Contraintes et limites de la voiture électrique

Certains présentent la voiture électrique comme LA solution à tous les problèmes posés par les moteurs thermiques : raréfaction du pétrole, émissions de gaz à effet de serre, pollution locale, etc. Qu’en est-il exactement? Quel est le domaine de pertinence de ce type de véhicule? Quelles en sont les contraintes et les limites?

Le bureau d’études ADETEC, spécialisé dans les déplacements, a réalisé une étude sur les points faibles de la voiture électrique, dont on peut trouver une synthèse de 7 pages très facile à lire, consultable ici:

http://www.adetec-deplacements.com/voiture-electrique.pdf

Il y est question, entre autres, de pénurie de lithium, de la nécessité d’augmenter fortement la production électrique (même avec un rechargement de nuit), de la part limitée du parc automobile remplaçable par des véhicules électriques, du coût de ces derniers, de bilan carbone, etc.

Cet article s’appuie sur des données de l’ADEME, du Ministère de l’Ecologie, du Centre d’Analyse Stratégique (service dépendant du Premier Ministre), de l’INSEE, de l’INRETS (devenu depuis l’IFSTTAR), de Ville Rail & Transports, etc.

Bruno CORDIER

A propos de Bruno CORDIER

Directeur du bureau d'études ADETEC (transports et déplacements)

11 commentaires sur “Contraintes et limites de la voiture électrique

  1. Pédibuspédibus

    Une étude à lire ou relire absolument, promotion justifiée je trouve. J’ai oublié de réagir à son commentaire éclairé récent y faisant allusion…

    Idem pour celle de 2001 concernant le stationnement abusif, mais où je souhaiterais une nouvelle édition.
    Si l’auteur le jugeait nécessaire, il pourrait ainsi faire une rapide recension des collectivités qui se seraient engagées dans la voie du contrôle de l’espace public. Comme il l’avance lui-même dans ce travail, il serait un outil sûr pour modifier le comportement automobiliste, avec Sotteville-les-Rouen comme exemple probant?

  2. LomoberetLomoberet

    On se demande vraiment à quoi pensent tous ces savants ?
    La solution est évidente : Il faut recharger la nuit avec des panneaux solaires !

  3. aurelien

    Mais y à t-il vraiment besoin de remplacer tout le parc automobile en voiture électrique ? Les citadins ont-ils tous besoin de leur voiture personnelle ? La voiture n’a pas sa place en ville mais les ruraux qui ont une maison (bien isolée) avec une place de parking, un toit pour mettre des panneaux photovoltaïques, un jardin pour y mettre une éolienne, peuvent tout à fait « organiser » leur consommation électrique et être indépendant, grâce notamment à la recharge intelligente.
    exemple de maison autonome qui peut recharger un voiture électrique sans avoir besoin d’un centrale nucléaire dans le jardin : http://www.cythelia.fr/Maison-ZEN-BEPOS-Maison-energie-positive.php

  4. Struddelstruddel

    S’ils utilisent leur voiture de façon utilitaire à petite dose pourquoi pas, les véhicules de service urbains comme le ramassage des ordures pourraient passer au tout électrique par exemple, s’ils se déplacent régulièrement en ville ou dans les zones commerciales pour profiter des services concentrés, ils peuvent s’en passer également.

    Mais effectivement, l’utilisation de l’électricité d’origine renouvelable est parfaitement crédible tant que la consommation est limitée à sa plus stricte utilité et non aux caprices de chacun.

    En tout cas, je partage ce document sur la voiture électrique, merci.

  5. paladurpaladur

    Le bilan carbone de l’énergie électrique d’origine nucléaire est encore une fois trés sous-évalué en ne comprenant pas l’entretien des centrales, de leur démantèlement, du retraitement des déchets….

  6. Laurent

    Je ne veux pas de voiture électrique , je préfère vivre dans un quartier autonome . Le pb est plutôt de créer ce genre de quartiers à partir de l’existant au lieu de mettre en avant la construction de nouveaux lotissements sur des espaces encore vierges , et ce en respectant et en impliquant les habitants .
    Quand Bouyghes construit un immeuble « BBC » de 10 étages dans une rue bordée de maisons qui ne verront plus le soleil à cause de l’ombre portée, je me demande où sont le respect et l’implication.

  7. Pédibuspédibus

    De Laurent : « Le pb est plutôt de créer ce genre de quartiers à partir de l’existant au lieu de mettre en avant la construction de nouveaux lotissements […] »

    Oui là est le principal enjeu, beaucoup plus difficile au vu des construits sociaux installés, mais plus cohérent avec le concept de « refaire la ville sur la ville »…

  8. Etienne

    Un détail qui mérite d’être relevé au sujet du bruit :
    La voiture en produira tout autant à cause du roulement … et ce n’est pas négligeable !

Les commentaires sont clos.