Faisons une minute de silence…

Faisons une minute de silence pour tous ceux qui sont bloqués dans les embouteillages sur la route de leur salle de sport pour aller faire du vélo stationnaire.

carfree.fr

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

18 commentaires sur “Faisons une minute de silence…

  1. Pim

    Aujourd’hui ce serait plutot une minute de silence pour les vacanciers qui prennent tous leur bagnole pour aller se tasser à GroPlage à côté du camping des flots bleus

  2. vesania

    Dans tous les cas, une minute de silence s’impose. Merci à Carfree de nous le rappeler.
    C’est en effet un moment difficile pour les congépayétistes motorisés, qui se retrouvent en plein chassé-croisé avec Bison futé (et cela fait chaque année un sujet fort original et consistant pour le journal télévisé). Heureusement, la plupart d’entre eux peuvent suivre les JO de leur auto, et c’est un peu comme s’ils faisaient eux-mêmes du sport. D’autant que certains ont accroché pour l’occasion leur vélo à leur auto (pour qu’il prenne l’air), cela leur donne incontestablement un petit plus par rapport aux autres autos (à condition bien sûr qu’ils ne l’en détachent pas).

  3. CarFree

    On peut aussi faire une minute de silence pour les automobilistes en congé qui rapportent toujours de chouettes photos de vacances:
    photos de vacances

  4. apanivore

    Et pour ceux qui n’en rapporteront même pas.
    http://bretagne.france3.fr/2012/07/28/accident-mortel-sur-la-n24-une-voiture-prend-feu-60607.html
    Mais bon tout va bien, ce ne sera qu’une toute petite portion des statistiques (0,1% des morts d’accidents de la route de l’année 2012 en France à priori). Et puis s’il fallait faire une minute de silence pour chaque mort sur les routes en France on en aurait pour plus de 65h par an.
    Ne parlons même pas des accidents de la route à l’échelle mondiale, il nous faudrait 2 ans et demi de silence … par an.
    Alors tout va bien la circulation est rétablie.

  5. cycliste alcoolique

    Desole, mais je ne peux la respecter. En voyant la photo, je fantasme…je m’imagine au milieu avec un lance rocket pour faire exploser leur machine pourrie (sans les proprietaires bien evidemment qui serait contraint au jogging force pour rentrer a la maison)
    A la place, j’en fait une pour les enfants qui respirent a longueur de journee leur fumees nocives, une minute pour chaque peuple assailli par nos armes occidentale pour leur voler leur petrole, pour les enfants qui meurent de faim (1 enfant de moins de 10 ans toute les 5 secs..tic tac) alors que nous exploitons leur terre arables pour produire notre biocarburant.

  6. Benoit01

    « Un lance rocket pour tout faire exploser », très écolo comme programme!!!!
    tien d’ailleur c’est les enfants qui meurent qui l’ont fabriqué ton lance rocket.

    Ha heureusement, grace à ma moto (que vous aimer tant) pas de bouchons, ça c’est vraiment écolo!

    VIVE LA MOTO

  7. paco

    « une minute pour chaque peuple assailli par nos armes occidentale pour leur voler leur petrole, pour les enfants qui meurent de faim (1 enfant de moins de 10 ans toute les 5 secs..tic tac) alors que nous exploitons leur terre arables pour produire notre biocarburant. »

    C’est en effet à mon sens la raison essentielle qui doit nous pousser à changer nos comportements vis à vis de la bagnole… mais aussi (et encore plus) de l’avion ! http://carfree.fr/index.php/2012/07/02/2-2/

    Oh combien je connais de soi-disant écolo ou décroissants qui se paient un « petit » voyage tous les ans!

  8. Benoit01

    Mais c’est aussi en voyageant que l’on découvre les autres. La voiture, la moto, l’avion, le chemin de fer, globalement les transports rapides ont ouvert le monde. Ils ne cessent de progresser, de s’améliorer et c’est louable.

    C’est le déplacement rapide qui a permis toute l’évolution. Le déclin, il vient des intégristes, comme CARFREE, qui pense être la SEULE voie de vérité. Cela génère la haine de l’autre, alors qu’au contraire, il faut chercher le rassemblement, l’entraide, le respect de chacun…quelques soit son mode de transport, ses croyances, son physique ou autre.

    Vous êtes dans la mauvaise voie pour cela, vous diviser au lieu d’unir. Ainsi même la partie de votre discourt qui a un sens est noyer dans le reste et deviens donc inaudible.

    Ce sont les écolos (et ce qui tourne autours) qui doivent se remettre en question s’il souhaite voir évoluer certaine choses.

  9. vesania

    Vous n’avez pas tort : l’intégralité de notre économie repose sur les transports (violents et sales). Seulement, nous n’en tirons pas les mêmes conclusions…

    À mon sens, c’est une catastrophe, puisque le jour où on ne pourra plus circuler pou nous cela signifiera la famine, une situation absolument critique, inimaginable. Ce jour est proche, puisque les ressources, toutes les ressources sont soit épuisées soit gravement entamées. Les ressources de notre petite planète ne peuvent pas suivre notre croissance effrénée (de population, de consommation). (C’est répétitif comme discours, mais il semble pourtant qu’il faille le répéter, le répéter, le répéter…)

    À moins d’un miracle (les barils de pétrole qui se multiplient, par exemple, seulement, on suffoque déjà, ça signifierait l’asphyxie totale, comme quoi la nature est bien faite, il faut lui laisser le temps de se régénérer et ça nous régénère aussi, on ne peut pas l’exploiter de façon immodérée – puis on est censés avoir une conscience, on se demande comment on a pu en arriver là…), il n’y a pas d’autre solution pour nous que de revenir à plus de modération (comme cela a été le cas pendant des millénaires).

    Un progrès, par définition, c’est un plus acquis par rapport à une situation antérieure. On a perdu toute biodiversité, il n’existe plus sur la planète un endroit sain pour vivre ; partout l’eau, l’air, la terre sont contaminés ; avec les armes et réacteurs nucléaires, on vit en permanence sur un fil (surtout en ce moment, avec l’unité 4 de Fukushima, on peut parler de situation apocalyptique) ; en quoi y a-t-il eu progrès ?

    Seuls quelques rares groupes isolés sont aujourd’hui capables d’être autosuffisants, de vivre en autonomie.
    Nous, Français, Occidentaux, si demain on ne peut plus importer (des denrées, du pétrole, de l’uranium, du soja OGM pour gaver les pauvres bêtes qu’on ne sait que bouffer et traire, etc.), que nous reste-t-il ? Je ne parle même pas de l’électroménager (des appareils de réfrigération omniprésents par exemple), des technologies, je parle de notre besoin primaire de nourriture.

  10. cycliste alcoolique

    « il faut chercher le rassemblement, l’entraide, le respect de chacun…quelques soit son mode de transport, ses croyances, son physique ou autre. »
    Ha ha ha- tu es vraiment drôle. J’avais pas compris que tu déconnais.

    Merci pour ce grand moment Benoit01.

  11. cycliste alcoolique

    @Vesania
    Ce jour viendra. Les motos seront vraiment écolos car leur propriétaires ne pourront plus rien mettre dans leur réservoir. Alors, on pourra commencer à parler d’entraide et de respect.

  12. paco

    Pour ma part j’en veux particulièrement à l’avion parce que les compagnies et donc les passagers profitent (à ma connaissance) d’un carburant détaxé, ce qui rend les prix attractifs.
    Un billet « locowst » Londres-Bergerac coute souvent moins de 30 €, alors que la dépense carbone est considérable ! les anglais l’emprunte comme un vulgaire autobus.
    Un billet Paris-Calcutta ou Lisbone-Rio à 1300 ou 1500 € (?) A-R c’est irréel au regard de la consommation de l’avion.

    Pendant ce temps les européens les plus défavorisés ont de plus en plus de difficultés à se chauffer. On meurt de froid partout en Europe au 21 ème !! Les combustibles sont hors de prix.

    @Benoît: Il y a d’autres façons de traverser les océans, le bateau-stop par exemple, et puis il y a tout l’Europe et une grande partie de l’Asie qui peut être explorée en train ou à vélo… Soyons cohérents et prenons le temps.

    @ vesania, le sujet est vaste. Une reconversion de l’agriculture vers l’autonomie alimentaire du pays est encore techniquement envisageable à tous moments. C’est seulement une question de volonté politique, donc de refus de soumission aux lois du marché et de l’agro industrie transnationale.
    Quant à l’uranium que vous citez, il serait vraiment salutaire pour l’avenir de la vie telle que nous la connaissons, que nous ne puissions plus en importer, mais c’est encore (presque) un autre sujet.

  13. roger

    @apanivore notons bien la conclusion de l’article sur l’accident de trois morts sur la nationale : « la circulation a été rétablie » telle est la morale de l’histoire! ça c’est du journalisme droit dans ses bottes!

  14. alain

    Vesania a raison face à Benoit01 qui, comme d’habitude sur ce site, nous renvoie dans des supposées cordes écologiques.

    « C’est le déplacement rapide qui a permis toute l’évolution. Le déclin, il vient des intégristes »
    Comme c’est bien dit: je voyage, tu voyages, nous voyageons, ils voyagent. Tout, les hommes, les marchandises pour le plus grand bonheur de tous. A bas les intégristes, responsables du déclin.
    Où place-tu les effets secondaires? Les cancers, la pollution des eaux, de la terre et des airs? Les déchets nucléaires? les enfants esclaves qui démontent nos Iphones v1,2,3,4 et bientôt 5 pour en arriver à une seule fin: téléphoner.
    Où place-tu la disparition des abeilles, la déforestation, le saccage à grande échelle de parties entières de l’Afrique, de l’Indonésie, de l’Amazonie ou même de l’Amérique du Nord (Alberta ou projet grand nord québécois). où est donc cette évolution si belle et si nécessaire dans ces effets secondaires dont personne ne veut entendre parler et surtout pas toi.

  15. Pim

    @alain : tu poses les bonnes questions. Mais Benoit01, le cerveau noirci par le petrole (un peu comme les poumons d’un fumeur) te répondra : on s’en tape, y a la technologie pour ca. Demain tout sera automatique et on aura des doloréanes volantes.

  16. Jean-Marc

    Depuis quelque temps, l’industrie automobile mondiale avait des difficultés à vendre en occident (japon – ex-europe de l ouest- et même USA)

    Pas grave : il existe des marchés émergents, qui ne demandent qu’à acheter plus de voiture… si bien que, malgré un tassement en occident, les ventes mondiales continuent à progresser d années en années.

    Mais voilà, le Brésil, [avec la Chine, l’Inde, l’Indonésie, (la Russie, L’Afrique, le reste de l amérique du sud) ], un des principaux pays émergent acheteur de voitures, grâce à la montée de son niveau de vie, et à son économie florissante,
    voit maintenant son économie fleurir bcp bcp moins qu’avant…

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/11/30/la-croissance-bresilienne-n-est-pas-au-rendez-vous-au-3e-trimestre_1798513_3222.html#xtor=RSS-3208

    passant de 7,5 % de hausse de PIB en 2010 à … une hausse inférieure à 1.5 % en 2012 (estimation)

    Si on ne peut même plus compter sur l’économie des pays (ex-)émergents pour créer de nouveaux bouchons, à qui va-t-on vendre des voitures? Aux martiens?

Les commentaires sont clos.