Intervenir et punir les automobilistes qui se garent sur les trottoirs

Voici une pétition pour enfin punir ces automobilistes qui nous volent notre confort et notre sécurité, nous avons besoin de vos signatures! Merci!

Constaté tous les jours, ces voitures sur les trottoirs, c’est une mise en danger et un inconfort pour les piétons, les enfants, les poussettes et les handicapés moteurs. C’est une preuve d’incivilité des automobilistes qui sont dans leur tort.

C’est à nous piétons d’arpenter la route et de se faire klaxonner, car nous on n’oublie pas de nous faire savoir que l’on est dans notre tort de marcher sur la route.

Traverser la ville devient un danger causé par des individus bien souvent irrespectueux et individualistes. Rien à faire contre ça, mis à part subir… la police n’intervenant pas, malgré l’interdiction de stationner sur les trottoirs et les passages réservés aux bicyclettes, rien ne change…

Pétition « Intervenir et punir les automobilistes qui se garent sur les trottoirs »

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

44 commentaires sur “Intervenir et punir les automobilistes qui se garent sur les trottoirs

  1. Voiture-phobe

    Intervenir?Ok!Montons une milice ayant pour but d’exploser les rétroviseurs des contrevenants à coups de battes de base ball.
    Quand ces bagnolards en auront marre de réparer leurs machine de malheur,ils se gareront ailleurs,c’est simple!

  2. Struddelstruddel

    Hier j’ai un peu craqué, j’ai donné un grand coup dans une portière d’un mec qui venait de se garer sur le trottoir devant mes yeux, j’avais mon vélo à la main, c’était quasiment impossible de passer (je poussais le vélo par derrière, il était impossible de passer en restant à côté).

    Le mec n’a même pas bronché.

    Bon courage pour la pétition.

    Ce que j’aimerais pour ma part, c’est se regrouper à plusieurs pour déplacer ces bagnoles sur la route, histoire qu’elles gênent leurs semblables plutôt que les piétons.

  3. kw

    Je viens d’écrire au Maire de ma ville… On a un peu l’impression de pisser dans un violon ! Un élu m’a dit un jour, je suis d’accord avec vous mais pour un comme vous j’en ai 10 qui demandent plus de clémence pour les automobilistes.
    Pour les pétitions c’est pareil… Mais bon, ne lâchons rien !

  4. Pédibuspédibus

    Peut être un parallèle à faire avec les biclous et le même phénomène sur les pistes et bandes cyclables : « Vélocivique », http://velo-cite.org/spip.php?article341
    Pour ceux que ça intéresserait j’ai une restitution d’interview de 2012 réalisé auprès de la personne à l’origine de l’initiative.

    Pour le reste nous sommes bien d’accord, le sentiment commun c’est l’impuissance.

    Il me semble que pourrait rentrer dans la théorie de l’emmerdement maximal l’affichage opacifiant la totalité du pare brise, réalisé nuitamment dans les rues où le phénomène du stationnement abusif est massif, et obligeant avec une colle récalcitrante à y réfléchir à deux fois si on ne veut pas prendre de retard le matin au démarrage :
    http://carfree.fr/index.php/2013/04/26/appel-a-propositions-pour-modifier-les-facheuses-habitudes-automobilistes-de-prendre-le-trottoir-pour-un-parking-2/

    Mais un protocole qui suivrait en tout ou partie des étapes de l’expérience de Brompton devrait faire réagir la mairie :
    http://carfree.fr/index.php/2014/01/24/comment-supprimer-le-stationnement-anarchique-sur-sa-commune/

    Et pour tenir compte du jeu d’acteurs et des rapports de force évoqués par KW j’accumule de l’énergie pour réaliser une enquête téléphonique et/ou en porte à porte dans les rues sinistrées de ma commune autant pour rassembler le mécontentement que pour mieux connaître pratiques et représentations habitantes…

    Je tâche de revenir sur le thème plus tard…

  5. PMeBC

    Bonne initiative. A Palma nous avons le même problème. L’autre jour une bagnole garée sur le trottoir m’a empêché d’entrer chez ma mère. Je lui ai fait mettre une amende. Aujourd’hui il y avait 4 bagnoles garées correctement. Il semble que ça a servi à quelque chose.

  6. BromptonAddictBromptonAddict

    Même si l’initiative de faire une pétition est bonne, je ne comprends pas bien le message de celle-ci et ce qu’elle demande. Il y a déjà tous les outils législatifs pour intervenir et punir.
    Peut-être faut-il demander l’enlèvement des véhicules dès le premier appel à la Police? (Sachant que nombre de communes n’ont pas de service de fourrière, ce n’est pas facile à mettre en place partout).

    « la police n’intervenant pas » est un peu trop général pour permettre quelque action. Car il y a des endroits où elle intervient et d’autres pas du tout ou pas assez souvent,…

    De mon point de vue, pour que la pétition soit plus efficace, il faudrait qu’elle demande une action bien précise, sur un endroit, un quartier, une ville, et en s’appuyant sur des faits plus concrets.

  7. manech

    je suis géné tous les jours avec bébé en poussette! coup de gueule tous les jours … j’ai appelé la police…c’etait a moi de me déplacé pour deposer une main courante… j’ai autre chose à faire… j’ai eu un premier contact avec la mairie, la voirie et un retour de la police municipal, en plein pré-election vous imaginez comme le maire est d’accord avec moi …donc je voudrai (c’est beau de rever) que l’on fasse appliquer la loi, et que lorsque l’on appelle la police, elle se deplace!car on les paie un peu pour ca, et que se garer sur les trottoir est un delit! bref on fait ce qu’on peut…

  8. manech

    et moi ce que j’aimerai c’est organisé une belle promenade (pietons, poussettes, velo, fauteuils et j’en passe…) a 2 à l’heure histoire de bien bloquer la circulation…par contre on attendra les beaux jours 😉

  9. manech

    et moi ce que j’aimerai c’est organisé une belle promenade (pietons, poussettes, velo, fauteuils et j’en passe…) a 2 à l’heure histoire de bien bloquer la circulation…par contre on attendra les beaux jours 😉 quand je suis obligé d’aller sur la route pour contourner les voitures mal garées, je me met en plein milieu et je prend bien mon temps…le temps qu’ils ont gagnés a aller acheter leur baguette est bien vite perdu…

  10. manech

    et moi ce que j’aimerai c’est organisé une belle promenade (pietons, poussettes, velo, fauteuils et j’en passe…) a 2 à l’heure histoire de bien bloquer la circulation…par contre on attendra les beaux jours 😉 quand je suis obligé d’aller sur la route pour contourner les voitures mal garées, je me met en plein milieu et je prend bien mon temps…le temps qu’ils ont gagnés a aller acheter leur baguette est bien vite perdu… Merci pour vos signatures…

  11. KOVANOV

    dans la rue près de chez moi c’ est pareil il est impossible de passer a deux de front sur les deux trottoir de chaque coté de la route, et quand les poubelles sont sorties pour le ramassage c’est sur le trottoir et pas sur la route. ce qui m’oblige a envoyer valdinguer les poubelles (sur les bagnoles bien évidemment, ils y réfléchiront peut être a deux fois la prochaine fois) pour pouvoir passer tant bien que mal.

  12. Voiture-phobe

    Balancer les poubelles sur les voitures pour pouvoir passer:Comme quoi tout est lié,qui se ressemble s’assemble…

    Cela fait beaucoup d’ordures à éliminer!

  13. Florent

    J’ai eu la même idée que Struddel une nuit il y a quelque temps… un beau rêve que j’espère un jour mettre en application.
    Prévoir un petit groupe de personnes (une vingtaine) motivées et équipées (gants de protection, éventuellement sangles et barres métalliques) pour soulever efficacement et rapidement sans dommages les véhicules mal garés (et avec appareil photos/vidéo, et mise en ligne après anonymisation des visages et de la plaque – ou pas ! -).
    Objectif: les replacer sur la chaussée, à un endroit où elles dérangent les voitures mais pas les piétons/cyclistes/poussettes/PMR/etc.
    La petite équipe se déplacerait de nuit, à pied ou à vélo, repèrerait un véhicule en infraction, le déplacerait, puis passerait au suivant.
    Rapidement, on ferait « bouger les lignes ». On obligerait les pouvoirs publics à agir.
    Avant, il faudrait se poser quelques questions d’ordre légal. Quelle responsabilité juridique des personnes impliquées dans le déplacement par rapport à celle du propriétaire du véhicule en infraction ? Le risque (non négligeable ?) de déclencher l’alarme du véhicule ? (d’où la nécessité de filmer les actions pour montrer l’intention non malicieuse de l’action menée)
    Qu’en pensez-vous ?
    Trouver 20 personnes motivées dans « chaque » ville pour une heure ou deux un soir (22 ou 23h), ça devrait être possible non ?

  14. Jean-Marc

    anonymisation […] de la plaque – ou pas !

    Je ne vois vraiment pas l’intérêt d anonymiser la plaque… bien au contraire :

    Si celà gène le conducteur d être pris en stationnement illégal, celà peut l’inciter à moins le faire, ce qui est le but recherché….


    p.s.
    oui, je sais que l image qui illustre cet article montre une voiture, avec la plaque camouflée… mais je ne comprend pas plus cette façon de faire…
    au contraire, un site répertorie des photos de voitures mal garée, avec le numéro de plaque écrit en clair en dehors de la photo, afin qu’une recherche google de cette plaque amène sur cette photo

    c.f. à Poitiers :

    http://www.centre-presse.fr/article-237763-le-site-internet-qui-denonce-les-voitures-mal-garees.html

    article parlant du « Comité citoyen contre le stationnement illégitime » : http://3csipoitiers.wordpress.com/

    Comme mis dans l article, celà n’est pas utilisable par les policiers :
    aucune verbalisation n est possible après une « preuve par photo »,
    si bien que l’utilité est plus que limitée…

    Mais celà peut servir d’illustration à une demande d’intervention supplémentaires de la police et/ou d’aménagement différent de la chaussée.

  15. Jean-Marc

    Florent, à moins d être un membre de la fourrière en service commandé, ou un dépanneur, c est évidement illégal de déplacer par soi-même un véhicule (au risque de l abîmer).

    Cependant, je vois mal des policiers verbaliser des gens déplaçant (sans casse) d’un mètre ou 2 un véhicule, qu’ils auraient dû verbaliser et faire enlever par la fourrière, alors qu’ils sont rester sans rien faire :

    s’ils sont visibles, avant d agir, dites leur que vous allez attendre 15 minutes le PV + l arrivée de la fourrière, ou, s’ils n agissent pas, que vous serez contraint d agir, afin de libérer le passage, la circulation, pour les différents usagers
    (véhicule sur trottoir ou piste cyclable)

  16. Florent

    @Jean-Marc:
    Oui, effectivement, un petit coup de fil à la maréchaussée préalable pourrait faire l’affaire.
    La première fois, ils nous prendrons pas au sérieux.
    La seconde, ils y réfléchiront à 2 fois.
    La 3ème, il viendront peut-être tout de suite…
    A imaginer !
    Cela dit: dire « on va dégager le passage » (sous-entendu des piétons/vélos/etc) et qui au final se transforme en « on bloque le passage des voitures »…

  17. Zaph

    militant cycliste de longue, après avoir essayé : – la méthode rebelle (casse de rétro…) – la pédagogie ( Monsieur vous êtes garé sur le trottoir..)
    – les actions coups de poings (blocage 2 minutes d’une artère urbaine de 4 voies)- la parodie (en organisant un concours de la plus belle bouse du type festival de Cannes http://www.ptitvelo.net/Concours-de-la-plus-belle-bouse.html‎) sans aucun succès, j’ai envie ce printemps de tenter la méthode non violente de Gandhi.
    Il s’agira, avec quelques complices, de s’assoir sur la chaussée en face de chaque voiture en stationnement sur le trottoir .
    A faire dans une rue étroite pour que le sitting bloque la circulation. Le jeu étant de voir en combien de temps les autorités vont réagir et ensuite leur demander la même vélocité de réaction même en absence de piétons sur la chaussée.

    Nul doute que leur arguments seront très instructifs !!

    Retour d’expérience sur ce site

  18. Jean-Marc

    Il s’agira, avec quelques complices, de s’assoir sur la chaussée (sous-entendu : « tous véhicules ») en face de chaque voiture en stationnement sur le trottoir .

    très bonne idée 🙂

  19. Pédibuspédibus

    merci Jean-Marc pour cette trouvaille poitevine!

    Blois et Poitiers seraient les seules villes – avec Bordeaux également avec « Vélocivique » pour les vélos plus particulièrement – où existeraient un dispositif civique de surveillance du stationnement automobile abusif? Je serais fortement intéressé…

  20. manech

    de tres bonnes idees en effet, le sitting comme le deplacement des bagnoles qui nous font chier

  21. Pédibuspédibus

    Message* envoyé à l’instant, pour avoir des nouvelles:

    Aux amis Poitevins justiciers en matière de stationnement abusif tous mes encouragements!

    Vous avez en ce moment les honneurs de la communauté des contributeurs du site carfree. N’hésitez pas à faire part de votre expérience et des derniers rebondissements de vos actions!

    Voir les commentaires du 12 février 2014 sur http://carfree.fr/index.php/2014/02/11/intervenir-et-punir-les-automobilistes-qui-se-garent-sur-les-trottoirs/#comment-29780

    A très bientôt j’espère!

    Pédibus

    *http://3csipoitiers.wordpress.com/2013/06/01/manager-un-blog-est-parfois-surprenant/#respond
    Malheureusement le site semble inactif depuis le printemps dernier…

  22. Pédibuspédibus

    « Avant, il faudrait se poser quelques questions d’ordre légal. Quelle responsabilité juridique des personnes impliquées dans le déplacement par rapport à celle du propriétaire du véhicule en infraction ? Le risque (non négligeable ?) de déclencher l’alarme du véhicule ? (d’où la nécessité de filmer les actions pour montrer l’intention non malicieuse de l’action menée)
    Qu’en pensez-vous ? » de Florent.

    Il me semble que le moyen de droit permettant ici d’agir est… la carence d’action de l’autorité en charge de la police de voirie, c’est-à-dire le maire et sa police municipale si elle existe ; et l’action de substitution correspond à un état de nécessité au vu du risque pour les piétons engendré par ce comportement automobiliste…

  23. Sylvain 3CSI Poitiers

    Bonjour, c’est Sylvain du site 3CSI Poitiers.
    Pour un bref descriptif de l’action, nous avons pris l’initiative d’apposer des autocollants sur le pare-brise des contrevenants.
    Comme vous l’imaginez, les personnes les plus véhémentes ont été dans le groupe des contestataires et je recevais tous les jours des mails enflammés d’insultes auxquelles je répondais toujours le plus posément du monde par des arguments pondérés, mentionnent en outre la mise en danger d’autrui puis leurs stationnement sauvage empêchait les secours d’intervenir si problème il devait y avoir.
    Après des mois de controverses et d’acharnements, nous avons fait taire la plupart de nos détracteurs pour en gagner un autre, plus important, en la personne de la mairie elle-même qui mentionnait que notre action citoyenne était répréhensible et génératrice de frictions.
    Dégoûtés, une grande partie de nos membres sont partis de leur côté pour faire « justice eux-même » devant l’incompétence des services concernés et d’autres ont juste laisser tomber la cause.
    J’ai du mettre un terme à l’action, me retrouvant le seul à agir de facto malgré le nombre grandissant de mails de sympathisants qui, néanmoins, ne voulaient pas trop se salir les mains mais voulaient du résultats. Le citoyen n’en est plus un, il devient client et l’on doit lui offrir un service, gratuit de préférence.

    J’ai déménagé et suis parti m’établir à la campagne…
    Bonne chance avec cela.

  24. Zeed

    Il y a malheureusement un détail de taille à prendre en compte lorsqu’on veut mener une opération de déplacement de véhicules la nuit ou la pose d’autocollants:LA VENGEANCE,L’AGRESSION,LES REPRÉSAILLES de la part des automobilistes,comme l’a dit Sylvain par exemple,son exemple est très éloquent.

    Certains en viennent aux mains très facilement.

    Essayez donc de faire ça à Marseille où l’on sort le gun de la boîte à gants!!!

    Des études l’ont prouvé:LA VOITURE REND FOU.

    source:http://www.leparisien.fr/magazine/plaisir/psycho-si-la-voiture-vous-rend-fou-22-10-2012-2255481.php

  25. Pédibuspédibus

    Merci infiniment Sylvain pour ta réponse. Beaucoup d’informations précieuses dans ce commentaire.

    Pourrais-tu laisser tes coordonnées électroniques aux administrateurs du site Carfree pour que je puisse te joindre?

    Pour ce qui concerne l’agressivité des automobilistes, dans le cas précis d’interventions auprès d’eux en cas de comportement « gênant », constat complètement partagé avec Zeed et Sylvain. Sans doute un article spécialisé sur ce thème serait utile… à moins que l’archivage du site prouve qu’on va doublonner?

  26. christine

    Je suis enchantée de votre site. Il me confirme que nous sommes bien dans un pays démocratique où la loi ne s’applique pas à tous, et que je ne suis pas paranoïaque. Saine d’esprit, je pensais aussi que l’on ne pouvait stationner sur un trottoir sous les yeux d’un policier municipal. En fait c’est possible devant certains d’entre eux, et si vous protestez, il se peut qu’il vous dise d’aller marcher ailleurs.
    Je vais prendre le temps de raconter une expérience enrichissante sur le sujet et témoigner sur votre site plus tard. Je souhaite aussi passer à l’action au sein d’une association.

  27. Pédibuspédibus

    Miaouuuuuuuuuuuuuu! Bienvenue par minou!

    Non, plus sérieusement, merci Christine pour cette perception positive de Carfree. Très heureux aussi qu’existe ce site , même si les effectifs des contributeurs – et contributrices surtout – gagneraient à être plus étoffés.

    En particulier pour peser face aux quatre roues, constamment ceux-là en proie au sentiment d’être persécutés et saignés à blanc, alors qu’une analyse sereine n’a pas besoin d’être bien longue pour démonter leur théorie du complot et mettre en évidence le coût social de leurs pratiques…

    Oui il y a de quoi tourner en bourrique, ruer dans les brancards, hennir contre la classe politique entière… quand on voit l’inaction des premiers intéressés – la police municipale – nier l’existence du phénomène du stationnement abusif, voire refuser d’intervenir – celle de Bordeaux renvoyant systématiquement à la police nationale… – et se cantonner à contrôler uniquement le paiement du stationnement. Et c’est évidemment là que se trouve la clé de notre problème : la nature à horreur du vide comme l’automobiliste celui de son porte-monnaie, et il se fourrera impunément dans le périmètre non réglementé, quitte à se foutre sur le trottoir, connaissant le laxisme du coin!

    Il n’y a pas quinze jours, un lundi après-midi, on a eu l’occasion de passer à l’endroit habituel, où le trottoir de trois rues servent constamment de parking : dans un périmètre à moins de 3 minutes de marche on trouve square, église, écoles et résidences pour personnes âgées. Bref un environnement qui devrait encourager la déambulation, avec également le droit au lien social des petits vieux qui viendraient à y trottiner, ou encore le bénéfice de la même autonomie chez des enfants piétons ou alors avec des parents accompagnateurs en modes actifs de déplacement…

    Bref la lancinante rengaine secrétée dans son for intérieur, comme toujours en pareil cas. Si je vous disais même qu’on m’a prévenu que je deviendrai méchant quand je serai vieux : on a prédit que je mordrai alors les pneus des voitures!

    Et puis miracle! Trois cyclistes de la police municipale viennent à notre rencontre! Deux femmes et un homme, la parité est plus que respectée… Là-dessus on s’empresse de montrer ce qui dérange… « Mais on s’en occupe! » Peuh! Je savais bien qu’il y a plus d’un moyen pour se débarrasser des emmerdeurs, et nous en étions, préoccupés par autre chose qu’étaient nos cyclistes en bleu!

    Moins d’une heure après, revenant sur nos pas, les mêmes bouzines gisaient là, déhanchées sur le côté, à cheval sur trottoir et caniveau, pas un papillon n’ayant daigné s’y accrocher, probablement écœuré par le style dépravé ou l’odeur douteuse des ventouses métalliques, file indienne bariolée suivant les tons de la mercatique moderne, carrosseries fardées comme des putains…

  28. christine

    Obliger une municipalité à appliquer le code de la route (ne pas se stationner sur le trottoir) devant une école : Mode d’emploi.

    Après 4 mois de démarches auprès du policier municipal, du maire, d’insultes de la part des automobilistes, la municipalité a enfin vidé les trottoirs de la rue du lycée. La méthode est simple :
    (Ceci est un exemple vrai et s’est produit dans une petite municipalité de 2400 habitants à l’apparence tranquille).
    Au début vous êtes courtois, vous allez voir le policier municipal et vous lui signalez les faits ( il passe devant et ne peut les ignorez). Mais vous feignez de ne pas mettre en doute sa conscience professionnel. Il finit par vous dire qu’il n’est qu’ un simple employé et ne peut rien faire. Donc vous passez au Maire. Celui-ci justifie les faits par la mauvaise éducation des gens et ne donne pas suite. Vous demandez aux gens de ne pas stationner sur le trottoir car ils vous mettent en danger. Vous leur indiquez même les nombreuses places disponibles à deux minutes à pied, etc…Ils vous répondent que vous n’êtes pas de la police. Les semaines passent. Mais tous les jours vous faites de la résistance et passez entre mur d’enceinte du lycée et les véhicules quand c’est possible, en salissant vos vêtements et en vous accrochant parfois à la pierre, il y a des égratignures, des bleus même… C’est malgré tout moins grave que de se faire aplatir par les voitures et les cars qui sont nombreux à cette heure. Parfois vous voyez rouge et finissez par hausser le ton sur certains, et il se peut qu’un rétroviseur s’accroche à votre buste en passant. Mais, dira t-on vous le faites exprès !!!
    Alors ces analphabètes du code de la route, ces fainéants mécréants mettent en doute votre capacité d’élever les enfants qui sont avec vous, de retour de l’école primaire, eux. Vous n’êtes qu’un mauvais parent incapable de faire preuve de capacité d’adaptation, si si , on me l’a dit.
    enfin, l’ imbécilité salvatrice à laquelle vous vous attendiez est là, et ils le font ces crétins, drapés dans leur bon droit et encouragés par l’indifférence des représentants de la loi : Ils vont se plaindre à la mairie. Monsieur le Maire m’appel, pour me …rappeler à l’ordre. Je confirme à Monsieur que je continue à respecter le code de la route et de ce fait souhaite continuer à marcher sur le trottoir. On me propose l’accotement du côté opposé, ou de partager le trottoir (je précise qu’il est très étroit) avec les véhicules. Je refuse.
    Alors qu’une hystérique plus venimeuse encore que les autre obtient une audience immédiate, elle, auprès de monsieur le maire, et qu’elle me menace de porter plainte parce que j’aurais fait une rayure en passant, je profite de cette agitation pour rappeler au Maire par recommandé les faits et sa non intervention, sous entendant des poursuites ultérieures à son encontre, car il connait les dangers de la situation. Entre temps, certains automobilistes ont porté plainte eux aussi, oubliant de signaler la position de leur véhicule, et sans devis avéré, (certains n’en ont toujours pas produit à ce jour). J’attend la réponse du procureur, et ne suis coupable que d’avoir marché sur un trottoir. Mais dans les 15 jours qui ont suivi mon recommandé, le maire a enfin donné ordre de nettoyer ce trottoir, et jusqu’aux élections au moins, ceux qui y stationnent sont envoyés plus loin.
    Monsieur le maire n’a pas omis de m’envoyer un courrier où il me demande de garder mon calme car le trouble à l’ordre public n’est pas une chose acceptable.
    Donc, usagers des trottoirs, ne lâchez rien. Et vous aurez la vie sauve.
    Je vous tiens au courant de la suite.
    Petite note amusante : J’ai en photo des gens qui se présentent dans la liste de l’opposition en disant qu’ils vont améliorer la circulation : ils sont dans leur véhicule sur le trottoir à la sortie de l’école. Edifiant NON ?

  29. Pédibuspédibus

    De Christine : « On me propose l’accotement du côté opposé… » Le technicien territorial d’une grosse intercommunalité de province m’a tenu le même discours : pourquoi libérer un trottoir du stationnement abusif quand l’autre est libre? Il faut dire que le personnage était spécialisé dans les mobilités actives : dès lors l’espoir s’amenuise de voir évoluer la situation…
    Du point de vue basique de l’écologie urbaine il est essentiel de laisser choisir le piéton : le côté à l’ombre pendant les jours torrides de la période chaude, et inversement rechercher le soleil quand les jours sont courts et la température basse…

    Si trouble à l’ordre public il y a c’est bien à cause de ce maire pervers en état de carence manifeste : la procédure de Brompton, même sans obtenir le résultat escompté, a le mérite à partir de ses premières étapes de mettre l’édile tout de suite en face de sa compétence de police de voirie. Faudra-t-il encore que le juge administratif, s’il est saisi finalement, soit lui-même convaincu du bien fondé de la demande d’injonction à agir, possiblement lui-même faiblement sensibilisé aux questions socio environnementales : à quand des expos Carfree dans les enceintes des TA et CA et CE?

  30. Jean-Marc

    Bravo et merci Christine.

    La loi et rien que la loi.
    Forcer ceux qu ne veulent pas l appliquer à le faire.

    [Contrairement à faire appliquer la loi, le coups de pied dans la portière ou le rétro soulage, mais ce n est pas une solution efficace à long terme sur tous les automobilistes (seul celui qui s est pris un coups de pied risque d agir autrement)]

  31. Zeed

    En tout cas nous nous apercevons que ces ordures d’automobilistes se croient tout permis,et c’est les cyclistes et les piétons qui passent pour des terroristes,et qui sont accusés de trouble à l’ordre public,bravo,belle conception de la vie de la part de ces bagnolards à l’impuissance refoulée et des ces élus uniquement aptes au laxisme dégénéré!

    Mais la roue tourne:lorsque les gens en auront marre de subir l’impérialisme exacerbé de la bagnole et se fourvoieront en milices en vue d’effectuer des dégradations sur ces sales tas de ferrailles qui nous font ch…,( et croyons-le ou non ça arrivera,lorsqu’on lit le commentaire de Christine ),peut-être que les choses bougeront car un jour malheureusement il ne restera plus que ça pour se faire respecter,vu que tout dialogue est trop ardu voire impossible…

    Expérience perso:alors que j’étais automobiliste pour mon boulot (voiture de fonction),un autre véhicule (gros 4×4 noir brillant,puant ),s’est garé trop près de moi et m’empêchait de rentrer dans mon véhicule.
    J’avais beau interpeller le propriétaire de cette grosse m….,rien n’y a fait:mutisme,mépris,etc…….
    Je suis donc rentré dans ma voiture de boulot en passant par la porte passager,mais en ayant pris soin de rayer la belle carrosserie noire brillante de ce gros engin malfaisant,sur TOUTE sa longueur.
    TIENS PRENDS ÇA!!!!!
    Alors oui on peut dire PAS BIEN mais que reste t-il lorsqu’on n’arrive à rien par le dialogue?Voilà,vous avez la réponse…

    PEDESTRIANS VS CARS:LA GUERRE EST DÉCLARÉE!!

  32. Pédibuspédibus

    Oui Z, l’interpersonnel est coupé avec ces histoires de carrosseries.

    Celles-ci faisant oublier ce qu’on peut encore percevoir de fragile chez l’autre, dans un échange apaisé en face à face, rien qu’à travers le regard…

    Commentaire sans doute contaminé par ce qu’a pu écrire sur l’altérité un auteur comme Emmanuel Lévinas*.

    Décidément cette bagnole engendre bien des difficultés dans un fonctionnement social civilisé…

    * Sur Lévinas, pour mieux comprendre peut être cette incompréhension du monde chez nos « amis » automobilistes, voir : http://www.editionsdelherne.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=search&searchword=l%C3%A9vinas

  33. Struddelstruddel

    Christine, votre témoignage est édifiant …

    Le maire allant jusqu’à protéger les automobilistes en vous accusant VOUS de troubler l’ordre public, le monde à l’envers …

    Où l’on voit donc que les lois sont faites pour faire plaisir et pour bien paraître (z’imaginez une loi où l’on prône que le piéton n’a plus d’espace pour lui ?) mais qu’elles ne sont appliquées qu’en fonction de ce qui arrange ceux qui doivent la faire appliquer.

    Quelqu’un avait parlé un jour de démocratie ? Un lapsus, sans doute, car rien de tel ici.

    Votre histoire semble « bien » se finir puisque le trottoir a fini par être « nettoyé » mais quelle aurait été donc la solution du maire pour que vous n’en veniez pas à faire ce qui a déplu ses électeurs ? Que vous changiez de trottoir ?

    Je pense qu’il aurait fallu allez plus loin et lui indiquer que pour la sécurité des enfants qui se fient de façon très simple aux inscriptions du code de la route, il fallait absolument réaliser des marquages pour indiquer à tous que ce trottoir est en fait un parking : il est bien trop dangereux de faire passer un parking pour un trottoir en le déguisant ainsi.

  34. christine

    Cher Struddel et co-piétons,

    Je trouve ici le souffle cartésien qui avait totalement disparu chez mes interlocuteurs.
    Dès le prochain mandat, je vais accumuler photos, lieux, dates, et commencer à préparer un dossier administratif, si rien ne change. IL faut engager 3 ans de procédures comme expliqué sur une autre page de ce site. Que de temps il va falloir passer pour des goujats. Il faut aussi penser au blog.
    Patience et résultats, la loi et la citoyenneté.
    En s’étant opposés à la simple application de la loi, ils vont avoir affaire à un OS. Ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces. Dommage dans ces affaires que beaucoup soient contents qu’il y ait un résultats , mais que peu se bougent, et se lamentent en silence.
    RISIBLE :
    Je suis tout de même accusée « d’avoir tenu des propos incohérents en vociférant les yeux sortis des orbites ». Une vrai description de HP. Puis, d’être repartie avec mon enfant au milieu de la route, TOUJOURS a pied.
    Sur la route, OUI ,car après cet endroit on arrive en campagne et il n’y a plus de trottoir, mais au bord de celle-ci, en tenant mon enfant par la main, et OUI, toujours à pied car aucun chevalier n’est arrivé pour nous emporter dans les airs.
    Je poste un message dans les mois qui viennent pour expliquer aux piétons
    le résultat de cette pitoyable affaire. Du positif concret va en sortir, c’est certain.

  35. Pédibuspédibus

    De Christine : « engager 3 ans de procédures ».

    Au vu de la dangerosité de la situation, de l’urgence à agir du fait de l’inaction de la puissance publique, avec des gamins et parents d’élèves exposés au danger routier, il faut saisir EN REFERE, en référé disais-je, le juge administratif, pour obtenir une injonction à agir immédiatement en direction du maire.
    Donc dans le cas d’espèce que le JA l’oblige à faire respecter l’usage normal d’un trottoir, à exercer son pouvoir de police de voirie.

    Et donc la durée sera d’un autre ordre de grandeur…

  36. BromptonAddictBromptonAddict

    Si je puis me permettre, avant de lancer une procédure en référé, il faudrait déjà montrer que les démarches préalables au juridique ont bien été tentées, et n’ont rien amené.

    Il faudrait déjà faire une requête au maire en recommandé avec AR, en étant le plus factuel possible (horaires, fréquences de la présence de voitures sur le trottoir, fréquences des campagnes de verbalisation,…).

    Et en fonction de la réponse de la mairie, et de l’argumentaire déployé, envisager la suite.

  37. legeographe

    Au lien ci-dessous, un rappel ironique de ce que subissent les personnes à mobilité réduite (PMR).

    Mode d’emploi de l’action : sur les fauteuils roulants, coller un papier où est écrit dans la langue locale (le grec, ici) « je reviens dans 5 minutes » (comme tant d’automobilistes l’écrivent sur un papier posé sur leur pare-brise, quand ils stationnent aux places réservées aux personnes handicapées) :
    http://www.karditsaportal.gr/articles/%CE%B5%CE%B9%CE%B4%CE%AE%CF%83%CE%B5%CE%B9%CF%82/2014/02/22/%CE%B5%CF%80%CE%B9%CF%83%CF%84%CF%81%CE%B5%CF%86%CF%89-%CF%83%CE%B5-%CE%BB%CE%B9%CE%B3%CE%BF-%CE%BC%CE%B9%CE%B1-%CE%B5%CF%85%CE%B3%CE%B5%CE%BD%CE%B9%CE%BA%CE%B7-%CE%B4%CE%B9%CE%B1%CE%BC%CE%B1%CF%81%CF%84%CF%85%CF%81%CE%B9%CE%B1

  38. christine

    Simple, calme , explicite et sans danger pour personne. Vraiment excellent.
    Piétons, personnes en fauteuil et vélo devrions ainsi unir nos forces.
    BRAVO

Les commentaires sont clos.