rennes +6°C, Dunkerque +6°C et Avignon +6°C.

Retrouvez toutes les images de cet article avec leurs commentaires sur le blog écologie du Monde.

Karl

A propos de Karl

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions de transports collectifs

Un commentaire sur “Paris 2100: + 2°C

  1. Joshuadu34joshuadu34

    Ah, qu’il sera beau, ce Paris +2… Tiens, pour le bonheur des millions de parisiens, Paris Plage ne sera plus, alors, qu’une vue d’esprit réalisée artificiellement pendant les deux mois d’été, mais une réalité quotidienne, et ça, les architectes l’ont oublié… Mais le plus merveilleux sera encore de voir Marseille, Nimes, Caen, Bordeaux et toutes ces ex mégalopoles lors d’expéditions sous marines ! Et quelle joie, aussi, de penser que nous, brave français biendeparis, auront moins souffert des montées des eaux, des dérèglements climatiques, des chaleurs suffoquantes des étés, des deserts rempants dans le sud de l’Europe et autres joies qui auront laissé quelques milliards d’humains mourrir… mais bon, au moins, on peut se rassurer, ce ne seront pas des parisiens, ceux là ! Du moins, pas ceux qui ont, pour la société, une utilité ! Les inutiles, les « dêchets », n’entrent, heureusement pour nous, pas en compte dans cette société enfin extraordinaire qu’on nous prépare ! Tiens, j’ai même une proposition pour le nom de cette nouvelle et merveilleuse citée : HuxleyVille…

Les commentaires sont clos.