185 raisons de faire du vélo

De plus en plus de sites web proposent leurs 5, 7 ou 10 raisons de faire du vélo. Sur Carfree, on s’est dit que nous aussi on avait quelques arguments à faire valoir pour se mettre au vélo. Mais, comme on n’est pas des petits joueurs, nous on a trouvé 185 raisons de faire du vélo ! Et cette liste n’est pas finie car vous pouvez bien entendu proposer dans les commentaires encore plein d’autres raisons de faire du vélo.

1 – Le vélo est bon pour la santé

2 – Le vélo est bon pour le porte-monnaie

3 – Le vélo pollue beaucoup moins que la voiture

4 – Le vélo ne dégage pas d’odeurs nauséabondes comme les gaz d’échappement des voitures

5 – En faisant du vélo, on est moins impacté par la pollution de l’air que dans une voiture confinée

6 – Le vélo est bon pour le climat

7 – Le vélo permet de diminuer le bruit et les agressions sonores

8 – Le vélo ne vous transforme pas en potentiel tueur sur la route

9 – Le vélo est favorable au maintien de la biodiversité végétale et animale

10 – Le vélo est bon pour l’environnement

11 – Le vélo diminue notre dépendance pétrolière

12 – L’usage du vélo diminue les profits des richissimes compagnies pétrolières polluantes

13 – Le vélo diminue la précarité énergétique

14 – L’usage du vélo n’enrichit pas les pétro-monarchies esclavagistes du moyen-orient

15 – La pratique du vélo ne participe pas aux guerres menées au nom du pétrole

16 – Le vélo est un mode de déplacement adapté à l’après-pétrole

17 – Le vélo ne participe pas au développement de l’industrie nucléaire

18 – Le vélo participe à la mise en place d’une économie plus soutenable et d’une société plus vivable

19 – Hors montées, le vélo vous permet d’aller plus vite qu’une voiture en milieu urbain

20 – En moyenne, sur un trajet urbain, le vélo vous permet d’aller aussi vite ou plus vite qu’une voiture

21 – Le vélo diminue les dépenses de santé et le trou de la sécurité sociale

22 – Le développement du vélo permet à l’Etat de faire des économies

23 – Entre autres, par sa moindre dépendance aux importations de pétrole, le vélo favorise une balance commerciale positive

24 – Le vélo renforce les liens sociaux

25 – Le vélo est un mode de déplacement convivial

26 – Le vélo permet de s’affranchir des embouteillages

27 – Doubler à vélo les voitures bloquées dans les embouteillages provoque une grande satisfaction

28 – Le vélo participe à une diminution des embouteillages

29 – Le vélo permet de passer par des voies interdites aux voitures

30 – En cas de voies bloquées, le vélo permet un crochet sur le trottoir, pour passer le passage bloqué en tenant son vélo à la main

31 – Dans les zones 30, depuis l’instauration du double-sens cycliste, le vélo n’a plus à faire de détours du fait des sens interdits

32 – Le vélo permet de voir le paysage à une vitesse raisonnable favorable à la découverte

33 – Le vélo permet de renouer avec la réalité des rues, sans être enfermé dans une bulle

34 – Le vélo développe le sens de l’orientation

35 – Le vélo permet de bronzer

36 – Le vélo permet de décompresser après une journée de travail

37 – Le vélo se répare facilement par rapport à une voiture

38 – Réparer un pneu de vélo crevé est un jeu d’enfant

39 – Le vélo est très accessible même si on n’a pas beaucoup d’argent

40 – On trouve des vélos partout y compris des vélos en libre service

41 – Le vélo développe l’emploi de proximité au travers des ateliers de réparation

42 – Le vélo peut se garer quasiment n’importe où et gratuitement

43 – Le vélo peut s’emmener dans le train pour aller encore plus loin

44 – Le vélo ne nécessite pas de permis de conduire et pas le code de la route non plus

45 – Le vélo s’apprend quand on est enfant et ne s’oublie jamais

46 – Le vélo développe l’autonomie des enfants et des adolescents

47 – Le vélo procure un sentiment inattendu de liberté que l’on ne découvre qu’en pratiquant

48 – Le vélo permet de transporter des charges très lourdes, d’autant plus avec une remorque

49 – Un vélo d’occasion coûte le prix d’un plein d’essence

50 – Le vélo ne nécessite pas la construction d’autoroutes ou autres quatre voies coûteuses et polluantes

51 – Le vélo use moins le revêtement des routes que les modes de déplacement motorisés

52 – Le vélo ne participe pas à l’étalement d’urbain et à la consommation d’espace que cela entraine

53 – Le vélo participe à la mise en place d’une ville apaisée où la vitesse est limitée à 30 km/heure

54 – Le vélo permet d’emmener ses enfants à l’école

55 – Le développement du vélo permet de rendre les rues plus sûres et moins dangereuses

56 – La position assise sur le vélo vous permet de prendre de la hauteur par rapport au trafic automobile

57 – Le vélo permet de faire ses courses, que ce soit avec un panier à l’avant, un porte-bagage, des sacoches ou une remorque

58 – Le vélo permet de ne pas payer de péages

59 – Le vélo vous évite d’avoir à payer une assurance automobile et de connaître cette chose formidable qu’est le malus

60 – Le vélo vous évite les excès de vitesse et les flashs des radars

61 – Le vélo vous évite d’avoir à fréquenter les garagistes et les stations-service

62 – Le vélo vous évite de vous endetter pour acheter une voiture tout en perdant la moitié de sa valeur au moment de sa revente

63 – Le vélo permet de se déplacer sur deux roues sans avoir à porter un casque ridicule sur la tête

64 – Le vélo permet de se déplacer par ses propres moyens tout en restant assis

65 – Le fait de se déplacer par ses propres moyens à vélo est très gratifiant

66 – Le vélo est idéal pour faire du tourisme et découvrir le territoire

67 – Le vélo permet de traverser l’Europe en suivant les véloroutes européennes

68 – Le vélo se pratique aussi bien en ville qu’à la campagne, sur route que sur chemin

69 – Le vélo est favorable à la relocalisation des activités économiques, comme le petit commerce par exemple

70 – Le vélo bénéficie d’une image positive dans la société

71 – Le vélo fait maigrir

72 – Le vélo développe la musculature

73 – Le vélo permet de fortifier les os

74 – Le vélo permet de faire du sport tout en se déplaçant

75 – Le vélo vous permet d’économiser un abonnement à un centre de remise en forme

76 – Le vélo permet d’avoir un joli fessier sur la plage

77 – Le vélo diminue le stress et l’agressivité

78 – Le vélo vous débarrasse de l’inquiétude permanente liée à la voiture

79 – La pratique du vélo ralentit la respiration

80 – Le vélo est bon pour le cœur et réduit les accidents cardio-vasculaires

81 – La pratique du vélo augmente l’espérance de vie

82 – Le vélo favorise une meilleure qualité du sommeil

83 – Le vélo permet d’avoir un meilleur équilibre

84 – Le vélo est un stimulant mental qui permet d’être éveillé et alerte

85 – La pratique du vélo améliore la concentration

86 – Le vélo met de bonne humeur

87 – La pratique régulière du vélo rend insensible au froid, à la pluie, aux intempéries et même à la chaleur

88 – Le vélo est un mode de déplacement adapté à l’échelle humaine

89 – Un vélo pliant permet de passer partout et peut s’emmener n’importe où

90 – Un vélo à assistance électrique peut vous aider à parcourir de longues distances même si vous avez des problèmes physiques

91 – De multiples types de vélos spéciaux et adaptés existent pour les personnes handicapées

92 – Le vélo se pratique à n’importe quel âge

93 – Les statistiques montrent que plus il y a de vélos en circulation et plus chaque cycliste se retrouve en sécurité

94 – Les statistiques montrent que plus il y a de vélos en circulation et moins il y a d’accidents de la circulation

95 – La présence de vélos, apaisant la circulation des autres véhicules, sauve la vie de piétons, motards et automobilistes

96 – Le vélo utilise environ deux fois moins d’énergie qu’en marchant sur une distance comparable

97 – Le vélo permet de se déplacer 3 à 4 fois plus vite qu’en marchant

98 – Pour un moindre effort, le vélo permet de se déplacer 2 fois plus vite qu’en courant

99 – Le vélo est le mode de déplacement qui a le meilleur rendement énergétique tous modes de déplacement confondus

100 – Le vélo permet d’avancer sans pédaler dans les descentes et sans se fatiguer sur le plat

101 – Il n’est pas nécessaire d’avoir une condition physique particulière pour faire du vélo

102 – En roulant sans forcer et en utilisant bien les vitesses, on n’arrive pas en sueur et au bout du rouleau à destination

103 – Le vélo permet de continuer à marcher tout en tenant son vélo à la main quand on n’a plus envie de faire du vélo

104 – On peut faire du vélo même quand il neige et on va en général plus vite à vélo qu’en voiture quand il y a du verglas

105 – Dans certaines villes où le tourne à droite aux feux est autorisé, il est possible de tourner aux feux rouges en toute légalité

106 – Dans les zones 30 ou les zones de rencontre, il est possible prendre les sens interdits à vélo en toute légalité

107 – On peut faire du vélo dans les rues piétonnes

108 – Le vélo génère une multitude d’activités de livraison qui favorisent le développement de l’emploi

109 – Il faut moins d’un quart d’heure pour faire 3 kilomètres à vélo alors qu’un trajet en voiture sur deux fait moins de 3 km

110 – Une place de stationnement de voiture permet de garer au moins 10 vélos

111 – Pour une même unité de surface en ville, il est possible de faire circuler 7 fois plus de personnes à vélo qu’en automobile

112 – Avec le vélo, plus jamais d’amendes pour stationnement illégal

113 – Votre vélo a peu de chance de terminer à la fourrière

114 – A vélo, plus besoin de tourner en rond des heures pour trouver une place de stationnement

115 – Le vélo exige peu de ressources non renouvelables pour sa construction telles que les métaux ou les plastiques

116 – Le vélo vous évite d’user vos chaussures

117 – Le vélo permet de montrer aux autres votre tenue vestimentaire tout en vous déplaçant

118 – Le vélo permet d’éviter les transports en commun quand ils sont bondés

119 – Un trajet à vélo coûte moins cher qu’un ticket de bus

120 – Le vélo permet de vous affranchir des horaires des transports en commun

121 – Le vélo permet de s’arrêter n’importe où quand on rencontre quelqu’un ou que l’on veut faire une course rapide

122 – Le vélo est un mode de déplacement qui permet de faire réellement du porte-à-porte, à la différence de la voiture

123 – Il y a des milliers de sortes de vélos dont l’un correspond forcément à votre style

124 – Un bon vélo peut durer des années

125 – Le vélo limite le risque de dépression par la production d’endomorphine de type euphorisant

126 – Le vélo permet de manger sans compter car vous brûlez les calories

127 – Le vélo est tendance car toutes les stars s’y mettent

128 – Le vélo permet de rester jeune dans son corps et dans sa tête

129 – Le vélo aide à arrêter de fumer car la sécrétion d’endomorphine d’effort a un effet substituant à la nicotine

130 – Le vélo possède une sonnette agréable à l’oreille et non pas un klaxon désagréable

131 – Le vélo a de multiples avantages

132 – Le vélo fait travailler les muscles intestinaux ce qui est bon pour le transit et réduit le risque de cancer du côlon

133 – Il est prouvé que les personnes qui se déplacent à vélo sont en moyenne moins souvent malades

134 – Le vélo améliore la résistance générale de l’organisme face aux affections bénignes

135 – Le vélo donne bonne mine

136 – Le vélo vous évitera d’insulter les autres usagers de la route

137 – Le vélo vous permet d’agir pour la planète à votre niveau

138 – Le vélo permet de mieux connaître sa ville

139 – Le vélo nécessite peu d’entretien

140 – Les vélos actuels sont de moins en moins fatigants

141 – Il y a de plus en plus d’aménagements cyclables pour faire du vélo

142 – Le vélo est statistiquement légèrement moins dangereux que la voiture et énormément moins dangereux que les deux-roues motorisés

143 – Un vélo pèse en moyenne 7 fois moins qu’un homme alors qu’une voiture pèse en moyenne 20 fois plus qu’un homme, cherchez l’erreur

144 – On peut faire du vélo tout en étant habillé très classe

145 – On peut faire du vélo à deux sur un tandem

146 – Le vélo participe à la transition énergétique

147 – Le vélo est ludique

148 – Vélo est l’anagramme de Love

149 – La pratique régulière du vélo peut devenir un véritable mode de vie qui transformera votre vision des choses

150 – Le vélo c’est beau

151 – Avec un vélo, on s’exprime avec des mots intelligibles et non avec un klaxon

152 – Le bruit d’une sonnette de vélo ne porte jamais au delà de 25 m contrairement à un klaxon

153 – Avec un vélo, on peut faire le tour du monde

154 – Le vélo procure du plaisir

155 – Le vélo rend heureux

156 – On peut faire du vélo après un bon repas arrosé ou après l’apéro tant qu’on n’est pas ivre

157 – Faire du vélo au Danemark, Allemagne, Norvège, Suède est un pur bonheur : les cylistes sont prioritaires et les usagers se respectent mutuellement

158 – Avec un bon vélo pliant, on peut le garer sous le bureau ou dans son appart, il peut prendre le bus quand il pleut et permet de prendre le train et d’être autonome à l’arrivée même en pleine cambrousse

159 – Faire du vélo permet d’écouter la douce mélopée des oiseaux

160 – Il est possible de réparer son vélo soi-même ou de le faire réparer à faible coût

161 – On peut faire du vélo dès le plus jeune âge

162 – Le vélo ne nécessite aucune manœuvre

163 – On n’a pas besoin de payer pour avoir le droit de rouler avec un vélo sur la voie publique

164 – Le vélo est un excellent vivifiant l’hiver, même dans la neige

165 – Le vélo permet de désengorger les transports en commun

166 – Certaines mutuelles font payer moins cher sa complémentaire santé si on est un usager quotidien du vélo

167 – Avec un vélo, plus besoin de sèche-cheveux : une pente assez longue ou une vitesse suffisante suffit

168 – A la différence de la voiture, le vélo provoque rarement de la somnolence au guidon

169 – Pour un nouveau cycliste, le vélo urbain se révèle plus facile, à l’usage, que ce qu’il appréhende avant de s’y mettre

170 – Le vélo permet de voyager autrement : les enfants ne sont pas assis au fond devant un écran individuel, mais participent activement a l’effort, développent leur sens communautaire, du partage, leur curiosité, profitent du paysage et se sensibilisent a l’environnement

171 – À vélo, suffit de pédaler plus vite pour arriver plus tôt : SON ACTION est déterminante, et pas le fait de klaxonner les autres, « ces géneurs qui ME bloquent »

172 – A vélo, on découvre l’indépendance vis-à-vis des autres usagers et de la route : les embouteillages et les travaux n existent plus

173 – A vélo, plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite

174 – Les enfants à vélo ont un sentiment de fierté et d’accomplissement du fait qu’ils soit libres, autonomes et responsables

175 – A vélo, pas besoin de numéro, de plaque d’immatriculation ou de carte grise

176 – A vélo, on peut porter des hauts talons sans souffrir, puisqu’on a presque pas besoin de marcher

177 – On peut chanter sur un vélo

178 – On peut draguer sur un vélo

179 – Aller à l’école à vélo améliore la concentration des enfants et adolescents

180 – Le vélo est une médecine douce  car il permet d’exercer une activité physique régulière et modérée

181 – Le vélo est une fête des sens qui stimule l’odorat, la vue et l’ouïe

182 – Le vélo est un très bon remède pour ceux qui ont des problèmes de dos, car l’appui sur le guidon soulage le dos et le vélo permet de muscler (gainer) très efficacement la ceinture abdominale

183 – Faire du vélo plutôt qu’un mode de déplacement motorisé comme la voiture permet de faire diminuer la pollution

184 – Avec un vélo couché, vous pouvez vous déplacer tout en restant allongé

185 – Les cyclistes sont des employés plus productifs que leurs collègues automobilistes

raisons de faire du vélo

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

84 commentaires sur “185 raisons de faire du vélo

  1. Jean-Marc

    (les points d exclamations ne sont peut-etre pas nécessaires… ils ne me gènent pas, mais comme ils n apportent rien)

    On va arriver, puis dépasser les 150, je pense :
    Quelques ajouts/modifications/commentaires :

    19 – Le vélo vous permet d’aller aussi vite qu’une voiture en milieu urbain !
    19A Hors montées, le vélo vous permet d’aller plus vite qu’une voiture en milieu urbain !
    19B- En moyenne, sur un trajet urbain, le vélo vous permet d’aller aussi vite ou plus vite qu’une voiture !

    21 – Le développement du vélo permet à l’Etat de faire des économies !

    21B Entre autre, par sa moindre dépendance aux importations de pétrole, le vélo favorise une balance commerciale positive.

    24 – Le vélo permet de s’affranchir des embouteillages !
    25 – Doubler à vélo les voitures bloquées dans les embouteillages provoque une grande satisfaction !
    26 – Le vélo participe à une diminution des embouteillages !
    27 – Le vélo permet de passer par des voies interdites aux voitures !

    27B en cas de voies bloquée, le vélo permet un crochet sur le trottoir, pour passer le passage bloqué.
    27C Dans les zones 30, depuis l’instauration du double-sens cycliste, le vélo n’a plus à faire de détours du fait des sens interdits.
    (c.f. 98… mais qui serait peut-etre mieux placé ici, dans la suite logique)

    89 – Les statistiques montrent que plus il y a de vélos en circulation et plus les accidents de vélo diminuent !
    (Faux, attention : le nombre d accident augmente avec le nombre de cycliste, mais la fréquence par vélo/cycliste diminue)
    => 89- Les statistiques montrent que plus il y a de vélos en circulation et plus les accidents de vélo par cycliste diminuent
    ou plutôt, mieux : « et plus chaque cycliste se retrouve en sécurité »

    89B- Les statistiques montrent que plus il y a de vélos en circulation et moins il y a d’accidents de la circulation.
    et/ou
    89B- La présence de vélo, apaisant la circulation des autres véhicules, sauve la vie de piétons, motards et automobilistes.

    90 – Le vélo utilise environ deux fois moins d’énergie qu’en marchant sur une distance comparable !
    -> ah, seulement ? j aurai imaginé 3 ou 4 fois moins… mais je n ai pas les chiffres sous la main… en fait, je suppose que c est en marche… donc à 4km/h par rapport à 16km/h en vélo… soit 4 fois moins vite
    =>
    90B le vélo permet de se déplacer 3 à 4 fois plus vite qu’en marchant
    90C Pour un moindre effort, le vélo permet de se déplacer 2 fois plus vite qu’en courant
    (oui, ce n est pas bien, d’être ainsi un drogué de vitesse ^^)

    97 – Dans certaines villes où le tourne à droite aux feux est autorisé, il est possible de griller les feux rouges en toute légalité !

    Ben non…
    Par définition, on ne grille pas le feu, si on y est autorisé :
    97 – Dans certaines villes où le tourne à droite aux feux est autorisé, il est possible de tourner aux feux rouges en toute légalité !

    134 – Le vélo n’est statistiquement pas plus dangereux que la voiture et beaucoup moins dangereux que les deux-roues motorisés !
    heu, erreur pour la voiture :
    134 – Le vélo est statistiquement légèrement moins dangereux que la voiture et énormément moins dangereux que les deux-roues motorisés !

  2. PédibusPédibus

    134 bis
    Le vélo c’est beau, c’est dépaysant et on peu même emporter un peu d’air citadin dans ses pneumatiques si nous vient la nostalgie du macadam en rase campagne: qu’on lise ou relise Charles Albert Cingria, avec sa bicyclette Alcyon, à une époque où la pression des motorisés ne troublait pas trop la quiétude des voyageurs de petits chemins.

    – Bois sec, bois vert, Gallimard, coll. « L’Imaginaire », 1983
    – La Grande Ourse, Gallimard, 2000
    – Lettre au vérificateur des eaux : chroniques, La Différence, 1995

  3. ignace72

    Salut à tous,

    faire un crochet sur un trottoir est interdit sauf si on marche à coté du vélo.

    Même si il n’y a pas besoin de passer le code de la route, le cycliste à quand même obligation de le respecter.

  4. Jean-Marc

    faux Ignace :

    il faut se déplacer « au pas » = à la vitesse d’un piéton (4km/h)

    inutile de descendre de vélo : passe ton code STP

  5. Jean-Marc

    précision :
    en se déplaçant au pas, le cycliste est assimilé à un piéton, il DEVIENT un piéton, et les règles concernant le piéton lui sont alors appliquées

  6. Laurent

    Avec un vélo, on s’exprime avec des mots intelligibles et non avec un klaxon

    Le bruit d’une sonnette de vélo ne porte jamais au delà de 25 m contrairement à un klaxon

  7. LomoberetLomoberet

    142 – Le vélo est statistiquement légèrement moins dangereux que la voiture et énormément moins dangereux que les deux-roues motorisés

    Le vélo n’est absolument pas dangereux. On n’a encore jamais vu un vélo mordre un enfant, ni même frapper une vieille dame !

    En ce qui concerne les cyclistes, il y a toutefois des exceptions.
    Un cycliste excédé se laisse quelque fois aller à enguirlander les autres usagers de la voie publique qui empiètent de manière abusive sur son petit espace de déplacement.

  8. casuandre

    Non JEAN-MARC, seul les petits enfants par mesure de sécurité peuvent circuler sur les trottoirs. Il est autorisé de circuler sur les trottoirs lorsque on quitte ou rejoint une porte d’entrée ou lorsque la chaussée n’est pas adapté à la circulation. Dans tout les cas le piéton est prioritaire.
    C’est un des points que je connais bien car chez nous la circulation est carrément interdite mais j’ai eu gain de cause 😉

    Sinon moi j’ai une raison simple de faire du vélo: LE PLAISIR 🙂

  9. CarFree

    Merci pour ces nouvelles propositions, on est désormais à 155 raisons de faire du vélo. Encore un effort et je pense qu’on peut atteindre les 200 !

  10. Laurent

    On peut faire du vélo après un bon repas arrosé ou après l’apéro tant qu’on n’est pas ivre. On s’en fout du taux de 0,5 tant qu’on roule normalement.

  11. Jean-Marc

    Oui, effectivement, casuandre et ignace, vous avez raison, désolé

    [Article R412-34 du code de la route (Modifié par Décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010 – art. 11)

    I bis. Les enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent utiliser les trottoirs ou accotements,
    [..]
    II. – Sont assimilés aux piétons :
    [..]
    2° Les personnes qui conduisent à la main un cycle ou un cyclomoteur ;

    et Article R412-7 (Modifié par Décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010 – art. 10)

    I.-Les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée.

    Toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de l’accès le plus proche, pour rejoindre ou quitter les accès carrossables des immeubles riverains ou des accès non ouverts à la circulation publique.

    Ils peuvent également le franchir pour rejoindre une autre chaussée s’il existe un aménagement à cet effet.[..] ]

    Confusion entre la loi,
    et ce que certaines asso demandent qu’elle devienne, désolé.

    Le fait, je trouve toujours celà « marrant » de rappeler la loi aux cycles, alors que 99,99% des automobilistes n appliquent pas la loi, et que leur comportement a des conséquences largement plus dramatiques (clignottants et distance de sécu non respectée) ou bien plus génantes (bloquage d’une voie par engagement illégal dans une intersection, ou par arrêt en double file, ou par usage d’un trottoir ou d’une piste cyclable comme parking) que le non-respect de certaines lois faites aussi par des cyclistes.

    Article R412-10 (Modifié par Décret n°2003-293 du 31 mars 2003 – art. 2 JORF 1er avril 2003)
    Tout conducteur qui s’apprête à apporter un changement dans la direction de son véhicule ou à en ralentir l’allure doit avertir de son intention les autres usagers, notamment lorsqu’il va se porter à gauche, traverser la chaussée, ou lorsque, après un arrêt ou stationnement, il veut reprendre sa place dans le courant de la circulation.

    (bizarre.. je croyais que les clignottants étaient devenus une option non obligatoire…)

    Article R412-12 (Modifié par Décret n°2003-293 du 31 mars 2003 – art. 2 JORF 1er avril 2003)

    I. – Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’AU MOINS deux secondes.

    Pour le blocage d’une piste ou bande cyclable (ou d’une autre voie) la loi est très claire :

    Article L412-1 (Modifié par Loi n°2003-495 du 12 juin 2003 – art. 11 (V) JORF 13 juin 2003)

    Le fait, en vue d’entraver ou de gêner la circulation, de placer ou de tenter de placer, sur une voie ouverte à la circulation publique, un objet faisant obstacle au passage des véhicules ou d’employer, ou de tenter d’employer un moyen quelconque pour y mettre obstacle, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende.

    Toute personne coupable de l’une des infractions prévues au présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

    Lorsqu’un délit prévu au présent article est commis à l’aide d’un véhicule, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

    Les délits prévus au présent article donnent lieu de plein droit à la réduction de la moitié du nombre maximal de points du permis de conduire.

    Pour le passage d’une intersection :

    Article R415-2
    Tout conducteur ne doit s’engager dans une intersection que si son véhicule ne risque pas d’y être immobilisé et d’empêcher le passage des véhicules circulant sur les autres voies.

    Le conducteur d’un véhicule autre qu’un cycle ou un cyclomoteur ne doit pas s’engager dans l’espace compris entre les deux lignes d’arrêt définies à l’article R. 415-15 lorsque son véhicule risque d’y être immobilisé.
    Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du premier alinéa est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

    Le fait, pour tout conducteur d’un véhicule autre qu’un cycle ou un cyclomoteur, de contrevenir aux dispositions du second alinéa est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.

    = INTERDICTION (SAUF cycle et cyclomoteur) de PÉNÉTRER dans une intersection, de dépasser la ligne blanche du feu rouge, SI on n a pas la possibilité de quitter cette intersection.

    Attend à un feu aux heures pleines… et admire « le petit train » : jusqu’à 3 ou 4 voitures engagées dans une intersection (en particulier, pour tourner à gauche, mais pas seulement), se collant les unes au autres, TOUTES en infraction (sauf, éventuellement, la 1ere, si elle peut quitter l’intersection de suite).

    Comme le sujet, c est les raisons de faire du vélo,
    Et non les actions illégales des automobilistes, je m arrête là.
    Je ne développerai pas plus ici les vitesses de circulation (en autre, leur diminution selon les circonstances) ni l’usage du parking

    Tiens, je viens de découvrir la loi sur la non-circulation des camions ou mega-camions (ou autre véhicule trop lourd/trop détériorant) sur les chaussées non adaptées :

    Article R412-13
    Lorsqu’un véhicule ou son chargement provoque des détériorations à la route ou à ses dépendances, l’immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

    J espère qu’elle sera plus appliquée que la loi sur le blocage des voies, par ex, par les voitures garées sur les pistes ou bandes cyclables…

  12. Jean-Marc

    Deux encore… car c est parmi les moins respectées, mais c’est surtout les deux plus MORTELLES, respectivement, pour les cyclistes, et pour les piétons :

    – La plus mortelle pour les cyclistes : les voitures/camions tournant à droite en pleine l’illégalité :

    Article R415-3 (Modifié par Décret n°2008-754 du 30 juillet 2008 – art. 8)

    I. – Tout conducteur s’apprêtant à quitter une route sur sa droite doit serrer le bord droit de la chaussée.

    II. – Il peut toutefois emprunter la partie gauche de la chaussée lorsque le tracé du virage et les dimensions du véhicule ou de son chargement le mettent dans l’impossibilité de tenir sa droite ; il ne doit ainsi manoeuvrer qu’à allure modérée, et après s’être assuré qu’il peut le faire sans danger pour autrui.

    III. – Il doit céder le passage aux cycles et cyclomoteurs circulant dans les deux sens sur les pistes cyclables qui traversent la chaussée sur laquelle il va s’engager.

    IV. – Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

    Les cyclistes (sur la bande ou piste cyclable qu’il va couper) sont prioritaires…
    bizarre… je ne vois pas une voiture sur 10 les laisser passer…

    – La plus mortelle pour les piétons : les piétons traversant la chaussée en toute légalité

    Article R415-11 (Modifié par Décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010 – art. 17)

    Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre.

    « s engager régulièrement »
    = sur un passage piéton sans feu,
    Ou hors passage piéton, s’il n y a pas de passage à moins de 50m
    Ou sur un passage avec feu aussi, s’il est vert… d ailleurs, l automobiliste qui tourne au feu, et donc qui va couper le passage piéton qui était parallèle à sa voie, laisse -illégalement- assez rarement le passage aux piétons qui traversent

  13. chantal

    faire du vélo au Danemark, Allemagne, Norvège, Suède est un pur bonheur : les cylistes sont prioritaires, et les usagers se respectent mutuellement. vivement les mêmes lois en France.

  14. patrice bonjour

    Proposition : avec un bon vélo pliant, on peut améliorer encore ce mode de déplacement doux. : plié il permet de le garer sous le bureau ou dans son appart, il peut prendre le bus quand il pleut,pleut de prrndre le TGV ou l’avion et d’être autome à l’arrivée même en pleine cambrousse

  15. Struddelstruddel

    Il y a énormément de répétitions ou de conséquences évidentes :

    Dire 1) le vélo ne pollue pas, 2) le vélo est bon pour l’environnement, et en faire deux raisons différentes, ça ne va pas.

    En ce qui concerne le vélo qui va moins vite en côte, je ne comprends pas l’utilité de cette précision : le vélo va moins vite sur n’importe quelle route dans l’absolu, mais fait gagner du temps sur la totalité d’un trajet urbain.

    Sans embouteillage, une voiture va plus vite que moi d’un feu à un autre, mais avec un embouteillage, je dépasse toutes les voitures que je veux dans une côte.

    De façon générale le vélo est moins gêné par les autres usagers de la route pour avancer car il prend beaucoup moins de place, il permet d’emprunter pas mal de raccourcis, n’a pas besoin de grands axes pour se déplacer rapidement, permet à présent dans plusieurs villes de tourner à droite au feu rouge, et nécessite quelques secondes à peine peine pour se garer et pour partir d’un endroit.

    Tout ceci fait que le vélo est plus rapide en ville, mais dans l’absolu, un vélo va systématiquement moins vite qu’une voiture sur route dégagée côte ou pas côte …

    112 – Avec le vélo, plus jamais d’amendes pour stationnement illégal
    113 – Votre vélo ne terminera jamais à la fourrière

    –> Ça c’est faux 😉 Déjà vu le cas pour des événements exceptionnels.

    Mais de façon générale, il y a peu de risque, j’en conviens

    116 – Le vélo vous évite d’user vos chaussures

    Mais il détruit les pantalons (je ne compte plus les trous à l’entre-jambe)

    122 – Le vélo est le seul mode de déplacement mécanisé permettant de faire réellement du porte-à-porte

    Le roller on en fait quoi ?

    131 – Le vélo a de multiples avantages

    Ça doit vraiment faire une raison à part entière ça ? 😉

    Pour le reste, je suis globalement d’accord !

    Mais autant privilégier la qualité à la quantité, ça n’en sera que plus crédible !

  16. Struddelstruddel

    Et sinon je rajouterai :

    – il est possible de réparer son vélo soi-même ou de le faire réparer à faible coût.

    – On peut s’en servir dès le plus jeune âge

    – il ne nécessite aucune manœuvre

    – On n’a pas besoin de payer pour avoir le droit de rouler avec sur la voie publique

  17. CarFree

    Merci encore, on en est à 163 raisons de faire du vélo ! Pour Struddel, effectivement il y a bien quelques répétitions (sûrement pas « énormément »), mais perso je ne les trouve pas dérangeantes. Dans le détail, elles apportent en général des nuances et ne disent pas vraiment exactement la même chose. Pour les « conséquences évidentes », c’est un peu le principe, il y a beaucoup de conséquences « évidentes » pour nous mais qui ne le sont pas forcément pour beaucoup d’automobilistes…

  18. France

    Le vélo est un excellent vivifiant l’hiver, même dans la neige. Il permet de désengorger les transports en commun.

  19. Concorde

    Désolé mais le vélo pollue. Il pollue beaucoup beaucoup moins qu’une voiture (forcément !) mais il pollue quand même.

    Les vélos ça pousse pas dans les arbres, il faut les produire et utiliser des matériaux (parfois toxiques) pour en fabriquer.

    Travailler la ferraille, peindre le vélo, fabriquer des freins, utiliser du pétrole pour les pneus, fabriquer des antivols, des accessoires, des batteries pour l’éclairage (si pas de dynamo), des pièces de rechange, les transporter jusque au point de vente etc.. etc… C’est pas rien. Si on multiplie tout ça par le nombre de vélos existants, ça commence sérieusement à chiffrer.

    L’impact est plus que négligeable évidemment, mais dire que ça ne pollue pas n’est pas correct. Ou alors il faut dire que ça ne pollue pas lorsque le vélo roule, et on en vient à l’image renvoyée par les véhicules électriques : Zéro rejets quand ça fonctionne.

    Le moyen le plus écologique et le moins polluant existant à ce jour porte un nom : La marche à pieds.

    Utilisateur habitué de mes deux jambes, je pense que je serais comme vous capable d’écrire et de faire une sorte de liste comme celle-ci avec cinq gros avantages que le vélo ne peut avoir :

    – Gratuit
    – Pas d’entretien nécessaire
    – Pas de nécessité de me garer
    – Disponible ou je veux quand je veux 24h/24 7j/7
    – Impossible à voler

    Bien que je respecte totalement votre avis sur la nécessité de diminuer la présence de la voiture polluante en ville, je pense qu’il ne faut pas non plus glorifier le vélo en lui attribuant toutes les qualités inimaginables.

    Soyons honnêtes : Le vélo c’est bien, c’est écolo, ça rejette rien quand ça roule, c’est très très souvent plus rapide qu’une voiture en ville…mais il faut quand même polluer pour pouvoir le mettre au monde et assurer son entretien tout au long de sa vie.

    Merci de me publier,

  20. FranckM

    Pourriez vous enlever la proposition 30 car il interdit de rouler sur les trottoirs à vélo si nous avons plus de 8 ans, ceci nous discrédite. merci

  21. CarFree

    Remarque à Concorde (et à Struddel par la même occasion) : vous semblez dire qu’un item annonce : « le vélo ne pollue pas »
    A vrai dire, je ne vois pas l’item en question (mais je peux finir par m’embrouiller). Voici ce que je trouve sur ce thème:

    3 – Le vélo permet de faire diminuer la pollution

    Ce qui me semble plutôt exact : on ne dit pas que le vélo ne pollue pas. Je serai tenté de dire que n’importe quelle activité humaine pollue, y compris la marche! Tout est affaire de proportions : la marche pollue moins que le vélo qui pollue moins que la voiture, etc.

    Si je reviens à l’item, il dit simplement que se mettre au vélo (sous-entendu au lieu de faire de la voiture) permet de faire baisser la pollution. Après, c’est vrai que si tous les piétons arrêtent du jour au lendemain de marcher pour faire du vélo, le bilan pollution sera forcément mauvais… Mais là on joue avec les mots, les « purs piétons » restent malheureusement largement minoritaires et la question est bien de passer à une société avec moins de voitures…

    Pour FranckM et le débat sur l’item 30, je ne l’ai pas supprimé mais modifié pour qu’il soit « code de la route compatible ».

  22. Struddelstruddel

    Oui je suis d’accord, j’ai dit « le vélo ne pollue pas » pour abréger, mais « le vélo permet de faire diminuer la pollution » est effectivement la vraie phrase et est effectivement plus exacte, au temps pour moi !

    En revanche, je continue à trouver ça redondant avec le fait que ce soit bon pour l’environnement (là encore, comparé à un déplacement en voiture ou en 2RM, bien évidemment).

    A la limite, le fait que la diminution de la pollution est favorable à l’évolution du climat, ce n’est effectivement pas évident pour tout le monde (malheureusement), mais en général, ce qui diminue la pollution, c’est plutôt favorable à l’environnement 😉

    Et ces deux là me gênent toujours (voir mon premier commentaire) :

    19 – Hors montées, le vélo vous permet d’aller plus vite qu’une voiture en milieu urbain

    20 – En moyenne, sur un trajet urbain, le vélo vous permet d’aller aussi vite ou plus vite qu’une voiture

  23. Jean-Marc

    – Avec un vélo, on peut payer une complémentaire moins cher
    (au moins une mutuelle fait payer moins cher sa complémentaire santé, si on est un usager quotidien du vélo; Macif ou Maif, je ne sais plus)

    – avec un vélo, plus besoin de sèche-cheveux : une pente assez longue ou une vitesse suffisante suffit
    (bon… celle-là… elle est tirée par les cheveux ^^)


    FranckM
    Pourriez vous enlever la proposition 30 car il [est] interdit de rouler sur les trottoirs à vélo si nous avons plus de 8 ans, ceci nous discrédite. merci

    Pourquoi ?
    30 – En cas de voies bloquées, le vélo permet un crochet sur le trottoir, pour passer le passage bloqué en tenant son vélo à la main

    arf, Carfree l a deja modifié…
    l ancienne formulation, ne précisant pas si on est sur ou à coté du vélo, mais laissant celà à la convenance du cycliste, était préférable :
    la liste dit ce qu’on fait réellement avec un vélo, pas forcément que celà est légal.

    30- En cas de voies bloquée, le vélo permet un crochet sur le trottoir, pour passer le passage bloqué.

    => car cette 30 dit le vélo permet de rouler sur le trottoir, pas que c est légal… ni qu’il faut le faire en écrasant les piétons… et celà reste réellement possible, légal ou non.

    D ailleurs, une autre action, répétée plusieurs fois dans les 165, est totalement illégale… même si pratiquée par une majorité de cyclistes sans conséquence [le parking partout : car sauf règlement municipal l’autorisant, l usage du mobilier urbain (lampadaire, feu, potelet, poteau porte-poubelle) pour attacher son vélo/son 2RM, autre que le mobilier urbain prévu spécifiquement à cet usage, est illégal en france…]

    D’ailleurs, rouler sur le trottoir, pour un adulte, n est même pas totalement illégal :
    celà dépend d’où on se trouve (agglo ou pas) et, même en agglo, de l’état de la chaussée adjacente :

    c.f. Article R431-10 (je savais bien que j avais lu « au pas » quelque part) :

    Hors agglomération, le long des routes pavées ou des routes en état de réfection, la circulation des cycles et cyclomoteurs à deux roues sans remorque ni side-car, est autorisée sur les trottoirs et contre-allées affectées aux piétons.

    Dans ce cas, les conducteurs sont tenus de circuler à l’allure du pas à la rencontre des piétons et de réduire leur vitesse au droit des habitations.

    il ne s agit que de 3 circonstances spéciales… même si les rues pavées, donc les rues où c est légal, sont en forte progression dans mon agglo


    N.B.
    pour lire un article, quand on a son numéro
    [ex. pour les auto : le non respecté R413-17 sur la vitesse (Les vitesses maximales autorisées [..]ne s’entendent que dans des conditions optimales de circulation : bonnes conditions atmosphériques, trafic fluide, véhicule en bon état, et la suite, donnant les cas particuliers où il FAUT réduire sa vitesse SOUS la vitesse max, dont le point mis en premier, en « 1 » : en cas de présence d’un piéton ou d’un cycliste), ou R416-1 sur le fait qu’en agglo, l’usage de l’avertisseur sonore n’est autorisé qu’en cas de danger immédiat]

    il suffit de rentrer son numéro Rxyz ici :
    http://www.legifrance.gouv.fr/initRechCodeArticle.do

  24. LomoberetLomoberet

    # struddel #
    Pour la somnolence, je m’inscris en faux
    Il est rare de ne pas ressentir un gros passage à vide entre 2 h 00 et 6 h 00 du matin lors d’un brevet de longue distance.
    Quand on est en groupe, on réussit à se soutenir en chantant à tue-tête, en se donnant des claques dans le dos ou en s’invectivant.
    Quand on est seul, il est indispensable de s’arrêter tant qu’on a encore un peu de lucidité sous peine de se retrouver dans le fossé avec le vélo par-dessus

  25. Struddelstruddel

    On parle bien évidemment de vélo utilitaire et non de brevet longue distance, enfin je pense, pour avoir travaillé de nuit, aucun problème entre 2h00 et 6h00 du matin.

    Les brevet sont des cas particuliers pour passionnées de vélo, ces gens là n’ont pas besoin d’être convaincus par le vélo en général.

  26. Jean-Marc

    Un sondage, fait sur des cyclistes croisés en ville sur un vélo
    (donc… il y a un biais :
    si on avait demandé aux éventuels cyclistes, mais ceux qui ont abandonné le vélo après qq essais… le résultat serait peut-etre différent)

    – Par un nouveau cycliste, le vélo urbain se révèle plus facile, à l’usage, que ce qu’il appréhende avant de s’y mettre.

  27. cycliste alcoolique

    On voyage autrement a velo. Les enfants ne sont pas assis au fond devant un ecran individuel, mais participent activement a l’effort, developpent leur sens communautaire, du partage, leur curiosite, profitent du paysage et se sensibilisent a l’environnement.

  28. Jean-Marc

    Très vrai, et très bonne idée, la participation active, la responsabilisation (face au dédouanement sur « les autres » de l automobiliste) C. A. :

    -A vélo, on ne développe pas la mentalité pousse-bouton, le sentiment d être injustement bloqué par les autres, le sentiment que « c est à cause des autres si je n avance pas ». Non, à vélo, on sait que, si on veut arriver 5 minutes plus tôt, il suffit qu’on appuye plus fort sur les pédales : c est SON action qui est déterminante, pas le fait de klaxonner les autres usagers.

    version résumée :
    – À vélo, on sait que, pour arriver 5 minutes plus tôt, il suffit qu’on appuye plus fort sur les pédales : c est SON action qui est déterminante; pas le fait de se plaindre inutilement de la présence des autres, ces géneurs qui ME bloquent.

    version encore plus résumée :
    – À vélo, suffit de pédaler plus vite pour arriver plus tôt : SON ACTION est déterminante; et pas le fait de klaxonner les autres, « ces géneurs qui ME bloquent ».

    version encore plus résumée :
    – A vélo, on est plus détendu et responsable : on ne considère pas que tout nous est dû rien qu’en poussant la pédale, que les autres sont des géneurs nous ralentissant injustement.

    (comment çà, cette version résumée n est pas plus résumée que la précédente… normal : les 2 portent le même en-tête : »version encore plus résumée »)


    – A vélo, on apprend l’indépendance, vis à vis de son trajet, de son réparateur, mais aussi vis à vis des autres usagers et de la route : les embouteillages et les travaux n existent plus

    version résumée :
    – A vélo, on apprend l’indépendance vis à vis des autres usagers et de la route : les embouteillages et les travaux n existent plus

    (je n ai pas vérifié si ce n est pas deja dit)

  29. Michelle 13Michelle

    Plus conviviale plus facile de se parler sauf les fonceurs qui ne voient personnes tout ce qui conte c’est le nombre km qu’il auront fait et le plus de montée possible ces personnes font beaucoup de national route très accidentogène

  30. CarFree

    Merci encore, avec ces nouvelles propositions, on arrive désormais à 172 raisons de faire du vélo, les 200 approchent !
    Struddel, pour les items 19 et 20, ils ont été mis sur proposition de Jean-Marc, je te laisse voir avec lui comment les modifier/supprimer/améliorer.

  31. cycliste alcoolique

    correction: A velo, plus on pedale moins vite, moins on avance plus vite

    Sinon:
    Les enfants ont un sentiment de fierte et d’accomplissement du fait qu’ils soit libres, autonomes et responsables (mais les adultes aussi…).

  32. Nénette à vélo

    On peut porter des hauts talons sans souffrir, puisqu’on a presque pas besoin de marcher à vélo.

    On peut chanter sur un vélo.

    On peut draguer sur un vélo.

  33. Vincent

    CHANTAL > faire du vélo au Danemark, Allemagne, Norvège, Suède est un pur bonheur : les cylistes sont prioritaires, et les usagers se respectent mutuellement. vivement les mêmes lois en France.

    Ça n’est pas vraiment une question de loi, mais une question culturelle.

    Il suffit de rouler à vélo en Belgique : entre la Flandres et la Wallonie, le contraste est flagrant.

  34. Le cycliste de l'âge de Pierre

    27 – Doubler à vélo les voitures bloquées dans les embouteillages provoque une grande satisfaction
    28 – Le vélo participe à une diminution des embouteillages

    Problème : en vertu de la raison n°28, plus il y aura de vélos, moins il y aura d’embouteillages, et moins il sera possible de profiter de la satisfaction de la raison n°27. Dilemme cornélien non ?

  35. Gari

    « Le vélo permet de faire diminuer la pollution » : heu… Quand je pédale, je ne mange pas le méchant air pollué pour relâcher un joli air pur et chargé d’oxygène ! je trouve ça super étrange comme phrase… A la rigueur, « le vélo pollue beaucoup moins que la voiture » me paraitrait une assertion plus juste…

    Et sinon, à fins de lisibilité, je suggère que les propositions soient par la suite classées dans divers « chapitres » type « argent / santé / environnement / etc. »

  36. Jean-Marc

    @ Gari
    c est un raccourcit évident :
    le vélo ne permet pas de moins polluer qu’une personne qui ne se déplace pas, ou qui se déplace à pied.
    Mais on ne précise pas non plus que, si on utilise son vélo pour aller vider son huile de vidange dans un étang, on pollue énormément, malgré tout.
    (d’un autre coté, si on n a qu’un vélo, sans voiture, on a peu d’huile de vidange ^^)

    cependant, on pourrait réduire l’ellipse, les sous-entendus :

    -> le report d’un mode de déplacement motorisé vers le vélo, permet de beaucoup moins polluer
    -> l’usage du vélo, permet de beaucoup moins polluer qu’avec un mode de déplacement motorisé

  37. picard

    « 5 – En faisant du vélo, on est moins impacté par la pollution de l’air que dans une voiture confinée »
    Grand utilisateur de vélo à Paris, j’ai quelques doutes sur cette affirmation… Y aurait-il des documents là dessus?

  38. CarFree

    Merci pour ces nouvelles propositions, on arrive désormais à 183 raisons de faire du vélo!

    pour le cycliste de l’age de pierre: le dilemme est bien vu mais les deux items cités n’en demeurent pas moins vrais.

    pour gari, jean-marc et le débat sur la pollution, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, j’ai changé l’item 3:

    3 – Faire du vélo plutôt qu’un mode de déplacement motorisé comme la voiture permet de faire diminuer la pollution

    Du coup, j’ai ajouté le nouvel item proposé par Gari qui ne me semble pas redondant:

    183 – Le vélo pollue beaucoup moins que la voiture

    Et j’ai inversé les deux pour plus de logique.

    Pour le classement par rubriques, faut voir, cela permettrait peut-être de gagner en lisibilité, mais l’aspect fouillis est pas mal non plus je trouve.

    Pour picard, voici quelques références qui étayent cet item:
    http://carfree.fr/index.php/2013/07/24/les-cyclistes-moins-exposes-que-les-automobilistes-a-la-pollution-atmospherique/
    http://carfree.fr/index.php/2009/11/02/quelle-qualite-de-lair-en-voiture-pendant-les-trajets-quotidiens-domicile-travail/
    http://carfree.fr/index.php/2009/06/06/automobile-co2-et-concentrations-de-polluants/
    http://carfree.fr/index.php/2009/02/22/lauto-pollution-des-voitures/
    http://carfree.fr/index.php/2007/10/16/lair-est-plus-pollue-a-linterieur-de-votre-voiture-que-lair-qui-est-a-lexterieur/

    Par ailleurs, pour être complétement honnête, il faut rappeler que le vélo n’a pas que des avantages, mais aussi des effets indésirables:
    http://carfree.fr/index.php/2012/09/12/les-effets-indesirables-de-velo/

  39. picard

    « 113 – Votre vélo ne terminera jamais à la fourrière ». C’est partiellement faux! Je me suis déjà fait piqué mon vélo par la police municipale (c’était en Italie) et je pouvais le récupérer moyennant une amende de 100 euros!!

  40. MOA

    182 bis – Le vélo est un très bon remède pour ceux qui ont des problèmes de dos, car il permet de muscler (gainer) très efficacement la ceinture abdominale.

  41. obgoblin

    A vouloir trop en faire ça devient ridicule, répétitif et parfois faux:

    le vélo n’est pas du tout un bon remède contre les différents maux de dos, bien au contraire. (à la limite le vélo couché, mais je en pense pas que c’est ce à quoi fait référence votre petite phrase).

  42. CarFree

    Merci pour votre « petit » commentaire constructif! Concernant le mal de dos, c’est une idée reçue de penser que le vélo donne mal au dos. On parle ici de vélo urbain, pas de ceux qui se tapent 100 km le dimanche… Voici la source, c’est le mouvement Mieux se Déplacer à Bicyclette en Ile de France:
    http://www.mdb-idf.org/spip/spip.php?article20
    Ce qui est important, c’est d’avoir surtout une bonne position sur le vélo.

    Pour l’aspect répétitif, on en a déjà parlé plus haut, mais nous sommes preneurs de l’ensemble des répétions que vous pourrez recenser afin d’améliorer la liste.
    Pour l’aspect ridicule, je vous laisse juge, mais je ne comprends pas trop en quoi montrer les très nombreux avantages du vélo est ridicule…

  43. Jean-Marc

    Ce qui est « amusant », c est l’épidémie de mal de dos, qui s est développé en parallèle avec la pénétration de la voiture :

    se prendre des vibrations, et ne pas faire travailler ses muscles gainant, sur le moyen/long terme, celà a des conséquences non négligeables…

    [manque d exercice physique (pas seulement du à la voiture… mais elle y contribue) couplé à l exposition aux vibrations de la voiture]

  44. MOA

    obgoblin,

    Un exemple parmi tant d’autres :

    Michel Cymes, expert santé de l’application iPhone Vélib’, vous délivre ses conseils pour vous permettre de prendre soin de vous. Le présentateur du journal de la santé de France 5 joue le jeu des Tribunes libre et apporte sa contribution au blog Vélib’ et Moi !

    Vous avez souvent mal au dos ou vous voulez simplement l’éviter ?

    Mode d’emploi pour ménager vos vertèbres quand vous êtes en selle… ou pas !

    Le dos fait souffrir plus d’un Français sur 2. Et il y a beaucoup de raisons qui l’expliquent : un muscle ou un tendon mis à mal par un geste brusque ou un geste répétitif, un disque intervertébral abimé (et c’est la fameuse hernie discale), de l’arthrose, etc. Inutile donc d’en rajouter avec votre 2 roues préféré…
    Ah je sens que vous doutez : oui je vous ai bien parlé il y a quelques temps des bienfaits du vélo et non, je ne reviens pas sur ce que j’ai dit !

    Car le vélo, en vous musclant les abdominaux et les muscles dorsaux, permet bien de lutter contre le mal de dos. Mais si vous avez mal, c’est votre position sur le vélo qui est généralement en cause.

    http://blog.velib.paris.fr/blog/2011/01/17/plein-le-dos-du-velo%C2%A0/

  45. Struddelstruddel

    « 122 – Le vélo est le seul mode de déplacement mécanisé permettant de faire réellement du porte-à-porte »

    Comme dit plus haut, c’est faux : roller !

  46. Bzh

    Je suis d’accord avec la quasi-totalité de la la liste, mais pas avec l’item 182, même après modification.

    Je fais partie des nombreuses personnes qui souffraient du dos (dans la zone lombaire) sur un vélo classique, et sont passées au vélo couché notamment pour cette raison.
    Pour ne parler que du dos, les zones le plus fréquemment douloureuses chez les cyclistes sont les lombaires, puis les cervicales (surtout après la cinquantaine), et parfois les dorsales.

    Plus d’infos sur http://recumbent.free.fr/rachis.html

    De plus en plus de cyclistes, assidus ou occasionnels, découvrent peu à peu que le vélo couché leur permet de rouler sans aucune douleur au dos, aux bras, épaules et coudes, sans parler des fesses…

    Voir notamment à ce sujet http://recumbent.free.fr/compar.html et http://www.velofasto.fr/

    Du coup, l’item 184 pourrait être complété comme suit : « Avec un vélo couché, vous pouvez vous déplacer tout en restant allongé, en épargnant toute gêne ou douleur à votre dos, à vos bras à votre postérieur. »

  47. O'Leave

    186 ? – Le vélo couché permet de … se recoucher pour aller au travail. Qui n’en a jamais rêvé ?

  48. MOA

    bzh, pour ma part, et pour vous paraphraser, je fais partie des nombreuses personnes qui souffraient du dos (dans la zone lombaire)…. avant de pratiquer au quotidien le vélo « classique ».

    Pour mon père (largement plus de 50 ans) : idem. Depuis qu’il s’est remis au vélo très fréquemment sur de petites distantes. Fini le mal de dos chronique qui lui pourrissait la vie.

    De plus le thème n’est pas vélo couché vs. vélo.

    Pour le reste, cf. commentaires du 1er octobre de CarFree et Jean-Marc.

  49. Jean-Marc

    @ BZ :
    si on a vraiment de graves pbs osteo-articulaires, alors, il y a une ligne spéciale deja là, que ce soit pour le vélo-couché, ou autre :

    91 – De multiples types de vélos spéciaux et adaptés existent pour les personnes handicapées
    [à rajouter « ou avec des pb de santé » (avoir un coccyx sensible n est pas être handicapé)]

    Et, pour évoquer spécifiquement le vélo couché, j adore le point 186 de O’Leave :
    un peu d’humour dans la liste (bien que disant une vérité), ne fait pas de mal.

    sinon perso, comme MOA, depuis que j ai abandonné la voiture et que je fais du vélo à la place, j ai bcp moins de pb de dos qu’avant
    (alors que, dans le même temps… j ai veillis… donc que je devrai avoir plus de pb de santé…)

  50. obgoblin

    Encore une fois le fait de lister les bienfaits du vélo est louable mais ce qui rend l’exercice ridicule c’est la course à en écrire toujours plus même si c’est répétitif ou si c’est faux. Cette cacophonie fait un peu « mauvaise foi » et à mon avis rebute plus une personne hésitante sur le vélo qu’elle ne l’ouvre vers la pratique

    Demander aux lecteurs et contributeurs de lister les doublon c’est bien, mais vérifier avant d’écrire un doublon c’est mieux … et franchement plus agréable pour les futurs lecteurs.

    Pour le dos, ni dans vos lien ni dans vos explications il n’y a la justification que le vélo est bon pour le dos.

    Toute activité sportive gaine et diminue le mal de dos -> Ok mais on parle ici d’un mal de dos du à une grosse absence d’activité physique – ce qui est le cas de très peu de monde – ou alors du surpoid et ce n’est pas la pratique limitée du vélo urbain (que vous mettez en avant) qui va y remédier (où alors très partiellement).

    La position assise en appuis sur les fesses est traumatisante pour le dos: voiture, fauteuil roulant, travail assis à un bureau ou un poste d’usine, vélo, …
    Elle crée ou empire le mal de dos plus ou moins selon les prédispositions de la personne et le temps assis (le déplacement à vélo urbain suffi).

    Bref, l’activité physique du vélo est bénéfique pour la santé en général, mais ne résous pas le mal de dos comme vous l’affirmez. Le vélo est une activité traumatisante pour le dos au même titre que les autres activités assises, ni plus ni moins.

  51. obgoblin

    @jean Marc:

    Parce qu’à vélo les vibration de la route on ne les ressent pas?

    Dans quelle ville habitez vous? Ce doit être un modèle en terme d’aménagement urbain, d’entretien des route et d’aménagement cyclable.

    Plus sérieusement votre réflexion montre à quelle point votre pratique du vélo doit être restreinte, et le pianotage sur votre clavier important.

    A se mettre sans arrêt en opposition à la voiture certains ici en oublient de porter un regard objectif sur le vélo.

    Personnellement je n’achèterait une voiture pour rien au monde mais j’essaie de reste critique sur ma pratique des transports urbains et sub-urbains.

  52. CarFree

    ok obgoblin, je crois qu’on a compris, c’est ridicule, de la mauvaise foi, etc. Pour le mal de dos aussi, malgré les liens et les explications données en commentaires, on a tout faux. Merci de ta participation.

  53. Jean-Marc

    dans une voiture, il n’y a pas que les vibrations de la route, loin de là :

    il existe un objet, sous le capôt (la plupart du temps) qui est une cause très importante de vibrations

    et cet objet n existe pas sur un vélo…
    (si tu as utilisé certains 2RM « brutaux », tu te rend bien compte de l’importance des vibrations dues à cet objet)

  54. Jean-Marc

    En parlant de vibrations :
    Un vélo a quand même un défaut que la voiture n a pas :

    si la voiture transmets des micro-vibrations néfastes sur l’organisme, la fourche rigide (je n ai pas l expérience des fourches suspendues = je ne sais pas si ce pb existe aussi avec elles) d’un vélo entraine des fourmies dans les doigts.

    Peut-etre faudrait-il utiliser des poignées plus grosses, comme celles des motos ?
    Mais, malgré l’usage (parfois) de gants avec gel absorbant les chocs, après un certain temps (entre la demi-heure et l heure d’affilée… donc hors de l’usage du vélo urbain) , je fini tjrs par avoir des fourmies.

    (je ne suis pas sûr que les gants retardent la survenue des fourmies…)

  55. MOA

    obgoblin : »Bref, l’activité physique du vélo (…) ne résous pas le mal de dos comme vous l’affirmez »

    Vous permettez quand même que je puisse affirmer que cela a réglé mes problèmes de dos… et ceux du patriarche? ou ça non plus, il faut pas.

    Après, ce site est collaboratif (partage, solidarité, tout ça) comme vous l’avez noté, donc, ça va, on peut mettre aussi la main à la pâte non? ca fait pas de mal et ca peut soulager l’administrateur du blog ( et le dos aussi?).

  56. MOA

    Jean-MArc « il existe un objet, sous le capôt (la plupart du temps) qui est une cause très importante de vibrations »

    Tout à fait, d’ailleurs, c’est pour ça que les ingénieurs ont dû inventer un autre objet : le volant-moteur… (un truc entre le volant et ? oui, le moteur). C’est censé réduire ces vibrations qui se répercutent dans tout l’habitacle de façon pas du tout anodine.

  57. vélo d'occasion

    Je suis que les mauvaises langues peuvent trouver 185 raisons de ne pas en faire.

  58. Jean-Marc

    Bof, il en suffit d’une seule,
    mais très très puissante, selon ceux qui la sortent :

    « j ai une voiture, et il y a une place de parking à mon boulot et une où je fais les courses, donc je ne vois AUCUNE raison de tester le vélo… malgré que je passe mon temps à me plaindre du prix de l essence, du prix de l assurance, du prix des réparations, du prix des pièces, et du temps perdu dans les embouteillages quotidiens, des 5-10 minutes que je perds à chercher une place quand je ne vais pas dans une zone commerciale et de ces cyclistes irrespecteux du code, qui viennent de me dépasser pendant que j’étais bloqué au feu »

  59. Struddelstruddel

    « Je suis que les mauvaises langues peuvent trouver 185 raisons de ne pas en faire. »

    Evidemment, on peut trouver des raisons de ne rien faire pour absolument tout : je n’aime rien je n’aime personne je fais ce que je veux » suffit à tout justifier pour ne rien faire ou faire ce que l’on veut sans s’occuper du reste du monde.

    Ce genre de listes n’a pas pour but de prouver la supériorité du vélo sur le reste mais simplement d’informer ou de rappeler à qui voudra le lire les petits plaisirs qu’on peut avoir avec l’usage du vélo.

    Il est évident que ceux qui refusent le vélo catégoriquement trouveront à redire sur chaque point ou trouveront 185 raisons de ne pas en faire, comme vous dites, mais peu importe, ça n’a pas vocation à convaincre les anti.

    Et fort heureusement, tout le monde n’est pas forcément buté ou catégorique.

    —–

    De O’LEAVE : « 186 ? – Le vélo couché permet de … se recoucher pour aller au travail. Qui n’en a jamais rêvé ? »

    -> Excellent ! J’ai beaucoup ri, merci !

  60. Jean-Marc

    181 – Le vélo est une fête des sens qui stimule l’odorat, la vue et l’ouïe

    voilà qui risque de surprendre plus d’un non-cycliste.

    mais en fait,
    ne pas avoir de gros phares d allumés permet de mieux voir, de voir autre chose que les cercles lumineux à 30m et au-delà
    ceci, sans parler de la position plus haute, et sans toit, par rapport à une voiture,

    Pour l odorat…
    j ai deja eu l agréable surprise de sentir une odeur de miel (toutes fleurs), en longeant une bande de prairie fleurie, une bande de fleurs dans le bas-coté, avec fauchage tardif.
    une odeur très agréable… dont les automobilistes n’ont pas profité, vu la faible longueur de la bande fleurie.

  61. vesan

    « Les femmes qui conduisent risquent d’avoir des enfants anormaux en raison de la pression que cette activité entraîne sur leurs ovaires. »
    « La médecine a étudié cette question […] la conduite affecte les ovaires et pousse le bassin vers le haut », a déclaré cheikh Saleh al-Luhaydan.
    « C’est pourquoi nous trouvons que la plupart des femmes qui conduisent des voitures de façon continue ont des enfants qui souffrent de troubles cliniques. »

    C’est ainsi que l’idiotisme des automobilistes se transmet de mères en fil(le)s.

  62. epb

    le vélo à assistance électrique permet de gravir les côtes sans transpirer et d’arriver en forme au bureau.

  63. epb

    63 et 167 sont vrais mais il vaut mieux circuler avec un casque et tant pis pour le look.

  64. Jean-Marc

    63[est] vrai mais il vaut mieux circuler avec un casque et tant pis pour le look.

    ???

    Tu as au moins une étude le prouvant ?
    car il existe de nombreuses preuves, faites par diverses associations et organismes d état prouvant l’inverse…

    Er ceci, en dehors des études des compagnies d assurance (qui vivent pour une bonne part des assurances auto), des compagnies automobiles, des associations d automobilistes, ainsi que celles des fabricants de casque, bien évidement (leur but étant qu’ils y ait le moins de cyclistes ou le plus de cyclistes casqués…)

  65. epb

    Ah bon! tu ne connais donc personne qui a eu un accident dont la gravité a été minorée par le casque ou au contraire aggravée par l’absence de casque. Tomber de sa hauteur à pied sur un trottoir, ce n’est pas tout à fait la même chose que tomber à plus vive allure, sur une bordure de trottoir parce qu’un automobiliste n’a pas respecté la distance de sécurité pour te doubler. Désolée, j’habite une région avec de forts dénivelés et sans voies cyclables sécurisées. Et le casque cela protège aussi un peu, de la pluie, du froid et du soleil.
    Et pour répondre à un autre de tes posts: oui les gants et les suspensions limitent la sensation de fourmillement dans les mains.

  66. LomoberetLomoberet

    EPB
    Je connais plein de gens qui sont persuadés que le casque leur a sauvé la vie lors d’une chute provoquée par un automobiliste.
    Mais je connais aussi un cycliste qui roule loin des bordures de trottoirs, en éloignant et en faisant ralentir les automobilistes en louvoyant légèrement sur la chaussée et en faisant flotter ses cheveux au vent pour se faire passer pour une pauvre fille pas très douée.
    Tu n’as jamais entendu parler de l’effet Mary Poppins ?

  67. Jean-Marc

    Merci pour l info pour les fourmis
    (par contre, je n ai pas envie de changer de fourche 🙁
    mais bon pas trop grave… je fais rarement de très longs trajets)


    il y a casque et casque, selon les cyclistes,
    mais tu y réponds :
    tu parles d « un automobiliste n’a pas respecté la distance de sécurité » et de « sans voies cyclables sécurisées »

    donc il est bien question de cyclisme urbain… (ce à quoi je répondai)
    Mais je veux aussi rappeler la règle conseillée pour d autres usages :

    Ière partie : le casque VTT-sport :

    il existe des endroits, où la principale cause d accident, est soi-même, donc un casque conçu pour se protéger d’un chute de soi-même est bien adapté :

    – le VTT en forêt (penser aux mentonnières prohéminantes… sinon, gare à sa machoire…), et le VTT et dérivés en général
    – le cyclo-sportif en peloton ou en vélodrome :
    de part sa forte visibilité + du fait de leur proximité, la principale cause de chute au sein d’un peloton vient du peloton, pas de causes extérieures (voitures, camions)

    ainsi, pour eux, le casque est conseillé.

    (comme je suis cycliste urbain, et que sur carfree, on parle surtout de cycliste urbain, j oublie parfois que certains font du VTT en forêt, dont du DH au milieu des arbres, et/ou du cyclo-sportif en peloton, dont les recommandation d equipement sont différentes)

    II – les blessures urbaines :
    les 2 principaux endroits blessés, chez un cycliste urbain, après une chute (due ou non à un contact avec un autre véhicule)

    sont…
    les membres inférieurs,
    et les membres supérieurs, de la main au coude (d’où l’utilité des gants)
    la tête est un endroit très peu accidenté chez le cycliste urbain.

    d ailleurs, si on regarde l accidentologie, les automobilistes ont, proportionnellement à leurs autres blessures, proportionnellement à leur nombre d accident et nombre de praticants, énormément plus de problèmes à la tête que les cyclistes urbains.
    Ainsi, du point de vue prévention médicale, du point de vue de la santé publique, un casque automobile (pour les trajets normaux de gens normaux, je ne parle pas pour la F1 d ayrton senna ou pour une voiture de rallye où c est évident),
    le casque cycliste serait bien plus nécessaire dans une voiture que sur un vélo urbain.

    Portes-tu un casque dès que tu montes dans une voiture ? ? ?

    sinon, tu es complétement incohérent, complément illogique et inconscient, avec la réalité des blessures lors d’un accident, ainsi qu’avec leur gravité respective selon le mode de transport utilisé
    (ne me dit pas qu’en voiture tu ne dépasses jamais le 70km/h… je ne te croirai pas, SAUF si tu n as pas de voiture)

    Pour te répondre, je ne connais pas personnellement de personne qu’un casque de cycliste ou une absence de casque de cycliste aurait protégé ou non…
    mais je connais un automobiliste qui aurait mieux fait de mettre un casque (et peut-etre pas un casque de cycliste absorbant peu d’énergie lors d’un choc, mais un vrai casque de motard)

    III – les causes d accidents en ville

    Pour les enfants de moins de 8 ans, les personnes à mobilité ou équilibre réduits (dont les personnes âgées perdant le sens de l’équilibre), ou pour une personne montant +/- pour la 1ere fois sur un vélo, un casque peut être utile, car ils risquent de tomber d eux-même de leur hauteur (mais s’ils mettent des gants avant : ils risquent plus de tomber sur les mains, que sur la tête; et, pour les enfants un peu casse-cou, penser, avant le casque, aux protège-poignets pris sur la tenue de roller : ils risquent plus de se tordre le poignet que de s éclater la tête; de même, pour une personne perdant l equilibre, les roulettes pour adultes sont à privilégier et à installer avant l’éventuel achat d’un casque : prévilégier la prévention, à laisser l accident prévisible se faire.. mais juste en essayant d’en diminuer légèrement les conséquences attendue (et encore… ) – autre prévention : pour les enfants, plutôt que le vélo à roulette… qui incite à aller trop vite, sans maitrise, car pédaler et facile, leur offrir une trottinnette et une draissienne (un porteur), pour qu’ils apprennent l equilibre, la direction et le freinage AVANT d apprendre à pédaler vite, est bien plus sûr : un fois l équilibre et le reste maitrisé, un vélo sans roulette est alors envisageable… mais JAMAIS de roulettes… le truc qui permet d apprendre les mauvais réflexes, et de rouler au-delà de sa vitesse de maitrise…);

    Pour un cycliste urbain en condition normale de santé, ayant une mininum de qq mois/années de pratique non intensive,
    la principale cause d accident en ville est…

    les autres usagers,
    et, essentiellement, les autres usagers motorisés (voiture, camion, puis 2RM)

    Or, un casque cycliste ne protège EN RIEN d’une « rencontre » avec un 40t qui te coince en tournant à droite, ni d’une voiture qui te double dans ta voie s’en t avoir vu, et te fait tomber sur la voie à droite de la tienne… où une autre voiture te roule dessus.
    (tu allais tourner à gauche au prochain carrefour et/ou tu doublais une voiture)

    Ainsi, il existe au minimum 10 mesures de protections à utiliser, par le cycliste urbain, avant, d éventuellement, peut-etre, PENSER au casque…
    Sinon, celà revient à se vacciner contre le tétanos pour marcher sur un cable au dessus d’un précipice au fond duquel il y a de la ferraille rouillée… mais SANS mettre un harnais relié à une corde de sécurité :
    on a une protection réduisant les conséquences attendues de la rencontre avec le sol… (on n aura pas le tétanos, après le contact avec le fer rouillé),
    mais on n’a en rien empêché ce contact violent avec le sol… ce qu’aurait fait une corde de sécu avec harnais.

    Laisser faire l accident, en en réduisant très légèrement (et encore…) les conséquences en PREMIER et UNIQUE protection (EPB, tu as parlé du casque, mais pas des 10 autres actions à avoir avant…),
    sans chercher auparavant à réduire les possibilités d accident, les risques d accident, est juste complètement irresponsable.

    Et cette irresponsabilité est un des pb des promotteurs du casque en ville :
    ils oublient qu’il ne sert presque à rien, et qu’il y a largement plus utile à apprendre à un cycliste pour qu’il soit bien protégé des accidents, pour qu’il ne subisse pas d accidents.

    IV – les 10 conseils pour que le cycliste urbain se protège des dangers en ville

    1- en circulation normale (pour aller tout droit) rouler entre le 1/3 et 1/2 droit de sa voie, afin d être visible par les automobilistes : ils ne regardent pas dans le caniveau, à l extrême droite, mais à l emplacement attendu des voitures => rouler à la place passager d’une voiture permet d être visible

    2- (même sur une bande cyclable : rouler sur la peinture extérieure de la bande trop étroite, par ex) toujours laisser plus d’un mètre entre soi et le trottoir/la file de voitures garées afin d être plus visible, mais aussi de voir les piétons avancer/portières s’ouvrir et d avoir le temps de réagir

    3- pour tourner à gauche, à 50m avant le carrefour, se déporter, progressivement, sur la chaussée la plus à gauche, puis au 2/3 de cette voie, et ainsi finir sur la gauche de la voie la plus à gauche

    4- ne JAMAIS doubler un camion/voiture arrêté à un feu/roulant à vitesse réduite à l approche d’un carrefour par la droite : le clignottant étant devenu optionnel, il risque de tourner à droite, te coinçant/te roulant dessus, ce qui est la PRINCIPALE cause de MORTS de cyclistes

    5- pour aller à droite à un carrefour, se mettre à la moitié de la chaussée, afin que le véhicule qui nous suit, qu’il aille tout droit ou à droite, ne cherche pas à faire un dépassement dangereux, puis, APRÈS le virage, se remettre entre la 1/2 et le 1/3

    6- pour aller tout droit à un carrefour, se mettre à la moitié de la chaussée, afin que le véhicule qui nous suit, qu’il aille tout droit ou à droite, ne cherche pas à faire un dépassement dangereux puis, APRÈS le virage, se remettre entre la 1/2 et le 1/3

    7- utiliser le SAS cycliste au feu, même s’il n est pas matérialisé : remonter la file (ce qui légal pour les cyclistes) pendant le feu, et se placer devant toutes les voitures, ainsi, tu es bcp plus visible qu’en étant coincé entre 2 SUV + celà te permet de démarrer devant, donc d avoir une trajectoire incertaine quand tu n es pas dans le flux

    8- chercher à être visible, par ex, de jour, comme l oeil humain remarque surtout le mouvement, le changement, et pas une silhouette +/- statique, utiliser la « conduite de l homme ivre« , la demi-danseuse, avec fourche qui zigzague de gauche à droite à chaque coups de pédale, afin d être plus visible et d inciter les automobilistes à te doubler au large

    9- avoir une posture la plus droite possible pour être vu de plus loin, avec les vétements du haut du corps les moins noir/gris fonçés possibles (surtout actuellement… où 95% des voitures sont noires ou gris foncé : il faut une couleur voyante (le blanc est très bien) qui se démarque de l environnement)

    10- utiliser l éclairage et le gilet, de nuit ou par intempéries réduisant la visibilité (bien que le gilet ne soit pas obligatoire en ville.. le garder sous le main au cas où, est utile : ses bandes réflechissantes, plus hautes que les catadioptres du vélo, qui peuvent être cachés par une voiture intermédiaire, permettent d être très visible la nuit, plusieurs véhicules derrière soi)

    J espère que tu rappelles ces 10 règles, et quelques autres (comme avoir entretenu ses freins, avoir une pression suffisante; comme faire de grands signes de la main au véhicule qui vient de te froler, pour qu’il comprenne qu’il s est passé quelque chose.. et ainsi, ne recommence peut-etre pas une autre fois) AVANT d’éventuellement évoquer le port du casque…

    Car sinon, si tu parles du casque sans avoir parlé AVANT de nombreuses règles bien plus essentielles (ce que tu as fait ici…), tu es un dangereux irresponsable mettant en danger la vie des personnes qui suivraient tes conseils en toute confiance.

    Sans parler que,
    par l’éducation des autres usagers de cette route, qui finissent pas devenir de plus en plus attentif à notre présence, car ils s attendent à nous voir, nous cyclistes,
    la PRINCIPALE protection d’un cycliste sur une route,
    c est,
    – ce même cycliste la veille, l avant-veille et le mois précédent sur cette même route,
    – mais aussi, en complément, tous les autres cyclistes sur cette même route et sur les routes adjacentes, le jour même, la veille, l avant-veille, le mois et l année d avant.

    => plus il y a de cyclistes, moins chaque cycliste est en danger.

    Ainsi, chaque équipement ou contrainte administrative ou autre contrainte, qui réduit le nombre de cycliste, et/ou réduit le nombre de trajets à vélo des cyclistes existant, entraine ainsi une AUGMENTATION du risque pour chacun d entre eux…

    Marcher jusqu’à une borne de vélo libre-service avant de le prendre, puis marcher de la borne à sa destination après, OU se balader avec un équipement supplémentaire comme un casque, sont des contraintes qui n’incitent pas à se servir d’un vélo à toute occasion :
    on le réservera aux usages d’une distance considérée comme suffisante pour s’équiper ou marcher jusqu’à la borne (un vélo en location longue durée ou un vélo perso permet de l avoir constament dans le garage/dans l entrée/garé devant chez soi, donc faible contrainte pour le sortir.. donc incitation à son usage, même pour aller chercher le pain à 500m).

    Autre chose : le coût d’un casque.. obligatoirement neuf (sinon, il ne sert à rien : s’il a deja absorbé un choc, il FAUT le jeter, il n est pas plus utile qu’une casquette ou un bandana) 25€ par ex :

    pour un cycliste avec un vélo à 1 000€, c est rien
    mais, je vois tous les jours des personnes qui hésitent entre un vélo d occase à 25€ pas super bien, et un très bien à 40€…

    s’ils croisent des tas de cyclistes avec casque, ils en déduiront qu’il leur faut un casque… et donc, vu les moyens qu’ils sont près à mettre dans le vélo+antivol+équipement, ils n acheteront pas le vélo d occase,
    et donc, celà réduira le nombre futur de cyclistes, et donc AUGMENTERA la dangerosité de la route par rapport à ce qu’on aurait obtenu sans ces casqués.

    Ainsi, la protection faite par soi et les autres cyclistes fait qu’il y a d autres règles à appliquer, avant d’éventuellement penser au casque :

    – rouler le plus possible sur les même routes (par ex, en vélotaf, on croise tlj les même personnes qui bossent aux même heures que soi), car c est son passage, la veille, l avant-veille et la semaine d avant, qui permet aux automobilistes d être plus attentif à notre éventuelle présence
    – aider les cyclistes en galère, car celà évitera qu’ils se dégoutent du vélo.. donc permettra qu’il y ait plus de cyclistes ssur la route (ce qui TE protège : c est une démarche égoïste ^^)
    – donner des conseils aux cyclistes, pour que leurs déplacements en vélo se passent au mieux (et donc qu’ils utilisent plus le vélo)
    – participer à un atelier Heureux Cyclage, pour leur disperser ces conseils, et que les cyclistes apprennent l autonomie niveau entretien et niveau finances
    .
    .
    .

    p.s.
    je pourrai te mettre de nombreux liens sur le sujet,
    en voici deja quelques uns
    (l’ignorance n est pas condamnable; l’obscurantisme volontaire et prosélyte, SI)

    http://www.senat.fr/rap/r10-594-2/r10-594-2_mono.html
    Avec la courbe de Newman et Kenworthy établissant une relation inverse « densité urbaine – consommation d’énergie consommée dans le transport » qui est intéressante.

    ou, un autre commentaire, où j ai deja rassemblé plusieurs liens :
    http://carfree.fr/index.php/2012/09/12/les-effets-indesirables-de-velo/#comment-27161

    et pour finir :
    http://www.copenhagenize.com/2008/08/helmets-clever-dutch-and-arrogant-danes.html

    http://www.copenhagenize.com/2008/08/helmets-or-health.html

    et encore… http://cyclehelmets.org/1209.html

  68. obgoblin

    @carfree:
    encore une fois je trouve que l’article est intéressant puisqu’il se veut exhaustif contrairement aux multiples « 10 raisons » un peu « volages ». Ce que je pointais du doigt c’était la cacophonie des rajouts, doublon et items exotiques voir faux qui donne un aspect brouillon et fout y tout fatiguant à lire. Mais si vous voulez comprendre l’inverse de ce que j’ai écrit, continuez à rester braqué ça ne va pas me faire passer une mauvaise journée.

    Si un type un peu timoré dans sa pratique du vélo -comme moyen de transport- et qui voudrait s’investir plus, tombe sur cet article, il va s’arrêter avant la fin et risque de penser que le fond de l’article est une farce car sa lecture sera polluée pour les raisons que j’évoque déjà 3 fois. C’est quand même dommage pour un article qui doit jouer le rôle inverse sur ce genre de personnes et les pousser à utiliser plus leur vélo.

    Pour en revenir au dos et les sources citées ainsi que les raisons avancées: elles évoquent toutes des bénéfices pour la santé et la condition physique, l’extrapolation pour la suppression du mal de dos c’est vous qui la faite…

    La position assise traumatise le dos peu importe où sont posées les fesses.

    Une activité favorisant une bonne condition physique peut aider à contrecarrer ou prévenir un mal de dos mais pas à lutter efficacement contre. A ce titre le vélo peut y figurer mais pas plus que la marche à pied. C’est certainement mieux que la course à pied mais encore très en deçà de la natation ou du yoga.

    @jean marc:
    Les poignées larges conçues pour diminuer fourmillement et chocs au poignet sont monnaies courantes et sont par exemple la norme pour les gammes de vélo à cintre plat ou « confort » chez KTM et TREK (mais sûrement chez d’autres constructeurs), et ce depuis quelques années déjà. Mais ne vous inquiétez pas chez les constructeurs automobiles aussi la recherche sur le confort avance.

    De plus en voiture également les vibrations sont transmises aux mains et aux bras par le volant causant des gènes ou des troubles de santé chez les commerciaux qui sillonnent les routes toute l’année.

    En voiture comme en vélo l’essentiel du poids du corps repose sur les fesses et l’essentiel des vibrations sont reprises par le dos. Personne ne fais du vélo en appuis sur les main et le guidon comme vous l’écrivez.

    @MOA: peut être que votre cas personnel n’est pas le reflet de la majorité. Peut être aussi que votre mise au vélo est la conséquence d’un changement de mode de vie qui lui, a favorisé votre dos.

  69. velo vtt vtc

    Génial cet article! c’est vrai qu’il y a plein de raisons de faire du vélo, je n’en aurais jamais trouvé autant mais les 185 sont toutes très justes! 🙂 Comme on dit: « le vélo, ça vous gagne » 😀

    Kévin

  70. Jean-Marc

    En ville, je m amuse à faire la course avec des voitures (dont les chauffeurs ne sont pas prévenus),
    mais aussi avec des cyclistes croisés (facile face aux VTTistes… plus dur avec les cyclo-sportifs)

    Avant de décrouvrir le vélo urbain,
    je faisais des jeux sur internet (Unreal Tournament et quake, ancêtres de half-life; mais aussi l ancètre de LoL ou WoW), mais depuis, je n’ai plus besoin de ces succédanés qui me paraissent bien insipides maintenant.
    (et encore… je ne jouais pas à des simulations de déplacements… car là, entre la réalité et les simulations, le fossé doit être encore pire)

    => En vélo, la ville devient un terrain de jeu
    (comme en surf/planche à voile/voilier pour la mer, ou en ski/surf pour la montagne)

    Précision : « jeu » ne veut pas dire sans règle… bien au contraire

  71. picard

    « 51 – Le vélo use moins le revêtement des routes que les modes de déplacement motorisés ». ça me semble assez évident à priori entre un véhicule de 1 tonne et un cycliste de 80 kilos ça doit surement moins user la route… Mais il y a des études et des chiffres dessus?

  72. Jean-Marc

    Oui :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9rit%C3%A9_des_prix#Le_cas_de_la_taxe_.C3.A0_l.27essieu

    l usure est un facteur puissance 5 du poids
    => pour un doublement du poids à l essui,
    l usure est de 2⁵ soit 32 fois plus importante

    (d ailleurs pour les chaussées autorisées aux camions, seuls les camions sont pris en compte, pas les voiture, car un camion correspond au passage de +/- 10 000 voitures)

    1.5t pour une voiture
    moins de 150 kilo pour le cycliste + vélo + bagages,
    soit 5 fois moins de poids par roue, soit 2.5⁵ moins d’usure, soit 98 fois moins d’usure par un vélo qu’une voiture

  73. Jean-Marc

    oups, j ai divisé 2 fois par 2 :

    c est 5⁵, soit 3 125 fois plus d’usure pour une demi-voiture (0.75t pour 2 roues l’une derrière l autre) par rapport à un vélo;
    donc le double,
    6 250 fois plus d usure pour une voiture (répartie sur 2 bandes), que pour un vélo.

  74. picard

    ça montre à quel point la voiture demande plus de travaux..

    es ce qu’on des chiffres par exemple avec des pistes cyclables vs routes?

    Et y a t-il une usure au cours du temps même si personne n’utilise la route du fais par exemple de la variation de température et de l’humidité?

Les commentaires sont clos.